livre montessori bébé
Comment choisi un bon livre Montessori pour bébé et enfant ?

Pédagogie Montessori : 3 choses à savoir pour choisir un livre pour enfant

Opt In Image
PASSEZ A L'ACTION
Appliquer la pédagogie Montessori rapidement et facilement

Si vous voulez développer l'autonomie, la discipline, la joie et le calme de votre enfant, découvrez et appliquez dès maintenant le concept-clé de la pédagogie Montessori.

Les rayons des librairies regorgent de livres pour enfants. On en trouve de toutes les tailles, de toutes les formes, de toutes les couleurs, racontant tout et n’importe quoi…mais la première question que nous devons nous poser est:  tous ces livres sont-ils adaptés à nos enfants ?

La pédagogie Montessori amène un axe de réflexion globale sur la façon de faire avec son enfant, sur les choses qu’on lui propose et sur son environnement. C’est donc en toute logique que nous prenons un grand soin à choisir les livres que nous proposons à Arthur.

Fabien et moi sommes passionnés par les livres et la lecture. Nous avons toujours un livre d’ouvert sur notre table de chevet et nous souhaitons de toutes nos forces transmettre ce goût des livres à Arthur et nos futurs enfants. Depuis sa naissance, nous cherchons donc des livres adaptés à ses besoins et en cohérence avec le monde dans lequel nous vivons, et à dire vrai, ce n’est pas toujours facile !

A travers cet article, nous allons répondre aux questions suivantes :

  • Pourquoi il est nécessaire de s’appliquer dans le choix d’un livre pour enfant ?
  • Qu’est-ce que la lecture apporte à l’enfant ?

Enfin, nous vous proposerons une liste (non exhaustive) de livres que nous trouvons très intéressants pour les enfants de moins de 3 ans.

livre enfant
Arthur et Fabien en pleine lecture d’un livre de la collection “mes ptits docs” sur les camions.

Quels sont les 3 critères primordiaux dans le choix d’un livre pour enfant ?

Jusqu’à 6 ans, la plupart des enfants ne font pas la différence entre le réel et l’imaginaire. Ils n’ont tout simplement pas les capacités ni le recul pour faire la distinction entre quelque chose qui existe réellement et quelque chose que l’adulte a inventé.

C’est pourtant une période clé dans l’enfance car c’est à ce moment là que l’enfant construit sa propre vision du monde. Maria Montessori parle très souvent de “l’esprit absorbant” de l’enfant, et à juste titre, l’enfant entre 0 et 6 ans enregistre toutes sortes d’informations qui vont lui permettre de se faire une représentation du monde qui l’entoure et de son fonctionnement.

Apporter des livres montessori aux apprentissages concrets et comprenant des images/photos/dessins représentatifs de la réalité c’est respecter le rythme de construction de l’imaginaire chez l’enfant de moins de 6 ans.

Pourquoi choisir un livre racontant l’histoire d’un animal qui s’habille, qui parle et qui semble vivre d’une façon humaine alors que l’on peut choisir exactement le même livre montessori racontant l’histoire d’un petit garçon ou d’une petite fille ?

Ce genre de livre aura d’autant plus d’impact sur l’enfant que ce dernier pourra s’identifier aux situations vécues par le personnage de son livre. Il lui sera facile de faire des parallèles entre sa vie et celle du héros de son livre. Pour la petite anecdote, il y a quelques semaines en sortant de la ludothèque, Arthur est tombé et c’est fait mal au genou. Le soir, alors que nous prenions la douche, il a vu l’égratignure sur son genou et nous a dit : “Tombé, comme Lola”. Dans l’un de ses livres racontant le quotidien d’une petite fille qui s’appelle Lola, cette dernière tombe de vélo et saigne du genou. Arthur avait complètement assimilé le lien de cause à effet et nous en à fait part lorsqu’il a visualisé son égratignure.

Voici les 3 qualités qu’un livre pour enfant doit posséder

  • L’enfant peut s’identifier aux personnages : Les personnages qui parlent et qui vivent comme des humains doivent être des humains, et les situations vécues par ces personnages doivent rappeler le quotidien de l’enfant.
  • L’enfant peut visualiser et comprendre l’environnement représenté : les dessins, images ou photos doivent être explicites et représentatifs de l’environnement de l’enfant.
  • L’enfant peut apprendre quelque chose : vers les 18 mois de l’enfant, vous pouvez agrémenter sa bibliothèque de livres documentaires. Ces livres sont intéressants car ils permettent de découvrir de nouvelles choses et apportent un vocabulaire riche et varié.

Suivant ces 3 critères, vous comprendre que les types de livre ci-dessous sont à éviter dans la bibliothèque de votre enfant :

  • les livres comprenant des animaux qui parlent, qui s’habillent et/ou qui vivent sensiblement comme les humains
  • les livres racontant des histoires impossible (avec des pouvoirs magiques, des fées, des sorcières, des dragons…etc)
  • les livres racontant des histoires qui font peur comme “le petit chaperon rouge”, “le petit Poucet”, “Peau d’Âne”…etc
  • les livres sonores qui détournent l’attention de l’enfant.

Les bienfaits de la lecture chez les enfants

Inculquer le goût de la lecture à ses enfants est une tâche merveilleuse et un cadeau inestimable que vous leur faites. Les livres ouvrent les portes d’un enseignement illimité dans tous les domaines possible et imaginable.

