Retour à la maison avec bébé

Comment préparer un retour anticipé à la maison avec bébé ?

Opt In Image
Es-tu abonné à la lettre Famille Epanouie ?

Si tu n'es pas abonné à La Lettre, je t'invite à faire l’essai ci-dessous en inscrivant ton prénom et ton email. Pour démarrer, tu vas recevoir mon guide des 8 idées reçus sur l'éducation de nos enfants.

Chaque semaine, je partage mes réflexions sur la parentalité positive, le maternage proximal ou encore la pédagogie Montessori.
Je partage également les activités pédagogiques que nous réalisons à la maison 🙂

Votre terme approche et vous avez hâte de faire votre première rencontre avec l’enfant que vous portez et que vous chérissez déjà tant ? Vous avez envie de vivre ces moments merveilleux en toute quiétude et en toute intimité, mais la maternité ne vous semble pas forcément être un endroit approprié pour cela, bien qu’aujourd’hui, les maternités fassent de nombreux efforts pour respecter au maximum l’intimité des familles. Vous appréhendez alors la durée de votre séjour à la maternité ? Vous aimeriez pouvoir anticiper le retour à la maison avec bébé ?

Pour notre premier enfant, Arthur, nous n’étions pas préparé à un retour anticipé à la maison avec lui. Du coup j’ai passé 4 nuits et 5 jours à la maternité, dont ma première nuit avec mon bébé dans une chambre double avec l’enfant de ma voisine de lit qui n’a pas arrêté de pleurer. Je sais que je ne  suis pas la plus à plaindre car beaucoup de femmes passent leur séjour entier en compagnie d’une voisine de chambre, mais cette expérience m’a fait réaliser à quel point se retrouver dans le cocon de sa maison était important.

Dans quels cas le retour à la maison avec bébé peut être anticipé ?

La maternité sera plus encline à vous laisser sortir dans les cas suivants :

– Vous et votre bébé êtes en bonne santé
– Votre accouchement c’est bien passé, c’est à dire par voie basse et sans complications particulières
– La mise en place de l’allaitement semble très bien se passer
– Vous êtes à l’aise avec votre bébé
– Vous avez le moral et êtes en forme (comme on peut l’être après un accouchement !)
– Votre bébé ne présente aucun risque particulier (comme la jaunisse ou autre infection)
– Vous avez déjà anticipé et surtout préparé votre retour à la maison et en avez fait part au personnel médical de la maternité
– Vous avez préparé un « projet de naissance »

Dans certains cas, cela peut être plus compliqué d’anticiper le retour à la maison avec bébé :

– Césarienne
– Pathologie du nourrisson
– Fatigue extrême de la maman
– Courbe de poids de bébé qui chute dangereusement

Le personnel soignant, ne voulant prendre aucun risque, peut trouver toutes sortes d’arguments pour vous garder sous surveillance.

C’est alors qu’une une discussion constructive entre la maman, le papa et le personnel soignant s’impose afin que chacun exprime ses motivations, ses besoins et ses attentes. Après avoir réfléchi aux différentes solutions, une décision peut alors être prise.

Peut importe votre décision, ne prenez pas de décision à la hâte et pensez à votre santé et à celle de votre bébé. Pour bien vous occuper de votre bébé, vous avez besoin d’être en forme. En aucun cas vous ne devez subir de pressions concernant votre choix.

sage-femme-a-domicile
Bien choisir sa sage-femme à domicile

Anticiper le retour à la maison avec bébé

Vous voulez vraiment raccourcir au maximum votre séjour à la maternité ? Sachez que cela est possible, toutefois il y a de grandes chances pour que vous passiez tout de même un petit séjour à la maternité :

2 à 3 jours si vous et votre bébé êtes en bonne santé après un accouchement par voie basse
3 à 4 jours si vous et votre bébé êtes en bonne santé après un accouchement par césarienne

Bien anticiper son retour à la maison avec bébé c’est prévoir les points suivants :

Assurer le suivi du bébé

Votre bébé doit être observé, médicalement parlant, lors de ces premiers jours. Ce suivi est principalement porté sur son poids, sa bonne hydratation, sa température et son comportement général.

Pour cela, une sage-femme doit venir à votre domicile pour examiner votre bébé. Vous devez absolument prévoir les 3 visites suivantes et en faire part au personnel soignant dès votre arrivée à la maternité :

– La première doit avoir lieu dans les 24h qui suivent votre sortie de la maternité
– La deuxième doit avoir lieu dans les 6 jours qui suivent votre sortie de la maternité
– La troisième doit avoir lieu dans les 15 jours qui suivent votre sortie de la maternité

Vous devez également prévoir la réalisation du test de Guthrie :

Au quatrième jour de votre bébé, vous devrez prévoir que la sage-femme venant à votre domicile pourra effectuer le test de Guthrie. Ce test est un prélèvement sanguin effectué au niveau du talon de bébé lors de son 4ème jours de vie. Il permet de dépister certaines maladies rares comme la mucoviscidose. Assurer vous que votre sage-femme soit apte à réaliser ce test.

test-de-guthrie
Test de Guthrie

Assurer le suivi de la maman

En tant que maman, vous aurez aussi besoin d’un suivi, notamment si vous avez eu une épisiotomie, une césarienne ou si des douleurs sont ressenties suite à l’accouchement. L’idéal étant que la sage-femme venant pour votre bébé puisse vous examiner par la même occasion.

