Comment fabriquer de bons œufs de Pâques ?

Comment fabriquer de bons œufs de Pâques ?

Aujourd’hui, je vous propose ma recette pour fabriquer vos propres œufs de Pâques avec les enfants. Cette activité peut se faire avec des enfants à partir de 3 ans.

Le prix des chocolats de Pâques en magasin est souvent très élevé. Surtout pour manger un chocolat à la qualité plus que douteuse. Les fabriquer nous laisse l’opportunité de choisir un chocolat de qualité et de les payer juste le prix de la tablette !

Fabriquer ses œufs de Pâques

La fabrication des œufs de Pâques s’inscrit tout à fait dans l’offre d’activités que vous pouvez proposer à vos enfants. Cette activité correspond à un stade de développement et aux capacités motrices d’un enfant à partir de 3 ans.

Cette activité, je l’ai faîte la première fois avec mon fils Arthur lorsqu’il avait 4 ans donc c’était largement à sa portée.

Arthur aime tout particulièrement fabriquer des choses pour les offrir aux autres. En plus des œufs en chocolat, il a d’ailleurs préparé un petit dessin pour chacun représentant une poule avec son œuf ! (Ça doit être son esprit “pratico-pratique” !!!)

dessin de poules

La préparation de nos œufs de Pâques a été formidable car elle nous a permis de rassembler un grand nombre d’aptitudes.

Concentration, dextérité, créativité et patience se sont révélées être fondamentales dans la réalisation de nos œufs de Pâques.

C’est important que les enfants se rendent compte par eux-même du travail et du temps à passer pour obtenir un “produit fini”. Cela ouvre aussi une réflexion sur les bienfaits du “fait maison”.

Par exemple, en ce moment, il est bien difficile d’aller dans un magasin sans tomber nez à nez avec un œuf de Pâques.

Bien entendu, Arthur m’a demandé d’en acheter. Je lui ai donc indiqué que nous avions prévu de les fabriquer nous-mêmes.

Cette activité nous permettrait de passer ainsi un agréable moment ensemble. Il semblait content… mais je voyais bien qu’il était légèrement déçu de ne pas pouvoir acheter l’énorme œuf à l’emballage multicolore et plus qu’attractif pour un enfant !!!

La patience s’est donc installée chez nous. Nous les avons fabriqué 3 jours avant Pâques (afin que le chocolat ne s’aère pas trop !) et au final il a été très heureux que nous les fassions nous-même.

Il a été très assidu et très concentré sur la longue demi-journée que cela nous a demandé ! Nous en avons fabriqué beaucoup car il tenait en offrir à tous : cousins, cousines, copine, grands-parents, arrières grands-parents … et bien sur pour lui-même !

œufs-de-paques

Choisir son chocolat de Pâques

Nous avons acheté du chocolat noir à 50%. Après un premier test avec du 75%, nous nous sommes rendus compte que le chocolat s’étalait difficilement. Il y a plusieurs marques assez correctes, “Bonneterre”, “Ethiquable”,  “Kaoka”…

Nous avons également pris un chocolat blanc pour la décoration de nos œufs de Pâques!

Je ne vais pas énumérer toutes les marques acceptables mais pour faire simple, mieux vaut les prendre bio et vérifier que le premier ingrédient sur la liste est “pâte de cacao” (et non “sucre”). Sauf pour le chocolat blanc. Nous n’en avons pas trouvé sans que le premier ingrédient soit “sucre”. Comme il s’agit juste d’une petite touche de déco… cela peut passer de manière exceptionnelle 😊!

Dans la mesure du possible, nous évitons les chocolats contenant de la “lécithine de soja”. Bien souvent il s’agit d’un produit transformé à base de graines de soja génétiquement modifiées. Il est encore assez difficile de connaître les effets à long terme d’un tel produit sur notre corps et sur ceux de nos enfants, donc dans le doute, nous évitons 😁 !