Avec votre enfant de moins de 6 ans, la lecture va être l’occasion de vivre un moment spécial et unique chaque jour. C’est une occasion en or de créer un lien particulier et intime avec l’enfant. Ce moment peut entrer dans le rituel du coucher et peut déboucher sur une petite conversation qui permettra à l’enfant de se rassurer sur la disponibilité que vous lui consacrez. Votre enfant, par le biais de ce moment, rempli également son réservoir affectif de votre présence.

Pour que l’enfant s’approprie bien ses livres, il doit pouvoir :

  • les attraper de manière autonome : il faut les mettre à sa disposition de manière bien accessible. Chez nous, les livres d’Arthur sont dans un petit meuble à sa hauteur tout près de son lit, plutôt de son matelas posé au sol :-)
  • les toucher à sa guise : il faut qu’il puisse les porter, tourner les pages, pointer du doigt ce qu’il montre et/ou décrit. Il doit pouvoir sentir que ses livres lui appartiennent. Peut être qu’une page se retrouvera pliée ou un peu déchirée, ça sera alors l’occasion de la réparer ensemble et de lui faire prendre conscience de la fragilité du livre et donc de la vocation qu’il doit avoir à en prendre soin.

Il n’est pas nécessaire d’avoir des dizaines de livres différents, au début, 2 ou 3 livres suffisent amplement. Les enfants aiment qu’on leur lise toujours les mêmes livres. Puis au fil du temps, vous pourrez enrichir sa bibliothèque lors d’occasions comme son anniversaire et Noël, et puis vous pouvez aussi en emprunter à la bibliothèque de votre ville.

livre enfant
Arthur a eu plusieurs livres des “histoires de Lola” à Noël.

Quelques idées de livres que nous aimons beaucoup

Nous avons toujours lu des livres à Arthur.

Sa première collection a été constitué de 4 livres en tissus. Il n’y avait pas d’histoires, l’intérêt était de toucher les matières et les textures, de parler des couleurs, des formes et des animaux. Nous les avons utilisés de 0 à 6-9 mois.livre-enfant-5Dès qu’il a commencé à tenir des livres rigides (entre son 6ème et son 9ème mois) nous sommes passés sur des livres cartonnés.

Nous avons adoré la collection “Les P’tibouts” aux éditions Cerf Volant.

livre enfantNous avions aussi quelques imagiers à thèmes. Ceux de la collection “Mon mini imagier” aux éditions Larousse des petits sont super car ils sont illustrés avec des photos. Il y a plus de 250 pages, ce qui en fait un imagier très complet pour un prix mini (moins de 7€).

livre enfantPuis vers 16 mois, nous avons introduit des livres plus développé et plus long. Arthur étant alors capable d’écouter une histoire et d’être attentif sur une période plus longue. Nous avons commencé la collection des livres “Mes Ptits Docs” aux éditions Milan. Nous trouvons ces livres complètement adaptés aux petits enfants car les pages sont plastifiées donc indéchirables, les dessins très représentatifs et les textes assez courts. Ils ont l’avantage d’être thématiques, d’apporter une vision d’ensemble, des connaissances nouvelles et d’enrichir le vocabulaire de l’enfant sur un thème précis.livre enfantEnfin, depuis les 2 ans d’Arthur, nous avons trouvé une collection de livre “Les histoires de Lola” et “Les histoires d’Enzo” aux éditions Piccolia. Ces livres sont très bien construits et l’histoire bien amenée. Ces livres racontent des situations du quotidien vécue soit par une petite fille : Lola, soit par un petit garçon : Enzo.

livre enfant

Nous allons également à la bibliothèque afin de diversifier un peu les lectures.

Bien évidemment il existe de nombreuses autres collections très intéressantes comme ceux de Jeanne Ashbé, Catherine Dolto, mais également les anciennes collections de Coralie, Martine, Jean-lou et Sophie, Heidi… la liste est encore longue ! Vous pouvez également consulter le site du Nido Montessori d’Angers qui répertorie une liste de livre montessori pour bébé et enfants dans sa bibliothèque des enfants.

N’hésitez pas à nous faire partager vos lectures afin que l’on continue de diversifier la petite bibliothèque d’Arthur :-)


Si vous avez aimé le contenu de cette page et que vous souhaitez allez plus loin, j'ai posté plus de 250 vidéos sur YouTube sur la parentalité positive et bienveillante, le maternage proximal, le cododo, l'allaitement, la communication non-violente, l'éducation positive, l'écoute active, la pédagogie Montessori, l'accouchement naturel ou encore l'alimentation saine de l'enfant et de la famille.

J'ai certainement déjà répondu aux questions que vous vous posez dans une vidéo: Cliquez ici pour voir toutes les vidéos.


Si jamais, vous ne trouvez pas votre réponse dans l'une de mes vidéos, vous pouvez me prévenir dans les commentaires ici.

About Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

52 52 commentaires

  1. Anne Marie Amigues

    Chere Amelie

    Je suis entierement d’accord avec vous lorsque vous dites qu’il faut faire attention dans le choix des livres pour nos enfants…mais attention de ne pas tomber dans trop de rigueur..qui vont completement ecarter l’imaginaire..comme les livres “qui font peur” je peux vous dire qu’en tant que educatrice et mere aussi les livres qui font peur ..les enfants adorent…ils peuvent ainsi affronter les demons et etre le vainqueur…. Je vous trouve un peu trop rigoriste quand a vos choix..vous privez votre enfant de faire ses propres experiences emotionnelles a travers la lecture ..dommage aussi pour les animaux qui parlent ..rassurez vous les enfants ne sont pas dupes ils savent que se sont des histoires …la collection “Le pere castor” a l’ecole des loisirs est tres interressante…la petite poule rousse un grand classique et les enfants en redemandent!!!comme la magie des contes etc….choisir un bon livre c’est avant tout laisser votre enfant faire ses choix d’histoires qu’il aime…tout en veillant bien sur a la qualite des histoires et des dessins …Tommy Ungerer pour les riches dessins ou les enfant saiment se perdre et chercher les petits details qui ne se voient pas au 1 er coup d’oeil…c’est aussi de l’enrichissement .
    Enfin la litterature enfantine est tres riche en bons livres mais aussi en mauvais livres…mais comme pour les adultes chacun ses gouts..aussi je vous conseillerai de rester vigilante mais sans etre trop rigoriste….l’education …comme la vie c’est toujours une question d’equilibre….sachez donner la bonne dose ni trop …ni pas assez…d’ou la difficulte …
    Cordialment Anne Marie

    • Bonjour Anne-Marie,
      Merci pour votre commentaire.
      Les conseils donnés ci–dessus sont pour les enfants de moins de 6 ans d’une manière générale et moins de 3 ans plus particulièrement. Il a été prouvé médicalement qu’avant cet âge, la plupart des enfants avaient du mal à faire la différence entre réel et imaginaire. Ceci étant dit, chacun est libre d’offrir la lecture de son choix à son enfant, mais cependant je ne vois pas tellement l’intérêt de proposer un livre dans lequel une poule fabrique du pain alors qu’on peut lui offrir le même livre sur un boulanger fabricant son pain, ou des enfants faisant du pain chez eux. :-)
      En grandissant, je vous rejoins tout à fait dans le sens ou il est important de laisser l’enfant faire ses choix de lecture lui même.
      Les contes et autres livres imaginaires peuvent être de très bons outils pédagogiques lorsqu’ils sont employés à bon escient et au bon moment.
      A très bientôt,
      Amélie

  2. Chère Amelie, cher Fabien,
    J’ai beaucoup aimé cet article sur la lecture, qui est très importante pour moi à tout âge. Mais je ne suis pas complètement d’accord avec vous. En effet, je lis à mes enfants des livres de toute sorte. La plus jeune (2 ans et 4 mois) préfère les livres avec les animaux qui parlent! Et elle a très bien assimilé le fait que dans la réalité, ils ne s’habillent pas et ne parlent pas. Quand je lui demande par exemple: “est ce que le chien est habille ou parle; elle répond; Ben non! Avec un ton sans équivoque. Elle a peur du noir (vraiment!) et nous avons lu des livres sur d’autres enfants/animaux (thème de l’entrée de notre crèche pour le moment) qui avaient aussi peur la nuit, cela s’est bien améliore. Les trois petits cochons sont un de ses contes 19 avenue des Vosges. Le plus âgé (9 ans et demi) aime principalement les livres d’aventures. Il lit aussi des documentaires.
    Encore merci pour toutes vos recherches et vos conseils. Je pense que j’aime montessori mais que j’aime aussi d’autres méthodes.
    Amicalement,
    Tatiana

    • Bonjour Tatiana,
      Merci pour votre commentaire. La réponse que j’ai faite à Anne-Marie (ci-dessus) rejoint les idées que je souhaiterai également vous répondre.
      Pour votre enfant de 9 ans et demi, si les livres d’aventures lui plaisent je pense que c’est très bien pour lui :-) Je tiens à bien préciser que dans cet article je parle des enfants de moins de 6 ans d’une manière générale, et principalement des enfants de moins de 3 ans. Passé cette période de l’enfance, les comportements changent et évoluent, c’est donc tout naturellement que les choix de lectures des enfants s’affinent et ils deviennent d’ailleurs autonome dans leur choix.
      Quoi qu’il en soit, nous respectons les choix de chacun, le principal étant de pouvoir donner le goût de la lecture à ses enfants :-)
      A très bientôt,
      Amélie

      • Bonjour, merci de tout cœur pour votre blog super intéressant et enrichissant.
        Je me pose la question du Père Noël ?
        Ma fille a 1an dans quelques jours!

        Je souhaiterais savoir si vous conseillerez les livres “bébé Baltasar”.
        Car certes, il est préférable que nos enfants ait des livres “réalistes” dans leur main cependant Baltasar a une amie (sourie) humanisés, il me semble (habillés..).
        Du coup, je ne comprends plus!
        Si vous pouvez m’éclairer! Svp
        Merci

  3. Bonjour,

    D’abord bravo pour votre démarche de parents bienveillants et votre blog, vous faites un joli travail. Quant au sujet du jour je dois dire que le débat reste ouvert. Je suis enseignante en maternelle et tout en étant attentive aux pédagogues et au recherches sur le cerveau enfantin et son développement psychologique il me semble que les enfants apprécient et comprennent les histoires, notamment quand les personnages sont des animaux anthropomorphes. Ils les aident à réfléchir et à mettre à distance les choses qui les questionnent, les inquiètent parfois.
    Et à rêver aussi ! La poésie, la philosophie peuvent être proposés aux tout petits. Je vous conseille le film “Ce n’est qu’un début”.
    Il faut de tout à mon avis (peut être pas forcement avant 3 ans encore que chaque enfant est différent est que son degré de comprehension, d’interet, d’inquietude peut varier : ce sont des personnes.)

