Notre rencontre

Comment nous gagnons notre vie

Aujourd’hui, nous allons vous raconter notre histoire avec Fabien. Depuis notre rencontre en septembre 2001 à aujourd’hui.

C’est quelque chose que nous n’avons jamais fait car c’est vrai que cela dépasse le cadre strict de la parentalité positive et bienveillante.

Et pourtant plus nous cheminons dans la vie et plus nous constatons que tout est connecté.

Depuis des années, nous signons tous nos messages et vidéos par « Prends soin de toi et de tes enfants ».

L’ordre des mots n’est pas un hasard. Nous disons bien « prends soin de toi » avant « et de tes enfants ». Nous pourrions aussi dire « Prends soin de toi avant tes enfants ».

C’est comme dans un avion où nous devons d’abord mettre notre masque à oxygène puis ensuite, à notre enfant. Au fond, c’est logique. Si nous n’avons pas assez d’oxygène, comment pouvons-nous en offrir à notre enfant.

En parentalité positive et bienveillante, c’est exactement la même chose. Pour offrir le meilleur à nos enfants, nous devons être dans les meilleures conditions.

As tu remarqué comme nous sommes moins patients et plus irritables quand nous avons de petits tracas? Ou tout simplement quand nous sommes fatigués?

C’est d’ailleurs l’une des grandes différences entre notre mode de parentalité et la parentalité classique. Dans la parentalité classique, les parents ont tendance à se sacrifier pour leurs enfants.

Ils ont l’impression de tout faire pour eux, de donner leur vie au bien-être de leurs enfants. Alors, c’est sûr que le retour sur investissement est voué à l’échec.

Pour certains parents, leurs demandes en retour pourra être d’avoir de bonnes notes à l’école… et si ce n’est pas le cas, on aura tendance à le reprocher à l’enfant: « Moi qui me sacrifie pour toi et tu n’es même pas capable de bien travailler à l’école ».

C’est un exemple parmi tant d’autres mais nous vous invitons à d’abord penser à vous avant de penser à vos enfants. Avant de chercher à les rendre heureux, prenez de la hauteur et cherchez plutôt à rendre heureuse votre famille.

Notre rencontre

A travers notre histoire personnelle, nous avons simplement envie de vous montrer que l’on peut vivre la vie de ses rêves, d’être heureux en famille tout en pensant d’abord à soi.

Attention, nous n’avons pas la prétention d’avoir une vie parfaite… loin de là. Nous connaissons aussi notre lot de hauts et de bas, et nous sommes toujours des apprentis parents pour accompagner notre aîné Arthur qui a 6 ans.

Nous nous sommes rencontrés à l’école il y a 17 ans. Nous avions tout juste 18 ans et nous n’avions, bien entendu, aucune idée que notre rencontre bouleverserait notre vie à jamais.

Nous nous sommes mis en couple 1 an plus tard et depuis ce jour, nous avons passé la majeure partie de notre temps 7j/7j et 24h/24h ensemble.

Nous avons toujours ressenti ce besoin d’être ensemble. Nous avons donc continué nos études ensemble avant d’être séparés quelques mois lors de nos premiers mois de vie salariée.

Cette situation ne nous convenait pas. Nous vivions à Paris et nous avons rapidement identifié que nous ne voulions pas voir nos enfants grandir ici.

Nous ne voulions pas laisser notre enfant tôt le matin et le récupérer tard le soir. A vrai dire, dans cette configuration, il était difficile de continuer à être salarié tous les 2 et être ensemble toute la journée en famille, faire ce que l’on veut, quand on veut et où on veut.

A partir de là, nous savions ce qu’on ne voulait pas mais nous ne savions pas réellement quoi faire. C’est déjà un point important car savoir ce que l’on ne veut pas est aussi important de savoir ce que l’on veut.

En 2009, nous avons ainsi quitter nos CDI presque du jour au lendemain. Nous n’avions encore aucune idée de notre futur proche.

Puis nous avons créé une entreprise de vente de matériel photo en ligne. Nous l’avions créé comme nous l’avions appris à l’école.

Nous pensions qu’il était obligatoire d’avoir de l’argent pour créer une entreprise. Alors nous avons fait un bel apport et demandé un prêt à la banque.

Au début, nous passions tout notre temps à travailler. Nous faisions des semaines de 100h environ. Oui oui, tu as bien lu, cela fait 15h par jour tous les jours de la semaine.

L’échec qui changera notre destin

Nous étions fiers de travailler autant. Nous nous sentions comme de vrais entrepreneurs qui vouent tout leur temps et leur argent à la réussite de leur entreprise.

C’était notre bébé et nous aimions en parler, en faire la promotion. Notre entourage était très enthousiaste et trouvait notre projet génial.

