enfant qui pleure
Enfant qui pleure

4 comportements à adopter lors d’une colère de l’enfant

Vous n’en pouvez plus car votre enfant se met à pleurer, pleurnicher ou chouiner pour un rien ? Soyez rassuré, c’est le cas pour beaucoup d’enfant (histoire de ne pas dire tous les enfants, car un enfant qui pleure pas ça existe ?).

Si vous êtes exaspéré(e), fatigué(e) ou encore déboussolé(e) par ses petits pleurs incontrôlables et soudains sachez que nous vous comprenons à 100% ;-)

Dans cet article, nous allons voir:

  • – La raison pour laquelle un enfant est calme avec ses grands-parents, sa nounou ou même son papa, et devient infernal et pleure sans raison (apparente) avec sa maman
  • – Qu’un enfant ne pleure jamais pour rien. Ce qui peut nous paraître bénin, est parfois d’une importance capitale pour votre enfant
  • – Des techniques simples à mettre en œuvre dès aujourd’hui pour retrouver le calme à la maison

Dès qu’il commence à communiquer, vers 6-9 mois, l’enfant est amené à interagir avec les autres. Cela peut être avec un enfant ou un adulte. Quand il est encore très petit, l’enfant a beaucoup de mal à gérer ses émotions, il peut donc facilement se mettre à pleurer. Au parent alors de le rassurer et de lui apporter la satisfaction qu’il recherche. Ces pleurs là passent en général assez vite, car les besoins de l’enfant sont très basiques à ce stade de développement.

Nous allons plutôt parler de la vraie crise de larme, celle que l’on voit apparaître chez les bébés de 18 mois à 2 ans et qui peut durer jusqu’à ses 4 ans. Nous rencontrons parfois des épisodes de larmes incontrôlables avec Arthur, c’est pourquoi nous avons poussé nos recherches et nos lectures afin de trouver les ressources nécessaires pour faire cesser, ou du moins atténuer au maximum, ses pleurs qui peuvent vite devenir très désagréable. Le livre “J’ai tout essayé !” d’Isabelle Filliozat nous a beaucoup aidé pour trouver des réponses et mettre en place un comportement faisant face aux crises de larmes.

Pourquoi votre enfant pleure ?

En tant que maman vous avez l’impression que votre enfant pleure plus avec vous qu’avec son papa ou d’autres adultes ? J’ai constaté ce fait, j’ai pensé être une mauvaise mère, j’ai pensé qu’il y avait quelque chose que je ne faisais pas bien, et puis j’ai lu le livre d’Isabelle Filliozat (ndlr: “J’ai tout essayé“). A ce moment j’ai compris que j’étais un être à part dans l’existence de mon enfant. Que les réactions qu’il avait avec moi, il ne les avait avec personne d’autre. J’ai donc pu agir en conséquence et la relation n’en a été qu’améliorée.

Voilà ce que dit Isabelle Filliozat à ce sujet :

Pleurs et colères sont parfois de simples décharges de tension confiées à la source d’amour inconditionnel : maman. Ce comportement continuera pendant encore bien des années, pensez-y quand votre adolescent(e) hurlera sa fureur contre vous. N’oubliez pas que vous êtes le réceptacle privilégié de ses souffrances non parce que vous n’avez pas d’autorité […] mais parce qu’il/elle est en sécurité avec vous.

Les pleurs et autres crises de larmes permettent de décharger les tensions accumulées par l’enfant. Pleurer est donc un moyen de vider le trop plein d’émotions qui est en lui/elle.

Les enfants ont un système nerveux en construction, certains endroits ou certaines situations vont être des accumulateurs de tensions. Lorsque l’endroit est trop chargé en stimulations (bruits, lumières, couleurs, surpopulation)  l’enfant a tendance à ne plus pouvoir se contenir et finit par se mettre à pleurer pour exprimer son émotion.

Par exemple, les supermarchés sont pleins de stimulations agressives. L’enfant étant le plus souvent passif dans cet endroit, la moindre contrariété peut être le moteur d’une vrai crise de larmes.

