Search Results for: concentration

Graphismes : 3 bonnes raisons de les proposer à l’enfant

Chère lectrice, cher lecteur,

Il y a quelques semaines, Arthur (3 ans et 4 mois) a reçu un cadeau que j’ai trouvé vraiment très interessant. Il s’agit d’une pochette de graphismes de la marque Djeco.

graphismes-pochette-djecoLe principe est simple, l’enfant, en repassant sur les modèles en pointillés, trace des lignes, des ronds, des boucles, des traits, des triangles… etc.

C’est une activité qui rentre pleinement dans le cadre des jeux de pré-écriture.

Manier le crayon et avoir assez de dextérité pour réaliser ce travail demande beaucoup de concentration et déjà un certain savoir-faire de la part de l’enfant. C’est pour ces raisons qu’il vaut mieux proposer cette activité à un enfant qui sait tenir un crayon et qui se montre capable de dessiner des choses en respectant le cadre imposé par les dimensions de la feuille. Même si ce qu’il dessine est encore très abstrait, cela n’a pas d’importance.

Nous avions commencé à proposer ce type d’activité vers ses 3 ans. Nous avions commencé par des formes géométriques de bases (carré, rond, rectangle et triangle). Vous pouvez d’ailleurs télécharger la planche de graphismes que j’ai réalisé pour Arthur en cliquant ICI.

graphismes "Home Made" proposée à Arthur à 3 ans
Planche de graphismes “Home Made” proposée à Arthur à 3 ans

Ce qui s’est révélé intéressant avec la pochette de graphismes, c’est le côté “déjà prêt” (car cela prend du temps de préparer ce type d’activité ;-) ). Cela apporte en outre, une diversité dans les formes proposées, ainsi qu’une mise en scène ludique. Excepté le canard, les autres animaux sont assez bien représentés pour que l’enfant les reconnaisse.

Les 3 “+” des graphismes chez l’enfant

S’entrainer à l’écriture

Comme nous l’avons vu un peu plus haut, les dessins de graphismes représentent  un très bon entrainement de pré-écriture. Cette activité demande à l’enfant de la précision et fait appel à ses capacités de concentration, d’observation et de dextérité.

Faire preuve de concentration

Les premières planches que l’enfant réalise peuvent paraitre un peu brouillon, il faut qu’il s’approprie l’exercice et ceci n’est ni inné, ni aisé pour ses petites mains encore un peu “gauches”. Pour parvenir un résultat qui lui donne satisfaction, l’enfant va se concentrer pleinement. Il va observer ce qui lui est demandé afin de le reproduire au plus juste.

Consolider les connaissances acquises

C’est toujours un plus de ré aborder des connaissances précédemment acquises. Les formes géométriques de bases étaient déjà connues d’Arthur depuis un bon petit moment et cette activité lui permet de les nommer et de les envisager sous un angle différent. La “mise en scène” de ces formes géométriques éveille sa curiosité et renouvelle son intérêt.

Comment proposer les graphismes ?

Avec Arthur, nous avons commencé par une phase d’observation. Il regarde la planche proposée et nomme les formes connues.

Ensuite, suivant le stade de développement de l’enfant, on peut commencer par lui proposer de passer sur les contours des formes avec son doigt. Cet exercice va lui permettre de se représenter mentalement la forme et d’enregistrer ses dimensions.

La première fois que nous avons proposé cette activité à Arthur, nous en sommes restés là car Arthur ne souhaitait pas poursuivre l’activité plus loin.

Une autre fois, nous avons reproposé l’activité à Arthur. Le pot à crayons placé à ses côtés à éveillé son intérêt et il a voulu crayonner sur la planche de graphismes. Il a réalisé des choses assez abstraites mais il semblait toutefois préoccupé par le fait de “repasser” sur les formes géométriques. Il s’est arrêté là.

L’autre jour, il a installé lui-même cette activité sur sa table (nous lui laissons en libre service sur ses étagères) et a reproduit quelques formes géométriques. Certaines étaient bien reproduites et d’autres moins. Cette activité l’a occupé un bon moment, il s’est laissé guider par son imagination et s’est approprié l’activité. Certaines formes, au lieu d’être “repassées” étaient coloriées à l’intérieur. Il a agit de manière spontanée et naturelle.

Puis, toujours de manière autonome, il reprend ses planches régulièrement et s’en fait une de temps à autre. Il a maintenant acquis assez de dextérité et de concentration pour parvenir à réaliser une planche entière.

Planche de graphismes Djeco proposées à Arthur
Planche de graphismes Djeco proposées à Arthur (La première à gauche (en rose) et la dernière à droite (en vert). Quelques semaines se sont passées entre chaque dessins.

Le laisser faire a été opportun, se mettre à son rythme aussi. L’enfant donne le tempo et l’adulte suit le mouvement.

Prenez soin de vous et de vos enfants,
A très vite,
Amélie

Activité manuelle : 5 bonnes raisons d’en proposer aux enfants

Chère lectrice, cher lecteur,
L’activité manuelle représente de très nombreuses sources d’intérêts pour l’enfant. Selon les émotions qu’il ressent, l’activité manuelle peut être un exutoire, un moment de concentration, un moment de découverte sensorielle, un moment de créativité, un moment de partage… on peut trouver beaucoup de très bonnes raisons de proposer chaque jour à l’enfant un moment sur une activité manuelle.

