Rentrée scolaire : comment l’aborder de façon sereine

La rentrée scolaire approche et tu veux être prêt(e) ? Il est possible de vivre une rentrée plus sereine. Je te parle, dans cet article, d’organisation et de gestion du stress. Toutefois, la priorité c’est bien l’équilibre émotionnel et le rythme de ton enfant. Tout ça pour quoi ? Pour être un parent serein la semaine du retour à l’école ! Je te livre mes conseils de Maman pour être mieux préparé(e) à l’approche de la rentrée des classes.

Organiser la rentrée scolaire de ses enfants
Rentrée scolaire

Qui dit rentrée des classes dit achats de fournitures (trousses, stylos, cahiers…), matériel (gourde, blouse…) et vêtements voire équipements (sport, activités extra-scolaires). Je te propose tout simplement de rentrer dans le clan des “To Do List makers” : de faire des listes par projet. Liste tes grandes tâches sur papier : fournitures scolaires, vêtements de sport, accessoires, rendez-vous médicaux, administratif, etc. Une fois que tes projets sont listés, découpe-les (ou regroupe-les s’ils peuvent être réalisés en même temps!) en mini-tâches. Planifie-les chaque jour ou par demi-journée. Ainsi, tu coches chaque action réalisée au fur et à mesure et tu vois ton stress diminuer à chaque petite croix. Plus tu découpes tes objectifs en petits objectifs, plus tu coches, plus tu restes zen, plus tu avances sereinement !

Oui mais il te reste 2 jours avant le jour J ?! Pas de panique. Ton enfant ne passera pas le baccalauréat lors de son premier jour d’école. Alors s’il lui manque un classeur ou un stylo vert, ou même son agenda, il sera toujours temps de s’en occuper la première semaine de la rentrée ! Le plus important c’est qu’il se sente frais, disponible et surtout, en confiance.

Tu es peut-être aussi confronté à la question de la propreté si ton enfant fait sa première rentrée en maternelle. Je t’invite à lire mon article sur le sujet de la continence.
Quelques moyens d’apaiser ton enfant avant ce jour stressant dans la suite de cet article.

Apaiser son enfant avant la rentrée des classes

Reprendre le rythme

Les habitudes prises en vacances sont tenaces. La première étape est de reprendre doucement le rythme de la reprise. Si l’heure du coucher s’est un peu décalée, avance-la de quelques minutes chaque soir (de 5 minutes chaque jour par exemple). Et mets un réveil que tu avances également de quelques minutes chaque jour par rapport à son heure de réveil naturel (s’il se lève plus tard que d’habitude!).

Si tu as laissé les routines ou le rituel du coucher de côté le temps des vacances, reprends-les. Ou c’est peut-être l’occasion de les mettre en place ! Les routines rassurent ton enfant. Elles lui permettent de s’appuyer sur des repères qu’il connait. Elle vont le rassurer et établir un climat contenant et sécurisant.

Sur le plan de l’alimentation, pendant les vacances, on se fait plaisir plus facilement. Il est temps de réduire progressivement les excès (notamment le sucre : glaces, bonbons, etc.). En effet, le sucre est un excitant. Il ne va pas faciliter le coucher, ni un sommeil récupérateur. Ça démarre dès le matin avec un petit déjeuner plus sain. On essaie de remplacer les célèbres céréales croquantes au miel ou au chocolat par des fruits frais entiers. La pâte à tartiner par des tartines de beurre voire un peu de sirop d’agave, miel ou sirop d’érable. Les protéines sont aussi excellentes à consommer le matin. Elles nous permettent de tenir toute la matinée car elles sont responsables du sentiment de satiété. Opte par exemple pour des oeufs brouillés ou un oeuf à la coque, avec des petites mouillettes de pain beurré.

Le soir, reviens aux salades fraîches et composées s’il fait encore chaud. Les crudités sont parfaites pour revitaliser le corps en minéraux. Mangez léger avant de dormir. Propose un gazpacho ou des soupes froides. Bref, innove mais raccroche-toi aux basiques sains et minéralisants pour faire une rentrée pleine de vitalité. Le cerveau de ton enfant a besoin d’un bon carburant pour gérer le tourbillon d’émotions de la rentrée scolaire.

Accueillir ses émotions

Comment se sent-il ? Comment voit-il sa rentrée ? Selon ce qu’il te répond, cherche à comprendre sans juger le pourquoi de son sentiment. S’il a peur demande-lui “pourquoi ?”. Cet article sur les peurs de l’enfant (notamment l’école) pourra aussi t’intéresser. Accueille ses émotions sans jugement ni interprétation. Voyez ensemble comment apaiser ses sentiments négatifs. Rends-le acteur de son développement personnel. Laisse-le trouver des solutions à ses questionnements et ses peurs. Il aura parfois les meilleurs mots pour se rassurer lui-même. Si non, tu es là pour l’y aider bien sûr. Mais allez en profondeur, si possible, en étant précis. Afin de désamorcer les scénarios terrifiants en les déroulant. Que peut-t’il arriver au pire ? Que peut-il mettre en place s’il perd pied ? Tu l’as compris, l’essentiel est d’en parler en détails afin de dédramatiser si angoisse il y a. Ton enfant se sentira écouté et soutenu. 