    A bientôt !

    • Bonjour Nelly,
      Merci pour votre message et de nous faire part de votre avis sur notre article :-) Je vous apporte un peu plus de mon point de vue.
      L’anthropomorphisme a été inventé par les adultes. Les histoires avec des animaux qui parlent et qui s’habillent peuvent tout autant être écrite avec des petits humains. Maria Montessori disait: “Mais comment ce qui est le fruit de notre imagination pourrait-il développer l’imagination des enfants ? Nous seuls imaginons et non eux, ils croient, ils n’imaginent pas. […] Est-ce la crédulité que nous voulons développer chez nos enfants ? ”
      Nous pouvons bien entendu leur expliquer que les chiens ne mettent des chaussures uniquement dans les livres. Mais dans ce cas, pourquoi leur proposer ce type de livres?
      Je crois que cela crée de la confusion dans l’esprit de l’enfant, car même si à 2-3 ans, ils nous disent que les chiens ne mettent pas de chaussures, comment pouvons-nous être certains de ce qu’ils ont compris?

      La plupart des enfants croient que les rennes du Père Noël volent jusqu’à environ 6 ans ;-)

      • Bonjour Amélie,

        Je me permets de poster ce commentaire suite à votre dernière phrase sur les rennes du Père Noël… Car je me pose une question depuis quelques temps qui, je pense, mérite une réflexion…
        Puis-je avoir votre avis ?
        Faut-il faire croire (à tout prix) à nos enfants que le Père Noël existe ou bien doit-on leur dire la vérité sur cette “croyance populaire” ?! Si nous ne souhaitons pas que nos enfants mentent, car cela fait partie de nos valeurs, alors pourquoi leur mentir dés les premières années de leur vie ?
        Comment être et rester en accord avec nous-mêmes ?

        Cela en va de même pour le grand Saint Nicolas ou encore les cloches de Pâques… :-)

        Merci.

        Kathy

        • ici, nous n’avons pas souhaité mentir à notre fils.
          Nous l’avons donc impliqué dans la recherche des cadeaux de Noel. Nous lui avons expliqué que nous souhaitions faire plaisir aux gens que nous aimions.
          Il a d’ailleurs souhaité participer en faisant lui aussi des cadeaux.
          Nous lui avons offert “Agathe ne croit pas au PN” et “Le Noel de Balthazar”.
          Et il sait qui lui a offert chaque cadeau.
          Et franchement, ça n’enleve rien à la fête. Bien au contraire, il y participe activement et nous adorons caw

          • Bonjour Emilie et Fabien, pourriez vous donner les references précises des livres en tissu que vous avez? Le perroquet de la premier page est superbe.
            Par cette période de Noël,
            plusieurs personnes me demandent quoi offrir a notre petit garçon de 4mois, et si je ne donne pas de titre précis je crois bien qu’il va recevoir des livres en tissu avec chien bleu et vache orange tachetée rouge.

            • Bonjour, il s’agit du livre “Mes animaux en couleurs” le premier livre tissu des tout-petits. Cet imagier est de Xavier Deneux et il est disponible aux éditions Milan Jeunesse. Le lien en cliquant ICI

        • Bonjour Kathy Di Cesare,
          Vous trouverez notre point de vue complet sur la question à travers notre article : https://www.famille-epanouie.fr/croire-pere-noel/
          A bientôt,
          Amélie

  4. Bonjour,
    Je me permet de rajouter ces livres très réalistes que mes enfants aiment beaucoup : http://www.editions-piccolia.fr/Default.aspx?tabid=64&txtSearch=*&Category3=Les+ptits+juniors&List=0
    Bonne journée.

  5. Et je suis entièrement d’accord avec vous!!! J’accorde également beaucoup de soin et d’attention à la qualité des livres que je propose à mes enfants (nous sommes en IEF) et donc chez nous peu de livres imaginaires mais beaucoup de Living Books (pédagogie Charlotte Mason voir le blog de Petits Homeschoolers). Je rajouterai aussi la collection autour du monde de Milan et tous les livres de Gerda Müller qui sont de petits bijoux (Comment ça pousse, où vont ils quand il pleut, Mon Arbre). A bientôt!

    • Bonjour Carine,
      Merci beaucoup pour votre commentaire, et les suggestions que vous nous faites !
      A très bientôt,
      Amélie

  6. Bonjour! C’est un article intéressant qui apporte le point de vue de la pédagogie Montessori sur le choix des livres. Étant bibliothécaire, j’avoue que mes critères de choix ne sont pas exactement les mêmes, mais que je me sens rejointe par certains. Je me permet d’en ajouter quelques uns, qui sont les miens:
    – Choisir des livres avec des illustrations de qualité;
    – Choisir des livres de préférence de petit format pour les enfants plus jeunes, car ils sont plus facilement manipulables;
    -Pour les moins de un an, choisir des livres avec des illustrations contrastés, voire, en noir et blanc pour certains livres.
    Et finalement, je “teste” pour vérifier si mon enfant est prêt à passer aux pages souples, en lui proposant un magazine destiné aux enfants de 9 mois à 3 ans. Ainsi, cela me fera moins de peine s’il le brise un peu. Il est toujours content le matin du nouvel arrivage, il lit son magazine comme nous lisons le journal, et prend son air concentré et sérieux!
    Enfin, je trouve judicieux le conseil sur la réparation des livres à faire avec l’enfant, je n’y avait pas pensé!
    Merci et bonne continuité!

