6 mois de grossesse : deux grandes découvertes pour bébé !

6 mois de grossesse : deux grandes découvertes pour bébé !

Vous en êtes à 5 mois de grossesse et entrez donc logiquement dans votre sixième mois de grossesse. Vous avez passé votre seconde échographie et peut-être connaissez-vous le sexe de votre bébé. Vous portez fièrement votre petit ventre rond et vous passez votre main dessus comme pour caresser ce petit bébé que vous portez et que vous aimez déjà très fort. Vous ressentez pleinement tous ces mouvements et vous aimez sûrement ces moments de connexion entre lui et vous. Le sixième mois de grossesse est très agréable à vivre car même si le poids du bébé se fait déjà bien sentir, la liberté de mouvements est malgré tout bien conservée.

Lors de ce sixième mois de grossesse, votre bébé passe d’une taille de 17 cm de la tête au coccyx à environ 21 cm, soit 33 cm de la tête aux talons ! Comme tous les articles de cette série, les sources de nos propos viennent principalement des livres ci-dessous ainsi que de notre propre expérience:

evolution-grossesse

L’évolution de votre bébé au cours du sixième mois de grossesse

Au cours de ce sixième mois de grossesse, votre bébé fait entre 40 et 120 mouvements par heure. Autant dire que vous allez vraiment le sentir régulièrement ! Il va faire deux grandes découvertes : le toucher et l’ouïe.

23  semaines de grossesse

La taille de votre bébé est de 18 cm de la tête au coccyx, soit 28 cm de la tête aux pieds. Son poids est d’environ 560 g et le diamètre de sa tête à peu près de 6.4 cm.

Le corps de votre bébé continu de se couvre de lanugo (duvet très fin) et le vernix recouvrant sa peau s’épaissit.

L’ivoire des futures dents de lait commence à être sécrété par les bourgeons dentaires.

A l’échographie, le sexe du bébé est clairement visible sans risque d’erreur.

24  semaines de grossesse

Bébé mesure environ 19cm de la tête au coccyx soit environ 30 cm de la tête aux talons. Il pèse près de 650g et le diamètre de sa tête atteint les 6.7cm.

De la graisse commence à se déposer sous sa peau ce qui va avoir pour effet de lui donner un aspect moins chétif semaine après semaine.

Les ongles des pieds et des mains sont présents sur chaque doigt.

Chaque bébé est différent, certains bougent beaucoup, d’autres moins. Ses mouvements peuvent être compris entre 40 et 120 par heure. Cela ne prédestine en rien le caractère ou le tonus du bébé, soyez en rassurée.

A travers ses mouvements, votre bébé va sentir la paroi utérine et découvrir ainsi le sens du toucher.

25  semaines de grossesse

Votre bébé franchit la barre des 20cm de la tête au coccyx et atteint même 32 cm de la tête aux talons. Son poids est de 750g et le diamètre de sa tête est de 7cm environ.

Votre liquide amniotique se renouvelle entièrement toutes les 3 heures, ce qui entraîne aussi celui du vernix recouvrant la peau de bébé qui continue également de s’épaissir progressivement.

Votre bébé vit dans un environnement très bruyant, les battements de votre cœur, le gargouillement des intestins et tous les autres bruits internes du corps. Ces bruits sont tamisés par le liquide amniotique dans lequel il évolue mais il les perçoit tout de même. Et surtout, il va commencer à percevoir les sons extérieurs comme les voix et les musiques.

26  semaines de grossesse

En cette fin de sixième mois de grossesse, bébé atteint 21 cm de la tête au coccyx et près de 33 cm de la tête aux talons. Il pèse à présent 870g et sa tête fait environ 7.2 cm de diamètre.

L’ivoire des futures dents de lait qui commençait à être sécrété au début de ce sixième mois de grossesse ce couvre à présent d’émail.

Votre bébé urine et il avale de plus en plus de liquide amniotique. Ce liquide est composé à 97% d’eau contenant des sels minéraux et autres substances présentes dans le sang.

6 mois de grossesse : comment se porte la future maman?

sport à 6 mois de grossesse

On continue le sport même à 6 mois de grossesse

Si votre grossesse se déroule bien et sans pathologie particulière, vous pouvez continuer la pratique d’une activité sportive douce comme la marche ou la natation. Vous pouvez également commencer à pratiquer quelques exercices appropriés pour soulager votre dos ou le bas de votre ventre.

Peut être ressentirez-vous quelques désagréments gastriques. C’est normal votre estomac va être légèrement déplacé, voire même un peu comprimé. De plus, le taux de progestérone baisse, ce qui induit un ralentissement de la digestion. Lorsque la digestion est plus lente l’estomac se vide moins rapidement et la fermeture entre l’œsophage et l’estomac est plus laborieuse. Vous pouvez alors souffrir de remontées acides. Pour les amoindrir, réduisez les quantités à chaque repas quitte à manger un peu plus régulièrement tout au long de la journée (Attention : par “manger plus régulièrement tout au long de la journée” nous entendons le fait de découper les repas. En aucun cas cela ne veut dire “grignoter” des sucreries et autres pâtisseries).