Le problème est que plus les mois passaient et plus notre société nous coûtait de l’argent. Pourtant, nous restions confiants car nous pensions miser sur l’avenir. Nous donnions tout pour cette entreprise.

Ce fût l’une de nos plus grosses erreurs. Au lieu d’investir dans notre société, nous aurions dû investir sur nous-même car le jour où l’entreprise disparaît, tout disparaît.

A la base, nous voulions être libre. Ne pas dépendre d’un patron, ne pas devoir se lever tôt tous les matins, faire ce que l’on veut, quand on veut et surtout voyager.

Nous avons connu tout l’inverse. Nous nous levions très tôt, travaillions trop, nous devions répondre tout le temps au téléphone et nous étions bloqué chez nous dans notre maison.

Et pendant que tous nos amis commençaient à acheter leur première maison et faire de grands voyages, notre compte en banque partait doucement en fumée.

Fin 2012, quand notre premier enfant Arthur est né, nous étions au bord de l’implosion. Comment gérer un enfant dans ces conditions?

Nous commençions à envisager de reprendre un travail… et même de retourner vivre à Paris. Cette période a été très difficile à vivre pour nous.

Le changement de mindset

Il y a un mot très à la mode de nos jours comme « bienveillance » ou « gratitude », c’est le mot « mindset ». Même s’ils sont à la mode et que l’on associe souvent cela à quelque chose de négatif, ces 3 mots peuvent changer une vie.

Le mindset, c’est l’état d’esprit. Avec la naissance d’Arthur, nous avons découvert la parentalité positive et bienveillante, ce qui a bouleversé notre mindset.

C’est à ce moment là que nous nous sommes rendus compte que nous vivions dans un monde de croyances. Des croyances qui nous limitaient vers la quête de notre bonheur.

Nous regardions les infos TV, écoutions les politiques à la radio tous les matins, nous avions un avis sur tout alors que l’on n’y connaissait rien, nous faisions nos courses en grande surface et nos placards étaient bourrés de produits industriels. Nous ne faisions pas de sport et notre alimentation était mauvaise.

C’est ainsi que nous nous sommes rendu compte que tout est connecté. Il est bien plus difficile de faire du sport ou vivre la vie de ses rêves si on mange mal. Tout le monde ou presque vous dira l’inverse car les gens préfèrent rester dans leur zone de confort.

On les prépare très tôt à devenir de bons petits consommateurs et n’avoir que pour seule vision de travailler pour quelqu’un d’autre. Sachez qu’en économie, on estime que tout travail salarié est payé un tiers de sa valeur.

Toute notre vie a ainsi évolué. C’est là que nous avons décidé d’investir sur nous et non plus sur notre entreprise. Nous avons arrêté notre première société quasiment du jour au lendemain alors qu’elle valait plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Nous ne voulions plus en entendre parler alors que cet argent nous aurait fait le plus grand bien. Pour vendre une entreprise, il faut dépenser de l’énergie que nous n’avions plus.

La création de Famille Epanouie

Début 2014, nous découvrons que certaines personnes gagnaient de l’argent avec leur blog. C’était souvent quelques centaines d’euros mais cela nous convenait très bien.

Le gros avantage est que nous n’avons pas besoin d’argent pour se lancer. Cela tombe bien puisque nous n’avions plus grand chose.

La chose révolutionnaire avec ce blog est que nous aidons d’autres personnes à résoudre leurs problèmes. C’est ainsi que notre blog Famille Epanouie dédié à la parentalité positive et bienveillante est né.

Malgré que nous étions de jeunes parents, nous étions passionnés par le sujet et nous pouvions ainsi aider d’autres parents encore plus jeunes grâce à nos ressources et connaissances.

Pour être honnête, nous étions un peu seul dans notre vision des choses. En plus des « fameux bons conseils » de l’entourage sur l’éducation des enfants, on nous faisait comprendre que notre blog ne fonctionnerait jamais.

Nous ne nous sommes jamais découragés. Nous avons très vite compris que si tout le monde n’était pas d’accord avec nous, c’est certainement que nous étions sur la bonne voie.

Nous sommes restés 2 ans à aider nos lecteurs bénévolement. On gagnait rien du tout, nous survivions grâce à nos économies mais nous adorions notre nouvelle mission.

Rendez-vous compte! Nous aidions des familles à améliorer la relation avec leurs enfants grâce à la magie de la parentalité positive et bienveillante, et les gens nous disaient merci ! Nous nous sentions vraiment utiles.

Plusieurs centaines de personnes nous suivaient sur les réseaux sociaux.

Vivre de sa passion

Nous avons ensuite créé, à la demande de nos lecteurs, des ateliers et programmes d’accompagnements plus complets. Nos abonnés ont commencé à se former auprès de nous dans le cadre de formation payante.

