Bur-out parental

Burn-out parental : 5 précieux conseils pour le reconnaître et s’en sortir

Le burn-out parental : qu’est-ce que c’est et comment le soigner ?


Le temps de la grossesse est nécessaire pour permettre au fœtus de devenir un bébé capable de survivre en dehors du ventre de sa maman. Ces neuf mois offrent aussi le temps aux futurs parents de se familiariser avec un nouveau monde : celui de
la parentalité.


Toutefois, ce délai est-il vraiment suffisant pour transformer un couple d’amoureux en parents aguerris ? Le nouvel équilibre imposé par l’arrivée d’un enfant peut parfois entraîner
fatigue physique et émotionnelle, sentiment de surmenage et stress vis-à-vis de cette nouvelle vie. Cela conduit parfois jusqu’au syndrome de burn-out parental. Il peut survenir à différents moments de votre vie de parents et c’est la raison pour laquelle il est essentiel d’apprendre à en repérer les signes afin de le prévenir et le soigner.

 

1. Le burn-out parental : qu’est-ce que c’est et comment le repérer ?


Ce phénomène est à distinguer du
baby-blues, qui survient quelques jours après la naissance de bébé dû à la chute d’hormones ou de la dépression, qui fait état d’un syndrome plus généralisé.
«
Le burn-out parental est un syndrome qui touche les parents exposés à un stress parental chronique en l’absence de ressources suffisantes pour compenser » comme l’explique le site dédié à cette problématique. Cette page référence d’ailleurs 4 facteurs caractéristiques : 

  • l’épuisement du parent, qui est tant émotionnel que cognitif et parfois même physique. Un mal-être qui accentue la désagréable impression de n’avoir plus aucune énergie pour rien ni personne ;
  • la saturation et la perte de plaisir, qui se matérialise par une grande irritabilité, l’impression d’être surmené. On ressent que le rôle de père ou de mère est une véritable contrainte
  • la distanciation affective avec les enfants, due à tous les problèmes énumérés précédemment, le parent met une distance avec son enfant, car il se sent incapable de s’engager émotionnellement ;
  • le contraste, entre le père et la mère que l’on voudrait être et celui que l’on est effectivement. Cela fait grandir un sentiment de culpabilité qui accentue le mal-être.

Vous vous reconnaissez dans certains des critères énumérés précédemment et vous vous questionnez sur votre état émotionnel actuel ? Vous pouvez réaliser un test gratuit pour savoir si vous êtes concernés. Ce questionnaire, réalisé par Isabelle Roskam, docteure en Sciences Psychologiques et professeure en psychologie du développement et Moïra Mikolajczak, docteure en Sciences Psychologiques et professeure en psychologie médicale et de la santé, pourra vous servir de diagnostic préliminaire.

 

2. Distinguer les premiers signaux d’alerte 


En France, 5 à 8% des parents seraient touchés, selon Moïra Mikolajczak. Les réseaux sociaux et le confinement ont d’ailleurs largement participé à amplifier ce phénomène. Effectivement, Instagram et Facebook sont devenus les vitrines d’une parentalité positive parfaite et idéalisée. Ce qui a pour effet d’accentuer le sentiment de culpabilité du couple confronté à la comparaison quotidiennement derrière leurs écrans.

Le confinement a, lui aussi, eu tendance à renforcer le malaise en enfermant et en isolant les familles. Cela a parfois mis le bien-être de parents à rude épreuve, et certains sont sortis de cette crise sanitaire dans un état psychique inquiétant.

Certains symptômes sont spécifiques de ce sentiment de surmenage : 

  • crises d’angoisse,
  • fatigue et stress,
  • perte d’estime de soi,
  • dévalorisation parentale, 
  • nervosité émotionnelle,
  • culpabilité, 
  • distanciation affective,
  • perte de bienveillance et d’objectivité,
  • etc.    

Ce sont autant de témoins d’un besoin d’être aidés et accompagnés dans cette période difficile.

 

3. S’en sortir en identifiant les causes


Nous l’entendons souvent : dans la vie, tout est une question d’équilibre ! La sérénité et le bien-être familial ont aussi besoin de mettre en balance certains facteurs pour s’installer durablement. Le burn-out parental survient justement lorsque cette égalité s’étiole. 