œufs-de-paques

Notre recette d’œufs de Pâques

Pour la recette, compte 200g de chocolat pour réaliser une quinzaine de petits “fruits de mer” sous forme de friture et 3 oeufs de Pâques. Nous avons acheté 2 moules: 1 moule “friture” et 1 moule “oeufs de Pâques”.

  1. Faire fondre le chocolat noir au bain-marie.
  2. Verser à la cuillère dans chaque “fruit de mer” du moule “friture” et étaler une couche épaisse de chocolat à l’aide d’un pinceau dans le moule “oeufs de Pâques”.
  3. Réserver la friture dans le réfrigérateur 20 min avant de démouler
  4. Placer le moule “oeufs de Pâques” environ 5 minutes au  congélateur puis le ressortir et appliquer une deuxième couche très généreuse. Puis réserver au réfrigérateur 20 minutes avant de démouler.
  5. Appliquer une couche de chocolat fondu sur le bord d’une des coques d’œuf puis “coller” les 2 cotés en les plaçant l’un sur l’autre. Attention : le chocolat fondu ne doit pas être trop chaud tout de même afin de ne pas faire “fondre” les bords de l’œuf)
  6. Faire fondre le chocolat blanc au bain-marie et attendre qu’il tiédisse. Réaliser la déco sur les oeufs de Pâques.
  7. Attendre que tout cela soit  bien sec avant de les déguster et/ou de les offrir !

PS: libre à chacun de les garnir… ou pas !

chocolat de paques

Nous souhaitons une Joyeuse Pâques à tous les enfants (les plus petits comme les plus grands).

Prends soin de toi et de tes enfants.

Amélie

Idées d’activités simples pour les enfants de 18 mois à 3 ans

Idées d’activités simples pour les enfants de 18 mois à 3 ans

Parmi les questions qu’on me pose régulièrement, la question des activités à proposer à son enfant est clairement dans les premières. C’est parfois une véritable angoisse pour certains : comment occuper mon enfant ? Et si possible avec des idées d’activités simples.

Je l’ai déjà évoqué à quelques reprises, mais rappelez-vous tout d’abord qu’il n’est nul besoin de prévoir de nombreuses activités. Un enfant a besoin de temps avec son parent certes, mais ce qui compte avant tout est la qualité du temps que vous lui accordez.

Tout ce que nous abordons régulièrement sur l’importance de favoriser l’autonomie de l’enfant, crée un environnement adapté, joue clairement sur sa capacité à inventer ses propres jeux et activités sans qu’il ait forcément besoin de vous. Mais rassurez-vous, des idées d’activités simples il y en a à foison !

Les idées d’activités simples sont souvent les plus efficaces

Bien sûr, il n’y a aucun problème à passer du temps à organiser des activités pour ses enfants. Mais objectivement, même en instruction en famille, le temps est une denrée précieuse. Il n’y a rien de plus frustrant que de passer des heures à confectionner un matériel, prévoir tout un grand programme pour finalement voir son enfant refuser d’y participer.

Et puis il y a aussi ces moments de tensions où l’on sent bien qu’une petite activité simple et rapide permettrait de faire revenir le calme dans la maison. C’est en général ces circonstances où l’on voudrait préparer le repas, finir ce que nous avions commencé, passer un coup de téléphone important, etc. Pas question alors de sortir tout un tas de matériel avec de longues consignes.

Je vous propose donc aujourd’hui trois idées d’activités simples pour les enfants de 18 mois à 3 ans. Vous retrouverez dans d’autres articles des idées pour d’autres tranches d’âge.

3 idées d’activités pour les enfants de 18 mois à 3 ans

Ces trois propositions sont accessibles à tous, aucun investissement n’est à prévoir pour un quelconque matériel, alors ne vous privez pas.

Le sac à mystères

Ce jeu nécessite que votre enfant ait un minimum d’acquis de langage puisqu’il va devoir nommer des objets.

Vous aurez besoin de :

  • un sac opaque dans lequel on placera les objets ;
  • d’objets du quotidien connus de l’enfant.

En fonction de l’âge de votre enfant et de ses capacités, vous pourrez préalablement lui présenter les objets avant de les mettre dans le sac.