Il en est de même lorsque deux enfants jouent ensemble. A tout moment l’un des deux peut se mettre à pleurer pour une raison somme toute banale à nos yeux d’adultes, mais l’état d’excitation ne permet pas à l’enfant de gérer son émotion. Il se met donc à pleurer ou à crier.

Les pleurs des enfants sont principalement liés à la non-gestion des émotions. C’est vers 5-6 ans que l’enfant va commencer à être maître de ses émotions, notamment parce qu’il a plus de vocabulaire et de connaissance pour communiquer sur l’émotion ou la situation qui lui pose problème.

Les principales causes de pleurs chez l’enfant

 Un enfant qui pleure a toujours une bonne raison de le faire. Voilà les différentes causes les plus classiques et les plus fréquentes.

  • – la fatigue et/ou la maladie
  • – il se calque sur le comportement d’un autre enfant et/ou sur celui de ses frères et sœurs
  • – le fait de se sentir ignoré et/ou incompris
  • – la frustration
  • – il pleure car c’est son moyen pour obtenir votre attention et/ou ce qu’il convoite

Quel comportement adopter avec un enfant qui pleure ?

 Pas toujours facile de garder son calme lorsque votre enfant se met à hurler. Et pourtant, c’est par là qu’il faut commencer!

1. Gardez votre calme

Demander à un enfant de se calmer alors que l’adulte lui-même est énervé est tout à fait paradoxal. L’enfant ressent très bien la tension négative de son parent et ne sera pas du tout dans de bonnes dispositions pour retrouver le calme.

2. Donnez lui l’amour, l’affection et l’attention dont il a besoin

Lorsque l’enfant est dans une crise de larme, il a avant tout besoin d’être rassuré, écouté et aimé. Ce sont ses comportements qui vont ramener le calme chez lui. Vous pouvez le prendre dans vos bras, lui faire un câlin, lui caresser le dos, pratiquer l’écoute active. Plus vous serez dans l’empathie avec votre enfant, plus le retour au calme se fera sereinement.

3. Apprenez à communiquer ensemble

Lorsque votre enfant vous demande quelque chose en pleurnichant vous pouvez lui faire remarquer que ce n’est pas la bonne façon de demander les choses. Demandez lui calmement de reformuler sa demande en arrêtant de pleurer, de geindre ou de chouiner. Mettez-vous à sa hauteur (dans un premier temps) pour lui montrer que vous êtes prêt à l’écouter.

4. Appuyez sur les bons comportements

Lorsque votre enfant s’exprime dans le calme, sans pleurer, sans chouiner ou sans crier dites lui que vous aimez son comportement, que vous trouvez cela agréable et que c’est une bonne manière pour demander quelque chose.

enfant écouté par maman

Quoi qu’il arrive, rester attentif aux signaux qu’émet l’enfant et essayer d’anticiper la crise de larme s’avère toujours être un très bon moyen pour limiter au maximum pleurnichements, chouinements et autres cris si désagréables pour l’adulte. Nous sommes aussi conscients que ce n’est toujours facile et surtout parfois impossible pour diverses raisons liées à notre quotidien. Je vous invite aussi à aller plus loin en regardant cette vidéo sur comment se faire obéir sans crier… même si un enfant n’obéit pas, il coopère :-)


Si vous avez aimé le contenu de cette page et que vous souhaitez allez plus loin, j'ai posté plus de 250 vidéos sur YouTube sur la parentalité positive et bienveillante, le maternage proximal, le cododo, l'allaitement, la communication non-violente, l'éducation positive, l'écoute active, la pédagogie Montessori, l'accouchement naturel ou encore l'alimentation saine de l'enfant et de la famille.

J'ai certainement déjà répondu aux questions que vous vous posez dans une vidéo: Cliquez ici pour voir toutes les vidéos.


Si jamais, vous ne trouvez pas votre réponse dans l'une de mes vidéos, vous pouvez me prévenir dans les commentaires ici.

About Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

24 24 commentaires

  1. Bonsoir,

    Je suis maman d’un petit Raphaël de 18 mois et d’une Romane de bientôt 4 ans.
    Là où il y a soucis c’est avec Raphaël qui pleure, chouine… Dès qu’il me voit, c’est automatique et je ne sais pas du tout comment réagir face à ses caprices.

    Merci de votre réponse

  2. bonjour, je suis maman de 3 garçons de 8 ans, 5ans et 14 mois. mon problème est que celui de 5 ans qui passe tout le temps a pleurniché pour un rien et n’obéit pas, il peut pleurer pendant 1heure à 2heures de temps jusqu’à tomber malade, ses yeux sont toujours enflés et il maigrit toujours, actuellement a 16 kg, que faire avec lui, je suis tout le temps en colère telment que j le frape

    • Que dit votre médecin ? Il a les yeux enflés ,pleurs tout le temps et maigri ?? Je ne veux pas vous affoler mais votre enfant est peut être malade … Je pense que cette histoire et a prendre au sérieux et qu’il ne s agit peut être pas juste de caprices ..
      Allez voir un pédiatre !!! Urgent

    • Bonsoir.

      Je ne vous juge pas. Néanmoins, avoir un ou des enfants est le plus beau bonheur en ce monde. Alors pensez aux femmes qui comme moi galèrent pour enfin faire la connaissance d’un homme qui veuille bien vivre en couple et qui veuille d’un commun accord avoir des enfants pour les aimer, les chérir, les voir et les aider à réussir. C’est le parcours du combattant pour trouver un homme ainsi en région parisienne. Alors ma pauvre dame veuillez cesser de frapper votre bout de chou car croyez-moi tous les enfants victimes de violences verbales ou physiques échouent à l’école même à l’adolescence ou à l’âge adulte aussi: les séquelles restent comme des marques au fer dans leur mémoire d’enfants et ils resurgissent sous diverses réactions ou mécanismes incontrôlés ou incontrôlables et qui les dépassent voire les envahissent. Montrez-lui l’amour que vous avez pour lui sans jamais faire de différence entre vos enfants c’est la clé de leur réussite et de la vôtre.

      • Avant j’avais des principes et je jugeais les autres comme vous. J’ai. Aussi 3 enfants et je comprends la détresse de cette maman . Vous ne pouvez pas imaginer ce qu’ est un enfant qui pleure pour rien au quotidien. Je ne parle pas du petit voisin ou du neveu que l’on va garder de temps en temps mais de cet être qui est le votre qui en pleurant vous met face à vos échecs. Ne reportez pas vos frustrations de grossesse sur cette maman. Elle vient ici pour chercher des solutions elle a donc conscience que des solutions plus adapté existe. Elle n’a pas besoin de leçon de moral.

        • Merci Emilie.
          Vous m’avez enlevé les mots de la bouche!
          Jeune maman de deux garçons, comme toutes je bénis le ciel pour ces deux petits êtres adorables. Je comprends totalement cette maman qui se sent dépassée et vient chercher notre aide et réconfort plutôt que des reproches culpabilisants. Elle ne fait pas ça de gaieté de coeur, alors éviter ce genre de propos à l’avenir, surtout tant que vous n’aurez pas encore vécu la grossesse, la maternité et toute la complexité qui accompagne ces états. Courage à toutes les mamans pour réussir à ne céder à aucune violence dans les situations difficiles!

        • Tout à fait d’accord avec vous Edaumie ! Je suis aussi une mère de 3 enfants.

  3. Mon fils de 2ans fait des colères et pleur pour a rien. Il est en plein dans sa phase du non ! Le moindre fait et geste procure frustration et crise de pleurs qui peuvent durer plus d 1h ! J ai beau respecter toutes les précautions : rester calme, lui parler lentement a sa hauteur, expliquer les choses, vouloir le consoler et lui faire des calins,…. mais il est dans le refus complet d ouverture ! Que reste t il a faire dans ce cas !!!!??