D’une manière générale, continuez à surveiller votre poids de manière hebdomadaire. Dans le cadre d’une alimentation saine et variée il est d’usage de dire que la prise de poids est d’environ 1kg par mois de grossesse. Cependant, une femme en sous-poids en prendra peut être davantage contrairement à une femme en sur-poids qui en prendra peut être moins. De même certaine femme ne prendront pas de poids durant les trois premiers mois mais prendront 2kg sur le dernier mois. Bref, ne vous focalisez pas uniquement sur votre poids, c’est un bon indicateur, mais il n’a pas forcément le dernier mot.

Évitez au maximum les préparations industrielles, les sucreries, les pâtisseries et les excès en tout genre. C’est important pour votre santé et surtout celle de votre bébé :-)

ventre 6 mois de grossesse

Ce post fait partie d’une série d’article portant sur chaque mois de la grossesse. Vous pouvez consulter les autres articles sur le sujet :

A quel moment peut-on sentir son bébé bouger ?

A quel moment peut-on sentir son bébé bouger ?

Vous êtes enceinte et votre ventre a commencé à s’arrondir sérieusement. Vous attendez LE grand moment : sentir bébé bouger !
Vous analysez alors le moindre gargouillement et le moindre signe qui pourrait être la manifestation du bébé qui grandit en vous.

Un peu de patience, votre bébé est bien protégé à l’intérieur de son cocon, et même s’il se met à bouger assez tôt au cours de la grossesse (de manière involontaire au début) il faut que ses mouvements soient toniques afin que vous commenciez à les percevoir.

Sentir bébé bouger : les premières manifestations

A partir de quel moment sent-on les mouvements de bébé ?

C’est en général entre le 4ème et le 5ème mois de grossesse que vous pourrez commencer à sentir votre bébé bouger. Et encore, tout est à nuancer. Si c’est votre premier enfant, il se peut que vous attendiez jusqu’à la première voire deuxième semaine de votre 5ème mois de grossesse.

Si c’est une deuxième grossesse ou plus, vous pourrez sentir bébé bouger dès le milieu de votre 4ème mois de grossesse. Cela s’explique par le fait que vous êtes plus attentive et savez à quoi vous attendre. De plus, votre utérus est plus distendu ce qui vous donne un ressenti plus important.

Ces données sont relatives. Elles sont indiquées dans un but purement consultatif et ne doivent en aucun cas remplacer un avis médical. Beaucoup d’autres paramètres rentrent en compte, comme la corpulence de la maman ou son échelle de sensibilité.

Quoi qu’il arrive, au moment où vous ne vous y attendrez pas, vous sentirez le petit coup à l’intérieur de vous. Indéfinissable et indescriptible, ce moment est plein de vie, d’amour, de joie et de bonheur. Vous souriez, vous êtes heureuse, vous entrez pleinement en communication avec ce petit être caché en vous.

A présent, vous guetterez avec amour et tendresse toutes ces petites manifestations.

En ce qui concerne votre entourage, et surtout le papa qui est souvent bien impatient (et on le comprend!), les mouvements leurs sont perceptibles un peu plus tard. Comptez environ entre 15 jours et 1 mois après que vous ayez vous même ressenti les premiers petits coups de bébé.

papa main sur ventre de maman pour sentir bébé bouger

Comment se manifestent les premiers mouvements ?

Au tout début, on sent comme des explosions de petites bulles très fines. C’est très léger, il faut être complètement au repos pour pouvoir les ressentir. Certaines femmes enceintes n’y prêtent d’ailleurs pas attention pensant qu’il s’agit d’une manifestation de l’estomac ou des intestins.

Puis, au bout de quelques jours, on sent un petit coup. Au début, il faut également être au repos pour bien le ressentir. Mais ce petit coup, si léger soit-il, ne devrait pas vous laisser de place au doute. Malgré sa faiblesse, vous sentirez qu’il vient de l’intérieur.

Vous pouvez alors poser votre main à l’endroit ou vous avez ressenti le petit coup afin de manifester votre présence à votre bébé et lui signifier ainsi que vous l’avez ressenti.

Avec Fabien, nous appelons les premiers coups de bébé d’une façon très poétique “des battements d’ailes de papillons”, cela résume tout à fait la faible intensité de ces petits coups.

L’intensité des mouvements au cours de la grossesse

Une fois que vous aurez commencé à sentir bébé bouger, vous devriez le sentir tous les jours. Gardez bien en tête qu’au cours de sa vie intra-utérine votre bébé peut dormir jusqu’à 20h par jour, ne vous attendez donc pas à ce qu’il bouge en permanence ;-)

Plus vous avancerez dans votre second trimestre de grossesse et plus les coups de votre bébé s’intensifieront. Soyez rassurée, la plupart des femmes ne ressentent aucune douleur, bien au contraire, c’est souvent un rendez vous important avec votre bébé !

Vers la fin de votre 6ème mois de grossesse, vous pourrez sentir lorsque votre bébé aura le hoquet. C’est assez spécial comme sensation! Quoi qu’il en soit, c’est tout à fait normal que votre bébé ait le hoquet, il peut même l’avoir plusieurs fois par jour.