L’activité manuelle se décline à l’infini. Du coloriage aux pâtes à travailler en passant par le découpage et le collage. La variété des supports et des outils est telle que les possibilités de donner une matière intéressante à l’enfant est simple et accessible.

Le choix des outils de travail de l’enfant est crucial, dès la toute petite enfance il faut que l’enfant ait à sa disposition des outils qu’il puisse manipuler à sa guise et qui vont l’entraîner à une certaine forme d’habileté. Le développement de l’intelligence est corrélé au développement de l’habileté de la main. Fournir un travail manuel de qualité demande énormément d’attention et de concentration. Les ressources intellectuelles sont donc pleinement mises à contribution.

“[…] l’intelligence de l’enfant atteint un certain niveau, sans qu’il fasse usage de sa main; l’activité manuelle lui fait atteindre un niveau plus élevé, et le petit enfant qui s’est servi tout seul de ses mains présente un caractère plus fort.” Maria Montessori – “L’esprit absorbant de l’enfant”

Depuis l’apparition de L’Homme sur terre, le travail réalisé par les mains a toujours eu un intérêt vital. Si l’Homme n’avait pu avancer dans son développement qu’avec des mots, c’est à dire sans le travail de ses mains, nous aurions perdu beaucoup des enseignements et des connaissances préalablement acquis. La civilisation, telle que nous la connaissons, est le fruit de l’héritage de tout ce que nous avons reçu, de tout ce qui nous est parvenu.

“Grâce aux mains qui ont accompagné l’intelligence, la civilisation s’est créée: la main est l’organe de cet immense trésor donné à l’homme.” Maria Montessori – “L’esprit absorbant de l’enfant”

Arthur travaille l'argile
Arthur travaille l’argile

Toutes ces informations sont tirés de notre atelier Jouer pour Grandir selon la pédagogie Montessori.
Cliquez ici pour accéder à l’atelier.

5 bonnes raisons de proposer des activités manuelles à son enfant

Faire une activité manuelle pour développer la créativité

Créer, faire, se laisser guider par son imagination, permettre à l’enfant de connaître cette sensation d’accomplissement dès le plus jeune âge. La créativité permet de se sentir plein. Plein d’un potentiel qui ne demande qu’à être conquis, abordé mais jamais apprivoisé. C’est ouvrir une fenêtre sur l’infini. En s’imprégnant de cette liberté, l’enfant va pouvoir s’épanouir et se construire sereinement.

Arthur travail l'argile

Aider à la concentration

Travailler avec la main et l’esprit de manière simultanée permet de rentrer pleinement dans un état de concentration. Cette concentration va permettre à l’enfant de se poser et va l’aider à mener une réflexion intérieure.

Arthur travail l'argile

Mémoriser et comprendre

Les activités manuelles peuvent être réalisées dans un but pédagogique. Dessiner une fleur ou un arbre, modeler un escargot ou un hérisson. Autant de moyens qui permettront à l’enfant d’encrer les choses  dans son esprit, de représenter concrètement l’idée qu’il  s’en fait.

Et comme on l’a vu un peu plus haut, tous ces travaux vont laisser une trace à l’enfant. Une trace de son “travail”. Même s’il ne s’agit pas là de l’intérêt premier, c’est une façon pour lui d’apprécier sa propre évolution en contemplant le travail déjà réalisé. Il pourra alors retirer de la valorisation en observant l’affinement et la précision de ses travaux à travers le temps.

Arthur travail l'argile

Faire des découvertes sensorielles

La variété des supports et des outils que l’on peut utiliser pour réaliser des activités manuelles est telle que la possibilité de faire des découvertes sensorielles est immense. Proposer à l’enfant des supports à malaxer différents afin qu’il s’imprègne des textures, lui proposer des outils de dessins différents pour qu’il en apprécie les “rendus”. Tout cela dans le but de s’approprier des techniques, des façons de faire, de sentir, de ressentir et d’apprécier. C’est aussi apprendre à mettre en place des techniques de travail différentes selon le support utilisé.

Arthur travail l'argile

Gérer ses émotions

Les activités manuelles représentent bien souvent un exutoire au “trop plein” émotionnel de l’enfant. Les activités manuelles canalisent l’énergie par le défoulement et la sensation d’évasion qu’elles procurent et amènent un retour au calme par la concentration qu’elles requièrent.

Arthur travail l'argile

Ici, nous proposons régulièrement de nouveaux supports et outils afin de renouveler l’intérêt d’Arthur pour les activités manuelles. Chez l’enfant de 3 ans, la découverte sensorielle est très prometteuse. Sur les photos, Arthur utilise une pâte d’argile qui sèche à l’air libre ainsi qu’un petit kit d’outils pour travailler l’argile.