  4. Ma fille de 4 ans 1/2 pleure sans cesse et pour un rien. Ca fait déjà qq mois que ca dure et bien sur c’est amplifié quand elle est fatiguée. Elle est en MS cette année et donc ne fait plus la sieste l’après midi. Ce nouveau rythme est dur pour elle !
    Bref en ce moment c’est crise de larmes sur crise de larmes.
    J’ai toujours essayé d’appliquer au mieux les principes de la parentalité positive mais j’avoue que ces dernières semaines je craque ! dès qu’elle se met à pleurer j’ai envie de lui crier dessus pour qu’elle s’arrête! je suis fatiguée de lui faire des câlins, de mettre des mots sur ces sentiments etc etc pendant la crise. J’ai envie de m’isoler pour ne plus entendre ses pleurs ! j’ai l’impression que oui elle finit par s’arrêter qd je m’occupe d’elle calmement pendant la crise et pour elle s’est plus respectueux mais je n’ai pas l’impression que ca change quoique ce soit aux raisons de ses pleurs ou à leurs fréquences.
    Je suis vraiment à bout (au moins 4 crises aujourd’hui !).
    (Pas de pb médical détecté)
    Je viens de lire ca “Si vous trouvez que votre enfant réagit trop fortement dans certaines situations, vous pouvez le lui dire gentiment. Par exemple, s’il pleure intensément parce que sa figurine ne tient pas debout et que vous avez l’impression qu’il pleure la mort d’un être cher, dites-lui calmement que c’est trop. Ayez une attitude positive, aidez-le à se calmer et tentez de dédramatiser la situation.” oui certes … mais comment ? et pour quels résultats ? j’ai pas l’impression que ca change quoique ce soit chez ma fille …

    • Bonsoir Chris.
      Je viens de lire votre appel au secours, je viens pour témoigner et vous envoyer un message d’espoir.
      Je suis maman de deux enfants: un garçon de 10 ans et une fille de bientôt 9 ans. Rien qu’aujourd’hui ma fille a pleurer 6 fois et mon fils a pleurer 3 fois. Mon compagnon et moi-même sommes au bout du rouleau. Nous ne faisons que crier et être sur les nerfs, 7 jours sur 7. Nous n’en pouvons plus. Notre fils passe au collège l’année prochaine et nous craignons pour lui qu’il ne se fasse dénigrer par ses camarades. Ce n’est pas faute de lui dire, mais rien n’y fait.
      Ma fille ne fait que de me répondre et m’envoyer balader, je lui ai déjà dis que je n’étais pas sa copine mais rien n’y fait.
      J’espère pour vous que votre fille ne suivra pas les traces de nos deux enfants.
      Dès que l’on essaye de lâcher du leste ils en profitent et nous sommes obligés de sévir. Nous ne jouons jamais en famille, nous ne faisons jamais de sorties, etc,etc….
      Je vous souhaite bon courage pour la suite.

  5. unefamilleecuelle

    Je suis maman de deux petites filles de 3 ans et 16 mois et enceinte de 6 mois. Je fais l’école à la maison, donc elles sont tout le temps avec moi. La journée tout se passe bien. Ma fille ainée est curieuse, aime apprendre, jouer et est autonome. Mais dès que le papa est là c’est à dire le soir et les week end ou dès qu’une autre personne est présente, elle fait des crises tout le temps, elle fait le bébé et ne veut rien faire toute seule. Quand il y a le papa c’est vrai que je lui passe la main car j’ai besoin de me reposer, mais je n’en peux plus. Je ne sait plus quoi faire.