Dans votre dernier trimestre de grossesse, les coups s’intensifieront vraiment, ils en viendront même à déformer votre abdomen. Soyez rassurée, c’est le signe que votre bébé va bien.
En vous rapprochant du terme, vous le sentirez peut-être un peu moins bouger, en dehors de tout problème, c’est principalement dû au fait qu’il aura de moins en moins de place dans votre utérus pour exprimer ses mouvements.

C’est bien souvent lorsque nous sommes au repos que l’on peut sentir bébé bouger. Certaines femmes enceintes ont d’ailleurs dû mal à s’endormir le soir tellement leur bébé fait de galipettes au moment où elles cherchent le sommeil!

Vous ne sentez plus votre bébé bouger ?

Il n’y a pas de rythme standard. Certains bébés bougent plus que d’autres. Cependant, la plupart des médecins s’accordent sur le fait qu’il soit nécessaire de sentir bébé bouger au moins une fois par jour.

Si vous ne le sentez plus bouger, voici les choses que vous pouvez faire avant de vous alarmer :

  • Placez vous en position “décubitus latéral gauche”, c’est-à-dire sur le côté (voir la photo ci-dessous) : cette posture permet de décompresser la veine cave qui alimente l’utérus et le placenta. Votre bébé sera ainsi plus libre de ses mouvements. De plus, étant au repos total vous serez plus à même de ressentir les mouvements de votre bébé.

femme enceinte allongé pour sentir bébé bouger

  • Prenez un bain : l’augmentation du calibre des vaisseaux sanguins permet de mieux sentir son bébé.
  • Stimulez votre bébé en appuyant doucement sur votre ventre.
  • Mangez des fruits sucrés : le fœtus est très réactif au goût sucré.

Si vous ne sentez toujours pas votre bébé bouger après cela ou si vous ressentez une situation anormale, appelez immédiatement votre médecin, votre sage-femme, les urgences pédiatriques ou la maternité, ils sauront vous indiquer la marche à suivre.

Il n’est pas rare de voir des bébés se mettre en économie d’énergie lorsque la maman est très fatiguée, affaiblie ou carencée. Si c’est votre cas, nous vous conseillons vivement de consulter votre médecin ou gynécologue afin qu’il vous aide à retrouver l’énergie dont vous aurez besoin, notamment pour votre accouchement.

Pour aller plus loin, je vous propose de découvrir en vidéo ma valise pour la maternité:

Valise maternité

5 mois de grossesse : fille ou garçon ?

5 mois de grossesse : fille ou garçon ?

Vous entrez dans votre cinquième mois de grossesse, si vous n’aviez pas encore senti votre bébé bouger auparavant, il va à présent se manifester  sans tarder ! C’est aussi le mois de la fameuse échographie des 5 mois qui marque la deuxième rencontre avec bébé et pour tous les parents curieux, le grand moment va arriver : fille ou garçon, le voile sera levé !

Ce post fait partie d’une série d’article portant sur chaque mois de la grossesse. Vous pouvez consulter les autres articles sur le sujet :

Lors de ce cinquième mois de grossesse, votre futur bébé passe d’une taille de 12 cm de la tête au coccyx à environ 17 cm ! Comme tous les articles de cette série, les sources de nos propos viennent principalement des livres ci-dessous ainsi que de notre propre expérience :

L’évolution de votre bébé au cours du cinquième mois de grossesse

Au cours du cinquième mois de grossesse, votre bébé commence à beaucoup bouger car ses muscles se sont renforcés. Si vous ne l’avez pas encore sentie bouger, il est certain que vous le sentirez ce mois-ci.

18 semaine de grossesse

Bébé mesure 13 cm de la tête au coccyx, soit 20 cm de la tête aux pieds. Son poids avoisine les 240g et le diamètre de sa tête est d’environ 4.8cm.

Les premières marques des empreintes digitales apparaissent sur les doigts et les ongles commencent à se former.

La multiplication des cellules nerveuses est à présent terminée. Bébé en possède entre 12 et 14 milliards.

19 semaine de grossesse

Bébé mesure 14 cm de la tête au coccyx, soit 21.5 cm de la tête aux pieds. Son poids est de 335 g et le diamètre de sa tête est d’environ 5.1cm.

Il dort entre 16h et 20h par jour. Le reste du temps, il est en activité. Si vous sentez une petite bosse se former sur votre ventre, n’hésitez pas à le toucher afin de lui faire comprendre que vous savez qu’il est là!

Son cœur est à présent assez gros pour être entendu avec un stéthoscope posé sur le ventre de la maman.

20 semaine de grossesse

La taille de bébé est de 15 cm de la tête au coccyx, soit 22.5 cm de la tête aux pieds. Son poids est de 385 g et le diamètre de sa tête est d’environ 5.4cm.

Comme bébé a bien grandi, ses proportions commencent à devenir plus harmonieuses. Sa tête parait mois grosse par rapport au reste du corps. Cependant sa tête et son cou représentent tout de même 1/3 de la taille du bébé.

Si vous attendez une petite fille, son vagin va commencer à se former.

C’est aux alentours de la vingtième semaine de grossesse que le pancréas commence à fabriquer de l’insuline.

21 semaine de grossesse

La taille de bébé est de 16 cm de la tête au coccyx, soit 24 cm de la tête aux pieds. Son poids est de 440 g et le diamètre de sa tête est d’environ 5.8cm.

