Faire du sport pendant la grossesse. Une vrai source de bien être.

Opt In Image
Es-tu abonné à la lettre Famille Epanouie ?

Si tu n'es pas abonné à La Lettre, je t'invite à faire l’essai ci-dessous en inscrivant ton prénom et ton email. Pour démarrer, tu vas recevoir mon guide des 8 idées reçus sur l'éducation de nos enfants.

Chaque semaine, je partage mes réflexions sur la parentalité positive, le maternage proximal ou encore la pédagogie Montessori.
Je partage également les activités pédagogiques que nous réalisons à la maison 🙂

Faire du sport pendant la grossesse est un bon moyen de rester en forme. Par peur d’éventuelle complication pour le bébé, le sport pendant la grossesse à souvent été jugé comme néfaste. Bien au contraire, le sport est tout à fait bénéfique pour le corps de la femme enceinte.

Inutile de préciser qu’il est important d’adapter le sport pratiqué à ces possibilités physiologique et à son trimestre de grossesse.

Avant ma première grossesse je pratiquais la marche nordique presque toutes les semaines ainsi que de la natation plus occasionnellement. J’ai commencé l’aquabike à mon troisième mois de grossesse et j’ai pu continuer jusqu’à 6 mois 1/2. J’ai également continué à marcher régulièrement tout au long de ma grossesse. Pour ma deuxième grossesse je compte bien continuer à marcher, faire un peu de natation, et pourquoi pas me mettre au yoga.

Ma motivation pour faire du sport pendant la grossesse est grande car je sais que les bénéfices dégagés sont excellent pour moi, le bébé, mon corps, mon accouchement et toutes les étapes de ces 9 mois magiques.

Je vais justement vous expliquer en quoi faire du sport pendant la grossesse est bon, quels sont les sports les plus adaptés, et ceux qu’il faut vraiment éviter.

Faire du sport pendant la grossesse, que du positif !

A la base, faire du sport est bon pour le corps et pour la tête, c’est donc naturellement bon de continuer à faire du sport pendant la grossesse.

Vous avez peut être déjà entendu l’affirmation suivante : “Faire du sport pendant la grossesse augmente les risques de fausses couches, de prématurité et de retard de croissance.” Si vous vivez une grossesse dites “normale”, c’est à dire qui ne représente pas de risques (pour vous et/ou votre bébé) décelés par votre médecin, obstétricien, sage-femme ou toute autre personne du corps médical, alors cette idée reçue est fausse.

Pourquoi faire du sport pendant la grossesse est bon pour le corps ?

Pendant la grossesse, le corps change et s’adapte à la vie qui grandit en lui. C’est à dire que la circulation sanguine, le métabolisme, la respiration et la structure des muscles vont être modifiés.

– Sur le plan sanguin

La pratique régulière d’un sport pendant la grossesse favorise la circulation sanguine. Point non négligeable quand on sait que la fréquence cardiaque augmente de 5 à 15 battements par minute au cours de la grossesse pour permettre au cœur de pomper plus de sang afin de s’adapter aux dépenses d’énergie plus importante, fournir les substances nécessaires au développement du fœtus et gérer l’élimination des déchets.

– Sur le plan respiratoire

Le sport stimule l’activité cardiaque de la future maman et assure une plus grande maîtrise respiratoire. Contrôler sa respiration est un point clé pour gérer les contractions pendant la phase d’accouchement.

– Sur le plan du métabolisme

Entre 30% et 40% des femmes enceintes souffrent de constipation. Cela n’a rien de grave en soi, mais disons plutôt que c’est gênant. En début de grossesse, l’augmentation hormonale ralentit les mouvements de l’intestin et en fin de grossesse c’est la taille de l’utérus qui peut gêner le transit. Outre une alimentation adaptée, faire du sport pendant la grossesse aide à conserver un transit régulier.

– Sur le plan musculaire

Pendant la grossesse, les muscles vont être davantage sollicités, notamment ceux de la sangle abdominale. Le sport, et notamment le sport d’endurance, apporte l’énergie necessaire pour être en forme et entretien la musculature abdominale et la tonicité de tous les muscles en général.

Faire du sport pendant la grossesse aide également à se sentir bien dans son corps, à se sentir tonique et aide à rester positive en toute circonstance.

Quel(s) sport(s) pratiquer pendant la grossesse ?

Il faut adapter le sport pratiqué au stade d’évolution de la grossesse car les capacités physiologiques ne sont pas les mêmes durant le 1er trimestre de grossesse que durant le 3ème trimestre.

