Bébé, quand couper le cordon ombilical
Quand couper le cordon ombilical

Faut-il attendre pour couper le cordon ombilical après la naissance ?

Opt In Image
Es-tu abonné à la lettre Famille Epanouie ?

Si tu n'es pas abonné à La Lettre, je t'invite à faire l’essai ci-dessous en inscrivant ton prénom et ton email. Pour démarrer, tu vas recevoir mon guide des 8 idées reçus sur l'éducation de nos enfants.

Chaque semaine, je partage mes réflexions sur la parentalité positive, le maternage proximal ou encore la pédagogie Montessori.
Je partage également les activités pédagogiques que nous réalisons à la maison 🙂

L’usage veut que le médecin et/ou la sage-femme présent à l’accouchement coupe le cordon ombilical dès la naissance. C’est aussi bien souvent le papa qui a l’immense honneur de détacher la mère de l’enfant. Rôle qu’on lui prête aussi (un peu trop à mon sens) durant les premiers mois, voire les premières années de la vie de bébé :-)
Je me lance dans la rédaction de ce post car je viens de voir passer un article sur le site “Journal de la Science” qui fait l’état des lieux d’une étude récente qui conclue que couper le cordon ombilical deux minutes plus tard favoriserait le développement de bébé. A la naissance d’Arthur, il y a maintenant plus de 2 ans, je mettais déjà quelque peu renseigné sur le bon moment pour couper le cordon ombilical. J’avais lu à droite et à gauche que c’était bien d’attendre un peu mais sans trop savoir pourquoi car bien souvent les informations médicales sont techniques pour un néophyte. Le problème ne s’est pas réellement posé à la naissance d’Arthur car il avait le cordon ombilical autour du cou. C’est donc la sage-femme qui l’a coupé directement.

A quoi est relié le cordon ombilical ?

À la naissance, le bébé est séparé de sa maman et du placenta par clampage et coupure du cordon ombilical. Le clampage, de l’anglais to clamp (pincer), intervient avant la section du cordon. La sage-femme clampe le cordon en deux endroits pour stopper la circulation sanguine.

Le cordon ombilical du bébé est clamper avec une pince
Clampage du cordon ombilical

Ce moment est alors un événement de transition importante. Le cordon ombilical reliant le fœtus au placenta, son clampage marque l’arrêt des échanges entre la mère et l’enfant. Le clampage du cordon ombilical marque une transition entre la période in utéro et la vie nouvelle. Le fœtus devient un bébé et la respiration aérienne s’installe. Ainsi le cordon ombilical n’a plus lieu d’être, et le placenta va pouvoir être expulsé. Pour info ou pour rappel, le placenta apporte, lors de la grossesse, les nutriments et le dioxygène dont le fœtus a besoin. Il évacue aussi le dioxyde de carbone et les déchets. Vous aurez compris toute l’importance qu’a le cordon ombilical dans le bon déroulement de la grossesse.
Quel est donc le bon moment pour couper le cordon ombilical après la naissance ?

Faut-il attendre pour couper le cordon ombilical?

La dernière étude en date a été mené par des scientifiques de l’Université de Grenade et de l’Hôpital Clinique San Cecilio de Grenade, et publiée par la revue Pediatrics. L’étude a été menée sur 64 femmes en bonne santé et ayant accouché à Grenade. Elles ont toutes eu une grossesse normale et un accouchement spontané vaginal. Pour la première moitié des 64 mamans, les médecins ont coupé le cordon ombilical seulement 10 secondes après l’accouchement, puis pour la seconde moitié, 2 minutes plus tard. Les résultats obtenus sont une augmentation de la capacité antioxydante pour les bébés dont le cordon a été coupé 2 minutes plus tard, avec à la clé une meilleure gestion des effets inflammatoires liées à l’accouchement. Le professeur Julio José Ochoa Herrera, de l’Université de Grenade, qui a mené l’étude explique que leur “étude démontre que la coupure tardive du cordon ombilical produit un effet bénéfique pour la capacité oxydative et réduit l’effet inflammatoire induit lors de l’accouchement, ce qui pourrait améliorer le développement postnatal du nouveau-né pendant ses premiers jours de vie”.