Votre bébé commence à avoir des cheveux! Ils sont encore clairsemés et très fins mais ils poussent. Un fin duvet recouvre tout son corps.

Bébé était déjà capable d’ouvrir et de fermer la bouche, maintenant il peut mettre son pouce dans sa bouche. Il va ainsi s’entraîner à perfectionner son réflexe de succion.

Ses mouvements respiratoires, bien que plus fréquents, sont encore irréguliers et mal coordonnés.

A ce stade de la grossesse, votre placenta est définitivement constitué et va donc arrêter de croître.

22ème semaine de grossesse

Bébé mesure 17 cm de la tête au coccyx, soit 26 cm de la tête aux pieds. Son poids est de 500 g et le diamètre de sa tête est d’environ 6.1cm.

Sa peau s’épaissit considérablement et est de moins en moins transparente. Le réseau veineux va devenir invisible. Le vernix, substance claire et graisseuse qui protège la peau de bébé, va commencer à se former pour le recouvrir entièrement.

Des cils apparaissent sur ces paupières toujours closes. D’une manière générale, l’aspect du visage commence à prendre forme.

5 mois de grossesse: comment se porte la future maman ?

C’est un mois euphorique et euphorisant ! On est heureuse de sentir son enfant bouger et le petit ventre qui pousse gentiment ne gène pas encore les mouvements du quotidien.

Voici les principaux désagréments que vous pourrez ressentir :

  • Avoir chaud : la température du corps est plus haute que d’habitude
  • Être essoufflée : vous éliminez votre propre gaz carbonique ainsi que celui de votre bébé. Vous devez également lui fournir son oxygène. Ce phénomène induit une accélération de votre rythme cardiaque et donc un essoufflement plus rapide lorsqu’un effort est effectué.
  • Avoir plus d’appétit : vous allez commencer à avoir de plus en plus faim. D’ailleurs, vers la 20ème semaine de grossesse vous brûler entre 500 et 600 calories de plus par jour.
  • Troubles de la circulation sanguine : Les échanges avec le placenta induisent une augmentation du volume de la masse sanguine d’environ 25%. Vous êtes donc susceptible de ressentir des fourmillements dans les membres, mais également d’avoir les jambes lourdes, des varices ou des hémorroïdes. Peut être aurez vous aussi quelques vertiges et des sensations de faiblesse.

CONSEILS :

Les désagréments cités ci-dessus peuvent être soulagés par des moyens simples et efficaces.

  • Réduisez les efforts physiques lourd et travaillez sur votre respiration
  • Mangez à votre faim des choses saines et privilégiez les fruits au sucre raffiné
  • Buvez régulièrement de l’eau
  • Dormez les jambes légèrement surélevées
  • Marchez régulièrement
  • Portez des bas de contentions plusieurs fois par semaine

5 mois de grossesse

Allaitement et grossesse : faut-il faire un choix ?

Allaitement et grossesse : faut-il faire un choix ?

Vous venez d’apprendre que vous êtes enceinte et vous allaitez toujours votre premier enfant ? Beaucoup de questions sur la compatibilité du couple ” allaitement et grossesse ” viennent à vous. C’est bien normal de se poser des questions. D’autant plus que votre entourage et le personnel médical vous en poseront également, et peut être même qu’ils vous donneront leur avis personnel sur la question! Afin que vous puissiez vivre votre grossesse sereinement, nous vous proposons cet article qui va traiter de l’allaitement d’un premier enfant au cours d’une seconde grossesse.

Cet article a été rédigé à l’aide du livre “Le bambin et l’allaitement” de Norma Jane Bumganer. Nous nous appuyons également sur des informations tirées du site de référence en matière d’allaitement : La Leche League. Et puis, il faut bien dire que nous vivons pleinement cette expérience actuellement car je suis enceinte de 4 mois 1/2 à ce jour et Arthur vient toujours téter mon sein.

Nous allons donc faire le tour de la question afin que vous n’ayez pas ce choix cornélien à faire entre l’allaitement et la grossesse. Nous avons souhaité évoquer ce sujet sans tabous et nous espérons qu’il mettra fin à vos éventuelles appréhensions.

Allaitement et grossesse : peut-on vivre une deuxième grossesse tout en allaitant son premier enfant ?

Très souvent, l’allaitement du premier enfant est bien installé et l’envie de le sevrer n’est pas du tout présente. Cependant, vous envisagez une deuxième grossesse et le doute s’immisce en vous. Pourrez vous allaiter tout en vivant une deuxième grossesse ?

Le plus simple est de ne pas se poser la question et de se lancer dans l’aventure, car médicalement parlant (et en dehors de toute grossesse pathologique), être enceinte est tout à fait compatible  avec la poursuite de l’allaitement d’un enfant plus ou moins grand.

Les 3 craintes les plus récurrentes :

Est-ce que le fœtus va se développer normalement ?

Le fœtus reçoit toujours les nutriments indispensables à son bon développement. Si vous avez une nourriture équilibrée, variée et saine, alors vous n’aurez aucun mal à répondre à la fois aux besoins du fœtus et à la fois à ceux de votre enfant allaité. Assurez-vous cependant que vous avez une prise de poids régulière et accordez-vous des temps de repos. Pour plus d’informations, je vous invite à consulter mon article sur alimentation grossesse.

