Search Results for: concentration

6 idées reçues sur la pédagogie Montessori

Vous entendez certainement de plus en plus souvent parler de Maria Montessori et de sa fameuse pédagogie : la pédagogie Montessori. Vous avez peut-être votre propre avis sur la question grâce à vos recherches, aux informations que vous trouvez et donc suite à votre propre analyse.

Le problème est que les parents qui essaient de se rapprocher de cette pédagogie se sentent parfois isolés dans leur démarche éducative. Même si cette pédagogie a environ une centaine d’année, une étiquette de “parents différents” peut leur être apposée et une compréhension de la part d’autres parents peut même être ressentie. La réalité est que la pédagogie Montessori est très différente de ce que nous pouvons connaître ou ce que nous avons connu quand nous étions enfants et notamment à l’école. Comme toute chose différente, elle peut susciter des questionnements, des extrapolations; véhiculée des idées reçues voire même un possible rejet par manque de connaissance du sujet.

Nous vous proposons ainsi de faire le point sur “6 idées reçues” autour de la pédagogie Montessori. Nous allons voir ensemble en quoi ces “idées reçues” ne doivent en aucun cas être un frein à la possible mise en place d’une pédagogie Montessori dans votre propre foyer.

6 idées reçues sur la pédagogie Montessori

1. La pédagogie Montessori s’apparente à du laxisme

En réalité, la pédagogie Montessori incite l’enfant à faire preuve d’autonomie pour entreprendre les actions et les activités qu’il souhaite, au moment où il le souhaite. L’enfant doit être moteur de sa propre entreprise, il doit avoir envie de faire les choses pour parvenir à des résultats concrets et positifs.

La pédagogie Montessori favorise donc l’autonomie et la prise d’initiative, mais toujours dans un cadre bien précis. La liberté des enfants s’accompagne donc de règles clairement définies comme le respect des autres et de l’ambiance crée, l’importance de ranger chaque chose à sa place et celle d’être à l’écoute des autres.

Le fait de ne pas imposer sa volonté à tout prix à l’enfant n’est pas du laxisme, bien au contraire. Il s’agit de le laisser faire ses propres choix dans un cadre défini. Dans la pédagogie Montessori, l’adulte n’est pas tout-puissant et ne détient en aucun cas le savoir universel. Il guide et accompagne l’enfant dans ses propres initiatives.

2. C’est pour en faire des enfants supérieurs aux autres

A la base, Maria Montessori s’est intéressée aux enfants souffrant d’un retard mental puis à développer sa pédagogie auprès d’enfants défavorisés. Nous sommes donc bien loin d’une méthode pour créer des élites. Nous retrouvons néanmoins de grands créateurs qui ont suivi la pédagogie Montessori tel que les fondateurs de Google (Larry Page et Sergei Brin), d’Amazon (Jeff Bezos), du créateur des jeux vidéos “Les Sims” (Will Wright) ou encore du fondateur de Wikipédia (Jimmy Wales).

fondateurs-google

En fait, la pédagogie Montessori laisse une part très importante à la coordination du travail de la main avec l’esprit. L’esprit de créativité est largement mis à l’honneur et les encouragements sont constants. L’enfant se sent alors considéré dans ses entreprises et l’envie de faire par lui-même et de persévérer dans ses efforts devient naturelle.

Toute cette ambiance de travail encourage les enfants à développer leur concentration, leur réflexion, leur prise d’autonomie et leur confiance en eux.

3. Ne pas suivre la pédagogie Montessori n’empêche pas d’être normal

En effet, la pédagogie Montessori n’est pas un gage de “normalité”.

D’ailleurs c’est quoi être normal ? C’est faire et penser comme tout le monde ? Entrer dans un moule universel en faisant abstraction de sa propre personnalité ?

En fait, la pédagogie Montessori encourage la pensée individuelle, l’esprit d’initiative et l’entrepreneuriat.

A la place de la normalité, pouvant s’apparenter à la standardisation de la pensée commune, la pédagogie Montessori offre à l’enfant tout l’espace dont il a besoin pour s’exprimer, et ce, dans le respect et l’écoute des autres.

4. Après avoir été dans une école Montessori, il est difficile de réintégrer le système scolaire classique

Les enfants sortant des classes Montessori ont des facilités à s’adapter face aux nouvelles situations et ce parce qu’ils ont confiance en eux et en leur capacité.

Ils n’auront donc aucun problème à rentrer dans le modèle classique de l’éducation nationale français. Cependant, certains enfants peuvent être déroutés par le fait que les libertés et l’esprit d’initiative soit restreint voir inexistant et qu’un cadre lourd et contraignant leur soit imposé sans raisons particulières.

5. Cela coûte cher

Les écoles Montessori sont onéreuses, c’est vrai. La raison tient dans le fait que ce sont des écoles entièrement financées par les parents. L’éducation nationale ne reconnaissant pas cette pédagogie, l’État ne soutient donc pas le financement de ces écoles.

Cependant, sans parler de scolarité, il est possible de mettre en place la pédagogie Montessori à la maison facilement et à moindre frais. Car la pédagogie Montessori repose sur la création d’une ambiance propice au développement de l’enfant et la mise en situation de beaucoup d’objet du quotidien.

6. C’est une pédagogie adaptée aux enfants déficients

A l’origine, Maria Montessori a organisé ses travaux de recherches sur les enfants ayant des retards mentaux. Mais elle s’est très vite intéressée aux enfants dits “normaux”, et c’est donc pour ces enfants qu’elle a mis en place sa fameuse méthode. Peu importe le niveau de développement de l’enfant, la pédagogie Montessori met l’enfant au centre de son propre apprentissage.

maria montessori

Si vous aussi, vous voulez mettre en place facilement et rapidement les principes clés de cette pédagogie, je vous invite à télécharger notre livre :

Activité pour enfant de moins de 3 ans : l’arbre de la saison

Voici une idée d’activité pour enfant de moins de 3 ans que tout le monde peut reproduire facilement chez soi. Les activités manuelles sont toujours très enrichissantes. Elles permettent de développer leur sens de la créativité, du détail, de la concentration. Le fait d’utiliser ses mains permet d’accroître la motricité fine et donc la précision.

Les activités manuelles sont aussi un moyen d’apprendre des choses tout en s’amusant.

