bébé qui allaite
Allaitement maternel

Les 6 règles d’or pour bien démarrer l’allaitement maternel

Opt In Image
PASSEZ A L'ACTION
Appliquer la pédagogie Montessori rapidement et facilement

Si vous voulez développer l'autonomie, la discipline, la joie et le calme de votre enfant, découvrez et appliquez dès maintenant le concept-clé de la pédagogie Montessori.

Allaiter vous tient à cœur et vous voulez réussir le démarrage de votre allaitement maternel afin de connaître ce bonheur immense : nourrir votre bébé.

Voici mes 6 RÈGLES D’OR A RESPECTER POUR BIEN DÉMARRER VOTRE ALLAITEMENT MATERNEL (et pourquoi il est important de les respecter) :

1. Mettez votre bébé au sein le plus rapidement possible après sa naissance

C’est lors de la première heure de vie de votre bébé que son »reflex de succion » est au plus haut, il faut donc profiter de ce phénomène naturel pour lui apprendre à venir téter le sein afin de se nourrir.

2. Laissez votre bébé se débrouiller et chercher lui-même le sein

La nature est incroyablement bien faîte. Votre bébé aura le reflex de remonter votre ventre et arriver sur votre poitrine (si si! je vous assure) pour venir chercher votre sein. Laissez-le un peu galérer :-) pour qu’il puisse lui-même se débrouiller seul. Sa propre réussite va lui donner confiance en lui.

3. Mettez votre bébé dans une bonne position d’allaitement

Si c’est votre premier enfant (ou votre premier allaitement), demandez à une sage femme de vous aider à mettre votre nouveau-né dans la bonne position, c’est très important pour éviter les crevasses. Il existe plusieurs positions d’allaitement maternel. Les plus répandues étant les positions madone (ou classique), allongée, en ballon de rugby, à califourchon, en tailleur. Mais oui pas de stress je vous ferai aussi un petit article détaillé sur le sujet :-)

Les points à respecter pour un bon positionnement :
– la bouche de votre bébé doit prendre quasiment toute l’aréole (c’est la zone de peau circulaire pigmentée située autour du téton)
– la lèvre inférieure de votre bébé doit être marquée par un petit ourlet (voir sur la photo)

allaitement bébé avec ourlet sous la lèvre inférieure
ourlet sous la lèvre inférieure

-En position madone, le ventre de votre bébé doit être contre le vôtre et son épaule doit être dans l’axe de son oreille et de sa hanche. Je vous ai mis un petit schéma en dessous pour éviter que vous ne relisiez 3 fois cette phrase ;-).

Allaitement maternel en position madone
Allaitement maternel en position madone

4. Donnez uniquement le sein à votre bébé

Après votre accouchement et dans les jours qui suivent, votre bébé va être très fatigué. Lui aussi a fourni un effort considérable pour sortir de votre ventre.
L’allaitement lui demande un effort de succion beaucoup plus important qu’il n’aurait à le faire avec un biberon. Si vous lui donnez en parallèle des biberons, il va trouver cela beaucoup plus facile et rechignera d’autant plus à faire un effort pour boire au sein.
Quand Arthur est né, il avait quelques difficultés à téter. Pour ne prendre aucun risque, le personnel médical de la maternité nous a incité à lui donner des compléments de biberons (à la paille). Nous avons refusé au départ, mais devant leur insistance et du fait que, comme tous parents, nous étions très inquiets pour sa santé, nous avons cédé.
Aujourd’hui, nous savons que cela n’a fait que compliquer la bonne mise en place de l’allaitement.

5. Allaitez votre bébé à la demande jour et nuit et sans restriction de durée

Chaque tétée est différente, votre bébé pourra prendre davantage lors d’une tétée et beaucoup moins lors d’une autre. C’est pourquoi vous devez lui proposer le sein dès qu’il en fait la demande. Il n’y a aucune règle d’horaire ni de durée, certains téteront vite et d’autres lentement. Soyez à l’écoute de votre bébé, une tétée peut être considérée comme finie lorsque bébé s’est endormi au sein ou lorsqu’il s’en détourne. Sachez aussi que plus votre bébé stimule le sein, plus il y aura de lait. Au bout de quelques temps votre enfant commencera probablement à se créer son propre rythme.