Prenez soin de vous et de vos enfants.
A très vite,
Amélie

Idées cadeaux pour un enfant de 3 ans : notre sélection

Ton enfant a 3 ans et tu recherches des idées cadeaux susceptible de l’intéresser et de l’éveiller au monde qui l’entoure ?

La liste qui va suivre correspond à celle que j’ai réalisé pour un enfant de 3 ans. Si tu souhaites obtenir mes listes pour les différents âges, je t’invite à me dire l’âge de tes enfants pour que je te puisse t’envoyer les listes correspondantes:

Cliquez ici pour recevoir mes idées cadeaux en fonction de l’âge des enfants

Les jouets et les jeux que l’on propose à un enfant ont toute leur importance car c’est avec ce “matériel” qu’il va façonner son imaginaire et/ ou apprendre de nouvelles notions.

Le choix pourrait s’avérer assez simple devant l’étendu de l’offre que l’on peut trouver en magasin. Pourtant, certains jeux et jouets montrent, par leurs caractéristiques, plus d’intérêt que d’autres.

Aujourd’hui notre petit Arthur a 3 ans. C’est à cette occasion que nous avons pensé à une liste d’idées cadeaux susceptibles d’éveiller chez lui imagination, créativité, réflexion, compréhension, motricité.

A sa naissance, le bébé possède environ 100 milliards de neurones. Chaque cellule cérébrale envoie et reçoit des impulsions électriques que l’on appelle des signaux. Avec l’aide de substances chimiques cérébrales telles que la sérotonine, ces impulsions créent des connexions. La répétition quotidienne va transformer ces connexions en réseaux qui vont permettre à l’enfant de penser et d’apprendre. À l’âge de trois ans, le cerveau de l’enfant compte environ 1 000 trillions de connexions, soit deux fois plus qu’un adulte.

Nous vous proposons donc une liste d’idées cadeaux correspondant au stade de développement d’un enfant de 3 ans et nous vous en expliquons les raisons en détails.

Idées cadeaux pour un enfant de 3 ans

Développer l’imaginaire

A partir de 2 ans 1/2 l’enfant commence à faire preuve de beaucoup d’imagination et est bien souvent déjà capable de créer ses propres histoires. Lui offrir des jeux mettant en scène un univers bien réel va lui permettre de :

– développer son sens de l’imagination
– contrôler ses gestes en faisant preuve d’une grande dextérité dans la maniabilité des personnages et autres petits objets
– gérer ses émotions en reproduisant avec les petits personnages des situations ayant été vécues
– renforcer l’apprentissage par la reproduction des scènes de vie courante
– s’entrainer à a narration

Les univers

La dextérité de l’enfant s’affine, les univers proposés peuvent donc aller dans ce sens. Il est intéressant de proposer à un enfant, un univers “à construire” afin qu’il fasse travailler ses mains et sa tête dans la même direction que son imagination. Malheureusement, beaucoup de ces jeux sont en plastiques. Ce n’est pas l’idéal donc on essaie de les limiter.avion playmobil

Les marionnettes

A travers les marionnettes, l’enfant va pouvoir mettre en place des scénettes. La narrations va l’aider à comprendre les scènes du quotidien. L’idéal étant de choisir des marionnettes qui permettent d’identifier des personnages de son quotidien.

marionnette

Les jeux d’imitations

Les enfants absorbent tout ce que nous faisons au quotidien, ils sont avides de reproduire les mêmes choses. Pour cela on leur apporte des jouets qui vont leur permettre de mettre en pratique le mimétisme dont ils ont tant besoin pour comprendre les choses.

  • La dinette. Ce jouet s’inscrit clairement dans une logique de mimétisme visant à s’approprier la gestuelle et le vocabulaire associé.

cuisine

  • Fruits et légumes en bois. L’enfant travaille sur la reconnaissance en assemblant les fruits et légumes. Il travaille  aussi sa dextérité, sa motricité fine et la précision de ses gestes en “coupant” les aliments en bois.

fruits-legumes-bois

Créativité, dextérité, motricité fine

La créativité permet à l’esprit de s’évader sans limites vers des horizons larges et variés. Les supports que l’on peut utiliser pour laisser libre cours à la créativité sont très nombreux et peuvent même être “fabriqué maison”. L’enfant, en ouvrant son esprit à la créativité, va :

– découvrir de nouvelles sensations via des matières premières nouvelles pour lui
– avoir la possibilité d’extérioriser ses émotions
– mettre en pratique ses facultés de reproduction
– laisser libre cours à son imagination

Les blocs de cire

Les blocs de cire sont facilement manipulable par l’enfant et permettent des expérimentations très créatives. On peut, par exemple, faire ressortir des objets plats se trouvant sous la feuille de dessin. Succès garantie auprès des enfants !

blocs-de-cire

Kit pour travailler l’argile

Proposer de l’argile à l’enfant c’est lui proposer une exploration sensorielle différente de ce qu’il a déjà vu et touché. L’argile est plus dure, elle demandera donc plus de rigueur de la part des mains. Les résultats visuels seront aussi  très différents de ce que l’enfant à l’habitude de voir.

kit-argile-enfant

Jeu de société

Nous retrouvons ici les jeux de sociétés, mais également les puzzles, les mémory, les lotos. A partir de 3 ans, et même un peu avant suivant les enfants, on peut commencer à aborder les jeux de société car l’enfant va se montrer capable de comprendre et retenir une règle simple et précise.