Une fois les trésors cachés, proposez-lui de plonger sa main dans le sac à mystères et de sélectionner un objet à deviner. Au travers du toucher, de la découverte des formes et des textures, il sera amené à déterminer de quel objet il s’agit. Après avoir énoncé sa proposition, il peut tirer l’objet du sac et découvrir s’il a bel et bien trouvé son identité. S’il s’est trompé ou s’il a oublié le mot désignant l’objet, rappelez-le-lui et invitez-le à continuer le jeu.

Vous pouvez également réaliser cette activité en ayant des thématiques : le sac à mystères de la cuisine, des objets ronds, des objets mous, etc.

Cette activité permettra de renforcer son vocabulaire, d’éveiller son sens du toucher et bien évidemment de s’émerveiller en découvrant tous ces trésors !

Le parcours de motricité « appartement friendly »

Quand on habite en appartement, on pense souvent que tout ce qui est lié à la motricité est proscrit, hormis la motricité fine évidemment.

Il est clair que posséder un jardin ou avoir un parc public à proximité est précieux, mais il n’est pas du tout impossible de proposer un travail de motricité à son enfant en appartement. Et en cas de jour de pluie, cela pourra également dépanner les heureux propriétaires ou locataires de maison.

Pour créer ce parcours de motricité, laissez tout simplement libre cours à votre imagination, utilisez des coussins, des chaises, des tables, des objets en tout genre avec lesquels vous donnerez des consignes. Le mieux est de pouvoir au maximum montrer à l’enfant ce qu’il est censé faire avec tel ou tel obstacle. Vous pourrez d’ailleurs l’accompagner au fur et à mesure pour lui rappeler la consigne en cas d’oubli. Par exemple : rampe sous la table, puis monte sur la chaise, redescends et fais le tour de la peluche puis termine en marchant en marche arrière.

Bien évidemment, c’est une activité qui, en général, génère une certaine excitation, alors choisissez bien votre moment. Sauf si vous réussissez à créer un scénario « roi du silence » auquel vos enfants adhèrent : « le but du jeu est d’arriver au bout en faisant le moins de bruit possible ». Là, vous aurez vraiment tout gagné !

Les jeux de transvasement

Ces activités de transvasement sont vraiment très connues pour quiconque est familier de la pédagogie Montessori. Elles développent la motricité fine, la concentration, l’autonomie de l’enfant. Et la bonne nouvelle c’est qu’elles sont très facilement accessibles, vous avez déjà tout dans vos placards ou à portée de main.

Transvasez des graines

Ici, vous aurez besoin de :

  • 2 bols ;
  • d’une cuillère ;
  • de graines type lentilles sèches, haricots secs, pois chiche, etc.

Il s’agit tout simplement de demander à l’enfant, à l’aide de la cuillère, de transvaser les graines du bol 1 vers le bol 2. Et vice-versa jusqu’à ce qu’il s’en lasse.

Transvasez de l’eau

Il existe plusieurs possibilités pour transvaser de l’eau, mais la plus accessible à tous est faite avec une éponge.

Vous aurez donc besoin de :

  • 2 bols ;
  • une éponge (facilement manipulable pour la petite main de l’enfant).

Un bol est rempli d’eau et le deuxième est à remplir grâce à l’éponge. Il est conseillé de bien penser le lieu de cette activité étant donné le risque de voir de l’eau se répandre autour.

Laissez votre imagination s’exprimer

Je crois sincèrement que c’est une clef fondamentale pour tous les âges, mais particulièrement pour les touts petits. Ils n’ont pas besoin de grand-chose pour que toute leur attention soit captivée. Leur soif d’apprendre et de découvrir le monde est si forte qu’avec peu de choses vous pourrez vraiment les occuper. Donnez-leur un nouvel objet à découvrir, proposez-leur d’ouvrir une boîte avec un trésor dedans, chantez, dansez, etc.

Toutes ces choses simples suffisent et peuvent apprendre beaucoup ! Alors allez-y !