J’aime beaucoup le dessin, c’est un moyen d’expression dense, riche et tellement agréable à faire. J’aimerai que mes enfants aient le goût de dessiner ce qu’ils voient et ce qu’ils imaginent. Le dessin apaise l’enfant qui se concentre alors sur sa tâche et met toute son énergie au service de sa créativité.

Cependant, pour un enfant de moins de trois ans, le dessin s’apparente souvent à un gribouillage, et je ne dis pas cela péjorativement, Arthur nous a fait de “magnifiques” gribouillages :-)

Il nous a aussi dessiné beaucoup de formes au moment où l’on apprenait les formes basiques telles que le rond, le triangle et le carré.

Vers deux ans et demi, l’enfant commence à bien cerner son environnement. C’est pourquoi j’avais très envie de lui proposer une activité manuelle qui allie l’esprit de créativité et le sens  du concret.

J’ai donc eu l’idée de cette activité pour enfant réalisable chez les moins de 3 ans : dessiner un arbre selon la saison actuelle.

Activité pour enfant : dessiner un arbre selon la saison

Pour qu’il s’implique naturellement et facilement dans le dessin de son arbre, j’ai commencé par lui demander de quelles couleurs étaient les arbres qu’ils voyaient. Il m’a alors répondu que les arbres avaient des petites fleurs roses et blanches au printemps.

Je dois avouer que nous avions déjà abordé ces notions dès le début du printemps, cela nous avait permis de passer en revue les 4 saisons et d’en expliquer le fonctionnement, l’ordre et l’importance.

Pour que l’enfant parvienne à un résultat concret et visuellement cohérent, vous pouvez lui donner de l’encre ou de la peinture dans lesquelles il va plonger son index. Une fois l’index recouvert, le but est d’aller “dessiner” les feuilles sur l’arbre grâce à l’empreinte colorée laissée par son index enduit de couleur.

enfant qui dessine

L’idée de l’arbre est intéressante car cela permet de renforcer les connaissances de l’enfant sur le sujet. De plus, cela procure de nombreux avantages pour l’enfant :

Être acteur de son dessin
Être attentif à la réalité
Reproduire ce qu’il voit
– Obtenir un résultat qui lui apporte de l’ auto-satisfaction
Se concentrer pleinement sur une activité
– Faire preuve de réflexion
– Suivre une méthodologie
Affiner
sa motricité

enfant qui dessine un arbre en fleur

Dessiner en toute autonomie

Faire un dessin avec des encres et de la peinture c’est bien, le faire sans repeindre toute la table du salon c’est encore mieux ;-)

Afin qu’Arthur soit complètement autonome dans cette activité, je suis restée avec lui au début. Je lui ai expliqué les étapes à respecter :

– Ouvrir le petit pot d’encre
– Recouvrir son doigt d’encre
– Tamponner l’arbre avec son doigt pour faire une feuille
– Le faire autant de fois qu’il le souhaite avec la même couleur

Pour les changements de couleur :

– Se nettoyer le bout du doigt avec le mouchoir humide
– Refermer le petit pot d’encre
– Prendre une autre couleur
– et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il détermine que son dessin soit finit

enfant qui dessine avec de l'encre

enfant qui se nettoie le doigt

J’ai passé un petit moment à le regarder et à le guider lorsqu’il en éprouvait le besoin. Il s’est “rassasié” de ma présence car je lui ai offert mon entière disponibilité. Une fois le dessin bien avancé, je lui ai expliqué que je le laissais finir tranquillement et qu’il pouvait venir me chercher lorsqu’il en aurait terminé avec son dessin.

Environ 15 minutes plus tard, il est venu me chercher. Il m’a montré son dessin et m’a précisé à qui il voulait l’offrir.

Nous avons alors rangé le matériel utilisé.

Voici le résultat final:

– Des nuages bleus dans le ciel
– Des petites fleurs roses dans l’arbre (il a utilisé différents rose)
– Quelques feuilles vertes car il a remarqué que certains arbres commençaient à avoir des feuilles
– Un peu d’herbe au pied de l’arbre (car il y a de l’herbe au pied des arbres dans notre jardin)

dessin d'arbreIl a passé un super moment et moi aussi :-)

Nous recommencerons cet arbre au fil des saisons:

En été :  représenter les fruits identifiés
En automne : jouer avec les teintes de rouges, oranges, jaunes et marrons, “dessiner” les feuilles tombées au sol
En hiver : laisser l’arbre nu et représenter éventuellement quelques flocons de neige.

Si vous voulez reproduire l’activité avec votre enfant, vous pouvez utiliser le gabarit d’arbre que j’ai utilisé en cliquant ICI. Il y a aussi plein d’autres gabarits d’arbres vierge sur Google image :-)

Arthur et son puzzle de l’Europe (VIDÉO)

Nous adorons les jeux éducatifs. Ces jeux “intelligents” qui permettent à l’enfant d’apprendre inconsciemment et tout en s’amusant. Cet été, nous avons acheté sur “Le bon coin” un puzzle pour enfant éducatif, il s’agit d’un puzzle en bois représentant les pays de l’Europe.

carte puzzle europe type montessori

C’est avec Fabien qu’Arthur “joue” à son puzzle de l’Europe la plupart du temps. Au début, Fabien nommait chaque pays qu’Arthur prenait et plaçait sur la carte. Lorsqu’Arthur avait besoin d’être guidé, il n’hésitait pas à l’aider dans sa démarche afin de ne pas le bloquer. Puis au fil des jours, Arthur s’est montré passionné par ce puzzle, il voulait par moment le faire plusieurs fois de suite. Il se montrait également beaucoup plus autonome pour placer les pays. Il a très vite commencé à reconnaître et à nommer les pays tout seul. Le premier pays qu’il a maîtrisé est la Grèce, très rapidement suivi par la Bulgarie.

Aujourd’hui, il est complètement autonome avec son puzzle, il reconnaît et place tous les pays (parfois plus rapidement que nous l’aurions fait :-)

puzzle-europe-arthur-3

Les bienfaits d’un jeux éducatifspuzzle-europe-arthur-6

Un jeux éducatif permet à l’enfant d’apprendre tout en s’amusant. L’apprentissage se fait de manière constante et progressive. L’enfant avance à son rythme, selon ses envies et sa motivation. Plus le jeu semble intéressant à l’enfant, plus il aura envie d’y consacrer du temps, de la motivation et de la concentration. Et donc plus l’apprentissage sera bénéfique et concret.

puzzle-europe-arthur-5

Les notions expliquées avec le puzzle de l’Europe

L’idée d’un puzzle géographique nous est venu de la pédagogie Montessori. En effet, il est possible de trouver des puzzles représentant le monde et ses différentes parties.