Est-ce que le lait reste bon pour l’enfant allaité ?

Votre lait ne se modifiera pas au début de la grossesse, par contre la quantité de lait produite peut baisser énormément voir s’estomper. Ce n’est qu’en fin de grossesse (au cours du dernier trimestre) que votre corps se préparera à l’arrivée du nouveau-né en fabriquant le fameux colostrum (liquide jaune et épais qui couvre l’ensemble des besoins du nourrisson lors de ces premiers jours). Si votre enfant tête toujours et qu’il boit le colostrum, vous pourrez alors remarquer une légère augmentation de ses selles puisque le colostrum est laxatif.

Est-ce que la poursuite de l’allaitement entraine un risque plus élevé de fausse-couche ?

Les études sur le sujet manquent cruellement, cependant le Comité médical consultatif de La Leche League International se base sur des années d’expérience pour affirmer le fait suivant :

Les contractions éventuellement induites par l’allaitement ne risquent pas de provoquer de fausse-couche ou d’accouchement prématuré.

Allaiter tout en vivant une autre grossesse ne présente donc aucun risque médical. Cependant, vous pouvez rencontrer quelques désagréments :

  • Mamelons douloureux : Dès les premiers jours ou dans les premières semaines, les mamelons vont devenir plus sensibles. Lorsque l’enfant “amorce” le sein cela peut occasionner une douleur plus ou moins douloureuse suivant l’échelle de sensibilité de la maman.
  • Nausées : Lorsque l’on ressent des nausées ou si les nausées matinales sont présentes, la tétée peut être vécue comme un vrai supplice car l’enfant vient s’appuyer contre le ventre de la maman.
  • Changements d’humeur : Certaines femmes réagissent au dérèglement hormonal par des “sautes d’humeurs”. L’allaitement de leur enfant peut alors leur paraître pénible, voir irritant.
  • Fatigue : Le corps met à disposition toutes ces ressources pour le développement du fœtus, et allaiter implique aussi une grande utilisation des ressources maternelles. Il est donc possible de ressentir une très grande fatigue, voir un état de lassitude.

allaitement et grossesse

L’enfant et le sevrage naturel

Dans son livre “Le bambin et l’allaitement” Norma Jane Bumgarner dit la chose suivante :

[…] votre organisme tend à concentrer son énergie sur les besoins du bébé à naître et, quelles que soient vos opinions intellectuelles sur la question, les ressources et l’énergie dont dispose votre organisme sont consacrées directement à cet enfant . La nature semble avoir prévu qu’au moment où une femme redevient enceinte, le dernier-né devrait avoir suffisamment de maturité pour que ses besoins soient satisfaits […] par d’autres aliments que son lait.

Selon une étude réalisée auprès de 503 mamans (membres de La Leche League) qui ont démarré une grossesse alors qu’elles allaitaient toujours un enfant, il a été remarqué que 69% d’entre elles ont sevré leur enfant durant la grossesse.

En effet, un grand nombre d’enfants se sèvrent d’eux-mêmes à un moment ou à un autre de la grossesse suite à la forte baisse de la production, ou plus tard dans la l’évolution de la grossesse, suite à son changement de goût et de texture avec l’apparition du colostrum.

Avec Arthur, j’ai opté pour un sevrage naturel. C’est à dire que je le laisse venir téter lorsqu’il le souhaite, mais ses demandes sont de plus en plus espacées.
Depuis la fin de mon premier trimestre de grossesse je n’ai plus du tout de lait. C’est à ce moment qu’Arthur a définitivement arrêté de me demander des tétées en journée. Il continuait cependant à vouloir s’endormir au sein, il tétait donc à vide. Mais depuis quelques jours (je suis à 4 mois 1/2 de grossesse), j’ai pu remarquer que même pour s’endormir il se détourne du sein me réclamant alors un massage du dos. Il se sèvre tout seul. Je respecte son sevrage et je laisse faire les choses. S’il veut téter à nouveau lorsque son petit frère ou sa petite sœur sera là, je le laisserai agir à sa guise.

Je sais à présent que mon corps s’adaptera aux demandes de mes enfants, je fais confiance à la nature.

Accouchement naturel ou classique : comment faire son choix ?

Accouchement naturel ou classique : comment faire son choix ?

Dès le premier mois de sa grossesse, la future maman va très rapidement se projeter sur son accouchement. Un flot d’inombrables questions va lui traverser la tête et il est parfois difficile d’y trouver les bonnes réponses, que ce soit dans son entourage familiale (maman, soeur, belle-soeur, copine, collègue…) ou sur internet.

  • Est-ce que cela fait mal d’accoucher ?
  • Combien de temps ça dure un accouchement?
  • Est-ce qu’il faut demander la péridurale ? Si oui est ce que la pose de la péri n’est pas trop douloureuse ?
  • Est-ce que je vais avoir une épisiotomie ? Les forceps ? Les ventouses ?
  • Et si j’avais une césarienne ? Comment cela va se passer ?
  • Le futur papa pourra-t-il faire une vidéo de l’accouchement ;-) ?
  • Faut-il préférer un accouchement naturel, dit aussi physiologique ? Peut-on faire un accouchement à la maison ?

