1 cas concret pour développer l’autonomie

Chères lectrices, chers lecteurs,

Depuis quelques mois déjà, nous murissons le projet de mettre en place des vidéos pour partager des ressources en parentalité positive et bienveillante. L’idée est de nous filmer dans notre quotidien en vous apportant des astuces concrètes pour que jours après jours la relation avec nos enfants soit meilleure que la veille. Je vous assure que c’est vraiment pas évident de parler devant la caméra. Soyez indulgent avec nous :-)
On a fait de notre mieux !

Voici notre vidéo enfin prête: “Un cas concret pour développer l’autonomie”

Dans cette vidéo nous dévoilons concrètement comment encourager l’autonomie de l’enfant et comment encourager sa prise d’initiative. Car c’est à travers ses entreprises que l’enfant se construit et développe sa confiance en lui. L’enjeu de cet accompagnement est réellement majeur.

A bientôt

Amélie et Fabien

Opt In Image
Es-tu abonné à la lettre Famille Epanouie ?

Si tu n'es pas abonné à La Lettre, je t'invite à faire l’essai ci-dessous en inscrivant ton prénom et ton email. Pour démarrer, tu vas recevoir mon guide des 8 idées reçus sur l'éducation de nos enfants.

Chaque semaine, je partage mes réflexions sur la parentalité positive, le maternage proximal ou encore la pédagogie Montessori.
Je partage également les activités pédagogiques que nous réalisons à la maison 🙂

About Fabien Blot

Dès la naissance d'Arthur en octobre 2012, j'ai passé beaucoup de temps à lire et à m'informer sur tout ce qui se rapproche à la parentalité. Le fruit de tout ce travail m'a amené à choisir des valeurs de maternage maximal, d'écoute, d'empathie éducative et de négociation. Je pense que pour bien accompagner ses enfants, il faut connaître et respecter les étapes de son développement naturel. Je pense que l'éducation peut se faire sans récompense et sans punition.

3 3 commentaires

  1. super!j’adore ce que vous faites!cela m’aide beaucoup!

  2. Bonsoir.
    Je suis tombée par hasard sur votre site (en réalité je recherchais des activités manuelles de Montessori pour ma fille de 26 mois) et je trouve ce que vous faites juste Génial. J’ai parcouru vos articles et j’apprends bcp de choses. D’ailleurs, ma fille est plongée dans cette fameuse crise des ” 2 ans” j’en suis exténuée. C’est très difficile pour moi d’autant plus que j’ai un petit garçon de 6 mois qui je fait pas ses nuits. Ainsi fatiguée, je passe mes journées à crier et à punir ma fille. Je culpabilise bcp à son égard. D’autant plus qu’elle commence à avoir peur le soir du noir alors qu’elle a pour habitude de dormir seule dans sa chambre, les volets clos. Mais depuis que ma belle mère a un chat, dont elle a peur, elle ne veut plus dormir seule dans sa chambre. J’ai donc aménagé sa chambre à la méthode Montessori avec le matelas à même le sol et j’ai apporté le lit de son frere pour qu’elle puisse voir qu’elle ne dormair pas seule. Mais rien n’y fait, elle hurle dès que je quitte sa chambre et donc réveille son frere et même les voisins! J’ai essayé de tenir comme ça durant une semaine, en l’envoyant à chaque fois dans sa chambre. Elle s’endore et vient ensuite dans notre chambre en pleine nuit. J’étais tellement dépassée qu’après la rassurer, je commençait à la punir en pleine nuit. C’était tellement épuisant que j’ai dû m’avouer vaincu. Maintenant ça fait plusieurs jours qu’elle dort avec mon mari et moi et elle va bcp mieux. Je ne sais plus quoi faire. Avez vous des solutions pour cette situation? En vous remerciant d’avance

  3. Bonjour Oumi,
    Votre témoignage m’évoque quelques souvenirs! Personnellement et malgré nombres de remarques négatives sur le sujet, j’ai décidé (un peu avant ses 2 ans) de laisser ma fille dormir dans mon lit! Le papa dort dans une autre pièce. Déjà avant la naissance de notre premier enfant, nous étions d’accord sur le fait que nous dormions mieux chacun dans un lit (gènes multiples: lumière lorsqu’un d’entre nous lit un livre, ronflements, mouvements,..). On dort beaucoup mieux comme ça et notre couple est loin d’être en péril! Ainsi, ma fille dormait apaisée à mes côtés et moi aussi! Elle a aujourd’hui 3 ans et a décidé d’elle même de retrouver son lit de grande! Elle nous a exprimé le souhait de dormir avec sa petite soeur (quand celle-ci ne sera plus un bébé). Nous n’écartons pas cette possibilité d’un cododo entre soeurs dans le cas où ce serait un souhait partagé et que ça ne perturbe pas leurs sommeils.
    Je pense que ce qui compte c’est de faire des choix librement, en se détachant des pressions sociales insidieuses et de laisser la place aux changements lorsque c’est nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.