Lorsque nous avons commencé à nous renseigner sur les méthodes d’éducations positives et bienveillantes, c’est à dire celles qui sont à l’écoute des besoins de l’enfant et qui le respecte en tant que personne à part entière, le nom du Docteur Thomas Gordon est rapidement arrivé au cœur de nos recherches.

Cet article aborde les principes de l’écoute active repris dans le livre de Thomas Gordon : “Parents efficaces : les règles d’or de la communication entre parents et enfants” (que nous vous conseillons de lire). Avec qui peut on pratiquer l’écoute active ? Comment la pratiquer ? Quels sont les avantages de ce type de communication ? Autant de réponses que la méthode Gordon  apporte et qui assure une meilleure relation entre parents et enfants.

Avec qui peut-on pratiquer l’écoute active ?

L’écoute active, au sens propre du terme, est praticable avec toutes les enfants sachant parler et penser. Étant donné qu’elle est basée sur un dialogue mettant le parent en situation d’empathie face à l’enfant il est primordial que l’enfant puisse s’exprimer avec des mots.

Cependant, un autre type d’écoute active peut être pratiqué avec les nourrissons et les enfants n’ayant pas encore acquis la parole. J’y reviendrai plus tard en bas de l’article.

En quoi consiste l’écoute active ?

L’écoute active permet d’écouter un enfant qui rencontre un problème face à une situation et l’aider à trouver la solution par lui même. Par exemple lorsqu’il se fâche avec son frère, sa sœur ou un ami, lorsqu’il ne comprend pas une nouvelle notion à l’école, lorsqu’il refuse de faire quelque chose.

L’écoute active se fait par le biais de l’empathie, c’est à dire que l’on se met à la place de l’enfant pour décoder au mieux le message qu’il fait passer. On reformule alors ces propos pour l’encourager à se confier d’avantage, et tout en le laissant s’exprimer librement il va, de lui même, trouver une solution à son problème; dans les cas ou il n’y a pas de solution réelle à apporter, l’écoute active permet à l’enfant d’exprimer ses sentiments tout en se sentant écouté et compris par son parent. Il décharge son émotion dans un climat de confiance et il pourra passer à autre chose sereinement.

Les 6 règles à respecter pour une écoute active de qualité

1. Écouter son enfant

Il faut être à 100% dans l’écoute de l’enfant, si vous faite autre chose en même temps, l’enfant  sentira que vous n’êtes pas pleinement disponible pour écouter “son” problème et il finira par se refermer et clore la discussion sans être allé au bout de son émotion.

2. Vouloir aider son enfant

Il faut que votre envie d’aider l’enfant à résoudre son problème se sente. Si vous essayer d’amener l’enfant à penser comme vous voudriez qu’il le fasse, l’écoute active n’aura plus aucun effet bénéfique.

3. Accepter les sentiments de son enfant

La démarche doit être purement et simplement empathique, vos propres sentiments et jugements ne doivent pas intervenir dans l’écoute active. Il faut accepter que l’enfant puisse avoir ses propres sentiments et sa propre façon de penser, même s’ils sont différents des vôtres.

4. Faire confiance à son enfant dans sa capacité à trouver des solutions par lui-même

Il est nécessaire de laisser l’enfant éprouver ses propres sentiments et de lui faire confiance dans sa capacité à les gérer. Il est étonnant de constater que les enfants sont des mines de ressources et que bien souvent ils résolvent leurs problèmes rapidement et en toute simplicité.

5. Accepter la modification des sentiments de son enfant

Il ne faut pas s’effrayer si l’enfant éprouve des sentiments violents et extrêmes par rapport à une situation. Il ne faut pas oublier qu’il est en train de se construire et qu’il ne lui est pas toujours évident de faire la part des choses. Il est très fréquent d’entendre un enfant dire qu’il est fâché à vie avec son ami(e) et les voir jouer à nouveau ensemble deux jours après comme si de rien n’était.

6. Considérer son enfant comme une personne à part entière

Il est important de laisser l’enfant exister par lui même. Il est normal qu’il ait sa propre façon de penser, qu’il émette ses propres jugements et qu’il ait ses propres interrogations. C’est en acceptant ses notions que vous aiderez l’enfant à résoudre ses problèmes par lui même.