Ces jeux apportent à l’enfant :

 – une ouverture vers les autres
– l’acquisition de la notion de règle à respecter
– une approche de la socialisation
– des compétences particulière (la mémoire pour le memory, l’attention pour le loto, l’organisation pour le puzzle…)

Le jeu coopératif

Le verger est un grand classique des jeux de société pour enfant. Mais il est tellement bien fait et joli, qu’il mérite de retenir toute notre attention.

le verger - haba

Le mémory

mémory nathan

Outil de travail Montessori

A partir de 3 ans, on commence à entrer pleinement dans le sensoriel. L’enfant va avoir des phases de concentration qui vont s’allonger et il va toujours être dans la recherche de la compréhension. Les outils de travail Montessori représentent de belles perspectives d’apprentissages.

  • Les emboîtements cylindriques Montessori. On peut commencer à proposer ce matériel dès les 2 ans 1/2 de l’enfant. Cette activité permet de développer de manière précise sa perception des dimensions telles que hauteur, largeur, épaisseur…. Le contrôle de l’erreur est assuré par l’outil de travail.

https://www.famille-epanouie.fr/emboitements-cylindriques-montessori

  • Tour rose Montessori. Elle est très associée à la pédagogie Montessori. Elle permet à l’enfant d’effectuer une gradation plus subtile. Elle demande un sens de l’observation plus fin et de grande capacité de concentration.

tour-rose-montessori

Observer la nature

Les enfants apprennent beaucoup en étant dehors. L’importance de leur faire découvrir toutes les richesses qui nous entourent est capitale. C’est aussi un moyen très ludique de faire des apprentissages sur la faune et la flore environnante. Pour cela, on peut proposer à l’enfant un matériel adapté et personnel qu’il peut utiliser pour ses découvertes.

  •  La loupe. On la choisit cassable afin que l’enfant prenne soin de son matériel. Son utilisation est consacrée à l’observation des trésors ramenés lors des ballades.

loupe

Esprit d’initiative, construction

Les jeux de constructions représentent une source infinie de possibilités. Au début, l’enfant va se contenter d’empiler les briques. Ensuite, il va apprendre à reproduire des modèles.

Les jeux de constructions permettent à l’enfant de :

 – affiner ces capacités motrices fines par l’exigence de la coordination des gestes qui y est requise
– prendre en compte la relation qui existe entre l’objet et l’espace (devant, dessous, dessus, derrière…)
– gérer sa patience pour empiler ou construire une forme sans qu’elle ne s’effondre
– étendre sa réflexion, son sens de l’anticipation et son sens pratique afin de visualiser mentalement ce qu’il souhaite créer
– être créatif

les Kapla
kapla Les attrimaths

attrimaths

 

Motricité

Les enfants de 3 ans se déplacent et agissent avec plus ou moins d’autonomie selon leur stade de développement.

Leur offrir la possibilité de se déplacer en utilisant un accessoire extérieur permet de :

– gérer ses propres capacités
– valoriser la confiance en soi
– prendre en compte son corps à travers l’espace

La draisienne

draisienne

Livres

L’importance des livres n’est plus à démontrer. C’est par la lecture que l’on accède aux connaissances. Dès le plus jeune âge il est primordial de faire entrer les livres dans l’univers de l’enfant.

Les livres vont apporter à l’enfant :

 – du vocabulaire
– de la visualisation concrète
– de la compréhension
– la capacité à développer son imagination

D’une manière générale, chez l’enfant de 3 ans, il est encore préférable de choisir des ouvrages ou des histoires “terre à terre”. C’est à dire éviter l’anthropomorphisme et les histoires extra-ordinaire (ce type d’ouvrage pourra être intéressant un peu plus tard dans le stade de développement de l’enfant). Si vous souhaitez en savoir plus sur l’importance des livres, nous vous invitons à lire notre article sur le sujet : Pédagogie Montessori : 3 choses à savoir pour choisir un livre pour enfant.

mes-ptits-docs

  • Les histoires. Ce n’est pas évident de trouver des histoires sans anthropomorphisme, ni magie, ni choses irréelles. Alors cette collection mérite d’être connue !

eve-hermann-la-promenade

Cette liste est loin d’être exhaustive mais elle permet de bien comprendre le type de jouets adaptés aux enfants à partir de 3 ans.

Prenez soin de vous et de vos enfants :-)

A très vite,

Amélie

Enregistrer

Enregistrer

Idées cadeaux pour un enfant de 1 an. Miser sur l’éveil !

Chère lectrice, cher lecteur,

La liste qui va suivre correspond à celle que j’ai réalisé pour un enfant de 1 an. Si tu souhaites obtenir mes listes pour les différents âges, je t’invite à me dire l’âge de tes enfants pour que je te puisse t’envoyer les listes correspondantes:

Cliquez ici pour recevoir mes idées cadeaux en fonction de l’âge des enfants

Si votre enfant a aux alentours d’un an, ce n’est déjà plus un petit bébé et les premiers jouets que vous lui aviez alors proposé semblent, pour certains, avoir perdu de leur intérêt.