Quand nous avons commencé à gagner notre vie avec notre blog et les réseaux sociaux, nous étions suivis par seulement quelques milliers de personnes. A vrai dire, nous aurions pu commencer dès le début mais on ne savait pas trop comment s’y prendre.

Nous dépensions notre énergie à nous former sur la parentalité et on laissait le côté entreprenarial de côté.

C’est incroyable mais nous mesurons aujourd’hui cette énorme erreur. Nous aurions pu accompagner beaucoup plus de familles sur le chemin de la réussite.

Aujourd’hui, nous avons atteint notre but. Nous sommes libres grâce à notre activité sur internet et nous pouvons voyager comme bon nous semble. En plus de cela, nous aidons les autres à changer de vie de famille. Nous avons beaucoup de gratitude pour tout cela.

Malgré tout, notre mission et notre devoir nous dépassent parfois. Au fil des années, nous avons acquis un savoir qui peut transformer la vie de milliers de gens. Nous mesurons que cela est devenu un véritable pouvoir.

Vous pouvez aussi le faire

Si notre histoire vous parle, sachez que vous pouvez faire exactement la même chose. Avant d’en douter, lisez bien la suite.

Peut-être que vous en doutez, vous vous dîtes que vous en êtes incapables. Peut-être que vous ne vous sentez pas légitimes et que vous n’avez rien à apprendre aux autres.

Pour être honnête, on se le dit encore, même après avoir accompagnés des milliers de familles. Nous avons l’impression que nous avons encore beaucoup à apprendre… et c’est vrai! Nous arrêterons d’apprendre quand nous serons morts.

Nous sommes parents depuis 6 ans en pratiquant l’allaitement, le maternage proximal, la parentalité positive ou encore la pédagogie Montessori. C’est donc tout à fait logique que d’autres parents plus en amont sur le chemin aient besoin de notre partage.

Avec l’échange, nous pouvons résoudre des problèmes beaucoup plus vite que si restons seuls dans notre coin. Seul, on va vite, ensemble, on va loin.

Nos enseignements

Avant de terminer cette Lettre un peu spéciale, nous avons envie de vous livrer ce que nous avons retenu de nos 17 années passées ensemble.

La chance n’existe pas ou du moins il faut la provoquer. Nous ne gagnerons jamais au loto pour la simple et bonne raison que nous ne jouons pas. Quelqu’un qui joue tous les jours a beaucoup plus de chance de gagner que nous. Visez simplement une chance à votre portée.

L’échec est normal. La voie du succès n’est pas une route linéaire. Ce sont de vraies montagnes russes émotionnelles.

Ne jamais s’arrêter. Si vous vous arrêtez après un échec, vous pourrez dire que vous avez échoué. Si vous continuez, vous avez plus d’expériences pour atteindre votre propre réussite.

Les enfants ne sont pas un obstacle. On pense souvent que nous sommes bloqués à partir du moment où nous avons des enfants. Ce n’est qu’une bonne excuse. Sachez que vous leur faîtes le plus grand des cadeaux à sortir de votre zone de confort avec eux.

Ne jamais rien attendre des autres, donnez sans compter, sans calculer, avec honnêteté et vous recevrez en retour.

Nous sommes le propre responsable de nos réussites et de nos échecs. Partons du principe que nous avons toujours notre part de responsabilité.

Suivre le chemin des personnes qui nous inspirent et chercher à connaître leur mode de vie. Quel est leur état d’esprit? Qu’est-ce qu’elles mangent et pourquoi? Comment dépensent-elles leur argent? Quel est le but dans la vie?

Ne jamais attendre d’être prêt pour se lancer. A vrai dire, nous ne serons jamais réellement prêts. C’est en faisant que l’on apprend.

Se former toute la vie. Tout évolue en permanence. Les grandes personnes de notre monde cherchent continuellement à être meilleures.

Côtoyer les personnes à qui nous voulons ressembler. Nous sommes la moyenne des 5 personnes que nous côtoyons le plus.

Nous pourrions continuer cette liste mais nous pensons que ces éléments sont un bon point de départ.

Viens nous voir en vrai pour en discuter

Pour la 4e année consécutive, l’entrepreneur Alexandre Roth organise son grand séminaire annuel: le Biz Club Live.

Pendant tout un week-end, il rassemble des centaines d’entrepreneurs pour leur permettre de rencontrer et d’accéder aux stratégies et retours d’expérience des plus grands experts francophones actuels.

Nous connaissons personnellement Alexandre et son épouse Emma. Ils ont un petit garçon Noah qui a 17 mois comme notre Constance. Nous aurons d’ailleurs le bonheur de partager quelques jours de vacances ensemble cet hiver.

Eux aussi ont choisi le chemin de la parentalité positive et bienveillante. ils sont vraiment inspirants.