Pense à lui donner de ton côté un maximum d’informations sur ce qu’il va se passer (surtout s’il est petit). Va-t’il retrouver ses camarades de classe ? Quel enseignant va t-il avoir ? Qui va l’accompagner à l’école ? Qui va le récupérer à la sortie ? À quelle heure, après la sieste ? Revoyez ensemble le contenu de ses affaires. Fais-lui choisir sa tenue de rentrée des classes. Visitez l’école avant si c’est possible. Faites le trajet ensemble au préalable.

Ok, et toi dans tout ça ?

Être un parent plus serein pour l’entrée à l’école

Une rentrée scolaire sereine
Déposer ses propres peurs et lâcher prise

Des “éponges à émotions” ? Oui, nos enfants ressentent bien souvent notre stress. Comment l’épargner ? En étant plus serein soi-même. Premièrement, déculpabilise-toi, il est peut-être hyper confiant et excité à l’idée de rentrer à l’école ! Dépose tes préjugés, fais-lui confiance et écoute son ressenti, sans transposer tes propres peurs.

Par ailleurs, comme dit plus haut, si ta To Do List n’est pas terminée, personne ne viendra te taper sur les doigts. Il est largement possible de la terminer la semaine de la rentrée scolaire. Alors pas de stress inutile ni de perfectionnisme mal placé, lâche prise !

Déléguer

Délègue ! La répartition des tâches est bienvenue en cette période. Et si c’est déjà le cas, n’hésites pas à demander davantage d’aide. Si tu as de la famille, parrain, marraine de ton enfant, amis proches prêts à te donner un coup de main. Vous pouvez peut-être grouper et vous répartir certaines tâches s’ils ont aussi des enfants. Et si ton enfant est assez grand (ou s’il a un grand frère ou une grande soeur), il peut effectuer certaines étapes en autonomie comme choisir sa trousse ou ses fournitures sur internet si c’est encadré.

Prendre soin de soi

Et enfin, prends du temps pour toi. Dors au moins 7 à 8 heures par nuit. Prends un bain chaud relaxant. Va faire du sport. Défoule-toi. Médite. Lis un bon bouquin. Bref, prends un temps quotidien (même petit) de qualité, pour te ressourcer et évacuer ton stress. Mets-toi en mode positif. Fais un pas en arrière, respire profondément et rappelle-toi les projets qui te tiennent personnellement à coeur pour cette rentrée (les prochaines vacances,  un nouveau travail, un nouveau projet personnel, une nouvelle activité…). Tu vas y arriver ! Fais-toi confiance.

 

EN BREF :

  • Faire des listes.
  • Découper ses objectifs en mini-tâches pour constater ton avancée et rester zen.
  • Lâcher prise, la To Do List peut très bien se terminer la première semaine de la rentrée scolaire.
  • Reprendre progressivement le rythme et les routines : heure et rituel du coucher, réveil…
  • Reprendre une alimentation saine pour se revitaliser.
  • Accueillir les émotions de ton enfant sans juger ni interpréter.
  • Parler de ses peurs ou de ses questionnements en détails et demandez-lui pourquoi.
  • Aider ton enfant à imaginer des solutions à ses problèmes. Il se sentira écouté, soutenu et apaisé.
  • Donner un maximum d’informations sur l’organisation et le déroulé de la rentrée des classes.
  • Déléguer davantage quand c’est possible.
  • Prendre un temps pour toi et positiver.

Partage ton expérience et tes conseils en laissant un commentaire pour aider le plus de mamans à vivre une rentrée scolaire plus sereine avec leurs enfants.
Comme tu le sais, nous avons fait le choix de l’instruction en famille pour nos enfants. Si le sujet t’intéresse, tu trouveras aussi un témoignage d’IEF dans cet article.

Et si tu souhaites être accompagnée en parentalité positive, je t’invite à découvrir le programme Maman Épanouie. Dans ce programme, je te propose un parcours pas à pas pour devenir une Maman plus sereine et épanouie.

Prends soin de toi et de tes enfants.

Amélie.

Opt In Image
Es-tu abonné à la lettre Famille Epanouie ?

Si tu n'es pas abonné à La Lettre, je t'invite à faire l’essai ci-dessous en inscrivant ton prénom et ton email. Pour démarrer, tu vas recevoir mon guide des 8 idées reçus sur l'éducation de nos enfants.

Chaque semaine, je partage mes réflexions sur la parentalité positive, le maternage proximal ou encore la pédagogie Montessori.
Je partage également les activités pédagogiques que nous réalisons à la maison 🙂

About Amélie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "Quand je serai grande, je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue Maman et ce principe ,qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.