Dans ce post nous allons voir (pour la période autours d’un an), quels sont les besoins de l’enfant ? Quels types de jeux vont l’intéresser ? Quelle est sa sensibilité du moment ? A quoi faut-il être vigilant ?

Autant de questions que de nombreux parents se posent et que nous nous sommes aussi posés. Nous allons répondre à ces questions et aiguiller tous les parents qui en ont besoin sur des jeux qui correspondent vraiment au stade de développement des enfants autours de un an. Et puis c’est toujours l’occasion de récupérer des idées pour les anniversaires et Noël ;-)

A 1 an quels sont les besoins de l’enfant ?

Autours d’un an, l’enfant va faire une acquisition qui va changer sa vie à jamais : l’apprentissage de la marche. A partir de 6 mois, le rythme de développement du cervelet va être très rapide, et ce jusqu’aux 15 mois de l’enfant environ. Ensuite il continuera à se développer jusqu’à ses 4 ans 1/2 mais sur un rythme plus lent. Le cervelet à un rôle crucial dans le contrôle moteur. Les possibilités de se tenir debout et ensuite de marcher sont étroitement corrélées à cette partie du cerveau.

Ce changement de position va lui permettre d’appréhender la vie d’une manière différente. Il va se déplacer plus vite, il pourra aller plus loin, certains endroits vont lui devenir accessible. C’est tout son univers qui va évoluer.

L’enfant va adorer découvrir la nouvelle envergure de ce monde qui s’ouvre à lui. Enfin il va pouvoir explorer le monde à la verticale! Il va adorer observer, manipuler, tester et entreprendre. Ces prises d’initiatives vont venir l’occuper pendant de longs moments.

Il faut veiller à attiser cette flamme, développer cet élan et encourager sa curiosité. Il est très important, pour que l’enfant veuille faire par lui même, de le soutenir tout en le laissant en motricité libre.

L’enfant d’un an va également affiner sa dextérité et sa motricité fine. La corrélation entre le travail de la main et celui de l’esprit va énormément se développer. Cet aspect va entraîner une concentration plus grande de l’enfant.

C’est aussi une période propice à l’élargissement des connaissances. Comme nous l’avons vu un peu plus haut, le cervelet permet de gérer les mouvements et d’une manière générale l’acquisition de la marche. Il permet aussi le développement des fonctions cognitives, telles que l’attention et le langage. Lui fournir de la matière pour qu’il développe le gout d’apprendre, l’envie de comprendre, pour que sa curiosité soit toujours en éveil, sont les enjeux réels liés à cette période.

11 idées de jouets pour l’enfant de 1 an

Voici 11 idées de jeux et jouets qui vont aider l’enfant dans son développement.

Retrouve aussi nos listes d’idées cadeaux pour les enfants de 2 ans, 3 ans et 4 ans!

Idée 1 : La tige à enfiler

Vers 12 mois, l’enfant va travailler pleinement sur sa dextérité. Les tiges à enfiler présentent donc un réel intérêt. Choisir des tiges neutres pour commencer car les ronds sont tous de la même taille et de la même couleur. Cela permet à l’enfant de se concentrer sur une seule et unique chose : faire passer ce petit trou dans cette tige.

tige-a-enfiler-montessori

Idée 2 : Les blocs sensoriels

Toujours vers 1 an, vous pouvez proposer les blocs sensoriels de type Montessori qui stimuleront les sens (la vue, le toucher et l’ouie). Les cubes se répartissent en 3 catégories selon le sens que chacun d’eux stimule de façon privilégiée : les blocs visuels, les blocs sonores et les blocs tactiles.

blocs sensoriels montessori

Idée 3 : Le boulier

Toujours dans l’esprit de faire travailler l’esprit et la main de l’enfant dans le but d’améliorer la corrélation des deux, on peut proposer à l’enfant un boulier. Ce jouet très intéressant va permettre à l’enfant, à partir de 13-14 mois, de se concentrer et de faire preuve d’une grande observation dans le maillage qui s’offre à lui.boulier

Idée 4 : Puzzle à forme unique

Pour exercer le travail de la main et de l’esprit, on apporte à l’enfant des puzzles à forme unique. C’est à dire des formes simples et reconnaissables que l’enfant, à partir de 13-14 mois pourra bien identifier et remettre à sa place.

puzzle-forme-unique

Idée 5 : les coussins sensoriels

Ils fonctionnent par 2. L’avantage de ce jeux est qu’il est utilisable assez longtemps. Au début, l’enfant n’est pas encore capable de les assembler par paire. Vers 15 mois, l’intérêt réside simplement dans le toucher des différentes textures. Plus tard, ce sera aussi un merveilleux outil pour apprendre les couleurs et bien entendu pour les assembler entre eux.

