gaspard-materiel-eveil

Comment les pédagogies alternatives inspirent notre quotidien ?

Chères lectrices, chers lecteurs,

Arthur, notre premier enfant né fin 2012, a fait de nous des parents. Mais être parent, est-ce facile au quotidien ? Comment gérer les émotions d’un si petit être ? Comment aider son enfant à se développer harmonieusement ? Comment le guider chaque jour avec humilité et sans prétention afin qu’il se construise de manière saine et équilibrée ?

Nous sommes passés par ces questionnements. Une vocation s’est alors inscrite en nous, celle de toujours considérer nos enfants comme des personnes à part entière, de leur offrir la sécurité affective dont ils ont tant besoin pour se construire, de répondre à leurs besoins, de procéder à une approche empathique et bienveillante, de favoriser leur autonomie et leurs approches expérimentales.

Pour cela, nous avons nous même besoin de nous nourrir d’enseignements, de nous former à ces approches. Depuis 3 ans et demi, nous sommes immergés au quotidien dans cet élan bienveillant, il prend racine en nous, nos réflexes ont changé, notre façon de vivre aussi. Nous voyons de nouveaux automatismes se mettre en place et le naturel de nos actions en est le symbole le plus fort.

A travers cet article je souhaite vous présenter ce que nous « prenons » de chaque pédagogies, approches et autres alternatives. L’idée n’est pas de faire des présentations théoriques de ces pédagogies mais plutôt de vous indiquer ce que nous apprécions, ce que nous retenons, ce que nous mettons en place et comment ces pédagogies alternatives inspirent notre quotidien, le tout dans une démarche globale et harmonieuse.

Ces approches sont appelées « pédagogies alternatives« , c’est à dire qui diffèrent de la pédagogie traditionnelle. D’un point de vue tout à fait personnel je trouve cela dommage que ces pédagogies restent perçues comme des courants alternatifs. Une généralisation et une banalisation de ces pédagogies au sein des foyers et dans les écoles serait un avantage considérable pour les générations actuelles et celles à venir. J’aime penser que « la machine » est en route, et qu’avec le temps, le changement s’inscrira efficacement et durablement.

L’ordre de présentation de ces pédagogies est fait de manière aléatoire. Je commence cependant en toute courtoisie par les femmes (et par la pédagogie Montessori car c’est avec elle que nous avons commencé ce beau voyage… 😉 ).

La pédagogie Montessori

Maria Montessori a été notre première référence à la naissance d’Arthur. L’enfant a été notre premier livre en matière d’accompagnement de l’enfant, et quel livre ! Il nous a ouvert les yeux, il nous a permis de croire qu’il était possible de faire autrement, il nous a donné assez d’énergie pour passer de l’envie à la pratique, et surtout il a ouvert notre appétit littéraire dans le domaine de la parentalité.

Cette pédagogie repose sur un apprentissage expérimental et concret mené par l’enfant selon ses goûts et ses aspirations. L’autonomie de l’enfant est favorisée et motivée par la préparation d’espaces adaptés aux besoins et à la physiologie de l’enfant et par la présentation d’outils de travail spécifiques aux caractéristiques bien particulières. C’est que nous appelons le matériel Montessori.

Nous avons donc crée nos différents espaces et réaménagé notre intérieur pour favoriser l’autonomie de nos enfants. Nous proposons un matériel adaptés à leur stade de développement. Ce matériel favorise leur autonomie, développe leur curiosité et leur permet de prendre confiance en eux et en leurs capacités.

Cette pédagogie influence également nos comportements d’adultes. Nous attachons beaucoup d’importance à l’harmonie, nous soignons les détails afin de susciter l’intérêt. Nous fabriquons beaucoup de choses par nous-mêmes, autant dans une finalité pédagogique que dans un but économique. Nous achetons peu mais nous achetons mieux !

Pour en savoir plus, vous trouverez sur le blog une rubrique consacrée à la pédagogie Montessori.

l-enfant-maria-montessori

La pédagogie Charlotte Mason

Cette pédagogie nous mène dehors par tous les temps 🙂

Lorsque le matériel coûte trop cher ou ne peut être fabriqué par nos soins, nous utilisons ce que nous avons dans nos placards et surtout : ce que nous offre la nature. Nous sortons chaque jour et 90% de nos sorties sont consacrées à des ballades dans la nature (en forêt et dans les parcs). La nature nous offre tellement de cadeaux. C’est une source intarissable de créativité, chaque saison permet de planter un décor différent et le renouvellement des saisons offre une diversité et une richesse incroyable.