Les puzzles sont vierges de toutes écritures et chaque pays ou continent (suivant le puzzle) est différencié par une couleur. Ces puzzles sont de vrais outils de travail, cependant il faut compter environ 130€ pour un puzzle de l’Europe Montessori. (Notre puzzle nous a coûté 4€!)

puzzle montessori
Puzzle Montessori de l’Europe

Voici ce que nous faisons découvrir à Arthur par le biais du puzzle de l’Europe:

  • Reconnaître et nommer les pays
  • Placer les pays correctement sur la carte
  • Différencier les 4 points cardinaux (Nord/Sud/Est/Ouest)
  • Parler des différences climatiques entre le Nord de l’Europe et le Sud
  • Reconnaître une île
  • Reconnaître le pays dans lequel nous vivons

Nous cherchons à présent d’autres puzzles représentant d’autres partie du monde et d’autres pays.

En attendant ces nouveaux puzzles, nous ne résistons pas au plaisir de vous montrer Arthur en pleine réalisation de son puzzle de l’Europe. La concentration, la motivation et l’application dont il fait preuve à 26 mois sont autant d’éléments révélateurs des bienfaits de l’éducation positive, respectueuse, bienveillante et empathique que nous mettons en place chaque jour au sein de notre foyer (vidéo en haut de l’article).

 puzzle-europe-arthur-4

Fabriquer une tour en carton inspirée de la tour rose Montessori

Peut être allez vous avoir quelques jours de vacances en cette période de fêtes de fin d’année ? C’est peut être le moment ou vous trouverez du temps pour bricoler un peu et pourquoi pas fabriquer la fameuse tour rose Montessori. Chez nous, elle est bleue mais je continuerai à l’appeler la tour rose par convention montessorienne ;-) .

La pédagogie Montessori propose cette tour gigogne de couleur uni qui permet de développer :

  • le jugement visuel
  • la concentration
  • la maîtrise et la précision des gestes

On trouve la tour rose Montessori dans les commerces spécialisés (principalement sur Internet) aux alentours de 35€ en moyenne (hors frais de port).

Je tiens à préciser qu’il y a quelques points de différence entre ma tour et la tour Montessori “officielle”:

la couleur : la mienne est bleue car je n’ai pas trouvé de papier rose uni à un prix correct. Cependant, je n’ai pas trouvé d’information indiquant que la couleur rose avait une plus grande importance qu’une autre couleur.

la matière : ma tour est en carton alors que la Montessori est en bois. L’avantage considérable du carton, c’est que le bruit est minime lorsque la tour s’effondre.

le poids : le carton est beaucoup plus léger que le bois, de plus, la tour rose Montessori est constituée de cube “plein” afin que l’enfant sente la différence de poids qu’il y a entre chaque cube.

Malgré ces quelques points de différenciation, la tour cartonnée apporte la plupart des enseignements de la tour en bois Montessori.

Vous pouvez présenter cette activité aux alentours des deux ans de l’enfant, si cela semble trop tôt pour votre enfant, vous pouvez lui représenter vers deux ans et demi.

Fabrication de la tour rose Montessori

1. Le matériel

Pour fabriquer la tour rose Montessori en carton vous aurez besoin de :

  • un sous-main
  • un cutter
  • une grande règle
  • des calendriers en carton
  • des enveloppes kraft
  • du papier uni
  • de la colle vinylique blanche
  • un pinceau
  • un récipient pour verser la colle
  • un torchon
  • accessoirement : crayon de bois et ciseaux peuvent vous faciliter certaines découpes
tour-rose-montessori
Matériel nécessaire

2. La découpe des cartons

Commencez par découper tous vos cartons. Il y a 10 cubes à faire et chaque cube à 5 faces (j’ai laissé le cube ouvert afin de les encastrer pour le rangement). Le premier cube fait 15 cm x 15 cm puis vous enlevez un centimètre pour chaque cube suivant. Le dernier cube devant faire 6 cm x 6 cm.

tour-rose-montessori
Les découpes de carton

3. L’assemblage du cube

Dans vos enveloppe kraft, coupez 16 bandes de la hauteur du cube sur 3 cm de largeur. Pliez ensuite les bandes en deux. Avec votre pinceau et votre colle vinylique blanche, venez coller les bandelettes aux angles de votre cube comme sur l’image ci-dessous.

tour-rose-montessori
Assemblage du cube

Collez ensuite tous les angles des côtés et faites de même avec la face venant sur le dessus du cube. (8 bandelettes doivent être utilisées pour l’extérieur du cube)

tour-rose-montessori
Assemblage du cube

Ensuite, vous faites de même à l’intérieur du cube. Tous les angles intérieurs doivent être recouvert d’une bandelette (les 8 autres bandelettes sont utilisées pour l’intérieur du cube)

tour-rose-montessori
Assemblage du cube

4. Recouvrir le cube

Découpez dans votre papier uni une bande faisant

– en longueur  : quatre fois la longueur d’un côté de votre cube et ajouter 2cm (soit 62 cm de long pour recouvrir le cube de 15 cm x 15 cm)

– en largeur : 3 cm de plus que la largeur du cube (soit 18 cm de large pour recouvrir le cube de 15 cm x 15 cm)

Donc pour le cube de 15 cm x 15 cm vous devez avoir une bande de 62 cm x 18 cm

Encollez la première face de votre cube puis posez votre bande de papier en le centrant sur la hauteur et en le faisant arriver juste à l’arrête sur la longueur.

Encollez ensuite la face suivante et continuez à “étaler” votre papier et ainsi de suite pour les 4 faces. Vous devez vous retrouver avec un petit bout de papier dépassant du cube comme ci-dessous.

tour-rose-montessori
Couverture du cube

Collez le petit bout dépassant sur l’autre face du cube afin de bien couvrir l’angle, comme ci-dessous.

tour-rose-montessori
Couverture du cube

Sur le dessus et le dessous du cube, le papier dépasse (c’est normal !), biseautez les angles et encollez les sur le carton comme sur l’image ci-dessous. Ne collez pas ceux à l’intérieur du cube pour le moment. A cette étape, ne coller que ceux du dessus.