Pour illustrer ces propos, Moïra Mikolajczak a proposé l’illustration suivante :

Processus étiologique Moïra Mikolajczak bunr out parental

Si les difficultés rencontrées par le père et la mère ne sont pas compensées par le soutien de leurs proches, alors ce déséquilibre peut mener à cette pathologie. De votre côté, pensez-vous être suffisamment soutenus ? Partagez-vous les tâches de façon à préserver votre santé psychologique ? Votre charge mentale est-elle supportable ? Toutes les réponses à ces questions vous donneront des pistes d’amélioration à mettre en place au sein de votre foyer.

 

4. Traiter l’épuisement parental en se faisant accompagner

Le soutien des proches

Se sentir seul face à l’organisation des tâches quotidiennes participe grandement à l’épuisement familial. C’est la raison pour laquelle, lorsque vous le pouvez, il est essentiel de faire appel à vos proches pour vous soutenir. Cette aide vous permet d’entrevoir une issue lorsque vous vous sentez fatigués nerveusement et physiquement. De plus, confier vos enfants à des personnes de votre entourage vous permet de lâcher prise en toute sérénité grâce à la confiance que vous placez en eux. 

L’accompagnement des professionnels

Vers qui vous tourner lorsque vous vous sentez fragiles émotionnellement ? Le burn-out parental est un problème sérieux que vous devez prendre en charge pour le surmonter. Pour cela, adressez-vous à votre médecin pour lui faire part de vos difficultés. Il saura vous guider vers une équipe de professionnels compétents capables de vous accompagner : psychiatres, psychologues, PMI, services d’aide à la personne, etc. Il existe en France des solutions médicales, mais aussi sociales qui pourront vous être d’un grand secours. 

Les ressources du Net

Aujourd’hui, grâce à internet, de nombreuses ressources existent, pour vous aider à sortir de ce stress chronique. Amélie et Fabien Blot, à travers leur entreprise Famille Épanouie, proposent d’ailleurs un podcast, un blog et même un programme afin de conforter et rassurer les jeunes parents dans leurs nouveaux rôles.

Ces différents formats sont d’une grande richesse dont il ne faut pas sous-estimer les bienfaits sur le niveau de stress. Effectivement, il s’agit d’un autre type de soutien grâce aux témoignages de ceux qui sont passés par là avant vous.

 

5. Retrouver des centres d’intérêt en dehors de la parentalité


Pour dépasser ce problème, prendre du temps pour soi est essentiel. L’association
Vaincre le Burn-out avertit du danger qui consiste à exclure tous les autres lieux d’intérêt en dehors du rôle de parents. Le risque principal est d’aggraver la sensation d’isolement et, de fait, le stress émotionnel. 

Pour y remédier, il est indispensable de ne pas surinvestir son rôle au sein du foyer et de s’allouer du temps en dehors du cocon familial. Cela permet de couper avec les obligations parentales. Saisissez les occasions de faire une séance de sport, d’aller au restaurant, de voir vos amis, de faire des exercices de relaxation… Tous les prétextes sont bons pour prendre soin de vous et ainsi, préserver votre famille !

 

À présent, vous avez toutes les indications pour reconnaître le burn-out parental. Identifiez ce qui doit être changé dans votre organisation familiale et demandez de l’aide, à vos proches et à des professionnels, si vous en ressentez le besoin. Vous n’êtes pas seul et il existe différentes solutions d’accompagnement pour vous aider à vous sortir de cet état d’épuisement.

 

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil aux différents programmes et ateliers proposés par Famille Épanouie ou à vous inscrire à la newsletter.

Auteur : M. CLAVERIE

 

Sources :

About Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

C'est offert ! 

Le pack

Famille Epanouie

TRANSFORMEZ VOTRE VIE DE FAMILLE GRâCE A LA MAGIE DE LA PARENTALITé POSITIVE

  • * Le guide des 7 secrets de la parentalité positive
  • * Le planning des repas pour la famille
  • * Comment se faire obéir sans crier (vidéo)
  • * Garder une maison propre avec des enfants (vidéo)
  • * La pédagogie Montessori au quotidien (vidéo)

S'inscrire à la prochaine Conférence en ligne gratuite sur l'éducation positive