enfants-extérieur-mason

Pourquoi la pédagogie Charlotte Mason incite à jouer dehors ?

Chère lectrice, cher lecteur,
Charlotte Mason a toujours recommandé de privilégier les activités en plein air pour le bon développement de l’enfant. Au printemps et en été c’est assez simple, la douceur des températures nous amènent naturellement à passer du temps dehors. Mais dès le début de l’automne, lorsque les températures se rafraîchissent nous avons tous, plus ou moins tendance, à préférer réaliser des activités en intérieur.

Et pourtant, si nous, parents préférons bien souvent passer nos journées dans un endroit bien chaud, les enfants eux, préfèrent largement aller jouer dehors (par tous les temps !). Je pense que nous avons tous vu des enfants rester dehors des heures alors que nous jugions la température glaciale pour ce type d’activité.

C’est en variant au maximum nos lectures, afin de mixer différentes approches pédagogiques et apporter ainsi l’éventail le plus large possible en matière d’accompagnement bienveillant, que nous avons découvert les idées de Charlotte Mason.

Charlotte Mason encourage l’apprentissage libre des enfants à travers leurs manipulations, leurs observations, les récits, leur imaginaire et aussi par le temps passé dehors.

enfant en foret

Charlotte Mason propose de passer (beaucoup) de temps en extérieur. Voici 4 bénéfices incontournables

La grande idée de Charlotte Mason sur le temps passé en extérieur est que plus l’enfant passe de temps dehors, plus il apprend, s’instruit, ouvre son esprit, observe le monde, comprend les choses, tire des enseignements et attise sa curiosité. Selon Charlotte Mason, le temps passé dehors est primordial et doit réellement être au cœur de ses activités.

Voici 4 bonnes raisons de passer du temps à s’amuser dehors.

Canaliser l’énergie

Se défouler dans de grands espaces permet à l’enfant de décharger l’énergie accumulée. L’enfant aime être en mouvement, il aime tester son corps à travers les éléments. Le rassasier à ce niveau va lui permettre d’être plus calme, plus serein et plus concentré sur les activités que vous pourrez lui proposer ensuite.

Libérer l’esprit

Comme lorsque l’adulte fait du sport, les sorties permettent à l’enfant de s’évader, de penser à autres choses, de libérer son esprit et d’être ainsi plus réceptif aux messages qu’on souhaite lui faire passer.

Observer le monde extérieur

Être à l’extérieur permet à l’enfant d’être en contact réel avec le monde qui l’entoure. D’être en contact avec la nature calme et apaisante et avec la ville qui s’agite et qui vit à un rythme que l’on ne maîtrise pas toujours. L’enfant découvre ainsi les bruits, les couleurs, les odeurs et les paysages. C’est avec ce temps passé dehors qu’il va découvrir “son” monde et adapter sa façon de l’appréhender.

Améliorer sa santé

L’enfant, comme l’adulte d’ailleurs, est fait pour bouger. Depuis la nuit des temps, l’Homme est nomade. L’Homme s’est toujours déplacé pour manger, pour chasser, pour se loger, etc… Nos cultures occidentales ont radicalement changé sur les dernières générations. Nous voyons apparaître des cas d’obésité chez des enfants de plus en plus jeunes, preuve qu’ils ne se dépensent pas assez (et qu’ils n’ont pas la nourriture appropriée également). Les activités en extérieur vont leur permettre de brûler les calories nécessaires à leur bon développement. En hiver, c’est aussi un moyen de s’aérer et donc de lutter efficacement contre les maladies chroniques et/ou infectieuses (à l’inverse de ce que l’on peut souvent entendre). Le principal étant d’adapter les vêtements et autres accessoires à la température extérieur.

Comment s’organiser pour passer du temps en extérieur

Comme je l’ai dit un peu plus haut, Charlotte Mason a toujours insisté sur le fait que les enfants devaient passer plusieurs heures par jour dehors.

Si la tâche parait simple elle n’est pas toujours facilement mise en place. En hiver, les journées sont courtes, et entre l’école et le travail des parents il est parfois impossible de s’organiser pour passer une heure dehors. Les enfants non scolarisés ont bien sur l’avantage de bénéficier d’une organisation adaptable à ce type d’activité.

Toutefois, rien n’est jamais impossible! Avec de la bonne volonté et de la motivation vous allez voir que vous pouvez facilement prévoir du temps à l’extérieur de façon quasi quotidienne.

Pendant la semaine

Si votre enfant n’est pas scolarisé et que vous le gardez, c’est assez simple de prévoir du temps passé en extérieur chaque jour.