coussins-sensoriels_1

Idée 6 : Les tableaux de pré-écriture

Dès 17 mois vous pouvez proposer ces tableaux de pré écritures à votre enfant. En saisissant le petit bouton et en le déplaçant sur la ligne l’enfant travail sur sa dextérité, améliore la coordination de ses mouvements et enregistre les mouvements utiles à l’écriture.

tableaux-pré-écriture

Idée 7 : Le porteur

Une fois que la marche est complètement acquise et l’assurance de l’enfant assez importante pour bien gérer ses déplacements debout, il est conseillé de lui proposer un porteur qui va lui permettre de gérer des déplacements assis à l’aide de ses jambes. On peut commencer à lui proposer un porteur vers 18 mois.

porteur-enfantIdée 8 : les livres

Pour développer son vocabulaire, ses connaissances, son imagination, rien de tel que les livres. Commencer à lire des histoires à l’enfant dès le plus jeune âge c’est lui donner l’automatisme de ce tourner naturellement vers cette source d’enseignements inépuisable. Entre 1 et 2 ans, vous pouvez alterner entre des histoires et des livres documentaires.

bébé-balthazar

Idée 9 : Les instruments de musique

Dans le but de développer le sens de l’écoute, vous pouvez proposer à votre enfant des instruments de musique. Avec les enfants entre 1 et 2 ans on utilise principalement les instruments de percussions. Ces instruments ne produisent pas forcément des sons très mélodieux mais on l’avantage de sensibiliser à la notion de rythme.

instruments de musique

Idée 10 : Les classiques

C’est entre 1 et 2 ans, que l’on commence à proposer à l’enfant des jouets qui vont venir développer son imaginaire. Les parents peuvent percevoir le bon moment pour les proposer à l’enfant mais c’est autour de 18 mois qu’ils commenceront à porter leur intérêt sur ces jouets. Bien que ces jouets peuvent sembler “sexué”, il est intéressant de pouvoir les proposer autant à un garçon qu’à une fille.

Les voitures

voitures

Les poupées

poupéeIdée 11 : Le chariot de marche

Vers 22-23 mois, ou lorsque l’enfant est réellement à l’aise avec la marche, on peut proposer à l’enfant des choses à pousser. Car une fois qu’il marche, l’enfant va adorer se déplacer avec un petit chariot, une poussette, etc … Il pourra en plus remplir le panier du chariot et promener ses affaires d’un endroit à un autre !

chariot-de-marcheCette liste est loin d’être exhaustive mais elle permet de bien comprendre le type de jouets adaptés aux enfants entre 1 et 2 ans.

A bientôt

Amélie

Enregistrer

5 clés pour bien gérer la période du Pourquoi.

C’est souvent entre 2 et 4 ans que l’enfant commence à poser beaucoup de questions. C’est tout à fait normal puisqu’il entre dans la Période du pourquoi.

D’une part, il commence à bien s’exprimer verbalement et va donc chercher à utiliser ce moyen de communication au maximum, et d’autre part, il est en pleine phase de découverte et à besoin qu’on lui apporte des réponses aux questions qu’il se pose. C’est aussi le moment où commence à se développer son cerveau gauche.

Vous vous demandez alors comment répondre à toutes ces questions ?

Parfois, votre enfant pose la question plusieurs fois mais de différentes manières ?

Certaines questions portent sur des sujets délicats à traiter ?

Vous êtes parfois tellement fatigué que ces questions ont tendance à vous énerver ?

Alors si vous aussi vous avez droit aux :

– Pourquoi la fleur est blanche ?
– Pourquoi il pleut ?
– Pourquoi il y a des camions sur la route ?
– Pourquoi il y a des pépins dans la pomme ?
– etc…

Nous vous proposons plusieurs pistes afin de répondre sereinement et efficacement à votre enfant.

questions-enfant

Comment gérer la période du Pourquoi de l’enfant ?

L’enfant pose des questions car il se questionne sur son environnement, sur ce qu’il voit, sur ce qu’il entend, sur ce qu’il sent… etc.

N’oublions pas que l’esprit de l’enfant est une éponge très absorbante qui va se nourrir de ses parents, de leur exemple, de ce qu’ils ont à lui donner et de tout son environnement d’une manière générale.

Les 5 règles d’une bonne réponse à l’enfant :

1. Dire la vérité

Il est très important de toujours dire la vérité à l’enfant. D’une part, il peut être amené à reposer la même question un peu plus tard et sera d’autant plus attentif à la réponse apportée. D’autre part, c’est une relation de confiance qui s’établit entre l’enfant et l’adulte. L’enfant doit avoir conscience de la fiabilité des réponses de ses parents pour continuer à se construire sereinement.

2. Adapter ses réponses

Suivant l’âge de l’enfant et la complexité de sa question, il est bien souvent judicieux d’adapter les mots et la manière d’expliquer afin que l’enfant en saisisse pleinement le sens et puisse bien comprendre la réponse.

3. Avouer son ignorance

Certaines questions peuvent laisser perplexe, soit parce que la réponse à la question n’est pas facilement exprimable : par exemple “Pourquoi il vit dans cette maison le voisin ?”, soit parce que la réponse nous échappe. Dans le deuxième cas, il est important de dire à l’enfant que nous ne connaissons pas la réponse, mais qu’il sera possible de chercher la réponse ensemble dans un livre par exemple.

