L’IMPORTANCE DE POSITIVER LES CHOSES

Chères lectrices, chers lecteurs,

Dans cette vidéo, on voit l’importance de positiver les petits tracas du quotidien. On a aussi croisé des singes sauvages sur la plage… Arthur a adoré 🙂

Voir la vidéo sur les douces violences.

A très vite

Amélie


Découvre comment je fais pour endormir mes enfants:
- rapidement et dans le calme. Je n'ai plus de crises au moment du coucher.
- avec beaucoup moins de réveils nocturnes. Je suis enfin en forme le matin.
- n'importe où chez des amis ou la famille. J'ai retrouvé des soirées calmes.
- tout cela en les respectant et sans les laisser pleurer.

Je te présente l'atelier que j'ai spécialement créé à ce sujet en cliquant sur ce lien

Opt In Image
Es-tu abonné à la lettre Famille Epanouie ?

Si tu n'es pas abonné à La Lettre, je t'invite à faire l’essai ci-dessous en inscrivant ton prénom et ton email. Pour démarrer, tu vas recevoir mon guide des 8 idées reçus sur l'éducation de nos enfants.

Chaque semaine, je partage mes réflexions sur la parentalité positive, le maternage proximal ou encore la pédagogie Montessori.
Je partage également les activités pédagogiques que nous réalisons à la maison 🙂

About Fabien Blot

Dès la naissance d'Arthur en octobre 2012, j'ai passé beaucoup de temps à lire et à m'informer sur tout ce qui se rapproche à la parentalité. Le fruit de tout ce travail m'a amené à choisir des valeurs de maternage maximal, d'écoute, d'empathie éducative et de négociation. Je pense que pour bien accompagner ses enfants, il faut connaître et respecter les étapes de son développement naturel. Je pense que l'éducation peut se faire sans récompense et sans punition.

2 2 commentaires

  1. Bonjour Amélie,

    Bravo pour votre positivité et la créativité d’Arthur.

    C’est l’avantage d’être 2 parents « modernes et positifs » pour élever une famille : lorsque l’un des 2 parents est fatigué (par sa journée de travail, le fait que le bébé ne dort pas la nuit…), l’autre peut prendre le relais et vice-versa. Cela permet de conserver sa bonne humeur et de relativiser.

    Le fait d’adhérer aux idées relativement novatrices de la parentalité positive permet également de se poser les bonnes questions par rapport aux comportements des enfants et de vérifier que cette façon d’éduquer marche vraiment ou en tous cas mieux que l’éducation traditionnelle dont j’ai fait les frais.

    Au sujet de la créativité des enfants : j’ai été surpris, l’autre jour, lorsque je jouais dehors avec le petit garçon (de presque 3 ans) de nos voisins, qu’il passe plus de 20 minutes à aligner des cailloux, les uns à la suite des autres. Je crois que ce jeu « gratuit » pour les parents valait pour lui n’importe quel personnage « Star Wars » ou autre.

    Bon séjour en Thaïlande.

  2. bonjour,
    petite réflexion sur ce sujet, difficile de toujours positiver lorsque l’on est seule à élever son enfant et de plus avec peu de moyens.
    en ce moment, je rencontre un gros problème avec le portable et le téléphone fixe,l’ordinateur, ma fille va avoir deux ans et demi et il est impossible de parler au téléphone sans quelle ne veuille le toucher et balader ses petits doigts sur toutes les touches. je lui ai expliqué que ce n’est pas un jeu que si elle veut parler ok mais toucher ce n’est pas possible car elle éteint plusieurs fois ou dérègle tout.cela provoque des grosses crises de pleurs et de cris. elle est en souffrance et n’arrive pas à accepter cette frustration mais comment faire? je ne suis pas adepte des « nouvelles technologies » et je ne sais pas comment gérer cette situation.
    Avez vous des conseils car depuis le début de vos vidéos, j’ai remarqué que Arthur est « zen » il n’essaie pas d’attraper la caméra, il ne cri pas de vous voir parler…
    merci
    cécile

Laisser un commentaire