Prends soin de toi et de tes enfants.

Amélie

Gestion du Temps : 7 Astuces de Maman pour en Gagner

Gestion du Temps : 7 Astuces de Maman pour en Gagner

Préparer les repas, faire le ménage, plier le linge, ranger la maison, faire les courses, gérer les activités, gérer les imprévus, gérer les urgences… Toutes ces tâches de SuperMaman qui remplissent non seulement notre charge mentale mais surtout notre planning hebdomadaire ! Comme toutes les mamans, tu as de plus en plus besoin de retrouver de l’espace et du souffle dans tes journées. Tu aimerais simplement consolider ton organisation pour gagner du temps. Alors tu es au bon endroit, car je vais te présenter ici mes 7 astuces de Maman pour optimiser la gestion du temps à la maison!

Utiliser internet pour gagner du temps

Oui, à l’ère d’internet, il y a certaines courses que je ne vois pas l’intérêt de faire en se déplaçant, et encore moins accompagnée des enfants. Pour ce qui est de ma liste de produits de première nécessité comme le papier toilette, les produits ménagers ou les produits alimentaires de base, je profite de faire une liste de courses type sur internet que je récupère au Drive.
Cela m’évite le temps que j’aurais passé dans les rayons du supermarché, la file des caisses, les enfants à préparer, l’énergie dépensée à les gérer dans un espace de sur-stimulation, etc.

En revanche, je conserve mes courses de proximité que je fais à l’épicerie fraîche locale. Les enfants m’y accompagnent pour choisir les fruits et les légumes. C’est ludique et en plus, nous y allons à pieds ou en vélo pour passer par un bout de nature sur le chemin.

Utiliser la fonction Rappels de notre téléphone pour alléger sa charge mentale

Gérer la maison, l’école, les activités des enfants, ton boulot et ta vie privée sont autant de pans de ton quotidien qui prennent de la place dans ton esprit. Afin de libérer de l’espace aussi souvent que possible, use et abuse des To-Do-List, blocs notes, carnets de notes et applications de notes ou de rappels de ton téléphone.

Le cerveau n’est pas fait pour stocker des informations. C’est pourquoi, dans l’objectif d’être moins fatiguée, plus sereine et donc plus productive, je te suggère de noter chaque information qui te traverse l’esprit pour ne pas alourdir ta charge mentale. 5 secondes plus tard, la pensée qui t’a traversée est bien notée et peut sortir de ton esprit ! Tu conserves ainsi l’énergie que ton cerveau aurait dépensé pour te rappeler de toutes ces choses à faire (et qui, de surcroît, aurait pu être oubliées!)

Regrouper les petites tâches pour une meilleure gestion du temps

Nous mettons 33 minutes en moyenne pour retrouver notre concentration et nous focaliser sur une tâche après une interruption. Ainsi, le conseil ici, c’est de pouvoir regrouper toutes les petites tâches similaires ou d’un même thème ensemble. Par exemple, je regroupe les tâches du genre : répondre à mes emails, traiter les factures, classer mon courrier, ranger mon espace bureau…

De cette manière, je rassemble plusieurs petites tâches qui me demandent le même type de concentration. J’ai ainsi la satisfaction personnelle de pouvoir réduire ma To-Do-List rapidement. Et en prime, je bénéficie de cet élan de motivation consécutive à la réalisation de ces petites tâches pour faire autre chose ensuite.

Mon énergie et mon temps sont optimisés et ma motivation préservée. Souvent, cela me permet tout simplement d’être plus libérée mentalement. Je suis donc plus disponible pour démarrer une activité avec les enfants.

Savoir dire non pour ne pas trop se disperser

Tu reçois de la famille ce week-end et tu es invitée à un repas cette semaine mais ton énergie n’est pas à son meilleur niveau. Il est important de respecter son énergie vitale et de se préserver pour rester efficace. Si tu as besoin de te reposer, n’hésite pas à dire non aux sollicitations qui vont te demander trop d’énergie. En sachant définir tes priorités et dire non quand il le faut, tu te garantis de pouvoir faire honneur à tes objectifs tout en gardant une disponibilité mentale satisfaisante.