Cette liste de questions est loin d’être exhaustive, car il y a autant de questions que les femmes enceintes ont d’imagination ;-) Et oui c’est bien connue, nous aimons bien “contrôler” la situation.

Cependant, lors d’un accouchement, rien (ou presque) n’est prévisible. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut s’inquiéter, bien au contraire, pensez à son accouchement de manière sereine et détendue est l’une des meilleures préparations que vous pouvez vous offrir à vous même et votre bébé !

Pour l’accouchement d’Arthur (en octobre 2012), j’ai voulu me laisser le choix d’avoir une péridurale et de me décider au dernier moment. Au final, je l’ai demandé, et cela était prévisible, car faire le choix d’un accouchement naturel se prépare, se travaille, seule, avec son conjoint et avec une sage-femme. L’anesthésiste est donc venue me poser la péridurale. Je pouvais ensuite la doser moi-même en appuyant sur un bouton. Cependant, lorsque l’on appuie sur le bouton, l’effet n’est pas “immédiat”. J’ai donc appuyé très (trop) régulièrement sur le bouton. Résultat : je n’ai presque pas ressentie Arthur sortant de mon corps et j’en ai été très frustrée.

Pour ma deuxième grossesse, j’ai fait le choix d’un accouchement naturel. L’explication de ce choix et le retour sur l’accouchement classique vont être le thème de cet article. Pour vous fournir des explications validées par des recherches médicales, je vous indiquerai en bas de page toutes les sources et les différents articles que j’ai consulté et qui m’ont aidé à la rédaction de cet article.

accouchementAccouchement classique, c’est quoi au juste ?

Lorsque l’on parle d’accouchement classique, on parle surtout de la position de la future maman, c’est à dire plus ou moins allongée sur le dos avec les pieds relevés dans les étriers.

On imagine ensuite certains “branchements”, les plus classiques sont avec :

  • La perfusion : elle permet d’hydrater la maman pendant l’accouchement et de faire passer d’éventuels médicaments
  • Le monitoring : il permet d’évaluer la fréquence et l’intensité des contractions
  • La péridurale : c’est une technique d’anesthésie locale entrainant une perte de sensibilité temporaire visant à réduire les douleurs liées à l’accouchement.

Les limites de l’accouchement classique

L’accouchement classique permet souvent de rassurer les jeunes mamans, notamment pour le premier enfant. La médicalisation de l’évènement entraîne alors un sentiment de confort très fort.

Cependant, il faut bien savoir que cela exige quelques points négatifs

  • un alitement complet de la future maman. Se déplacer devient vite compliqué avec autant de branchements. D’ailleurs la sage-femme et le personnel médical vous en dissuaderont rapidement car cela risque de leur faire plus de boulots de surveillance.
  • être sondée pour ses envies d’uriner. Une aide soignante vient régulièrement sonder la future maman afin de vider la vessie. Là encore, dans une règle de confort et de facilité de gestion pour le personnel médical, la future maman ne peut pas aller aux toilettes.
  • une interdiction de boire de l’eau. Afin de parer à une éventuelle intervention chirurgicale, la future maman n’a pas le droit de boire. Ce qui est le plus gênant avec cette interdiction de boire, c’est surtout que c’est totalement infondé. En 2010, une étude du Cochrane a regroupé 5 essais cliniques incluant 3130 femmes. Les résultats de cette étude montrent que boire ou manger durant l’accouchement, comparé à l’accouchement à jeun, n’augmente pas le risque de césarienne, n’augmente pas le risque d’accouchement assisté (ventouse ou forceps par voie basse), n’augmente pas la durée du travail, n’augmente pas le risque de vomissements, n’augmente pas le risque d’un score Apgar inférieur à 7. Voici d’ailleurs la conclusion des auteurs de l’étude.

    Boire et/ou manger durant l’accouchement ne représente ni bénéfice ni danger particulier, tant pour les femmes à bas risque de complications que pour le nouveau né. Le choix de s’alimenter devrait ainsi être laissé aux femmes. La restriction de nourriture ou de boisson chez les femmes présentant un risque élevé d’anesthésie générale reste une pratique pour laquelle il n’existe pas encore de preuves provenant d’essais randomisés comparatifs.

La péridurale

La péridurale permet de réduire considérablement les douleurs liées aux contractions et bien évidemment celles ensuite liées à l’expulsion du bébé. De nos jours, entre 60 et 70% des femmes se voient poser une péridurale lors de leur accouchement.

Il faut tout de même garder en tête que la péridurale reste un acte médical pouvant entraîner certaines conséquences :

  • Obligation de rester allongée sur le dos
  • Non contrôle des muscles de la vessie
  • Non contrôle des muscles de l’utérus provocant un ralentissement des contractions et des difficultés d’engagement du fœtus. L’accouchement est donc plus long et plus difficile (bien que la maman souffre moins)
  • Risque multiplié par 3 de recevoir de l’ocytocine pour accélérer le travail. Ce type d’injection peut augmenter le risque de souffrance du fœtus
  • Risque multiplié d’avoir recours aux forceps et à l’épisiotomie
  • Risque de voir la température du corps augmenter (et donc celle du bébé)
  • Effets néfastes sur le bébé

Les effets de la péridurale sur le bébé

Les effets directs de la péridurale sur le bébé ont été démontré par des prélèvements sanguins au moment de la naissance. Les produits analgésiques et anesthésiques passent la barrière placentaire. Les médicaments se diffusent rapidement à travers les membranes des cellules, traversent le placenta et pénètrent le système sanguin du bébé.