  6. Bonjour, vous avez bien tenté
    Mais quand bien même je passe la journée à la câliner la serrer dans les bras
    Ça change rien
    Donc vos conseils ne s’appliquent pas sur mon cas.
    Et elle n’a qu’un an elle ne peut pas canaliser autrement que par pleur donc moi en attendant je suis perdue

  7. mon fils lui pleure et casse tout dans la maison maintenant j ai decider de laisser crier car je suis a bout

  8. Bonjour , jai reguarder un peut votre blog aussi une ou deux video youtube , je suis maman d une petite fille de 1 ans . Je nai pas pour habitudes de commenter les video , mais la c est le ras le bol de voir encore une maman montessori qui crois encor tous connaitre mieux que les autres , votre facon de voir les chose vous conviens mais ne conviens pas a tous les enfants ni tous les parents. Ce n est Pas ce qu il y a de meilleur pour un enfant . J etait dans ” une famille epanouie ” , mes parents n utilisaient pas du tous cette pedagogie , a mes yeux c est un phénomène de mode et une secte manipulatrice . Ce qui me derange reellement cest qui vous pensez tous savoir alors que non et il faut aprendre a respectez les autres maman qui son des maman geniale aimante et bienveillante . Et qui peuvent aussi vous aprendre des chose . Le but ce n est pas que notre enfants soit avancee etc , c est qu il sois heureux epanouie et que ce sois une personne bien. Chaque enfants est differents et unique vous devez le savoir.

  9. Moi aussi, j’ai un petit garçon qui«crise» très régulièrement, surtout quand il est frustré. C’est très déroutant, parce qu’on se dit «mince, j’ai du raté quelque chose», mais après avoir mis en place tout un tas de système, non, nous ses parents ne sommes pas le problème, et lui non plus d’ailleurs ! Inutile de culpabiliser qui que ce soit donc. Quand Soren crise, déjà il est exclu (quand c’est possible évidemment), le lien familial repose sur la tranquillité de tous. On ne discute plus pendant la crise, inutile, personne n’est dans les bonnes dispositions, on parle après. Après, c’est pas une recette miracle hein, on est des gens normaux, on fait ce qu’on peut… Depuis hier et un tel pétage de plomb que son papa est parti à l’école sans lui (parce que c’est aussi ça la vie, faut assumer les conséquences de ses actes même quand on a 4 ans), nous avons mis en place un système de post-it : il a eu deux bonhommes moches :-(, mais aussi deux bonhommes verts :-) pour avoir rangé sa chambre et mangé correctement. Il était furax pour les moches, très fier pour les verts, et la journée s’est bien finie. J’espère que ça durera. Ma fille de 9 ans qui était une pignouse a beaucoup changé depuis qu’elle fait du sport et qu’elle s’éclate, alors rien n’est perdu !

  10. Bonjour. Ma fille de 3 ans et demi choline des le réveil.. pour rien… tt ce qu’elle demande c’est en râlant…Je fais la sourde. Oui explique comment demander. Oui propose des câlins (quelle refuse 70 %du temps)…
    J avoue quelle me met tellement a bout que je commence à vivre une sorte de burn out. J’ai perdu tte patience … Je cherche actuellement à fuir ma vue de famine le plis possible
    Je me sens heureuse quand je suis loin d elle…elle ne manque plus..J’ai essayé aussi des formes des séances de kinesio…bref je suis perdue et regrette carrément d être mère
    Je n’ai plus de plaisir à l occuper d elle ..

    • Bonjour, je travaille dans la protection de l’enfance et suis moi même maman de deux enfants. je sais au combien il est difficile d’élever des enfants. nous faisons de notre mieux. si les difficultés persistes, il ne faut pas hésiter demander de l’aide, la PMI est là pour vous donner des conseils. Les assistantes sociales peuvent également vous aider, vous aiguiller. Nous sommes loin de l’époque ou les assistantes sociales plaçaient les enfants. Leur travail est justement d’aider les parents pour que cela se passe mieux avec leurs enfants et qu’ils ne le paient pas plus tard à ‘adolescence…

    • Tiens bon Scohy!!, je sais ce que c’est, les petits on cette capacité à nous pousser à bouts… ne lâche pas ta petite il y a des choses qui ne se rattrape pas, mais confie la au papa, ou à une mamie,, un papi, qu’importe, passe le relais et demande toi qu’est ce qu’elle touche en toi…?Mon petit m’a permis de découvrir que je n’étais pas si patiente et aimante que je le pensais, je peux dire que je suis colérique et têtu et que du coup il me ressemble: ce qui m’énerve,ahaha, voilà c’est souvent ça le plus agaçant c’est que ce qui nous agace chez eux ce sont nos propres limites…mais il faut garder à l’esprit que la meilleur maman c’est SA maman, pas celle des bouquins que nous ne serons jamais!