 

tour-rose-montessori
Couverture du cube

Couvrez ensuite le dessus du cube, pour cela découpez dans votre papier un carré respectant les dimensions de base (soit 15 cm x 15 cm pour le cube de 15 cm x 15 cm)

Pour recouvrir l’intérieur du cube, commencez par découpez des bandelettes pour vos angles, soit 8 bandelettes (les bandelettes doivent faire la hauteur du cube sur 3 cm de large). Vous les pliez en deux et venez les coller sur chaque angle.

tour-rose-montessori
Couverture du cube

Une fois les bandelettes collées, vous pouvez rabattre et coller les morceaux dépassant sur l’intérieur du cube afin d’obtenir une base propre.

Ensuite, vous découpez des carrés de papier 1 cm plus petit que la taille de votre cube (soit 14 cm x 14 cm pour le cube de 15 cm x 15 cm) et vous venez les coller sur chaque face intérieure. Je vous conseille toujours d’encoller le carton et de venir y poser le papier (et non l’inverse, sinon le papier risque d’être trop mouillé et de gondoler).

tour-rose-montessori
Couverture du cube

5. Finitions des cubes

Il vous reste à répéter l’opération pour chaque cube !

Après cela vous pouvez enduire vos cubes d’un vernis colle. Moi je l’ai fait sur les faces extérieurs, cela permet de rigidifier légèrement le papier.

tour-rose-montessori
Finitions des cubes
tour-rose-montessori
Arthur découvre sa tour

Je n’ai pas présenté la tour à Arthur de façon très Montessorienne car je l’ai monté moi-même. Cependant, je lui ai laissé la “faire tomber” et il l’a rangé comme sur la photo au-dessus tout seul et sans mon aide.

Vous remarquerez qu’il y a un 11ème cube à ma tour (en réalité j’en ai fait un de plus pour prendre les photos de mon “pas à pas”). Ce 11ème cube n’est pas destiné à rester avec le reste de la tour.

Si vous êtes très bricoleuse ou bricoleur et aussi très motivé(e), il est possible de fabriquer cette tour en bois. J’ai trouvé un très bon tuto sur le blog 123soleil. Il est expliqué comment fabriquer la tour rose Montessori avec des tasseaux de pins. Vous verrez qu’elle est aussi est bleue :-)

Bon bricolage à toutes et à tous !

Activités Montessori pour les enfants de 1 à 2 ans

La pédagogie Montessori repose sur l’écoute et le respect du rythme de l’enfant. Il est préconisé d’adapter l’environnement à la taille de l’enfant afin que ses initiatives puissent trouver des issues favorables sans qu’un effort surhumain lui soit demandé. Il doit également avoir accès à son matériel afin qu’il puisse choisir l’activité à laquelle il souhaite s’adonner en toute autonomie et selon la période sensible qu’il traverse. Utilisées à bon escient, les activités Montessori ont l’avantage d’être parfaitement adaptées au développement de l’enfant.

Parfois ces activités requièrent un matériel spécifique. Il s’agit d’un matériel Montessori alors considéré comme un outil de travail pour l’enfant. A travers cet article nous allons vous présenter des activités pouvant se pratiquer avec les objets du quotidien. Et oui, vous avez certainement du matériel Montessori pour pas cher à votre portée !

Nous allons donc vous faire découvrir les activités adaptées aux enfants entre 12 et 24 mois, ce qu’elles apportent à l’enfant et surtout que vous aussi vous pouvez démarrer facilement la pédagogie Montessori à la maison.

Les activités Montessori en fonction de l’âge de votre enfant

Entre 1 et 2 ans votre enfant va beaucoup évoluer. Il va devenir de plus en plus demandeur de toutes sortes d’activités. Plus votre enfant grandit, plus il va affiner sa dextérité. Au fur et à mesure vous allez pouvoir réadapter sans cesse les activités et autre bricolage pour enfant que vous lui proposerez.

Entre 12 et 16 mois

L’enfant commence à pouvoir se concentrer plus ou moins longuement. Vous allez donc pouvoir lui proposer les activités suivantes :

  • Mettre des objets de même forme dans une boite avec un orifice à peine plus grand que les formes choisies.
  • Proposer des balles de tailles et de textures différentes
  • Secouer des boîtes de tailles et de formes différentes avec des garnitures différentes

A cet âge le but est d’éveiller ses sens tel que le toucher et l’ouïe. L’enfant apprend énormément en touchant les matières et en écoutant les sons différents qui se produisent lorsqu’il secoue telle ou telle boîte. Il est également capable de faire rentrer une forme unique dans un trou légèrement plus grand, cette activité est intéressante au niveau de l’apprentissage de la permanence de l’objet, c’est à dire que l’enfant va comprendre que l’objet peut disparaître dans la boite mais qu’il va ensuite le retrouver à l’intérieur.

Entre 17 et 20 mois

L’enfant commence à affiner sa dextérité, les activités peuvent alors commencer à intégrer cette compétence :

  • Proposer des boites de tailles et de formes différentes avec chacune un couvercle adapté que l’enfant devra repositionner
  • Proposer un tableau en ardoise avec des craies afin que l’enfant apprenne à tenir un objet de petite taille entre son pouce et son index et s’en serve pour “écrire” sur le tableau et/ou l’ardoise.
  • Jouer avec des objets de textures différentes et commencer à lui faire reconnaître ces textures (doux/rugueux, chaud/froid,…)
  • Choisir plusieurs objets de couleurs différentes et demander à l’enfant de les regrouper par couleur identique
  • Enfiler de grosses perles sur une corde assez large

A partir de cet âge, l’enfant va entrer dans une phase de grande sollicitation auprès de vous, il va souvent falloir faire preuve d’imagination afin de lui proposer des activités répondant à ses demandes. L’un des buts recherché par une activité Montessori est de permettre à l’enfant de se concentrer sur une tâche unique tout en lui permettant d’acquérir une notion.

Entre 20 et 24 mois

Votre enfant passe une grande étape vers ces 20 mois car il va commencer à s’exprimer verbalement. Au niveau de sa dextérité, elle s’affine considérablement, votre bébé est maintenant capable de manger certains aliments de manière autonome. Il faut continuer à lui proposer des activités adaptés à ces nouvelles compétences.