  7. Bonjour Amélie,

    Je vous rejoins tout-à-fait dans l’idée de prendre le temps de bien choisir les livres proposés à nos enfants. C’est important d’être attentif au thème et à l’histoire mais aussi aux illustrations et à la solidité.

    J’aime proposer à mes enfants des livres variés. Parmi les documentaires, ma fille de 3 ans et demi apprécie aussi beaucoup la collection “les p’tits docs”. Elle est abonnée à Tralalire et cette année, elle “accroche” bien, mis à part quelques histoires qui lui plaisent moins et qu’elle ne souhaite pas relire. Je ne suis pas entièrement d’accord avec vous concernant les livres sonores. Il y en a certains adaptés aux tout-petits. Je pense par exemple à l’album “Boucle d’Or et les trois ours” que ma fille peut “lire” en autonomie. elle tourne les pages dans l’ordre, observe les illustrations et appuie sur les puces pour entendre l’histoire. Cela ne doit certainement pas remplacer l’adulte qui lit mais utilisé de temps à autre, ce type de live favorise l’autonomie du tout-petit.

    Ma deuxième fille (2 ans) préfère être active pendant la lecture. Ses livres préférés en ce moment : le livre à volets et à actions “Fais-toi rire”, le livre matière “Une souris verte” (Milan Jeunesse), le livre sonore sur les instruments de musique (en quelque sorte un petit documentaire pour découvrir l’image de instrument, son nom et son son) et enfin, parmi les histoires courtes, elle réclame souvent les “papoum”

    Mes filles ont une petite bibliothèque dans leur chambre, depuis l’âge de 18 mois, avec leurs livres à portée de main. Je leur ai montré comment prendre un livre, comment le replacer, comment le le manipuler avec soin. c’est effectivement un premier apprentissage. A présent, elles utilisent leur bibliothèque à leur guise. Elles lisent beaucoup. Mon aînée aime s’installer dans les coussins, prendre un tas de livres, les lire un par un ou bien encore étaler à plat tous ses livres sur toute la surface de sa chambre pour mieux les observer.

    Le goût de la lecture commence tôt. mon petit dernier de 4 mois commence lui aussi à observer ses premiers livres…

    Bonne soirée !

    • Bonjour Boutdechou,
      En fait quand je parle de livre sonore, je parle des livres faisant des “bruits” lorsque l’on appuie sur un endroit bien particulier du livre. En effet les histoires racontées ne sont pas du tout à mettre dans la même catégorie.
      Bonne journée et à bientôt,
      Amélie

  8. Je trouve aussi cet article super.
    Et pour ma part, j’adhère totalement.

    Le seul bémol que j’ajouterais c’est qu’il est vraiment difficile de trouver des livres (hors documentaires) qui réunissent tous ces critères.
    Ici, nous avons donc quand même quelques livres avec des animaux qui parlent.
    En fait, 2 : “Je t’aimerais toujours quoi qu’il arrive” et “Devine combien je t’aime”. Mon fils les adore.
    Nous aimons aussi beaucoup les Balthazar et les Agathe (CDK).

    • Bonjour Emilie,
      C’est vrai que lorsque l’on se retrouve devant le rayon de livre pour enfant, le choix est vite restreint, cependant il existe tout de même des histoires mettant en scène des enfants. Nous en trouvons même quelques uns à la bibliothèque. (Il faut chercher longtemps… mais ça se trouve !). Passé l’âge entre 3-6 ans, l’offre de livre pour enfant devient tout de suite plus cohérente, il est donc plus facile de trouver des histoires diverses et variées de qualité.
      A très bientôt,
      Amélie

  9. Bonjour,

    J’ai découvert récemment les éditions Lilavril
    http://www.editionslilavril.fr/pages/parutions.html

    Mes garçons ont les 4 livres d’inspirations Montessori qu’elle a écrit (2 sont en ruptures de stock). On est vraiment fan, les textes sont simples et les dessins vraiment jolis. Chaque livre peut être mis en lien avec des expériences vécues (goûter des flocons par exemple dans “Les petits bonheurs d’hiver”).