6. Évitez les tétines, biberons et autres sucettes

Il est très tentant de vouloir donner à bébé une tétine quand il vous réveille en pleine nuit alors que vous savez pertinemment qu’il a déjà mangé et qu’il est propre. Tous ces subterfuges sont destinés à substituer le sein. Mais pourquoi vouloir remplacer le sein s’il peut l’avoir réellement ? Un nourrisson, lors de ces premières semaines de vie a un énorme besoin de succion qui doit être uniquement satisfait par le sein . D’autant plus que même si les marques se vantent aujourd’hui de fabriquer des tétines « physiologiquement identique » au sein d’une maman : il n’en est rien. La position de la bouche et de la langue n’est pas la même avec une tétine qu’avec un sein, le risque majeur est donc que l’enfant prenne une mauvaise position pour téter et abîme les seins en provoquant des crevasses.

Sachez que si votre enfant pleure sans raison apparente, c’est qu’il a certainement besoin d’être rassuré. Le sein n’est pas uniquement une source de nourriture, c’est aussi une source de câlin et de réconfort qui va l’aider à prendre confiance en lui. N’oubliez pas que tout son environnement est nouveau et qu’une maternité est un endroit ou il y a du bruit et du passage, vous devez donc rassurer votre bébé autant que vous le pourrez.

Mettez votre bébé au sein le plus souvent possible sans tenir compte du regard et des remarques négatives de votre entourage. Ayez confiance en vous, en votre bébé et en vos capacités à allaiter.

N’hésitez pas à consulter le guide de l’allaitement maternel de L’INPES et mon article sur les 10 idées reçues sur l’allaitement maternel ;-)

Avez-vous trouvé ou retrouvé la motivation nécessaire pour démarrer votre allaitement maternelle sereinement ?

About Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

3 3 commentaires

  1. Superbe article.

    J’aimerais juste nuancer le dernier point. Il est possible d’allaiter à 100% tout en introduisant un biberon et en donnant son propre lait qu’on aura tiré (pour permettre au papa de participer, et aussi à la maman de se reposer quand elle est vraiment épuisée). Nous l’avons fait et il n’y a jamais eu de soucis.

    Pareil pour la tétine. Notre fille avait un terrible besoin de sucion et en même temps un terrible problème de régurgitation. Plus elle tétait pour être apaisée, plus elle vomissait et ça a fini à l’hôpital. Du coup, on a introduit la tétine (à contre coeur pour moi), et ça l’a soulagée, et nous aussi. Et ça n’a jamais nuit à l’allaitement :-)

    Je pense que parfois, il y a des ajustements que seuls les parents peuvent décider de faire, et que cela favorise le bien être de l’enfant, et des parents :-)

    • Je découvre cet article (très) tardivement et suis ravie de lire votre commentaire : vous avez dit tout ce que je souhaitais exprimer !
      Notre fille de 3 mois et demi est allaitée exclusivement depuis sa naissance. Dès la sortie de la maternité, j’ai tiré mon lait et elle a accepté sans souci le biberon (ainsi que le sein par la suite, aucune confusion depuis !). Elle a également une tétine qui la rassure énormément et assouvit son besoin important de succion.
      Verdict : elle va très bien, n’a jamais refusé le sein et dort 12h par nuit depuis ses 2 mois !
      Tout ça pour dire qu’il est parfois nécessaire de nuancer ses propos et que le dogmes que vous érigez (« il faut », « ne jamais », « on doit »…) peuvent faire vaciller inutilement la confiance déjà fragile des jeunes parents.
      Je vous lis régulièrement et vous apprécie fort alors sans rancune :)

  2. Salut Anne-Estelle,
    Tu as raison, chaque parent doit fait preuve d’adaptation pour trouver le juste équilibre!
    Nous donnons les grandes lignes pour que la mise en place de l’allaitement soit la plus facile possible pour l’ensemble des mamans.
    A très vite,
    Amélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.