  • Proposer une grosse pince en plastique, des petits objets et deux bols. Le but étant que l’enfant fasse passer les petits objets d’un bol à l’autre à l’aide de la pince
  • Classer les objets par taille. Pour cela vous pouvez utiliser le principe des poupées russes ou bien classer les objets selon deux tailles : les petits d’un côté et les grands de l’autre
  • Jouer avec des vêtements à positionner sur votre séchoir à l’aide de pinces à linge
  • Enfiler des perles plus fines sur une corde plus fine également
  • Mettre à sa disposition un balai à sa taille et lui proposer de faire le ménage en même temps que vous
  • Participer aux rangements des couverts de cuisine dans les compartiments adaptés
  • Participer au dressage de la table
  • Jouer avec des lettres de formes, de tailles et de textures différentes et commencer à les regrouper par lettres identiques

Il est impressionnant de constater tout ce dont l’enfant est capable de faire au terme de ces deux premières années. La motivation de votre enfant va s’accroitre davantage chaque mois. C’est pourquoi il est nécessaire de lui fournir la matière dont il a besoin pour étancher sa soif de découverte et d’apprentissage.

Les bienfaits des activités Montessori

Faire du “Montessori” chez soi c’est possible, nous venons de le voir. Maintenant, voyons les avantages et les bienfaits de ces activités pour votre enfant.

L’intérêt que porte l’enfant aux objets du quotidien est immense. Il aime utiliser les mêmes objets que vous ainsi que tous les autres objets qui remplissent son quotidien.

Voici une liste non exhaustive des bienfaits des activités Montessori:

  • Concrétisation de l’activité
  • Responsabilisation et implication de l’enfant
  • Développement de ces capacités cognitives
  • Engagement actif de l’enfant
  • Consolidation des acquis
  • Motivation endogène de l’enfant pour réaliser l’activité
  • Développement de la concentration
  • Travail avec les mains et le cerveau en même temps

Plus l’enfant grandit, plus le panel d’activités va s’élargir en même temps. Par expérience, nous nous sommes rendus compte que ce que préfère Arthur avant tout, se sont les objets de notre quotidien. C’est pourquoi il est souvent inutile d’acheter tout un tas de jouets différents. Quelques jeux Montessori suffiront à votre enfant si vous lui faites faire des activités sensorielles en parallèle.

Si vous manquez de temps pour jouer avec votre enfant, si vous ne prenez pas toujours du plaisir à jouer, si vous manquez parfois d’idées sur les activités à proposer, si vous avez l’impression qu’il vous sollicite trop pour attirer votre attention, si lors d’une activité, il est rapidement distrait par autre chose ou si votre enfant joue difficilement tout seul. Je vous invite à découvrir ma méthode pour résoudre cela en cliquant ici.

Jeux Montessori pour enfants de 6 à 12 mois

Proposer des jeux adaptés au stade de développement de l’enfant, c’est lui offrir la matière nécessaire à son épanouissement intellectuel. Les jeux Montessori possèdent ces caractéristiques. Ils ne sont ni intrusifs, ni violents. Les matériaux sont nobles et le pouvoir de réflexion qu’il apporte à l’enfant est immense.

Toutefois, ces jeux Montessori sont à adapter au stade de développement de l’enfant. Vous pouvez également consulter l’article sur les jeux et l’environnement propice à un enfant de 0 à 6 mois : “Jeux Montessori pour enfants de 0 à 6 mois

Entre 6 et 12 mois, le bébé évolue physiologiquement très rapidement, il va passer d’une position assise à la maîtrise d’une position debout. En 6 mois il va parvenir à contrôler ses doigts, ensuite il va gérer la coordination de ses mains et enfin il va affiner ses mouvements par la maîtrise de la position “pince” que forme ses doigts avec son pouce.

C’est pourquoi les jeux Montessori choisis pour des enfants de cet âge doivent leur fournir de quoi mettre en pratique leurs nouvelles acquisitions.

PRÉPARER L’ENVIRONNEMENT D’UN BÉBÉ ENTRE 6 ET 12 MOIS

Vers 6 mois, les bébés commencent à se mouvoir seul. Ils rampent, glissent ou se mettent à quatre pattes. Ils acquièrent une petite (et fragile) autonomie. Plus l’enfant aura la possibilité de se déplacer librement et sans entrave, plus sa curiosité sera satisfaite et son envie de découvrir les choses accentuée.

Maria Montessori a dit la chose suivante dans le livre “L’enfant dans la famille“:

Il est étonnant de voir à quel point s’est développé l’enfant auquel on a permis d’exercer les fonctions essentielles de son esprit dans la paix et la liberté.

Voici quelques orientations selon les principes de la pédagogie Montessori pour préparer l’environnement d’un bébé entre 6 et 12 mois :

Aménager la maison : Un bébé a soif de découverte et de sensation, le laisser explorer sa maison est un besoin auquel il est important de répondre. Pour sa sécurité il est important de ranger tous les produits dangereux et, pour votre confort, d’ôter tous les objets auxquels vous tenez.

Le tapis d’activité : Afin de délimiter l’espace d’activité de l’enfant, il est intéressant de placer un tapis au sol. Les limites du tapis vont l’aider à prendre conscience de la place dont il dispose pour construire et mener son activité.

Ranger chaque chose à sa place : L’une des périodes sensibles de l’enfant est l’ordre. Ranger chaque chose toujours à la même place est très sécurisant pour l’enfant. Si vous souhaitez en connaître davantage sur le sujet, vous pouvez lire l’article de Fabien : “Période sensible de l’ordre – Méthode Montessori

Laisser un libre accès aux jouets : Il est très important que l’enfant puisse avoir accès à ses jouets. L’idéal étant de les disposer selon un certain ordre et toujours à sa portée.

LES JEUX MONTESSORI POUR UN BÉBÉ ENTRE 6 ET 12 MOIS

Pour respecter le stade de développement de l’enfant, les jouets et activités proposés doivent être adaptés. Certains jeux Montessori peuvent être réalisés avec les objets du quotidien, d’autres feront l’objet d’un matériel spécifique.

Les jeux Montessori avec les objets du quotidien

Cache-Cache : Prendre un objet appartenant à l’enfant et se munir d’un foulard. Il suffit alors de cacher l’objet sous le foulard, d’attendre quelques secondes en disant “Il est ou le (nommer l’objet)?” puis de retirer le foulard. Au fil du temps, l’enfant pourra lui même tirer sur le foulard pour découvrir l’objet.

Les marionnettes : Utiliser les mains et les doigts pour en faire des marionnettes et raconter des histoires et/ou chanter des chansons à l’enfant.