Les sports d’endurance sont les meilleurs pour le travail sur le souffle et les muscles. La marche, la natation et l’aquagym sont des sports que l’on peut pratiquer du début à la fin de la grossesse. Les sports aquatiques ont d’ailleurs l’avantage de présenter des vertus relaxante. De plus on ne sollicite pas ses articulations. Le vélo et le jogging peuvent être pratiqué jusqu’à ce que la gêne ressentie soit trop grande pour continuer la pratique de l’activité sportive dans de bonne conditions. (Attention toutefois aux chutes en vélo et aux entorses en courses à pied). Il est également très bon de faire de la gymnastique douce, de la danse ou du yoga.

Il est important d’écouter son corps et d’adapter l’intensité et la fréquence de l’activité en fonction de ses possibilités. Il ne sert à rien de se forcer et/ou de se mettre des objectifs, il faut trouver l’activité physique dans laquelle le plus de bien être est ressentie et la pratiquer à son rythme.

Ce qu’il faut éviter pendant la grossesse

Faire du sport pendant la grossesse : OUI, mais pas à n’importe quel prix non plus!

Au cours de l’évolution de la grossesse, le centre de gravité du corps change et l’équilibre est modifié. Il est donc plus prudent de s’abstenir de pratiquer des sports à risques tels que l’escalade, l’alpinisme, le roller, le ski nautique, l’équitation… Tous les sports ou le risque de chute est grand et pouvant être lourd de conséquences.

D’autre part, il faut également éviter les sports de balles/ballons et de combats pouvant entraîner des coups dans l’abdomen ou des mauvaises chutes.

Le saviez vous ? : en rédigeant cet article et en me documentant sur le sujet, j’ai appris que la plongée sous marine était interdite chez la femme enceinte car un accident de décompression peut malheureusement arriver et entrainer des risques de fausse-couche, de malformations ou de défaut de croissance. Tout déficit en oxygène au niveau du cerveau fœtal peut entraîner de graves lésions cérébrales qui ne seront découvertes qu’à la naissance. Pour l’explication, voici ce que je peux retranscrire (je ne suis pas spécialiste du sujet, c’est une humble analyse de ce que j’ai compris). Lors de la remontée, l’azote dissous dans le sang et dans les tissus repasse à l’état gazeux pour ensuite arriver dans les poumons et être expulsé sans difficulté par l’expiration, cependant, l’azote dissous dans le sang maternel et passé chez le fœtus via le placenta peut ne pas ressortir. Les conséquences peuvent être dramatique car les bulles apparues dans le corps du fœtus peuvent passer dans l’aorte, puis dans d’autres organes entrainant les conséquences indiquées plus haut. Aucun test n’a été effectué à ce jour sous peine de mettre la vie d’un fœtus en danger. Évitons donc la plongée sous marine. Vous pouvez cependant barboter sans danger sur la plage avec votre masque et votre tubas :-)

 

Je vous souhaite à présent une belle grossesse sportive!

N’hésitez pas à nous faire part des activités que vous pratiquez et ce que cela vous apporte !

A très bientôt,

Amélie

 

 

About Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

3 3 commentaires

  1. Ah ! Enfin un article positif sur le sport pendant la grossesse.
    Pour ma première fille, j’ai tout entendu… A l’époque je continuais à faire du sport en salle, adapté à mon état évidemment. J’ai même pu faire des exercices pour renforcer les abdominaux jusqu’à 5 mois de grossesse.
    Certaines personnes de mon entourage me pointaient du doigt, mais comme j’étais suivie en conséquence et que tout allait bien par ailleurs, j’ai continué.
    J’ai fait des longueurs en piscine jusqu’à 8 mois de grossesse et j’ai dû ensuite arrêter car l’accouchement approchait…
    Evidemment je faisais environ 4 heures de sport hebdomadaire avant de tomber enceinte…
    Concernant ma seconde grossesse, j’ai fait de la course à pied jusqu’à mon 4e mois et tout allait très bien (je précise que cela faisait 1 an que je courais très régulièrement).
    J’ai accouché il y a 3 mois et j’ai déjà le feu vert pour reprendre cette activité. Je pense que continuer une activité sportive en étant enceinte favorise aussi une reprise post-accouchement…
    En espérant que cet article dédramatise certaines prises de positions … ;)

    • Bonjour Wisback,
      C’est vrai que pratiquer une activité sportive pendant la grossesse est bon pour le corps et très bon pour l’accouchement et le post accouchement. Merci pour votre commentaire, j’espère qu’il donnera confiance à d’autres futures mamans.
      A bientôt,
      Amélie

  2. Chouette article, je suis pour ma part une grande adepte de la natation pendant la grossesse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.