Pour les enfants scolarisés et/ou dont les parents travaillent, l’organisation demande un peu plus d’intensité et d’aménagement, surtout l’hiver lorsque les journées sont parfois très courtes.

Si vous n’êtes pas trop loin de l’école, vous pouvez facilement vous habituer à aller chercher votre enfant à pied.

Lorsque vous sortez faire une petite course (acheter du pain, aller à l’épicerie, etc…) il en est de même, prenez le temps d’y aller à pied avec votre enfant.

Ces déplacements en ville seront l’occasion de faire découvrir des paysages urbains à l’enfant. On trouve une richesse inestimable d’apprentissage en observant le fonctionnement des commerces de centre-ville, des passages piétons, des feux rouges, des carrefours, des panneaux de signalisation, des différentes sortes de véhicules (vélo, scooter, moto, voitures, camions, etc…)

enfant sur une draisienne

Pendant le week-end

Prévoir une longue balade en forêt ou sur un sentier pédestre au contact de la nature. Visiter une ferme, un haras ou une ruche. Ces balades, qui émerveillent l’enfant représentent des moyens très simples de satisfaire les besoins et la curiosité des enfants tout en passant un moment privilégié en famille.

enfant en forêt

Donner à son enfant l’envie de découvrir et d’observer la nature

Inculquer l’amour de la nature, le goût des choses simples, le sens de la découverte, l’éveil sensoriel sont autant d’enseignements riches, rassurants et structurant pour l’enfant.

Pour le sensibiliser à chaque petite découverte, Charlotte Mason préconise que l’enfant ait un cahier bien à lui et dans lequel il pourra dessiner les arbres, les plantes et les paysages qu’il voit. Ce cahier sera SON cahier, ils évolueront au même rythme. Au fur et à mesure qu’il grandira, les dessins seront plus fins, les couleurs plus recherchées, le développement et la structure plus approfondis.

enfant et cahier nature

Pour aller plus loin dans la pédagogie Charlotte Mason, deux ouvrages sont disponibles en version kindle ainsi qu’un en version broché  :

La pédagogie Charlotte Mason 1 – Laura Laffon (format Kindle)

charlotte-mason-1
La pédagogie Charlotte Mason 2 – Laura Laffon (format Kindle)

charlotte mason-2
La pédagogie Charlotte Mason 1 – Laura Laffon (format broché)

charlotte-mason-livre

A très vite

Amélie


Si vous avez aimé le contenu de cette page et que vous souhaitez allez plus loin, j'ai posté plus de 250 vidéos sur YouTube sur la parentalité positive et bienveillante, le maternage proximal, le cododo, l'allaitement, la communication non-violente, l'éducation positive, l'écoute active, la pédagogie Montessori, l'accouchement naturel ou encore l'alimentation saine de l'enfant et de la famille.

J'ai certainement déjà répondu aux questions que vous vous posez dans une vidéo: Cliquez ici pour voir toutes les vidéos.


Si jamais, vous ne trouvez pas votre réponse dans l'une de mes vidéos, vous pouvez me prévenir dans les commentaires ici.
Opt In Image
PASSEZ A L'ACTION
Appliquer la pédagogie Montessori rapidement et facilement

Si vous voulez développer l'autonomie, la discipline, la joie et le calme de votre enfant, découvrez et appliquez dès maintenant le concept-clé de la pédagogie Montessori.

About Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

3 3 commentaires

  1. C’est tellement interessant est vrai à 100% Je vis au Canada même si c’est -30 mes enfants de 8 et 10 and adorent jouer dehors , et pourtant, une fois retournés, ils sont plus calmes à la Madison.

  2. Bonjour, je suis à 100% d’accord avec cet article. Je pense vraiment que les enfants ont besoins de jouer dehors.
    Alors même si ce n’est pas toujours très facile nous essayons avec notre fille de passer un peu de temps chaque jour. Par exemple nous l’amenons chez la nounou et rentrons à la maison le soir à pied (c’est facile on habite dans une grande ville, pas besoin de voiture). L’été en rentrant, on s’arrête dans notre résidence pour jouer un peu dehors et regarder les arbres et en cette période de l’année, elle adore s’arrêter devant chaque maison décorée pour Noël.
    Le week-end on essaie de sortir en forêt ou au minimum d’aller goûter dans un parc.
    Ca demande un peu d’organisation mais pas non plus tant que ça, et comme vous le dites je pense que ça lui apporte beaucoup de bénéfices

  3. Je le constate également, les enfants sont beaucoup plus calme et attentif après une ballade. Même les adultes y trouvent leur compte moins de tension et une ” bonne fatigue “. Tout ce qu’il y a de plus sain :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.