Le son des animaux : Jouer à nommer les animaux et à en reproduire les bruits. Vous pouvez également imager cette activité en signant le nom de l’animal en même temps que vous faites le bruit.

Les paniers : Placer dans un petit panier quelques objets de taille, de forme et de couleurs différentes afin que l’enfant joue avec, étudie les formes et les couleurs, les enlève et les remette dans le panier. Au fil du temps, lui proposer des paniers à thèmes avec des objets liés à une utilisation spécifique (la cuisine, la salle de bain, la chambre, le jardin …)

Intérêts de ces jeux Montessori :

– Moments d’échanges et construction de la relation entre parent et enfant
– Introduction à la permanence des objets
– Développement et acquisition de nouvelles connaissances (animaux, langages, sons et bruits)
– Développement de la perception des mouvements dans l’espace
– Développement de la coordination de la main
– Répétition des mouvements qui facilite la compréhension
– Découverte sensorielle
– Développement de l’intérêt, de la curiosité et de la concentration

Les jeux Montessori avec du matériel spécifique

Les jeux Montessori sont souvent assez onéreux en France, cependant, nous vous conseillons un site anglais où les prix sont relativement doux : absorbentminds (c’est sur se site  que nous avons acheté la plupart de nos jeux Montessori pour Arthur)

Les tiges à enfiler : Le principe est simple, il faut que l’enfant enfile des formes sur une tige verticale, puis, au fil du temps vous pourrez introduire un jouet à tige horizontale.

Tige à enfiler verticale
Tige à enfiler verticale
Tige à enfiler horizontale
Tige à enfiler horizontale

Les boîtes à formes : Il s’agit de boîtes en bois possédant un trou pour y faire entrer un objet correspondant à la forme du trou. L’idéal étant d’avoir une boite avec plusieurs couvercles pour faire évoluer le jouet dans le temps. Au fur et à mesure vous pourrez proposer des couvercles à plusieurs formes afin d’intensifier la réflexion de l’enfant.

Boîte à formes
Boîte à formes

Les puzzles à forme unique : L’idée est de proposer à l’enfant un puzzle ne contenant qu’une seule forme. De cette manière il va se concentrer pleinement sur la forme en question.

Puzzle à forme unique
Puzzle à forme unique

Les coussins : Proposer à l’enfant des coussins aux textures différentes afin qu’il les touche et découvre les sensations liées au toucher.

coussins montessori
Coussins

La musique : En plus de lui faire écouter régulièrement de la musique il est toujours intéressant de proposer certains instruments simples comme le xylophone, le tambour, le tambourin et les maracas.

Les livres : Les livres permettent à l’enfant de toucher et manipuler. Avant 12 mois il est préférable d’utiliser des livres en cartons ou en tissus. Avec ses petits doigts il va apprendre à tourner les pages.

Intérêts de ces jeux Montessori :

– Développe la coordination des mains et leur précision
– Travail sur la reproduction et la répétition (sons, mouvements) qui va accroître la compréhension
– Développe son intérêt et sa curiosité
– Travail sur la permanence de l’objet
– Renforce la concentration
– Développe la notion de vertical et d’horizontal
– Découverte sensorielle
– Découverte des formes géométriques de base
– Développe l’intérêt pour les livres et la musique

La pédagogie Montessori préconise une grande observation de l’enfant. Les jouets et activités sont à proposer lorsque l’enfant est prêt à se concentrer. Il est important de ne jamais forcer l’enfant à faire quelque chose, et d’arrêter l’activité ou le jeu lorsqu’il montre des signes de désintérêt.

La plupart des jouets présentés ci-dessus pourront encore être utilisés après les 12 mois de l’enfant, c’est donc un bel investissement dans la durée.

Et vous, jouez vous avec vos enfants ? Quels sont les activités auxquelles vous vous adonnez avec eux ?

Jeux Montessori pour enfants de 0 à 6 mois

A la naissance d’Arthur, nous nous sommes posés beaucoup de questions sur les activités que l’on pouvait lui proposer. Comme tous les parents, nous sommes allés dans les magasins de jouets, et là, on a eu l’impression d’arriver dans une fête foraine miniature ! La plupart des jouets s’allument, clignotent, font du bruit… bref deviennent vite abrutissants pour les enfants (et pour les parents, n’est ce pas ?). Nous étions persuadés qu’il existait un moyen pour que l’enfant s’éveille sans toute cette sur-stimulations. Quels sont les jeux Montessori pour enfants de 0 à 6 mois ? Qu’est-ce qui est adapté et ce qui ne l’est pas ?

Après la lecture de “60 activités Montessori pour mon bébé” de Marie-Hélène Place et “L’éveil de votre enfant, le tout petit au quotidien” de Chantal de Truchis, nous avons trouvé des façons d’éveiller un enfant de manière à ce qu’il prenne conscience de ce qu’il est LUI par rapport aux autres et LUI par rapport à son environnement, et ce sans sur-stimulations et dans le respect des étapes de son développement.

Maria Montessori a dit : “L’enfant est le plus grand observateur spontané de la nature et il a indubitablement besoin d’avoir à sa disposition un matériel avec lequel agir”

La position d’activité du nouveau-né

L’idéal est de positionner le nourrisson sur le dos, vous pouvez l’allonger sur un matelas, un futon ou autres tapis d’éveil, le principal étant que cela soit bien plat. La position couchée sur le dos est idéale car c’est celle qui permet la plus grande liberté de mouvements.

jeux-pour-enfants

Avantages de la position sur le dos :
– découverte des mains et des pieds
– découverte de la variété des mouvements possibles
– liberté de mouvement. Il peut tourner la tête, sa colonne vertébrale est bien droite, il peut lever les pieds et les mains
– activité du bébé
– progression permanente

Lorsque cela est possible, il est intéressant de visser un miroir au mur. Cela permet au bébé de se regarder et d’avoir une autre vision de son univers.

L’idée à retenir : Pour respecter le rythme de développement de l’enfant il faut respecter ses acquisitions motrices. Laissez votre enfant faire ses propres découvertes : il passera de la position allongée sur le dos à allongée sur le ventre par lui-même, il sera alors motivé pour se mouver jusqu’à un objet positionné près de lui.