    • ah oui ils sont super !!! et écrits en cursive en plus ! avec des illustrations magnifiques ! il y en a un nouveau qui va sortir à la rentrée on a hâte :)

  10. Bonjour Adèle,
    Merci pour les suggestions de lecture. Dommage que 2 des livres soient épuisés pour le moment…
    A très bientôt,
    Amélie

  11. Bonjour,
    Je cherche actuellement les textes de Maria Montessori où elle aborde les livres pour enfants, en dehors de la citation sur l’imaginaire citée dans votre réponse au commentaire précédent. Pourriez-vous m’aider? En effet, les critères indiqués me semblent tellement en décalage avec les réactions des tous petits face à des livres très différents que j’aimerais bien regarder ça d’un peu plus près.
    Merci d’avance

  12. Bonjour, je n’ai pas lu tous les commentaire ci-dessus, mais je voulais vous faire part de la collection que j’ai choisi pour mon petit, nous avons commencé par “Le livre du Printemps” de Rotraut-Susanne-Berner (les autres tomes sont les autres saisons en fait et la nuit existe aussi) il s’agit de livre où des humains vivent des choses du quotidien selon la saison le décors sera différent. j’adore car il n’y a pas de texte et donc on raconte l’histoire par rapport à ce qu’on voit, ou par rapport au vécu de la journée. Ces livres sont bourrés de détails et donc chaque histoire racontée pourra être différente sur le même livre. Si vous pouviez me donner votre avis sur cette collection, ce serait super.

    Merci

    • Bonjour Laurence,
      Nous allons regarder cela de plus près !
      Merci pour votre commentaire,
      A très vite,
      Amélie

    • Bonjour nous avons ce livre nous aussi enfin les 4saisons regroupées dans le même et mes enfants 3 et 5ans ont adoré car on retrouve les personnages de page à page dans des situations différentes on en déduit donc ensemble ce qui aurait bien pu leur arrivé etc on voit par la même occasion les différences entre chaque saison (paysage, vêtements utilisés, activités pratiquées…) ce livre est à la fois très simple et très riche.

  13. Bonjour,

    Je viens de lire attentivement votre article et je suis fortement troublée. Je pense qu’il y a plusieurs types de livres : les documentaires (qui leur apprend la vie telle qu’elle est) et les histoires (qui les fait rêver). Je trouve dommage de les priver d’une belle histoire racontée par un animal parle sous prétexte qu’il ne parle pas dans la réalité.

    Que pensez-vous des doudous animaux (lapin, ours…) ? Faut-il également les supprimer sous prétexte que dans la réalité on ne joue pas avec un ours et encore moins les faire parler ou les habiller ?

    Cette façon de penser est très bien quand l’enfant est dans la bulle Papa-Maman. Mais comment fera t-il quand il découvrira le monde avec ses propres yeux (école, loisirs …). Quelle grande surprise quand on lui racontera une histoire où un canard parle ?

    Un enfant est capable de penser et de raisonner quand on lui en laisse les moyens. Sur le chemin de sa vie, les parents doivent être les limites mais c’est à lui de le tracer.

    Bonne continuation,

    • Bonjour Diablotine,
      Je comprend que cet article puisse dérouter. Pour en avoir fait l’expérience, nous nous rendons compte qu’il est très difficile de trouver des livres destinés aux enfants de moins de trois ans sans anthropomorphisme. Cependant, avec de la bonne volonté et une bonne dose de patience ils sont trouvables ;-)
      Vous dites qu’un enfant est “capable de penser et de raison quand on lui en laisse les moyens”, le problème, c’est qu’avant 3 ans l’enfant est justement incapable de faire la différence entre le réel et l’imaginaire, certains enfants peuvent même rester dans la confusion jusqu’à leur 6 ans.
      A partir du moment ou l’enfant est capable de choisir ses livres, je suis tout à fait d’accord pour dire qu’il ne faut pas s’opposer à ses choix. Malgré tout, entre 0 et 3 ans, il est préférable de lui offrir une représentativité du monde qui l’entoure et de son environnement. Cette démarche objective et rationnelle va lui permettre de comprendre de nombreuses choses tout en lui permettant de se projeter, voir de s’identifier.
      Merci beaucoup pour votre point de vue, il est important de pouvoir s’exprimer librement sur le sujet :-)
      A très bientôt,
      Amélie

  14. Bonsoir,

    Merci pour votre blog. C’est une vraie trouvaille. Je suis sur le chemin de la parentalité non violente mais la route est encore longue pour endiguer tous les mauvais réflexes.
    Pour apporter ma contribution à cet article, mon fils de 19 mois adore les livres de léo et popi. Nous avons également, les 4 livres de la collection les p’tits bouts qu’il aime beaucoup également. Nous venons de découvrir les lou et mouf de jeanne ashbé. Mais il accroche un peu moins. Par contre, le livre “la nuit on dort” est une valeur sûre ici ;-)

    • Bonjour Emilie,
      Merci pour le partage de vos références :-)
      Bonne continuation sur ce beau chemin de la parentalité non violente.
      Nous restons à vos côtés pour de l’écoute et autres conseils.
      A très vite,
      Amélie

  15. Bonjour,

    Comment faites vous lorsque vous allez chez des amis ou de la famille? ou même a la médiathèque? vous cachez les livres ac anthropomorphisme? et si un ami lui offre un livre? vous vérifiez avant qu’il ne l’ouvre? ca me parait compliqué au quotidien que l’enfant n’en voit aucun!
    votre enfant n’a jamais été gardé par des amis? de la famille? ses grands-parents? oncle ou tante?