Comme dans la pédagogie Charlotte Mason, nous consignons chacune de nos observations dans un cahier, cela nous permet d’en faire des descriptions plus abouties et de conserver une trace de notre « travail ». Cela nous permet également de porter un regard global sur le chemin parcouru (regard apprécié tant par l’enfant que par le parent).

cahier-charlotte-mason

charlotte-mason

La pédagogie Célestin Freinet

Nous empruntons à la pédagogie Freinet l’apprentissage concret par le tâtonnement expérimental.

« Il s’agit de laisser les enfants émettre leurs propres hypothèses, faire leurs propres découvertes, éventuellement constater et admettre leurs échecs mais aussi parvenir à de belles réussites dont ils peuvent se sentir les vrais auteurs. » (Célestin Freinet)

A 3 ans et demi, Arthur n’est capable de se concentrer pleinement que sur une durée limitée. Nous cherchons donc toujours à provoquer une implication rapide de sa part dans une tâche. Par le tâtonnement, il essaie, produit, crée. Certaines fois nous voyons un résultat concret se former, mais quoi qu’il arrive, le goût de l’entreprise est toujours présent. Avoir l’esprit d’initiative, l’envie de se mettre à l’ouvrage et vivre un apprentissage concret, avec ou sans résultat « palpable », sont des notions qui nous séduisent et que nous cherchons pleinement à exploiter. Notre rôle est alors de laisser faire l’enfant et de n’intervenir que s’il en fait  la demande, mais toujours le plus discrètement possible afin de ne pas interférer sur ses idées.

arthur-argile

La pédagogie Steiner-Waldorf

Le développement du côté artistique qui  ressort d’une activité manuelle est l’un des points qui nous semble le plus séduisant dans la pédagogie Steiner-Waldorf. Chercher à obtenir une cohérence, faire ressortir une harmonie, laisser une empreinte visuelle, développer la créativité. Nous considérons l’art comme une véritable forme d’expression que nous encourageons.

A travers cette pédagogie, nous apprécions également le fait d’apprendre par l’imitation et le jeu. Nous espérons apporter à nos enfants des repères simples et concret qui stimuleront leur esprit d’initiative. Par le jeu libre, nous les laissons explorer, découvrir, sentir, ressentir, découvrir, comprendre, raisonner afin qu’ils se forgent leurs opinions, leurs convictions et leur liberté de penser.

arthur-dessin

L’approche Reggio

Ce qui nous séduit dans cette approche, c’est le fait de laisser l’enfant entreprendre par lui-même, de le laisser seul face à un « matériel » afin qu’il s’en imprègne et se mette à créer. Je trouve beaucoup de similitudes entre l’approche Reggio et la pédagogie Montessori à la différence que la pédagogie Montessori propose un matériel spécifique à l’enfant alors que l’approche Reggio favorise l’esprit de créativité avec toutes sortes de choses (fleurs, perles, bouts de bois, herbes… etc)

arthur-bourboule

Ces différentes pédagogies nous inspirent chaque jour. Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive, mais plutôt de nos sources d’inspirations pour le moment. Ce que nous retenons de ces pédagogies n’est pas non plus exhaustif, chacun peut y voir des intérêts différents et piocher diverses idées. D’ailleurs, selon les âges de l’enfant, les intérêts au sein même de ces pédagogies peuvent être différents. J’aime l’idée de partir d’une idée, d’un principe puis d’inviter la créativité et le libre arbitre sur son chemin. J’aime aussi me laisser guider par mes enfants, ils savent tellement bien me montrer ce dont ils ont envie. Et c’est aussi ce que j’aime à travers ces pédagogies alternatives qui ont ce point commun : celui de laisser l’enfant acteur de ses apprentissages.

Prenez soin de votre famille

A très bientôt

Amélie


Découvre comment je fais pour endormir mes enfants:
- rapidement et dans le calme. Je n'ai plus de crises au moment du coucher.
- avec beaucoup moins de réveils nocturnes. Je suis enfin en forme le matin.
- n'importe où chez des amis ou la famille. J'ai retrouvé des soirées calmes.
- tout cela en les respectant et sans les laisser pleurer.

Je te présente l'atelier que j'ai spécialement créé à ce sujet en cliquant sur ce lien

About Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

Ces articles pleins de bienveillance peuvent aussi vous intéresser :-)

Hochet Montessori

Un hochet Montessori à moins de 5 euros

Chères lectrices, chers lecteurs, Découvrez les jeux adaptés aux différents âges de vos enfants: http://www.famille-epanouie.fr/jouer-pour-grandir/ …

4 4 commentaires

  1. Bonjour Amélie et merci pour cet article très pratique. Je cherche un livre qui reprendrait et expliquerait toutes ces pédagogies « alternatives ». En avez-vous un à me conseiller ? Je travaille dans la petite enfance et j’attends un enfant pour cet été. Je suis doublement intéressée et votre site est une mine précieuse d’informations ! Bravo pour vos vidéos, votre bienveillance et pour partager tout cela !