A éviter au maximum : Positionner le nouveau-né dans une position qu’il ne maitrise pas. Par exemple : le mettre assis alors qu’il ne sait pas s’y mettre seul. Les transats et autres coussins du style “Doomoo” ont eux aussi leurs limites car le nourrisson n’est pas positionné naturellement et sa liberté de mouvements y est très réduite.

Les jeux Montessori pour enfants de 0 à 6 mois

Les jouets et les jeux pour enfants de 0 à 6 mois doivent toujours être adaptés à leur stade de développement.

Les mobiles Montessori

Dans les premiers mois, le nourrisson ne peut pas tenir d’objet dans les mains, c’est par contre un très grand observateur. N’hésitez pas à placer un mobile au dessus de lui. Le mobile doit être fixé très solidement et à une hauteur ou le bébé peut le voir distinctement.

Selon la méthode Montessori, les mobiles s’adaptent aux âges du nouveau-né.

Le mobile de Munari
Vous pouvez utiliser ce mobile dès 3 semaines. Il est intéressant dans le sens où les éléments, très légers, vont bouger facilement au gré des courants d’air de la pièce. Le bébé peut donc suivre avec intérêt les mouvements des différentes formes.

mobile-de-munari

Intérêts du mobile de Munari
– observation des contrastes
– observation des formes- observation des proportions
– observation de l’équilibre des éléments

Le mobile des octaèdres
Vous pouvez utiliser ce mobile dès 6 semaines. Il est intéressant car le bébé est attiré par les couleurs et par le volume des formes.

mobile-des-octaedres
Intérêts du mobile des octaèdres
– observation des couleurs
– observation des proportions

Le mobile de Gobbi
Vous pouvez utiliser ce mobile vers 2-3 mois. Le bébé a maintenant la capacité de se concentrer sur les nuances.

mobile montessori de gobbi

L’idée à retenir : Jouez sur le côté observateur du bébé. Donnez-lui des choses différentes à observer afin qu’il ne se lasse pas et qu’il soit curieux du monde qui l’entoure.

A éviter au maximum : Les mobiles qui tournent tout seul et/ou qui font du bruit. L’enfant n’a aucune interaction avec le bruit émis il ne peut donc comprendre la manière dont le bruit est produit.

Tous les mobiles peuvent être fabriqué assez facilement (pour ma part j’ai réalisé le mobile de Gobbi dans un dégradé de bleu).

Les objets suspendus

objet suspendu

Vers 4 mois environ, le bébé commence à attraper des objets à sa portée : boucles d’oreilles, cheveux… aïe aïe aïe! mais aussi les objets que vous pourrez suspendre à sa hauteur.
Il peut être intéressant de placer une arche sur laquelle bébé peut attraper les objets et les faire bouger, vous pouvez également accrocher des anneaux et des grelots mais également des hochets pour les pieds.

Intérêts des objets suspendus
– coordination des mouvements des bras et des mains
– concentration sur une action

Le grelot comporte l’intérêt suivant : le bébé comprend que lorsqu’il bouge, l’objet émet un son.

L’idée à retenir : Jouer sur la nouvelle faculté qu’à le bébé à se saisir des objets à sa portée.

A éviter au maximum : Les objets émettant un son “électronique”.

 C’est avec beaucoup de bonheur, d’émotions et d’émerveillement que vous verrez votre bébé passer par cette succession d’étapes du développement commune à tous les enfants.

Les hochets Montessori

A partir de 4 mois et dans les mois qui suivent il est intéressant de placer des objets autour de lui. Les objets peuvent émettre des sons naturels (comme le grelot) ou bien être silencieux (comme les anneaux). Il faut juste s’assurer que l’enfant puisse les tenir entre ses mains.

Il peut également être intéressant de proposer des objets aux textures différentes.

hochet-montessori

Les enfants sont poussés par une force intérieure, un désir d’expérimentation de leur corps et des objets qui les entourent.

Intérêts de ces objets:
– le bébé va chercher à les attraper
– développement de la motricité
– découverte de ses capacités à bouger.

L’idée à retenir : Jouer sur la curiosité des bébés en leur proposant des objets variés en forme et en texture.

A éviter au maximum : Les objets émettant des sons “électronique”.

Pour allez plus loin sur les mobiles, je vous invite à consulter notre article sur le choix d’un mobile montessori en fonction de l’âge de votre bébé.

Amélie

Enregistrer

Respecter le développement de l’enfant pour qu’il gagne en autonomie et en confiance

Laisser à son bébé l’opportunité de découvrir le monde par lui même, le laisser faire ses propres expériences pour qu’il comprenne comment cela fonctionne, le laisser se déplacer seul afin qu’il ne soit pas dépendant… Tous ces concepts relatifs à l’autonomie de l’enfant nous ont littéralement séduit.

En nous renseignant activement sur le sujet, nous avons compris qu’en réalité cela allait plus loin que la simple question d’autonomie. Il a été démontré que “laisser son enfant faire par lui-même” développait son autonomie, sa confiance en lui, sa confiance en ses parents, le fait de ne pas se mettre en situation d’échec… et beaucoup d’autres points que nous allons vous expliquer et qui sont très important pour son développement et son avenir.

Maria Montessori est l’une des pionnières dans cette méthode d’éducation, ses ouvrages constituent une vraie ressource pour nous, avec Arthur nous appliquons chaque jour les préceptes de sa méthode et de celles qui en sont inspirées. Pour écrire cet article nous nous sommes appuyés sur le livre de Chantal de Truchis : “L’éveil de votre enfant, le tout-petit au quotidien” et de notre propre expérience avec Arthur. (Le livre de Chantal de Truchis est une vraie ressource et très facile à lire, pour l’acheter vous pouvez cliquer ICI)

Comment respecter le développement de l’enfant ?

L’enfant fait ses propres acquisitions selon un rythme qui lui est propre. Respecter son développement c’est le laisser faire seul ses propres découvertes en lien avec sa motricité et son environnement.

Notion clé pour la motricité

Toujours placer le bébé dans une position qu’il maîtrise

Cela peut paraître simpliste et pourtant il est primordial d’appliquer cette phrase à la lettre.

Si vous mettez un enfant dans une position qu’il ne maîtrise pas, les conséquences sont généralement les suivantes :

1. Vous placez le bébé dans une position non maîtrisée et vous le laissez : il se retrouve “coincé”

Il est dans une position qu’il ne connaît pas, il ne sait donc pas comment se repositionner confortablement. Soit il va se mettre à pleurer ou crier dans le but d’appeler à l’aide, soit il va tenter par lui même de changer de position au risque de tomber, de se faire mal et donc de pleurer.
Résultat : Le bébé se retrouve en situation d’échec par rapport à ses propres capacités. Il peut éprouver de la méfiance à l’égard de son entourage et il ne prend aucunement conscience de ce qu’il est capable de faire ou de ne pas faire.