    • Bonjour Sophia,
      Le plus compliqué est à la bibliothèque, car l’offre pour les touts petits avec anthropomorphisme est vraiment abondante. Cependant, nous arrivons tout de même à faire nos choix ensemble avec Arthur.
      Lorsque nous ne sommes pas à la maison, Arthur peut regarder les livres qu’ils souhaitent sans aucune restriction.
      Je tiens vraiment à préciser qu’il ne s’agit pas d’un interdit, mais plutôt d’une orientation de notre choix vers des livres plus terre à terre jusqu’à ses 3 ans, voir un peu plus.
      Nous n’avons rien contre les contes de fées et toutes les autres histoires magiques, c’est juste que nous les introduirons un peu plus tard dans la bibliothèque d’Arthur.
      A très vite,
      Amélie

  16. bonsoir,
    quels livre avez-vous choisi pour parler du pot?
    Ma fille n’accroche pas avec les livres tel que Juliette, les ptits bouts….
    j’ai découvert les balthazar j’adore.
    merci

    • Ici, on a pris des livres parlant de l’aspect physiologique : un sur le corps humain (à partir de 6 ans, avant c’est vraiment trop simplifié) et un sur les animaux (c’est pas mal de voir que c’est un truc universel).

    • Bonjour Cécile,

      Pour le pot nous n’avons pas de livres spécifiques. Nous en parlons régulièrement, notamment lorsque nous allons nous même aux toilettes. Cependant, comme nous laisserons Arthur décider du moment où il sera prêt à y aller nous n’avons pas de proposition de livres à faire sur le sujet. Sinon la collection des livres “Balthazar” est très intéressante à de nombreux niveaux.

      A très vite,
      Amélie

  17. Bonjour Amélie,
    merci pour cet article intéressant,
    mais que conseilles tu alors comme histoire du soir à raconter à un petit bout de 4 mois? Je sais qu’elle n’est pas en âge de comprendre une histoire mais elle est très réceptive quand je raconte quelque chose en changeant mes intonations de voie, à ce stade je sais très bien que je n’irai pas plus loin qu’une page mais d’ici quelques mois elle comprendras déjà un peu plus…
    Merci pour ta réponse

    • Bonjour Calista,
      Ne vous obligez pas forcément à lire une “histoire” à votre enfant de 4 mois car c’est encore un peu petit pour obtenir la concentration necessaire. Vous pouvez très bien décrire des images sur un livre en tissu. Vous allez voir que le simple fait de parler de l’animal ou de la forme qui y est dessiné va passionner l’enfant. Vers 6 mois, lorsqu’il commencera à bien maintenir le livre dans ses mains, vous pourrez passer sur des histoires très courtes avec des livres cartonnés par exemple. Vous pouvez aussi inventer vos propres histoires en mettant en scène des peluches, vos mains ou autres marionnettes pour susciter l’intérêt et la concentration de votre enfant.
      A très vite,
      Amélie

  18. Ah moi qui ai été longtemps bibliothécaire jeunesse, je me félicite de voir qu’on trouve enfin de BONS conseils de lecture pour les petits et pas de ces livres anarcho-gauchistes avec des animaux parlants et autres dangereuses dérives imaginaires! C’est la commission de 49 qui va être ravie! Je les appelle immédiatement, je suis sûre qu’ils vont vous trouver une place dans le comité!

    • Mais cet article ne dit pas de censurer les livres avec de l’imaginaire. Juste que les enfants de moins de 3 ans ne sont pas prêts pour ça, qu’ils ont besoin de concret. Rien n’empêche d’intégrer le type de livre cher à votre cœur à partir de cet âge.
      De plus, depuis quant l’imaginaire est- il réserver à la gauche et la censure à la droite ? D’ailleurs, la commission de 49 a certes été créée sous une république de droite mais elle existe toujours malgré les gouvernements de gauche qui ont pu être mis en place depuis.
      La politique n’a rien à faire avec cet article qui cherche juste à nous rappeler les compétences des enfants en fonction de leur âge.

  19. tout à fait d’accord avec vous Émilie, je suis, aussi, surprise du commentaire de Junonbee.
    La politique n’a rien à voir avec le choix d’une certaine lecture, nous ne sommes plus dans les périodes historique ou certains livres étaient brulés! De plus anarcho-gauchiste ne veut rien dire.Faut-il rappeler à certaines personnes que ce site met en valeur la bienveillance?

  20. Merci pour cet article.
    Je savais qu’il fallait éviter les livres peu réalistes pour les tous petits mais je ne trouvais pas ce que je voulais. Nous avons trouvé la collection Les Ptits bouts d’occasion. Ils sont super, et notre enfant de 9 mois, adore tourner les pages et prendre les livres par la anse! La collection des livres souple Milan est aussi superbe: de très beaux livres très bien fait: il adore toucher les différentes textures!
    Dans la foulée, j’ai découvert, par hasard, une formidable librairie pour enfant et ado et la collection Balthazar. Une véritable merveille!