L’étude précédente avait été mené en 2013 par le Cochrane. Le Cochrane est une organisation internationale, indépendante à but non lucratif, dont le rôle est d’apporter des informations actualisées sur des interventions en santé. Ils ont répertorié et analysé une quinzaine d’étude portant sur le clampage précoce ou tardif du cordon ombilical. Les chercheurs ont analysé ces 15 études portant sur près de 4000 mamans et bébés et ont conclut qu’il y a des avantages potentiellement importants de clampage tardif du cordon chez les nourrissons nés à terme et en bonne santé, tels qu’un poids de naissance plus élevé, de meilleur taux d’hémoglobine (l’hémoglobine est une molécule de protéine présente dans les globules rouges et qui a pour rôle de transporter l’oxygène des poumons vers les tissus du corps et le gaz carbonique des tissus vers les poumons) , et l’augmentation des réserves de fer jusqu’à six mois après la naissance. L’étude Cochrane met cependant en balance un léger risque supplémentaire de photothérapie en cas d’ictère du nouveau-né. On l’appelle aussi Jaunisse.
Il faut cependant relativiser ce risque puisque lors de la précédente étude du Cochrane en 2008 sur le même sujet, les auteurs avaient noté
que 3% des nourrissons du groupe « clampage précoce » et 5% des nourrissons dans le groupe « clampage tardif » ont nécessité un traitement par photothérapie. En fait, il n’y a pas plus de risque de survenu d’un ictère, mais en cas d’apparition, il y a légèrement plus besoin d’un traitement pour le groupe clampage tardif.

Accouchement lotus, c’est quoi ?

Accouchement lotus

En faisant des recherches sur internet afin d’écrire cet article, j’ai découvert une pratique quelque peu étonnante, du moins que je ne connaissais pas: l’accouchement lotus. L’accouchement lotus, c’est le fait de ne pas couper le cordon… du tout !!! En fait, on laisse le cordon ombilical se détacher tout seul. Maman rentre à la maison avec bébé toujours attaché. Je ne vous explique pas la galère pour le mettre dans le siège-auto :-)
Pour les mamans pratiquant l’accouchement lotus, leur argument est que cela favorisait  un meilleur système immunitaire du bébé et une transition plus douce. Cependant, aucune étude n’est venue vérifier ces possibles bénéfices.
Par contre, je crois qu’au niveau développement affectif et confiance en soi, le fait d’être “collé” en permanence à sa maman est très bon pour le bébé. On est dans le maternage proximal +++ :-)

Placer bébé au niveau de la vulve de la mère

Toujours dans mes recherches, j’ai aussi lu dans LePlus du NouvelObs sur un article traitant de l’accouchement lotus que le professeur de gynécologie-obstétrique Philippe Deruelle indique que “le bébé qui vient de naître et dont on ne coupe pas le cordon ne doit pas être placé dans les bras de sa mère mais au niveau de sa vulve. En effet, suivant un principe de vases communicants, si on met le nourrisson plus haut que sa mère, au contact de sa poitrine, le sang descendra de l’enfant et reviendra dans le corps de la mère. En revanche, s’il est placé bas, par effet de pesanteur, le sang du placenta descendra jusque dans l’organisme du nouveau-né”.

D’ailleurs, lors d’une étude suédoise publiée en 2011, sur la mesure du taux moyen de ferritine à 4 mois (+45 % pour le clampage tardif), les enfants étaient maintenus pendant 30 secondes à environ 20 cm au dessous du niveau de la vulve avant d’être posés sur le ventre de leur mère.

En 2012, le Cochrane a mené une recherche dans les études disponibles sur l”intérêt de la position du bébé avant le clampage. Voici leur conclusion: “Aucun essai randomisé n’a évalué l’influence de la gravité sur la transfusion placentaire. Il est nécessaire de mener des essais randomisés bien conçus et à grande échelle pour déterminer si la gravité influence la transfusion placentaire lors de l’accouchement par voie basse et par césarienne et, le cas échant, si cela a un impact sur les résultats cliniques à court et long terme du bébé et de la mère”.

Pour faire simple, aucune étude ne démontre qu’il soit nécessaire de positionner le bébé plus que la maman avant de couper le cordon ombilical. Aucune étude ne le démontre car cela n’a jamais été étudié.

Mon avis sur le clampage du cordon ombilical

Les différentes études que j’ai pu lire semble faire consensus sur le sujet. Attendre au moins 2 minutes avant de couper le cordon ombilical est certainement le meilleur choix pour le bébé et la maman. Pour un bébé né à terme en bonne santé, rien ne semble justifié de couper le cordon dans les premières secondes de la naissance.
Je crois aussi qu’il est important de garder au maximum le côté naturel de la naissance. N’oublions pas que c’est un acte naturel et non pas un acte médical, quand tout se passe normalement bien entendu. Dès sa naissance, bébé remonte naturellement le ventre de la maman pour y chercher le sein, donc quid d’une position (naturelle) sous la vulve avant de couper le cordon.