Rien ne t’empêche de reporter certaines obligations ou invitations en toute bienveillance. Cela te permettra de mieux profiter des moments de détente et de concilier la réalisation de ta To-Do-List avec ton niveau de forme physique et mentale.

Utiliser un panier ou un coffre de rangement

Coffre de rangement pour une meilleure organisation

Tu viens à peine de terminer de ranger la cuisine pour te retourner sur ton salon qui ressemble à un champ de bataille alors que cela fait 10 minutes que vous êtes rentrés de l’école XD. Le rangement d’un foyer avec enfants est chronophage. Ainsi, pour ne pas perdre un temps colossal, je place un panier à un endroit stratégique, toujours disponible, dans la pièce principale, pour pouvoir ranger en 2 étapes. 

Au moment de devoir replacer chaque chose à sa place, j’intègre l’étape du panier. Je place tout ce qui n’est pas rangé à sa place à l’instant T dans ce panier. Je laisse le panier à sa place jusqu’à la fin de la semaine ou jusqu’au moment où j’ai prévu de faire du rangement. De cette manière, je perds 2 fois moins de temps à replacer chaque chose à sa place à chaque fois. Je le fais une seule fois, quand je l’ai décidé.

Déléguer pour optimiser la répartition des tâches

Maman veut souvent dire dans l’imaginaire collectif : SuperMaman ou SuperWoman. Mais surtout, parce que l’on se pose ces exigences à soi-même. Perfectionnistes de l’organisation que nous sommes, nous apprécions les choses “bien” faites ou plutôt faites à notre manière. Mais le plus important n’est-il pas que ces choses soient faites ? 

Ici, c’est un beau travail de lâcher prise qu’il nous appartient de mener. Ensuite, il est temps de responsabiliser chaque membre de la famille à son niveau. C’est à vous de définir ensemble quelles sont les tâches que vous souhaitez répartir au sein de la famille, à qui et à quelle fréquence. L’important est d’établir des règles précises, fixes, choisies et acceptées par tous.

Organiser sa semaine pour gagner en productivité

Planifier n’est pas toujours choses aisée surtout lorsque l’on s’imagine que cela va nous prendre du temps à l’instant T. Mais c’est pour en gagner ensuite sur toute la semaine ! Et surtout gagner en liberté d’esprit. Anticiper la préparation des sacs d’école, des tenues, des goûters, organiser les repas et les courses. Quel stress en moins ! Tu peux d’ailleurs télécharger notre planning hebdomadaire des repas ici.

J’espère que cet article t’aura aidée à te rebooster et à gagner du temps dans ton quotidien de maman. N’hésite pas à nous partager tes astuces gain de temps en commentaire.

Prends soin de toi et de tes enfants,

Amélie

10 Conseils Pour Voyager Avec Des Enfants

10 Conseils Pour Voyager Avec Des Enfants

Tu envisages de partir en voyage avec tes enfants. On aimerait tous vivre un trajet et un séjour sereins malgré l’adaptation que peut représenter le fait de voyager avec des enfants. Tu te demandes comment anticiper les potentielles difficultés liées au rythme d’un bébé. Gérer les crises ou les conflits hors de la maison est souvent moins facile. Découvre tout de suite mes 10 conseils pour voyager sereinement avec tes enfants.

Anticiper le départ en voyage

Plus tu anticipes le départ en vacances, plus tu as de chances d’être serein(e). Il s’agit de choisir la meilleure destination pour voyager en famille, réserver à l’avance ou encore s’enregistrer en ligne. Effectuer le maximum d’actions avant le jour du départ te permettra d’avoir l’esprit libre et disponible pour gérer tes enfants. Par ailleurs, si la longueur du trajet le permet, tu peux décider de partir au moment de la sieste ou de nuit si possible. Si les enfants dorment tout ou partie du trajet, c’est toujours ça de pris pour gagner en sérénité !