Des effets indirects ont également été démontré. La péridurale induit une chute de la tension artérielle chez la maman ce qui amène un ralentissement du rythme cardiaque du fœtus lorsque la pression artérielle de sa maman baisse.

L’observation du comportement du nourrisson ayant subi les effets de la péridurale de sa maman à la naissance ont déjà été évalué :

  • Plus de difficulté à se familiariser à l’allaitement maternel
  • Pleurs plus fréquents
  • Dérèglement de l’ordre naturel des choses
  • Retardement des premiers moments interactifs entre la maman et son bébé

Qu’est ce qu’un accouchement naturel ou dit accouchement physiologique ?

Un accouchement physiologique est le plus naturel possible et se déroule généralement dans le respect des processus des corps de la maman et du bébé à naître.
Depuis la nuit des temps, la future maman bouge pendant son accouchement. Les mouvements permettent la descente du fœtus et la diminution des douleurs.

Un accouchement naturel dure en moyenne 4h contre 6h30 pour un accouchement classique. Cette différence s’explique par le fait que la péridurale ralentit le travail et que la position d’accouchement classique sur étrier n’est pas du tout naturel. Les positions de la future maman lors d’un accouchement physiologique favorisent l’engagement du fœtus et la poussée utérine.

positions pour accouchement naturel et physiologique

Des positions pour faciliter la naissance de bébé

Pourquoi l’accouchement naturel facilite l’expulsion du fœtus ?

L’engagement du bébé est favorisé lorsque les 2 axes d’engagements et la poussée utérine coïncident. Pour arriver à ce résultat, la maman doit arriver à trouver la position idéale pour accoucher. La position idéale étant la position accroupie. Cette position est la plus répandue à travers le monde.

L’accouchement naturel permet de :

  • Diminuer le temps de travail
  • Diminuer les interventions médicales
  • Diminuer les douleurs de manière naturelle
  • Vivre pleinement son accouchement

Comment accoucher physiologiquement ?

Lorsque vous choisissez d’accoucher physiologiquement à l’hôpital (si l’hôpital de votre ville possède au moins une salle physiologique), il faut appeler l’hôpital afin de convenir d’un entretien avec la sage-femme référente sur les accouchements physiologiques. Vous lui expliquerez alors votre démarche et vos motivations à travers le “projet de naissance” que vous aurez au préalable élaboré avec votre conjoint. Vous lui remettrez d’ailleurs une copie de ce document. Ensuite elle vous présentera la salle d’accouchement physiologique et vous parlera de cette démarche volontaire du point de vue de l’hôpital. Oui, cela peut paraître étonnant de devoir motiver ses choix pour accoucher naturellement. A croire que la norme est devenue l’accouchement médical.

Afin de bien vivre votre accouchement naturel, nous vous conseillons de faire une bonne préparation:

  • Haptonomie
  • Méthode Bonapace
  • Yoga
  • Sophrologie
  • Acupuncture
  • Pilates
  • Fasciathérapie
  • Watsu
  • avec une Doula

De prochains articles reviendront en détails sur chacune de ces préparations.

Malgré le fait que j’ai accouché de manière classique pour Arthur, nous avions tout de même un “mini” projet de naissance qui consistait aux faits que je puisse allaiter Arthur dès sa naissance et surtout avant tout examens et autres préparations et qu’ensuite Fabien s’occupe de lui pour le préparer.

accouchementQue vous choisissiez un accouchement naturel ou classique, nous vous souhaitons de vivre celui-ci comme un moment de bonheur immense et intense en famille.

accouchementSources :

  • La péridurale par Blandine Poitel http://accoucherautrement.free.fr/Peridurale.htm
  • Effets de la péridurale sur les bébés par Odile Penet http://suite101.fr/article/effets-de-la-peridurale-sur-les-bebes-a31453#.VNS6yC6K2kl
  • L’anesthésie comme cause de souffrance fœtale ? par M.-P. Bonnet, M. Bruyère, M. Moufouki, A. De la Dorie, D. Benhamou.
  • Accouchement physiologique et positions d’accouchement: suivre le mouvement par Marie Claude Masson, sage-femme et Lucie Hamelin, sage‐femme et professeure
  • 51e congrès national d’anesthésie et de réanimation
  • Cochrane http://swiss.cochrane.org/sites/swiss.cochrane.org/files/uploads/accouchement.pdf
4 mois de grossesse : sentir son bébé bouger !

4 mois de grossesse : sentir son bébé bouger !

Votre premier trimestre de grossesse est déjà fini ! Vous entrez à présent dans votre quatrième mois de grossesse. C’est un mois très spécial car c’est bien souvent à 4 mois de grossesse que vous allez sentir bébé bouger pour la première fois. C’est un moment fort et émouvant. Sentir les mouvements de la vie que l’on porte en nous est indescriptible.