4. Répondre par une question “boomerang”

Parfois, l’enfant peut poser plusieurs fois la même question. Il le fait bien souvent pour se faire confirmer la réponse qu’il a déjà en tête. Il est alors possible de lui demander “A ton avis ?” et de voir ce qu’il va répondre. Le but étant ensuite de le féliciter si sa réponse est claire et correcte ou de lui apporter plus de précisions si sa réponse parait ambiguë. Ce genre de “question boomerang” est aussi un excellent moyen de savoir si l’enfant a bien saisi les explications apportées précédemment.

5. Toujours garder son calme

A certains moments de la journée, comme au réveil ou au coucher, ou suivant la concentration du parent dans la tâche qu’il est en train d’entreprendre, les “pourquoi” des enfants peuvent sembler agaçant. Malgré tout, il est important de garder son calme et de prendre le temps de répondre posément à l’enfant. Découvrir le fonctionnement des choses est vital pour lui, l’arrêter dans cet élan pourrait être un frein à sa soif de découverte.

questions-reponses-parent-enfant

Que ce cache t-il derrière certains “Pourquoi” ?

Dans la plupart des cas, l’enfant pose des questions afin d’avoir les éléments de réponse qui vont lui permettre de comprendre les différents fonctionnements des choses qu’il découvre. Des réponses claires et précises lui suffisent alors pour passer à autre chose.

Cependant, lorsque l’enfant parait insistant, qu’il pose plusieurs fois la question de différentes manières, que les réponses ne semblent pas lui convenir, et même qu’il se montre énervé par les réponses entendues, c’est sûrement qu’il se cache quelque chose d’autres derrière ces questions :

Il cherche à attirer l’attention de ses parents

Il existe 2 manières de répondre à son besoin :

Arrêter l’activité pour passer un moment de qualité avec lui : réaliser une activité, lire un livre, l’écouter en s’asseyant à côté de lui… etc

L’inclure dans l’activité. Il est parfois impossible d’arrêter l’activité commencée, suivant la nature de l’activité, il est alors tout à fait possible d’inclure l’enfant dans l’activité et de lui expliquer en quoi elle consiste. De cette manière l’enfant est impliqué et profite d’un moment de qualité avec l’un de ses parents.

Bien souvent, après avoir passé un moment de qualité avec l’enfant, ce dernier est rassasié de la présence de son parent et se dirige d’autant plus facilement vers une activité de son choix qu’il réalisera seul et en toute autonomie.

Si vous vous rendez compte que votre enfant demande pourquoi en permanence et à longueur de journée, c’est peut-être qu’un petit malaise a pu s’installer à la maison ou à l’extérieur. Essayez d’en trouver la cause et faîtes preuve d’une grande empathie envers lui en adoptant tous les outils d’écoute et de parentalité positive que vous commencez à bien connaître sur le blog :-)

Les Pourquoi qui dérangent ?

Certains Pourquoi sont très déstabilisant. Notamment lorsque cela porte sur les différences que l’enfant constate entre les Hommes (la couleur de peau, le poids, la taille, l’apparence physique …)

Il est alors important de lui expliquer les différences qu’il existe entre les êtres humains, et qu’il n’est pas toujours approprié de le faire remarquer.

D’autres Pourquoi peuvent paraître compliqué, comme les “Pourquoi il est mort ?”. Car il est important de prendre en compte la sensibilité de l’enfant et de ne pas lui faire peur avec des mots ou des explications qui pourraient le choquer.

Dans ces moments là, il est possible de s’aider d’un livre pour répondre aux questions de l’enfant et illustrer ses propos.

Nous aimons beaucoup la collection de Catherine Dolto qui permet d’aborder certains “sujets tabous” avec l’enfant et qui représente un vrai support aux explications que l’on peut apporter.

Catherine Dolto et la mort
Catherine Dolto – Si on parlait de la mort
Catherine Dolto et la séparation des parents
Catherine Dolto – Les parents se séparent

4 raisons d’apprendre à compter avec un boulier

Dans cet article, nous allons voir comment nous pouvons aider nos enfants à apprendre à compter. Vous verrez qu’à partir de 2-3 ans, on peut déjà introduire le concept du nombre. Si vous nous suivez depuis un certain temps, vous vous doutez bien que la méthode que nous allons aborder est naturelle, simple et efficace :-) Nous préférons aussi éviter les vidéos pour apprendre à compter que l’on peut trouver un peu partout sur le web.

Votre enfant rencontre peut-être des problèmes avec les mathématiques ? Il a peut-être quelques difficultés à compter mentalement ? Vous voudriez l’aider, mais malgré vos efforts, votre patience et votre bonne volonté, vos tentatives restent parfois vaines ? Ou tout simplement vous aimeriez connaître des techniques simples pour apprendre à compter à votre enfant? Alors cet article est pour :-)

Sachez tout d’abord que si votre enfant a des difficultés en mathématiques, il n’est pas le seul. Le dernier rapport PISA révèle en effet que les mathématiques sont le gros point faible des élèves français.