2. Vous placez le bébé dans une position non maîtrisée et vous l’accompagnez : il l’accepte comme un jeu :

Il ne connaît pas cette position, mais cela l’amuse d’être dans cette position. Par exemple lorsqu’on le fait marcher en lui tenant les deux bras en l’air (position Ô combien naturelle lorsqu’on y regarde de plus près…). L’enfant aime cela, il prend du plaisir et le montre par des sourires voir des éclats de rire. Cependant au bout de 3 ou 4 minutes l’adulte commence à en avoir assez et aimerait bien passer à autre chose… mais l’enfant, lui, il veut continuer !
Résultat : Le bébé montre son mécontentement par une crise de larmes ou des cris. Il ne peut pas se mettre dans cette position seul, il devient donc dépendant de l’adulte et le sollicitera dès qu’il voudra faire quelque chose qui n’est pas à sa portée.
Nuance importante : Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas s’amuser avec son enfant, mais il faut trouver des jeux dans lesquels la position de l’enfant est physiologique et naturelle et surtout qu’il s’y soit mis de lui même.

Notions clés pour le choix de ses jeux

Proposer des jeux avec lesquels 90% du jeu viennent de l’enfant

Proposer des jeux adaptés à son âge

Un jouet intéressant pour un enfant doit lui permettre de “jouer” réellement. Par exemple avec une pyramide d’anneau l’enfant va chercher à s’en servir. Plusieurs options s’offre à lui : les enfiler, les enlever un à un ou tous en même temps, découvrir le bruit que cela fait en tombant…  bref, des possibilités de jeux inépuisables (ou presque !)

jouet-a-enfiler-montessori

Arthur et sa pyramide d’anneau, nous avons commencé à lui proposer vers ses 9 mois.

Il est également primordial de prendre en compte l’âge de l’enfant afin de lui proposer un jeu en adéquation avec ses capacités. Par exemple, lui proposer une boite à formes avant ses 2 ans 1/2 voir 3 ans risque de le mettre en situation d’échec car avant un certain âge l’enfant n’est pas capable de réaliser un tel exercice. Vous pouvez cependant utiliser une boite à forme unique.

boite-a-forme-rond

A noter : Si 90% du jeu viennent du jouet alors ce jeu ne représente pas d’intérêt. Par exemple un jouet ou il suffit d’appuyer sur des boutons pour que cela fasse du bruit n’apporte rien. Tout ce que l’enfant peut en faire c’est d’appuyer sur les boutons.

Notions clés pour son environnement

Lui permettre d’explorer son habitation en toute liberté

Pour satisfaire la curiosité de l’enfant il est primordial de le laisser explorer l’endroit ou il vit. Nous avons réaménagé nos pièces afin qu’Arthur puisse toucher à tout (ou presque) sans dangers. Cela veut dire que nous avons enlevé ou mis en hauteur :
– les produits toxiques
– les objets dangereux, fragiles, qui se cassent ou auxquels nous tenons
– les livres

Nous n’avons jamais utilisé de parc afin de laisser libre court à ses déplacements.

Quels sont les bienfaits pour l’enfant ?

L’enfant est un explorateur, il aime découvrir, toucher, regarder, entendre, observer, comprendre…

Respecter son développement moteur et le laisser apprendre à se déplacer seul lui permet de :

Développer l’harmonie dans ses gestes : l’enfant ne s’expose pas à des risques qu’il ne peut pas gérer. S’il chute il sait se protéger.
Développer son autonomie : il apprend à compter sur lui même pour obtenir ce qu’il veut et pour se déplacer.
Développer sa concentration : il est très attentif à son environnement.
Développer sa curiosité : il est en quête de découvertes et d’explorations.
Développer sa motricité : il prend conscience de son corps et de la notion de l’espace, il se cogne donc très peu et fait preuve d’une grande agilité pour passer sous les tables et les chaises.
Développer sa confiance en soi : l’enfant ne se positionne pas en situation d’échec, il réussit à s’extirper de chaque situation.

Lui proposer des activités et des jeux adaptés à son stade de développement lui assure une stimulation parfaite et de quoi satisfaire sa curiosité. Cela lui permet de :

Agir face au jouet : il peut manipuler le jouet sous des aspects différents. Le jouet à un usage multiple.
Développer sa confiance en soi : il est acteur face à son jouet ce qui lui donne de l’auto-satisfaction et de la confiance.
Développer sa créativité : l’enfant utilise toutes ses ressources pour jouer avec son jouet de différentes manières.
Développer son autonomie : il passe un certain temps à utiliser ses jouets et trouve par lui même ce que le jeu peut lui apporter.

Quel est le rôle des parents ?

Cette méthode peut paraitre frustrante car on a l’impression de ne pas pouvoir apprendre à son enfant toutes les choses que l’on voudrait. En réalité c’est tout l’inverse qui se produit:

– Le bébé apprend par lui-même les aspects essentiel de son développement.
– Les parents guident l’enfant en favorisant son environnement, en choisissant des jouets adaptés, en le stimulant…

Il reste tellement de chose à un parent comme le fait de raconter des histoires, lire des livres, chanter des chansons, montrer les animaux et les belles choses de la nature….

* * *

Nous sommes conquis par cette méthode qui porte ses fruits sur Arthur. Au niveau de sa motricité il a marché à 13 mois par lui même, lors de ses premiers pas il ne trébuchait presque pas et s’il tombait il se relevait sans pleurer. D’une manière générale il ne se met jamais en danger, il observe puis agit et garde un grand contrôle sur la situation. Avec ses jouets il fait de même, il observe, analyse, essai, touche… à 17 mois c’est un enfant qui montre déjà une grande confiance en lui lorsqu’il est avec d’autre personne.

Nous espérons que cet article vous a plus ? Peut être que vous connaissiez déjà ce type d’approche par rapport au développement de l’enfant ? Ou peut être que l’on vous a appris quelque chose de nouveau ? Quoi qu’il en soit n’hésitez pas à réagir et à nous faire part de toutes vos réflexions sur le sujet!

A très bientôt,
Amélie