Le suivi avec la sage-femme permet également de faire le point sur la mise en place de l’allaitement.

Votre sage-femme peut aussi être une personne de confiance à qui vous pourrez parler de votre ressentie de nouvelle maman sans tabous et sans retenues.

Le retour à la maison avec bébé est souvent un très beau moment fortement désiré par tous les jeunes parents. Cependant, n’hésitez pas à vous faire aider si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à vous confier à votre sage-femme ou à un proche si vous en ressentez le besoin également. Même si tout ne vous semble pas parfait comme vous l’aviez imaginé, prenez un maximum de recul et profitez à 100% des premiers jours avec votre bébé.

Je vous invité à aller plus loin en découvrant notre article sur la bonne mise en place de l’allaitement maternel.

mise-en-place-allaitement

About Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

6 6 commentaires

  1. Bonjour,

    2 accouchements en MDN (Maison De Naissance en Suisse : chance d’être frontalière…) et 2 retours à la maison dans la journée de l’accouchement. Suivi pour ma SF par téléphone pendant 10 jours (si j’en avais besoin et que je lui aurais demandé, elle serait passée à la maison bien entendu).
    Juste pour dire que la maternité n’est pas une obligation en cas de grossesse et accouchement physiologiques, naturels, bienveillants…

    Voilà pour mon témoignage!

    • Bonjour, j’allais laisser le même style de commentaire que Marine. Ayant discuté avec des sages-femmes indépendantes qui font les accouchements à la maison, il y a souvent moins de risques qu’à la maternité, car moins de stress, la maman peut accoucher à son rythme, sans que qqn perse la poche des eaux (en Suisse, c’est le protocole !!! Mince alors et la nature ??). Et j’ai entendu tellement de témoignage ou des accouchement qui se déroulaient super bien ont finis en césarienne, du à des médicament pour faire accélérer l’accouchement ou les changements d’équipes médicales…
      J’ai fait l’expérience pour mon premier en maison de naissance et j’ai adoré accoucher !! Tout était fait à mon rythme et celui du bébé.La sage-femme est passée tout les jours à la maison (au début 2x par jours) et j’étais vraiment tranquille chez moi, dans mon cocon. Pour le deuxième, je pense que je vais éviter les 30 min de voiture jusqu’à la MDN et j’accoucherai à la maison :)

      • Quant à moi, je suis rentrée à la maison le lendemain de la naissance de ma fille. J’ai insisté et la maternité a été d’accord car je n’avais pas eu de péridurale et que j’étais suivie par une sage femme , avec laquelle ils ont eu un contact.
        Et j’ai trouvé ça 1000 fois mieux que les 6 jours à la maternité avec mon aînée! Zéro baby blues!

  2. Au Québec, pour un accouchement par voie basse, il est assez courant de ne rester que 2 jours à la maternité, si tout va bien. En centre de naissance, c’est une nuit. Une infirmière en périnatalité du CLSC (centre locaux de soins)(ou la sage-femme) vient visiter la famille dans les jours qui suivent, pour vérifier la santé du bébé et de la mère et redirige vers les ressources appropriées, si le besoin est là. C’est un peu plus long pour une césarienne, mais quelques jours seulement. Même après seulement 3 jours à l’hôpital, je voulais retourner chez moi! Impossible de se reposer avec une compagne de chambre (et la papa, et le bébé), qui pleure, ronfle, etc. La prochaine fois, je vais voir si je peux retourner plus vite à la maison. Aussi, dans la semaine de la naissance, nous avons un suivi médical à la clinique avec le médecin de grossesse.

  3. Bonjour,
    personnellement j’ai apprécié de passer 4 jours à la maternité pour mon aîné, surtout pour la mise en place de l’allaitement qui a été un peu longue (bébé ne mettait pas sa langue correctement pour téter). J’ai trouvé des personnels soignants attentifs, compréhensifs et aidants. Toutefois pour le numéro 2 j’envisage de rentrer de manière anticipée car j’ai plus confiance en mes talents de maman. Au CHU de Rennes, où j’ai accouché du premier, c’est l’hôpital qui propose le retour anticipé après 2 jours. Ce sont les sages-femmes de l’hôpital qui se déplacent à domicile. A ma connaissance, de plus en plus de maternité le propose. Je trouve cela très bien mais il faut faire attention de respecter le choix des mamans dans un sens ou dans l’autre : raccourcir ou prolonger selon les besoins de chaque famille. Car dans des logiques malheureuses de « rendement » certaines maternités (surtout privées) peuvent être tentées « d’expédier » à domicile des mamans qui ne se sentent pas encore prêtes, et ceux dans l’unique but de faire de la place quand les naissances se multiplient dans une même période.

  4. J’ai accouché à domicile pour mes deux filles. La sage femme était très présente et venait me voir tous les jours après l’accouchement pour les soins nécessaires notamment pour le test de Guthrie. Je ne trouve pas de mots assez forts pour décrire cette merveilleuse expérience. Je ne peux pas imaginer donner la vie autrement que chez moi. Une arrivée en douceur, c’est le premier cadeau que j’ai souhaité leur faire et pour moi, ça passait par un accouchement naturel, l’écoute de mon corps (accoucher dans la position que je souhaitais, pousser quand JE sentais que c’était le moment), une arrivée au monde avec l’odeur de la maison, une lumière tamisée et la pleine présence du papa. Il me semble que j’aurai vécu la présence d’une équipe médicale comme une intrusion, même si je sais que le personnel est le plus souvent compétent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.