L’allaitement maternel est la manière la plus naturelle de nourrir son enfant, et pourtant, le regard des autres sur l’allaitement est souvent pesant, parfois même inquisiteur. Certaines se posent même la question: Faut-il allaiter ou pas ?

Voici 10 idées reçues sur l’allaitement maternel et ce qu’il en est vraiment :

1. Allaiter abîme les seins !

Les seins d’une femme ne s’abîment pas à cause de l’allaitement, par contre les grossesses (et notamment la 1ère grossesse) ont tendance à les assouplir.
La solution ? Sachez qu’un sein compte 3 muscles, à vous de jouer pour les muscler et de cette manière les raffermir.

2. L’allaitement ça fait mal !

Imaginez vous une femme faire téter son enfant pendant 6 mois voir plus et souffrir en silence 5 à 15 fois par jour ? Bien sur que non!
Allaiter est physiologiquement bon pour le corps d’une femme, car lorsque le bébé tète, de l’ocytocine est crée et va déclencher des contractions au niveau de l’utérus qui lui permettront de reprendre sa forme très rapidement. Les contractions sont douloureuses les premiers jours uniquement… mais ça vaut le coup pour avoir un bel utérus bien tonique !
Vous pouvez également ressentir une douleur si l’enfant est mal positionné, demandez à une sage-femme compétente sur le sujet de vous accompagner  dans la mise au sein de votre nourrisson.
Ce sont 2 “petits problèmes” qui ne durent que quelques jours…. alors gardez confiance et rappelez vous que le meilleur est à venir !

3. Allaiter fait grossir !

Nourrir son enfant implique que le corps de la maman consomme beaucoup d’énergie pour “fabriquer” le lait dont le bébé a besoin. Il faut donc manger en conséquence pour répondre à la demande du corps. Pas besoin pour autant de se forcer à manger plus, écoutez votre corps et répondez à ses besoins. Si vous mangez sainement et équilibré vous retrouverez votre poids d’avant grossesse beaucoup plus facilement qu’une femme qui n’allaite pas.

4. Allaiter ça fatigue !

Le sommeil d’une maman qui allaite est complètement modifié, les hormones de l’allaitement ont un pouvoir “somnifère”, c’est à dire que la maman s’endort tout de suite et dans un sommeil profond, donc plus réparateur. Par contre, le sommeil à beau être profond, dès que l’enfant pleure la maman se réveille. C’est la structure du sommeil qui change, les cycles sont raccourcis et sont calqués sur ceux du bébé. De cette manière, lorsque le bébé se réveille, la maman est dans le même cycle de sommeil que lui, elle va donc pouvoir le mettre au sein puis se rendormir pour un nouveau cycle…
C’est pourquoi il est conseillé de dormir avec son bébé pour profiter de tous les bénéfices des hormones de l’allaitement pendant le sommeil (soyez rassuré un article autour du cododo est disponible sur le blog)
Et si vous en ressentez vraiment le besoin, vous pouvez faire une petite sieste et/ou vous couchez plus tôt le soir. Laissez votre corps s’adapter à cette nouvelle demande et faites confiance à la nature qui fait toujours très bien les choses…

5. Je risque d’avoir un manque de lait !

L’allaitement, c’est une question d’offre et de demande. Plus le bébé tète, plus la maman “fabrique” du lait. C’est pourquoi il est nécessaire de faire téter son bébé à la demande afin qu’il couvre ses besoins tout au long de la journée. (“La peur du manque de lait” fait l’objet d’un autre article disponible sur ce blog). Voici les 3 questions que vous devez vous posez :
– Votre bébé fait pipi 3 à 4 fois par jour (sa couche est bien lourde) ?
– Ses selles sont molles et liquides (couleur “jaune d’or” en cas d’allaitement exclusif) et il fait environ 1 fois par jour ?
– Sa prise de poids suit une courbe régulière et croissante ?
Si votre réponse est oui à ces questions, alors vous pouvez avoir confiance en votre allaitement, si vous répondez non à l’une des questions, vous pouvez aller consulter un médecin pour voir si tout va bien chez votre bébé, et vous pouvez également mettre votre bébé beaucoup plus fréquemment au sein. Il faut bien avoir en tête que la fréquence des tétées est plus importante que leur durée.