Avoir le temps et faire de vraies pauses

Que vous voyagiez en voiture, en train ou en avion, soyez larges ! Il est bon d’être prêts à partir 1 à 2 heures avant l’heure fixée. Tu peux repérer les aires d’autoroute munies d’espaces de jeux pour enfants. À l’aéroport ou à la gare, les laisser se dégourdir les jambes, courir ou jouer avant d’embarquer. Une fois que le trajet a commencé, faites de vraies pauses. Je te conseille de prendre le temps de marcher, d’aller au toilette, de faire des étirements. En voiture, on recommande de s’arrêter toutes les 2 heures entre 20 et 30 minutes (et plus lors des repas).

Préparer un sac de voyage pour bébé léger

Tu auras probablement besoin de produits de soin mais leur nombre peuvent être réduit. En effet, tu peux faire le choix d’un savon bio (sans emballage donc écologique en plus!) doux, sans huile essentielle, qui pourra être utilisé par toute la famille. Une huile végétale multi-usages pure et biologique de Calendula (adaptée aux peaux les plus sensibles) peut faire office d’huile de soin pour tout le monde et d’huile de change également. Et enfin, regarde la météo afin de cibler le choix des tenues. Tu pourras ainsi limiter la quantité de vêtements à emmener. Privilégie les couleurs foncées ou à motifs pour éviter de mettre en valeur des tâches tenaces. Prévois d’emporter un bon savon de Marseille ou un savon détachant. De manière générale, voyager léger te facilitera la vie lors des déplacements.

Emporter une poussette ou un porte-bébé

Si tu voyages avec un bébé ou un enfant en bas âge, la question de la poussette va se poser. Tu dois savoir que nous avons fait le choix de ne plus avoir de poussette depuis nos mésaventures en visite avec Arthur. En effet, quelle liberté, à nous les escaliers et les randonnées ! Le choix du porte-bébé (il en existe de très légers pour l’été) est un choix pratique, que ce soit pour le trajet, pour les déplacements lors du séjour et pour sa motricité en général. Il est aussi un précieux moyen d’apaiser ton enfant en cas de crise ou de fatigue. Pour moi, c’est un “must have” pour voyager avec des enfants. Pour rappel, je te parle des bienfaits du portage dans cet article.

Faire participer tes enfants à la préparation du voyage

Afin que tes enfants n’aient pas la sensation de vous suivre sans avoir leur mot à dire, tu peux leur proposer de préparer leurs affaires. Selon leur âge, ils peuvent, par exemple, choisir les jeux et jouets qu’ils préfèrent emporter avec eux. Ils seront forcément plus captivés par les jouets qu’ils ont eux-mêmes sélectionnés. Ils peuvent aussi participer à certaines tâches. Les laisser t’aider à charger les valises ou les petits sacs dans la voiture. Ils se sentiront impliqués et acteurs de ce voyage.
De manière générale, il s’agit d’appliquer les principes de base de l’Éducation Positive, je t’en résume les 7 points clés dans cet article.

Emmener des jeux et des jouets faciles à transporter

S’il est judicieux de les laisser choisir ce qu’ils souhaitent emporter, mieux vaut éviter d’emporter le train en bois ou le garage à voitures ! Tenter de les orienter si besoin vers des jouets de petites tailles. Prévoir d’inclure un casque audio et des CDs pour enfants pour pouvoir écouter de la musique ou bien des histoires racontées. Les laisser emporter leurs livres préférés en limitant à 2 ou 3. Tu peux leur montrer la contenance du sac dans lequel doit rentrer la totalité des jouets qu’ils souhaitent emmener. Je te montre ici les jouets que nous avons pris en vacances.