  2. Merci pour cet article je suis une adepte de la pédagogie montessori mais le coup de l’école ne me permet pas de mettre mes enfants dans cette école. Mais j’ai la chance devivre dans une ville où il y a une ecole publique freinet. Ce qui est au final l’idéal, montessori etant plus basé sur l’individu, et Freinet dans l’apprentissage en autonomie mais en impliquant plus le travail de groupe. Il est dommage que cette pédagogie ne soit que si peu connue.
    Adeline

  3. Bonjour Amélie, merci pour ce tour des pédagogies dites alternatives. Ma fille a 21 mois et j’essaye depuis sa naissance de l’accompagner de manière sensible, bienveillante et respectueuse de sa personne. je suis très avide de lectures et hormis les livres de Maria Montessori et la pédagogie Steiner que je connais un peu, auriez-vous des références pour les méthodes Freinet et Reggio ? En primaire, j’ai réalisé il y a peu que mon instituteur suivait la méthode Freinet (je savais que c’était différent mais sans pouvoir mettre un nom sur ce que nous faisions alors) et je garde des souvenirs merveilleux de ces deux années. J’habite à la campagne et malheureusement, nous avons peu de choix quant aux écoles et peu s’impliquent dans ces autres pédagogies, par manque de volonté, de moyens, de soutien… je ne sais trop quelle est la raison. Seule option possible une école Steiner un peu loin de chez nous, mais je crois que le jeu en vaut la chandelle.

  4. Bonjour a vous,
    A la naissance de mon 1er enfant Arthur moi aussi je voulais lui offrir une éducation différente car tous ce que je voyais autour de moi de la manière de faire des autres ne m’inspirait pas. D’abord j’ai décidé de m’arrêter de travailler pour me consacrer pleinement à ma grossesse et à mon enfant.
    Ensuite j’ai reçu un jour un magnifique cadeau de naissance « 60 activités Montessori à faire avec mon enfant » je dit un magnifique présent car de là je me suis mis à dévorer tous ce que je trouvais de Montessori et comme toi le livre l’enfant fut une véritable révélation pour moi!
    Et ce fut le départ d’une recherche sur les différentes méthodes d’éducation ainsi je me suis intéressé à Steiner et à Freinet; merci pour les autres que je ne connaissais pas et que je vais potasser!
    De la je me suis mise à la communication non violente en lisant Gordon et Faber Mazlish, j’ai appris l’écoute active et à changer la tournure de certaine phrase.
    Je me suis aussi intéressé aux apports des progrès de la neuroscience dans la connaissance du cerveau des enfants. Ainsi j’ai lu Isabelle Filliozat et Catherine Gueguen (il y a également une de ces conférence très instructive qui circule sur le net)
    Je suis également revenu à la source de ces psy en lisant Gessell qui était cité dans la plupart des bibliographie.
    J’ai lu aussi un livre qui fait polémique aujourd’hui mais que j’ai quand même aimé : Dodson « tous ce joue avant 6 ans » et d’autres au titre prometteur mais pas vraiment génial tel que  » nos enfants deviennent ce que nous pensons d’eux »
    Bref la parentalité positive est un de mes leitmotiv!
    Cependant je t’avouerais que ça n’est pas facile tous les jours et il y a des moments ou ben on craque! d’autant plus qu’à la Réunion ça n’est pas du tous dans la mouvance des parents d’ici!!
    Alors pourquoi ce long commentaire eh bien pour te dire qu’en regardant tes vidéos et en te lisant je me sent un peu moins seul dans ma démarche d’une éducation sans cris, sans châtiment corporel et sans punition. Que quand j’ai eu une journée un peu dur et ou j’ai beaucoup pris sur moi en effet pour ne pas en arriver à ces alternatives au combien plus facile je me dit tiens bon tu n’est pas seul dans cette démarche!
    Alors quelques fois ce que tu dit je le sais, parce que comme toi j’ai beaucoup lu ( je n’ai pas cité tous ceux que j’ai lu) quelque fois je ne suis pas d’accord comme sur le fait de rejeter l’anthropomorphisme dans le choix des lectures, et quelque fois j’apprend de nouvelle chose comme ce soir.
    Ainsi grâce à toi ce soir je vais allé me chercher des livres sur la Mason et Reggio.
    Portez vous bien et au plaisir de te lire.

Laisser un commentaire