Les bienfaits de l’écoute active

– L’écoute active permet à l’enfant de se “libérer” des sentiments négatifs en les exprimant. Après avoir exprimé ce qu’il a sur le cœur, l’enfant est soulagé et passe plus facilement à autre chose.

– L’écoute active aide l’enfant à réduire sa peur des sentiments négatifs. En l’écoutant et en le comprenant, le parent montre à son enfant qu’il a le droit d’être fâché, en colère, épuisé, démotivé… que se sont là des sentiments “normaux” et qu’une solution pour résoudre le problème peut être trouvée.

– L’écoute active renforce la relation parent-enfant. Le fait de se confier à son parent prouve une grande confiance en lui. C’est un moment d’échange qui soude les parents et les enfants, qui crée des liens forts entre eux ainsi qu’une belle complicité.

– L’écoute active aide l’enfant à trouver les solutions aux problèmes par lui même. Le fait de parler ouvertement de son problème aide l’enfant à mieux le percevoir et de trouver ainsi plus facilement la solution pour le résoudre.

– L’écoute active amène l’enfant à être plus réceptif aux messages de ses parents. Lorsque l’enfant est écouté, considéré et respecté c’est tout naturellement qu’il en fait de même avec les autres, et notamment avec ses parents. L’écoute active assure un climat serein dans le foyer.

L’écoute active chez les tous petits

ecoute_active_bebe

Il est tout à fait possible de pratiquer une sorte d’écoute active avec son bébé. Elle ne s’appelle pas “écoute active” car ce ne sont pas vraiment les mêmes procédés qui sont utilisés. Cela passe par la compréhension des messages non verbaux qu’émettent les enfants avant de savoir parler et penser par eux-mêmes (donc de nourrisson jusqu’à 3 ou 4 ans).

Avec un nourrisson, cela commence par ne pas le laisser pleurer. Car lorsque l’enfant pleure il communique (c’est le seul moyen qu’il a pour le faire). Il est donc nécessaire de le prendre dans ses bras, de le bercer et de chercher d’où peut venir son mal être (faim, froid, chaud, couche mouillée, fatigue, besoin de câlin…). Souvent lorsque son besoin est assouvi, l’enfant arrête de pleurer et c’est à ce moment que le parent comprend qu’il a réussi à bien décoder le message envoyé par l’enfant.

Avec des bébés un peu plus grand, c’est à dire qui marchent mais ne parlent pas vraiment, il faut également prendre le temps de répondre à leurs pleurs et à leurs demandes. Il faut leur offrir la possibilité de montrer leurs sentiments négatifs ou ce qu’ils veulent pour assouvir leurs besoins. Il est très important de prendre en compte leurs besoins et de leur offrir une grande qualité d’écoute.

Avec notre petit Arthur (17 mois), nous pratiquons les prémices de l’écoute active et nous sommes convaincus que notre qualité d’écoute et notre attention l’aide à se développer, à communiquer, à prendre confiance en lui et à avoir confiance en nous.

Nous espérons que cet article vous à permis de bien comprendre la démarche de l’écoute active. N’hésitez pas à nous faire partager vos expériences sur le sujet.

A très bientôt,

Amélie

Amelie Blot
À propos de Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : “quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !”. Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui “était” en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d’éducation respectueuse et bienveillante. J’espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l’épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

Articles similaires
Je ne passerai plus après mon bébé

Lorsque je suis devenue maman, la chose qui a été la plus dure pour moi, au delà de mes difficultés à Lire plus

Qu’est-ce que l’Éducation Positive en 7 Points Clés ?

On entend beaucoup parler ces derniers temps d'éducation positive et bienveillante. Ces grands concepts se font de plus en plus Lire plus

Communication Non Violente (CNV) : Les Bases

Combien de fois, suite à un comportement que l'on juge indésirable de la part de son enfant ou d'un autre Lire plus

Mes 5 meilleurs livres pour adultes

Aujourd'hui, j'aimerais te présenter les livres pour adultes que j'ai lus et que j'ai aimés cette année. Lorsque nous offrons Lire plus

Comment Être une Bonne Maman ?

C'est quoi être une bonne maman ? Et selon qui, quelles normes ou quelles valeurs ? Est-ce que l'éducation que Lire plus

10 Conseils Pour Voyager Avec Des Enfants

Tu envisages de partir en voyage avec tes enfants. On aimerait tous vivre un trajet et un séjour sereins malgré Lire plus