Cet post fait partie d’une série d’article portant sur chaque mois de la grossesse. Vous pouvez consulter sur notre blog tous les autres articles :

Lors ce quatrième mois de grossesse, votre futur bébé passe d’une taille de 8 cm de la tête au coccyx à environ 12 cm, soit 19 cm de la tête aux talons ! Comme tous les articles de cette série, les sources de nos propos viennent principalement des livres ci-dessous ainsi que de notre propre expérience :

 Les 4 mois de grossesses marquent bien souvent l’arrivée de l’épanouissement et la fin des petits maux pouvant survenir lors des trois premiers mois de grossesse.

foetus 4 mois grossesse

Fœtus lors du 4ème mois de grossesse

L’évolution de votre bébé à 4 mois de grossesse

Au cours du quatrième mois de grossesse, votre bébé atteint un pic de vitesse de croissance magistrale. Tous ces organes principaux sont en place et fonctionnent, et ils vont à présent commencer à travailler ensemble.

Quatorzième semaine de grossesse

Bébé mesure 9 cm de la tête au coccyx, soit 14 cm de la tête aux pieds. Son poids atteint les 110g et le diamètre de sa tête est d’environ 3.6cm.

Les muscles du visage commencent à bien fonctionner puisque bébé est capable d’ouvrir la bouche, de tourner les yeux et de froncer les sourcils. Ses bras et ses jambes bougent toujours de manière incontrôlée.

Les jambes deviennent plus longues que les bras et la tête se redresse.

Le sens du toucher commence à se développer chez le bébé.

Quinzième semaine de grossesse

Bébé mesure 10 cm de la tête au coccyx, soit 16 cm de la tête aux pieds. Son poids atteint les 135g et le diamètre de sa tête est d’environ 3.9cm. Ses petits pieds atteignent chacun les 2 cm.

Des mouvements de la poitrine imitant la respiration apparaissent. Il s’agit du liquide amniotique qui entre dans les poumons, puis qui est expulsé.

S’il ne s’agit pas de votre première grossesse, vous allez probablement commencer à sentir bouger votre petit bébé durant cette quinzième semaine. Pour toutes les primipares, il faudra encore attendre la fin de ce quatrième mois de grossesse.

Seizième semaine de grossesse

Bébé mesure 11 cm de la tête au coccyx, soit 17.5 cm de la tête aux pieds. Son poids atteint les 160g et le diamètre de sa tête est d’environ 4cm. Son petit pied mesure 2.5 cm.

Alors que les yeux se sont déjà beaucoup rapprochés, la rétine devient sensible à la lumière. Les oreilles ont quasiment pris leur place définitive.

Tout le corps de bébé est recouvert de lanugo. C’est un duvet très fin qui tombe à la naissance pour être remplacé par le duvet constitué par les petits poils.

Dix-septième semaine de grossesse

Bébé mesure 12 cm de la tête au coccyx, soit 19 cm de la tête aux pieds. Son poids atteint les 200g et le diamètre de sa tête est d’environ 4.5cm.

La peau a enfin acquis sa constitution définitive. Elle est cependant ultra fine, on peut donc voir le réseau capillaire par transparence.

Du méconium commence à s’accumuler dans l’intestin, il sera éliminé à la naissance. Le lait maternelle des premiers jours (appelé le colostrum) est parfaitement adapté à l’élimination du méconium car il est très laxatif.

Et enfin, le moment tant attendu : vous allez sentir votre bébé bouger !

4 mois de grossesse: comment se porte la future maman ?

Les petits désagréments comme la nausée, la fatigue et les écœurements vont tendre à disparaître complètement.

Le deuxième trimestre de grossesse est très épanouissant car la femme voit son petit ventre s’arrondir mais ce dernier n’est pas encore gênant. La future maman garde alors toute sa liberté de mouvement et commence à s’approprier ce nouveau corps.

Vous produisez de la progestérone en grande quantité, cela a pour effet un certain relâchement des muscles avec un ralentissement du fonctionnement de l’intestin pouvant entraîner des constipations. Il est donc fortement conseillé de manger des aliments naturels et riches en fibres. Il faut éviter les aliments trop sucrés.

A partir de ce quatrième mois de grossesse, vous allez être suivi mensuellement par votre gynécologue. Il vérifiera votre poids, votre tension et l’absence d’albumine et de sucre dans vos urines. Il mesurera votre utérus afin de contrôler la croissance de votre bébé. Il pourra aussi effectuer un prélèvement vaginal. Et enfin, il contrôlera votre col afin de voir s’il est ouvert ou non.

Rhodes grèce enceinte

L’île de Rhodes – Grèce

Pour ma première grossesse nous étions parti en Grèce sur l’île de Rhodes lors de mon 4ème mois de grossesse. J’ai trouvé que c’est un mois idéal pour partir en vacances. Je me sentais très bien et mon petit vendre s’arrondissait mais ne me gênait pas (je suis même montée sur un scooter !). Et puis il s’agissait de nos “dernières vacances à deux”. Alors nous voulions aussi savourer ces derniers moments d’insouciance.

Ventre à 4 mois grossesse