  11. Bonjour,

    Je rejoins tout à fait le témoignage de Chris qui date de 2016 ! D’ailleurs, pourriez-vous me donner de vos nouvelles ? Car je vis la même chose en ce moment avec ma fille de 4 ans qui a toujours beaucoup pleuré. J’essaie, depuis sa naissance, d’être calme, patiente et bienveillante. C’est épuisant parfois. J’essaie toujours d’anticiper les crises, de la comprendre, de la consoler. Mais parfois, elle ne veut même pas se calmer dans mes bras, elle qui est pourtant très câlin. Donc je n’ai aucune solution quand elle refuse d’être consolée. Les pleurs envahissent notre quotidien, surtout depuis qu’elle ne fait plus de sieste à l’école, c’est dur. Pourtant, elle a un rythme de vie bien calé et elle se couche à 20h00. Il faut du temps je pense, il faut que ça passe car tout cela est dû à leur incapacité à gérer leurs émotions… Je le sais et pourtant, cela m’épuise… Je pense que c’est à moi d’apprendre à gérer mon stress et mon énervement… Je remarque aussi que quand je vais bien, quand je suis ris et que je suis détendue, elle est beaucoup plus calme… Nos enfants sont de vraies éponges. Peut-être que leurs comportements inadaptés reflètent parfois notre mal être personnel… C’est dur de le reconnaître.

  12. Je suis entièrement d’accord avec vous Aurélia !!! +1 pour ce commentaire qui me parle complètement !!

  13. Bonjours,
    Voila je sui maman d’un garçon de 2 ans bientot et la depuis a peut pres octobre dernière il passe son temps a pleurer crier pour je ne sais quelle raison jai beau me metre a sa hauteur lui demander se qu’il veux ou meme essayer de savoir se quil ne va pas il cris encore plus…
    Je vous raconte une journée type… des le reveille le temsp de lui préparé son lait il pleur une fois que je lui es donner que je fait mon café il pleure… il narrive pas avec cest jouer il pleure ou meme il cris…
    Le repas arrive il viens seul ver sa chaise il pleure… entre chaque fourchette il pleure pour le pot cedt exactement pareil il pleure toujours…. la sieste il pleure reveiller de la sieste il pleure quand il joue seul il pleur aussi meme quand on joue tout les deux il pleure aussiet pour la douche cest pire jallume leau il nest meme pas rentrer dans la douche quil pleur deja…. je ne sais plus quoi faire…..si vous avais des conseil jarrive plus a gerer la…..

  14. Amélie, comme je vous comprends et je compatis! Je suis exactement dans la même situation que vous, mais mon fils a seulement un an !! (Ce qui m’inquiète pour les mois à venir!!).
    Il pleure également toute la journée, au réveil, au moment de manger, au bain, si je le pose par terre, pour jouer, pour dormir etc… je ne sais plus quoi faire on plus!

  15. Mon fils a 16 mois, il fait les mêmes réactions que Amelie. (lectrice précédente) Il est le dernier d’une fratrie de 3 enfants. Il pleure du réveil au couché, par exemple des que je coiffe, Caline ses sœurs, si il n’arrive pas à faire ceux qu’il veut il se jette par terre… Que les sœurs soit la ou pas la c’est pareil, je ne peux rien faire. Je suis usé. Je ne sais plus quoi faire. Bien sûr à la crèche ça se passe très très bien. Vous les parents, Avez vous trouvé des solutions ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.