Alors comment faire pour aider son enfant à apprendre à compter facilement ?

Je suis tombée, il y a peu, sur un article de presse relatant les “miracles” que pouvaient réaliser un objet vieux comme le monde.

J’en avais déjà un à la maison, je l’ai donc ressorti afin de l’utiliser lors d’activités ludiques et sensorielles sur les chiffres avec Arthur.

Mais quel est donc cet outil que les Grecs, les Égyptiens et les Chinois (entre autre) utilisaient déjà il y a plusieurs milliers d’années ?

Le boulier !

boulier-antique

Le boulier, un outil pour apprendre à compter

Le boulier a été ce que l’on pourrait appeler “la première calculatrice” !

Michel Vigier, professeur de mathématiques et président de l’association pour la prévention de l’innumérisme. (L’innumérisme est ce que l’on pourrait définir comme ce qu’est l’illettrisme à la maîtrise de la langue). Pour lui, le boulier permet de :

– se représenter mentalement les quantités
– construire l’ensemble des quantités à partir de leur représentation.

Selon lui, le cerveau appréhende deux notions : lorsque l’on marque le chiffre 3, les trois boules sont tout autant reconnues que le complément à 5, qui mènera par la suite au complément à 10.

Le boulier, malgré ces avantages et sa facilité d’utilisation, est un outil qui est presque entièrement délaissé de nos jours dans les écoles classiques. Et pourtant, son utilisation se révèle être très astucieuse et très concrète lorsque l’on se penche dessus !

bebe apprend à compter avec un boulier
Le boulier peut-être introduit rapidement. Non pas pour apprendre à compter mais pour se familiariser avec 😉

Aider l’enfant à apprendre à compter avec un boulier

Le boulier peut être utilisé dès les 3-4 ans d’un enfant. Lorsque l’on sent qu’il commence à montrer de l’intérêt pour les chiffres et le fait de nommer les quantités, il ne faut pas hésiter à lui faire manipuler lors d’activités sensorielles.

Au début, il s’agit bien sur de l’utiliser de la manière la plus simple qui soit, c’est à dire en faisant glisser les boules d’un côté à l’autre tout en les “comptant” avec l’enfant.

4 raisons d’utiliser un boulier

Manipulation : l’enfant aime apprendre en manipulant. Cette approche lui permet de mieux assimiler l’apprentissage et sa motivation à accomplir et finir sa tâche est plus grande.

Visualisation : les enfants sont très visuels. Lorsqu’ils mettent une boule d’un côté, ils voient concrètement une boule. S’ils en ajoutent une ou deux autres à côté ils comprennent “visuellement” parlant” la notion d’addition.

Développement des fonctions cognitives : trois sens sont mis en éveil, le toucher, la vue et l’ouïe.

Renforcement de la concentration et de l’attention : l’enfant est pleinement dans son activité, il va chercher activement à être moteur de ses actions et mettre toute sa concentration pour réussir la tâche entreprise.

boulier pour apprendre à compter
Boulier pour apprendre à compter

Avec les enfants de 6 ans et plus, il peut vraiment s’avérer être d’une grande aide pour leur apprendre à compter, notamment sans l’aide de leurs doigts.

Voici différentes activités de mathématiques que vous pouvez réaliser avec un enfant de niveau CP ou plus (ou moins d’ailleurs !) :

– Visualiser des opérations de mathématiques classiques. Additionner, soustraire, diviser, multiplier

– Apprendre à compter en incluant plusieurs chiffres. Compter de 2 en 2, de 5 en 5 …

– Comprendre le système des dizaines et des unités. 1 dizaine est représentée par une ligne entière de 10 boules et 1 unité est représenté par une seule boule.

boulier-mathematiques
Apprendre à compter de 2 en 2 ou plus

Comme dans tout apprentissage, l’importance est d’être à l’écoute du rythme de l’enfant. Certains enfants comprendront très vite une certaine activité et d’autres mettront plus de temps pour certaine . Les enfants qui peuvent mettre plus de temps à comprendre ne sont en rien “moins bons” que les autres, c’est simplement qu’il est nécessaire de trouver de nouvelles façons de leur expliquer afin que cela soit en plus en adéquation avec leur façon d’assimiler les choses. C’est pourquoi, privilégier les apprentissages manuels et visuels aident tous les enfants dans la compréhension des différents mécanismes.

Une des règles d’or est de ne jamais chercher à aller trop vite avec un enfant, mieux vaut répéter l’exercice des dizaines de fois jusqu’à ce qu’il en ait réellement compris le sens, plutôt que de sauter une étape qui pourrait l’handicaper dans la compréhension de la suite.

L’instruction est loin d’être une course, chaque enfant à son rythme et respecter le propre rythme de chacun de ses enfants est l’une des meilleures façon de les accompagner dans leur propre réussite.

 Si vous souhaitez en savoir plus sur l’instruction en famille, je vous invite à lire le témoignage de Eve Herrmann (auteur de plusieurs ouvrages traitant de la pédagogie Montessori et fondatrice du Nido Montessori d’Angers).