Prévoir de la nourriture adaptée pour voyager avec des enfants

Il faut savoir que la nourriture pour bébé est autorisée dans les bagages en cabine. Pour le reste, mieux vaut miser sur des encas qu’ils sont sûrs d’aimer et de manger, surtout au moment du décollage ou de l’atterrissage si vous voyagez en avion. Sans mastiquer, leurs petites oreilles pourraient souffrir à ces moments-là. Si tu allaites ou que ton enfant prend la sucette ou le biberon, c’est aussi le moment de lui donner. Tu peux aussi opter pour des fruits simples à grignoter comme le raisin, la banane.

Rester connecté(e) à leurs besoins

Pour établir et maintenir un climat apaisé pendant le trajet, tu as besoin de te connecter à tes enfants. Pour cela, tu as besoin d’être hyper disponible. On se met à leur niveau, on s’intéresse à ce qu’ils font, pensent, ressentent. On gagne leur confiance dès le début de la journée. Oui, la confiance de tes enfants se gagne chaque jour. Ainsi, lorsque qu’une vague d’émotions (c’est-à-dire quand une “crise”!) pointe le bout de son nez, il est beaucoup plus facile de les aider à la gérer. Je te donne d’ailleurs des outils précieux pour cela dans cet article pour appliquer la Communication Non Violente (CNV) au quotidien. Et cette connexion, ne la lâche pas ! Elle te sera précieuse pour voyager avec des enfants.

Improviser et rester créatif quand on voyage avec des enfants


Quand leur intérêt ou leur concentration s’essouffle et que tu sens monter l’ennui et l’agacement. C’est le moment de proposer une nouvelle activité ! Chanter une chanson ensemble, écouter son CD préféré, dessiner, jouer aux devinettes, jouer à “Je vois un objet..” et l’enfant doit trouver l’objet grâce à tes indications.
Si une tempête émotionnelle survient pour une raison, fais diversion. Joue la surprise ou l’émerveillement en portant soudainement son attention sur quelque chose qu’il aime. “Oh ! Regarde, on aperçoit un avion là-bas !”. Cela permet à son cerveau émotionnel de déconnecter pour switcher sur son cerveau rationnel. Pour plus de détails, je te propose de lire cet article pour savoir comment occuper tes enfants en voiture.

Alléger le planning des activités sur place

Je te suggère de ne pas avoir pour objectif de visiter la destination du voyage de fond en comble ! Que ce soit concernant le trajet ou les vacances en elles-mêmes, il est préférable de prévoir un planning léger. De cette manière, on ne court pas après le temps ni l’énergie, on se détend et on profite. Par exemple, tu peux planifier une seule grosse activité par jour (exemple : visite d’une réserve naturelle) et une petite (une partie de jeu de société ou une activité manuelle). Essaie toujours d’organiser une sortie en extérieur par jour. Dans ces conditions, les esprits en seront plus aérés et ressourcés. Et la soirée promet d’être plus cool. Voici par exemple, comment nous nous avons organisé notre voyage aux Philippines.

EN BREF :

  • Anticiper le départ, réserver, s’enregistrer en ligne, partir en avance, si possible pendant la sieste.
  • Avoir le temps, prendre le temps et faire de vraies pauses. Repérer les aires d’autoroute avec aires de jeux.
  • Partir avec des bagages légers. Utiliser des produits compatibles pour toute la famille. Regarder la météo pour réduire la quantité de vêtements à emporter.
  • Emmener une poussette versus un porte-bébé physiologique.
  • Impliquer tes enfants dans la préparation du voyage.
  • Choisir des jouets faciles à transporter.
  • Prévoir de la nourriture adaptée pour les petits creux.
  • Rester connecté(e) aux besoins de tes enfants.
  • Faire preuve de créativité. Utiliser le switch du cerveau émotionnel au cerveau rationnel pour éviter les “crises”.
  • Alléger le planning des vacances pour rester détendu(e) et se reposer. Prévoir une seule grosse activité par jour. Sortir quotidiennement.

J’espère que ces 10 conseils t’auront aidé(e) et réconcilié(e) avec l’idée de voyager avec des enfants ! Partage-nous tes propres astuces en commentaire. Tu aideras certainement d’autres parents à voyager sereinement en famille.

Prends soin de toi et de tes enfants.
Amélie.