Références

The Timing of Cord Clamping and Oxidative Stress in Term Newborns. Javier Díaz-Castro, Jesús Florido, Naroa Kajarabille, María Garrido-Sánchez, Carmen Padilla, Catalina de Paco, Luis Navarrete and Julio J. Ochoa. Pediatrics 2014;134;257; DOI: 10.1542/peds.2013-3798

Palethorpe RJ, Farrar D, Duley L.  Alternative positions for the baby at birth before clamping the umbilical cord.  Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 2. Art. No.: CD007555. DOI: 10.1002/14651858.CD007555.pub2

Andersson O et coll. : Effect of delayed versus early umbilical cord clamping on neonatal outcomes and iron status at 4 months: a randomised controlled trial.

http://docnum.univ-lorraine.fr/public/SCDMED_MESF_2010_FRAPPEAU_LUCIE.pdf

Cochrane Database Syst Rev. 2013 Jul 11;7:CD004074. doi: 10.1002/14651858.CD004074.pub3. Effect of timing of umbilical cord clamping of term infants on maternal and neonatal outcomes. McDonald SJ1, Middleton P, Dowswell T, Morris PS.

About Fabien Blot

Dès la naissance d'Arthur en octobre 2012, j'ai passé beaucoup de temps à lire et à m'informer sur tout ce qui se rapproche à la parentalité. Le fruit de tout ce travail m'a amené à choisir des valeurs de maternage maximal, d'écoute, d'empathie éducative et de négociation. Je pense que pour bien accompagner ses enfants, il faut connaître et respecter les étapes de son développement naturel. Je pense que l'éducation peut se faire sans récompense et sans punition.

7 7 commentaires

  1. Ah le mythe du sang qui redescend dans le placenta, ou du placenta qui “aspire” le sang du bb … en voilà un qui est coriace (comme tant d’autres conneries en obstétrique)

    partout dans le monde, le cordon est souvent coupé tardivement, et la mère ne se trimballe pas avec le bb au niveau de sa vulve … les pb qui surviennent 9 fois sur 10 viennent bien plus de pb d’hygiène de l’outil qui coupe le cordon que du prétendu sang qui redescend …

    Quand mon dernier est né, je l’ai pris dans les bras et on est resté un bon moment alors que le cordon battait encore … et ?

  2. Petite précision, le cordon relie le bébé à son placenta … pas à sa mère ! De fait, dans le cas des bébés lotus ils restent reliés à leur placenta le temps que le cordon sèche et tombe, mais en aucun cas à la mère, le placenta restant naturellement expulsé après l’accouchement.

    Sinon le cordon n’est pas non plus obligatoirement coupé parce qu’autour du coup, bien souvent il est simplement dégagé et puis voilà .

  3. Mon loulou est né à la maison et on a attendu que le cordon cesse de battre pour le couper. Je n’ai pas la notion du temps mais ça faisait bien plus de 2min qu’il était né quand on l’a coupé. Peut être 10 ou 15 ? En tout cas pas besoin de se précipiter ;) et il avait le cordon enroulé autours du coup mais la sage femme l’a dégagé pendant l’accouchement

  4. Comme vous Lothie, nous avons fait le choix de l’accouchement à domicile pour notre fille, Célestine, et avons attendu une bonne dizaine de minutes pour couper le cordon.
    Un élément qui m’a également semblé très important pour ces premiers moments de vie et que nous n’avons pas lavé notre enfant durant ses trois premiers jours pour protéger sa peau et conserver le vernix. Nous sommes restées toutes les deux peau à peau, enroulées d’une couverture très douce la majorité du temps. Je souhaitais conserver le placenta pour planter un arbre à la naissance de Célestine mais comme c’était au mois de décembre le sol était gelé! Nous mettrons donc en pratique cette expérience pour la naissance de notre seconde fille prévue fin juin et en profiterons pour planter deux arbres fruitiers ;-)

    • Bonjour Marie,
      Quelle belle histoire que la votre et celle de votre première fille !
      En effet, le vernix est très important pour la peau des nouveaux-nés, il a toutes les caractéristiques hydratante, protectrice et nourrissante dont la peau des bébés à besoin.
      Nous vous souhaitons pleins de bonheur et un bel accouchement pour votre seconde fille.
      A très bientôt,
      Amélie

  5. Bonjour, je suis maman d’une petite fille qui aura bientôt un an! Nous avons accouché à la maison, c’est merveilleux pour suivre le rythme de la maman et du bébé! Je me rappelle de la première heure qui a passé pour moi à la vitesse de l’éclair… au bout de 52 minutes de peau à peau avec notre petite Laura, c’est la sage-femme qui m’a dit: Édith, c’est le temps de sortir le placenta! Laura est resté connecté à celui-ci pendant au moins tout ce temps!
    Un truc pour les mamans qui accouchent l’hiver! Gardez le placenta au congélateur pour le printemps suivant!
    Bravo pour votre blog! Très intéressant!
    Longue vie!

    • Bonjour Edith,
      Merci pour vos encouragements et surtout pour votre magnifique témoignage.
      Nous vous souhaitons pleins de bonheur en famille.
      A très bientôt,
      Amélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.