Et cette année, Amélie aura le plaisir d’intervenir sur la scène du Biz Club Live pour vous raconter comment fédérer une audience de fans pour vivre confortablement, et profiter de sa vie. Comment créer un lien irrésistible avec votre audience pour la convertir en clientèle fidèle à tout épreuve.

Sachez que nous n’avions même pas 100 abonnés sur Instagram quand nous avons commencé. Aujourd’hui et grâce à Instagram, vous pouvez rapidement aider d’autres mamans qui ont besoin de vous.

Nous le pensons réellement et il n’a jamais été aussi simple de se lancer sur le web qu’aujourd’hui.

Les inscriptions sont officiellement ouvertes depuis une semaine et le tarif de lancement à -60% PREND FIN CE SOIR à 23H59 !

Si tu es coach, thérapeute, consultant, expert, auteur… tu as déjà une activité en ligne
ou souhaites simplement en démarrer une… et découvrir ce milieu…

Je te recommande CHAUDEMENT de participer à ce séminaire. Il est d’ailleurs reconnu pour être l’un des meilleurs de la profession.

Si tu passes par notre lien pour t’inscrire, Alexandre nous reverse 20%. C’est un échange normal de bons procédés.

Mais nous avons décidé de ne pas toucher ces 20% pour vous les reverser directement à vous. Ce que nous faisons est très rare dans le domaine.

Pourquoi on le fait alors?

C’est très simple, au début, nous trouvions que ce type de séminaire était très cher.  Ça, c’était avant d’en faire un et de constater que cela vaut vraiment le coup pour un entrepreneur.

Ensuite, quand nous avons regardé, pour faire nous aussi, notre propre séminaire sur la parentalité, nous nous sommes rendu compte que cela coûtait très cher à organiser.
D’ailleurs, nous n’avons pas encore trouvé la solution pour en organiser un, sans perdre d’argent.

Pour faire simple, pour vous aider et vous permettre de découvrir ce que c’est, nous vous reversons directement notre commission.

Il te suffit de rentrer le code CLUBPRIVILEGE lors de ta commande.

Nous vous invitons à découvrir le programme en cliquant ici.

Nous espérons vraiment pouvoir vous rencontrer les 8 et 9 décembre prochain à Paris. Il y aura aussi un cocktail le dimanche soir auquel nous serons présents pour échanger.

C’est à toi de jouer.

Fin de l’offre de lancement ce soir à 23H59.

Cliquez ici pour démarrer l’aventure.

Prends soin de toi et de tes enfants.

Amélie et Fabien

About Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

2 2 commentaires

  1. Merci beaucoup pour le partage de votre histoire qui me parle. J’ai découvert la parentalité bienveillante quand ma 1ère a eu 4 ans (depuis elle en a 9 et j’ai 3 enfants ;-) ). Je suis également convaincue que le mindset joue énormément sur l’évolution de notre vie.

    Ma vie a évolué, comme la vôtre : changement de mindset, sortie de ma zone de confort, montrer à mes enfants que non, il n’est pas nécessaire d’être employé jusqu’à sa pension, de ne manger que des produits « tout fait » des grandes surfaces, etc. Mais qu’il faut suivre ses rêves et ses convictions.

    C’est pourquoi j’ai aussi créé mon blog ( http://www.nutri-momes.com ) sur l’alimentation équilibrée des enfants afin de donner un maximum de clés aux parents pour nourrir sainement leurs enfants et leur donner de bonnes habitudes alimentaires. Car, malheureusement, beaucoup de nos croyances sur l’alimentation sont fausses et influencées par les médias. Et on sait que l’alimentation joue sur la santé actuelle mais également future de nos enfants ! Et influence en plus notre moral, notre concentration, etc.
    Par le biais de mon blog, j’espère, comme vous, toucher un maximum de parents. Nos enfants et nous méritons le meilleur et de vivre une vie épanouie.

    Encore merci pour tout ce que vous apporter aux parents :-)

  2. Je suis souvent mitigée avec vos différents comptes, la façon de faire, et certains messages ne me conviennent pas toujours, mais une chose est sure, je suis totalement d’accord avec ce message. Effectivement tout vient de la tête, de la façon dont on voit les choses, comment on se projette dans de potentiels echecs.
    J’ai complètement changé ma vision des choses cette année, je sais où je ne veux plus être, je n’ai plus peur de me planter tant que j’essaye et je sais pour quoi et surtout qui… (mes 3 enfants) je le fais (ou tente de le faire).
    Continuez de vivre comme vous le faites (même si perso je ne suis pas tjs d’accord), vous avez raison, c’est maintenant qu’il faut agir et vivre à fond…car la vie est très courte, je ne vous apprend rien.
    Belle continuation à vous.
    Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.