  21. Bonsoir j’ai bien lu l’article et tout vos commentaires et je me demande comment vous faites quand vous avez plusieurs enfants d’age différents j’entend par la que mon grand de 5ans est largement prêt d’après moi pour les histoires “imaginaires” et quand je lui lis une histoire du soir de la sorte dois je isoler sa petite sœur et lui lire par la suite une histoire rien qu’à elle ? Je me vois difficilement lui dire “non ce n’est pas pour toi tu ne peux pas écouter”

  22. Bonjour,
    je m’excuse de vous laisser le commentaire qui suit mais vous avez fait une faute de français dans l’un de vos titres en gras ” critères primordiales” au lieu de “primordiaux”.
    Merci pour votre article. Je ne serais pas du tout vexé que vous effaciez mon commentaire par la suite

  23. Bonjour à vous et merci pour ces vidéo. J’aimerai en savoir davantage sur l’organisation de la chambre d’enfant en dehors du lit , quel hauteur de mobilier un exemple de chambre et de “coin reflexio” car jen est mis un dans la salle à disposition de ma fille de 2 ans et j’aimerai savoir si cela est adapté ou peu être amélioré sachant que je lui est mis un meuble bas avec des tiroir et des domino des feutre des feuille des craies grasse et des coussin plaid et miroir et affiche positive au mur du magazines “flow”
    Je vous remercie d’avance et encore pour ce que vous faite

  24. Bonjour,
    en général je suis d’accord avec vos choix de livre. Je trouve aussi inutile et bizarre de prendre des animaux et de les habiller et de les faire évoluer comme des humains. Par contre je crois beaucoup en l’imaginaire (les fées, les lutins etc).
    Lorsque je choisi un livre pour un de mes neveux, je fais très attention aux dessins. Je trouve en effet que beaucoup de livre pour enfant sont mal dessinés ou aux couleurs trop criardes.
    Récemment j’ai découvert la collection “quelle histoire” c’est super. Ce sont de petits livres qui racontent avec beaucoup de simplicité les épisodes marquants de notre histoire de France, ou l’histoire de personnages historiques comme Hélène de Troie ou Magellan. C’est bien dessiné, les pages sont épaisses donc ne s’abîment pas au premier contact.

  25. Bonjour,
    Étant illustratrice de métier, j’ai pu créer des planches cartonnés type bande dessinées pour mon neveu de 4ans racontant les histoires de Gigole le doudou (c’est le doudou du neveu) à qui il s’identifie beaucoup. Gigole s’est fait bobo mais ouf maman Gigolote lui fait un gros câlin avec un pansement. L’idée m’est venue lorsque je lui racontais son histoire du soir en animant le fameux doudou à la place de la lecture. L’idée est de le faire participer activement. Ça a donné un dialogue de ce type:

    “Oh non ! Gigole est tombé !
    – C’est paskeu Gigole, il a fait le foufou !
    – Bah oui mais c’est fait maintenant, il pleure et il saigne.
    – Oh non Gigole ! Allé mon coupain je te fais un bisou-magique.
    – Ah je vais mieux merci !
    – Nah attends mange une limace.
    – Pourquoi ?
    – Parce que les limaces elles bougent même quand je les scrabouye avec papa.
    – Oui… Logique. (je suis restée impassible mais dans ma tête j’étais en mode what’s thé fuck ?!) Mais Gigole préfère manger du gâteau au chocolat. Et toi ?
    – Ah bah oui hein. Les limaces ça a l’air dégoûtant.
    – Et voilà qui finit bien. Un bisou magique, du gâteau ai chocolat et on est prêt à faire dodo pour faire de beaux rêves.
    – Oui mais Gigole il doit mettre un pansement se laver les dents.
    – Oui tu as raison. Et toi aussi petit coquin.
    – Moi c’est déjà fait non mais !”

    Sinon ma puce de 4mois adore ses imagiers cartonnés. Les livres en tissu c’était pas le fun alors on est passé aux livres rigides. Quoi de mieux que de jouer à tourner les pages en s’extasiant sur les illustrations ? Assise dans mon giron c’est le top du top.

    Merci pour l’article et les conseils, j’espère avoir pu apporter des idées.

  26. Bonjour Amélie et Fabien,
    Je suis totalement d’accord avec vous concernant le choix des livres pour les enfants de moins de 6 ans. Et pourtant je n’ai lu aucun livre de Maria Montessori, et ne pratique pas l’IEF.
    Mais j’adhère complètement à ce type de pédagogie, et ce que vous dites me parait tellement logique (idem pour le père noël). Certains livres me sidèrent.

    PAR CONTRE, c’est hyper compliqué pour moi de partager mon point de vue avec le papa ou avec l’entourage.
    Régulièrement, les papis /mamies offrent à ma fille de 4 ans des livres avec des animaux qui parlent ou des contes féeriques (…walt disney, oui oui, tchoupi and co.. ).
    En plus elle les aime bcp et je ne peux plus lui enlever….
    Mais quand j’essaie d’exprimer mon désaccord ou mon point de vue, je passe pour une extrémiste, qui rejette tout ce qu’elle a reçu dans l’enfance, qui semble traumatisée etc…
    Je viens d’entendre ce soir en parlant de ce sujet “attention ! à trop vouloir cultiver la différence,de ne pas ancrer la solitude chez l’enfant”.
    et alors à noël dernier quand j’ai expliqué mon point de vue sur le père noël! aie aie aie!!
    Suis encore passée pour une huluberlue auprès de mes beaux parents!
    (en plus j’ai accouché à la maison, je n’aime pas la vaccination etc)

    Comment faire pour ne pas braquer tout le monde, tout en respectant mes convictions et sans “imposer” cette différence à ma fille? (je ne suis pas très claire là) Parce que c’est vrai aussi qu’après tout ce sont mes convictions d’adulte que j’impose en quelques sortes à mes enfants

    Merci d’avance de votre retour et merci pour tout ce merveilleux travail de partage que vous faites avec nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.