6. Mon lait n’est pas assez nourrissant !

De très nombreuses études ont démontré  que le lait maternel apporte exactement tout ce dont le  bébé à besoin pour bien grandir, se développer et s’immuniser. Il apporte toutes les calories et nutriments dont il à besoin de 0 à 6 mois, il continue de couvrir plus de la moitié de ses besoins de 6 à 12 mois et couvre environ un tiers de ses besoins de 12 à 24 mois. C’est LE meilleur aliment pour lui. Soyez rassuré et faites vous confiance : votre lait est le plus beau cadeau que vous puissiez offrir à votre bébé.
Je vous conseille le guide édité par le ministère de la santé Allaitement maternel :  les bénéfices pour la santé de l’enfant et de sa mère

7. Petite poitrine = problème d’allaitement !

Les seins sont principalement constitués de tissu adipeux (masse grasse), certaines femmes ont des poitrines plus conséquente que d’autres car elles ont plus de tissu adipeux. Il est important de savoir que le sein n’est pas un “réservoir” (ou presque) de lait. Le lait maternel est directement “fabriqué” par votre organisme au moment de la tétée, sa fabrication s’arrête à la fin de la tétée. Plus les seins sont stimulés par la fréquence des tétées, plus il y a de lait. Le sein peut devenir un “réservoir” dans le cas ou vous “sautez” une tétée : votre corps va créer une montée de lait (car avec le temps il se règle au rythme des tétées de votre bébé), le lait reste alors dans votre sein jusqu’à ce que votre bébé le boive ou que vous utilisiez un tire-lait pour l’extraire.

8. L’allaitement maternel empêche de reprendre une contraception !

La pilule peut vous être prescrite dans le mois qui suit la naissance de votre enfant. Il s’agira alors d’une pilule progestative (qui ne contient pas d’œstrogènes). Vous pouvez également opter pour une méthode beaucoup plus naturelle et plus efficace : le stérilet. Et oui, l’OMS indique que le stérilet est la méthode de contraception la plus efficace, car avec la pilule (par exemple) le taux d’échec monte à 8% suite aux oublis et aux troubles digestifs…

9. L’allaitement maternel engendre des enfants pots de colle !

L’allaitement c’est une façon de nourrir son enfant, mais c’est aussi un moment de câlin pendant lequel le bébé se sent bien car il retrouve la chaleur et l’odeur de sa maman qu’il connaît si bien. Il est rassuré par ce contact aimant et protecteur. Dès les premiers instants le bébé est attentif au monde qui l’entoure et se construit par rapport à cela. S’il sait qu’il à une base de confiance sur laquelle il peut compter (sa maman et son sein dans le cas présent) il aura d’avantage de courage pour explorer son petit monde en toute autonomie.

10. Je suis pudique, si j’allaite mon bébé tout le monde va voir mes seins !

Le regard des autres sur une femme qui allaite est plein de pudeur, voir de gêne pour certaines personnes. Les gens détournent souvent les yeux devant une femme qui allaite comme si cette dernière commettait une action compromettante qu’on ne peut affronter du regard. Il est possible d’allaiter en toute discrétion en adaptant sa garde robe. Beaucoup de marque de grossesse ont une ligne “allaitement” avec des tops, des pulls et des robes spécialement conçus pour nourrir son enfant en toute simplicité. Vous pouvez également opter pour un débardeur que vous portez sous vos pulls, de cette manière vous ne relevez que le pull, votre débardeur couvrant le ventre et l’autre sein.

Et vous, avez vous entendu parler d’une autre idée reçue sur l’allaitement maternel ?

Amelie Blot
À propos de Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : “quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !”. Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui “était” en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d’éducation respectueuse et bienveillante. J’espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l’épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.