La toxoplasmose
La toxoplasmose

La toxoplasmose

Opt In Image
Es-tu abonné à la lettre Famille Epanouie ?

Si tu n'es pas abonné à La Lettre, je t'invite à faire l’essai ci-dessous en inscrivant ton prénom et ton email. Pour démarrer, tu vas recevoir mon guide des 8 idées reçus sur l'éducation de nos enfants.

Chaque semaine, je partage mes réflexions sur la parentalité positive, le maternage proximal ou encore la pédagogie Montessori.
Je partage également les activités pédagogiques que nous réalisons à la maison 🙂

Votre test de grossesse c’est révélé positif et ça y est vous êtes enceinte !

Je comprend tout à fait votre bonheur car j’ai vécu ce même moment d’enivrement un matin de janvier lorsqu’en me réveillant je suis allée faire le test et qu’il s’est révélé positif.

Les premiers jours sont pleins d’excitation, on pense déjà au prénom, à qui il/elle ressemblera, si c’est un garçon ou une fille… bref on savoure son bonheur et on se projette !

Mais très rapidement, le côté médical arrive avec la fameuse prise de sang pour confirmer ou non votre grossesse. Et la, le verdict tombe (surtout si c’est votre première grossesse) : avez-vous eu, ou non, la toxoplasmose (la « toxo » pour les intimes…)?

Je vais vous parler de la toxoplasmose car en ce qui me concerne je ne l’avais pas contracté, et je me suis donc renseignée sans plus tarder sur ce qu’était cette maladie, les risques sur mon bébé et surtout comment ne pas l’attraper pendant ma grossesse. Voici la synthèse des informations glanées dans les revues et sites spécialisés et auprès de mes médecin et gynécologue.

La toxoplasmose, qu’est ce que c’est  ?

La toxoplasmose est une infection bénigne chez environ 80% des personnes qui la contracte. Quelques ganglions dans le cou peuvent apparaitre pendant une semaine. Chez les 20% restant, la maladie peut provoquer, en plus des ganglions, une fièvre persistante et une fatigue intense.

A la base, le parasite contamine principalement les animaux à sang chaud, le « destinataire » final étant le chat. Les chats sont contaminés car ils mangent d’autres animaux (oiseaux, souris…) eux mêmes contaminés, et donc le parasite se retrouve dans les selles des chats.

Comment contractons-nous la toxoplasmose ?

Les parasites de la maladie se trouve donc partout ou un animal peut faire ses besoins:  sur les végétaux, c’est à dire dans la terre, les plantes, les fleurs, le potager…. . A ce moment là, les aliments du potager ou vos mains peuvent entrer en contact avec le parasite et être ingéré… vous contractez alors la toxoplasmose.

Comment éviter de contracter la toxoplasmose ?

Pour commencer, ce n’est pas parce que vous avez un chat que vous êtes plus exposée à la maladie. Les chats sauvages et autres chats de vos voisins peuvent très bien venir faire leur besoins dans la terre de votre jardin. De plus, la contamination ne se fait pas par le contact avec le chat mais par le contact avec ses excréments. Il n’y a donc pas de risque de contamination par morsure ou griffure.

Voici donc de bons conseils pour limiter les risques de contracter la toxoplasmose :

Si vous avez un chat :

– évitez de laver la litière du chat vous même, ou, si vous n’avez pas le choix, portez des gants et lavez vous bien les mains après
– après avoir caressé un chat, lavez vous également bien les mains (si des traces de selles étaient présente sur son poil vous pourriez être contaminée)

Pour vos activités de jardinage :

– mettez des gants
– ne portez pas les gants à votre visage (et encore moins à votre bouche)
– lavez vous rigoureusement les mains une fois votre activité terminée

Pour les fruits et légumes :

– lavez les rigoureusement (vous pouvez même les laver avec un peu de vinaigre blanc dilué dans de l’eau)
– faire cuire vos fruits et légumes, le parasite étant détruit à partir d’une minute à 60°
– épluchez les soigneusement et lavez bien les surfaces sur lesquelles vous les avez préparé

Par rapport à la viande :

– Consommez uniquement des viandes bien cuite, notamment le mouton et l’agneau qui sont  les animaux les plus fréquemment porteur du parasite

Quels risques la toxoplasmose engendre pour le bébé ?

Commençons par relativiser car en France, la médecine estime qu’1 enfant sur 1000 nait contaminé.

Si vous êtes contaminée par la toxoplasmose en dépit de toute votre vigilance, il faut savoir que le risques que l’infection passe la barrière du placenta évolue en même temps que votre grossesse mais qu’à l’inverse, l’impact sur  le fœtus diminue au fil de votre grossesse.

Pour faire simple : Si vous êtes contaminée par la toxoplasmose, le risque que le fœtus soit lui aussi contaminé est de l’ordre de 6% lors du 1er trimestre de grossesse, pour atteindre jusqu’à 72% au cours de votre 9ème mois de grossesse. A l’inverse, le risque pour le fœtus est moins important au 9ème mois de grossesse car son système immunitaire est beaucoup plus fort que lors du 1er trimestre.

* Si le fœtus est contaminé lors du premier trimestre de grossesse les conséquences peuvent être dramatique : mort du fœtus in utero ou dans les semaines qui suivent sa naissance, grave retard psychomoteurs, troubles cérébraux, troubles oculaires important.

* Si le fœtus est contaminé lors du deuxième trimestre de grossesse des malformations cérébrales peuvent survenir malgré qu’elles soient plus rare à ce stade. Le risque le plus important à ce stade étant les troubles oculaires importants.

* Si le fœtus est contaminé lors du troisième trimestre de grossesse le risque est essentiellement ophtalmologique.

Comment savoir si on a contracté la toxoplasmose pendant la grossesse ?

Si vous n’avez pas contracté la toxoplasmose avant votre grossesse, vous aurez une prise de sang tous les mois qui permettra de vérifier que vous ne l’avez pas contracté.

Après la lecture de cet article, j’espère vous avoir rassuré sur le « spectre de la toxoplasmose » !

Est ce que cet article vous a permis de mieux comprendre ce qu’était cette maladie et ces risques ? N’hésitez pas à réagir, à nous faire part de vos peurs et de vos inquiétudes afin que l’on échange ensemble.

A bientôt,

Amélie

About Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

2 2 commentaires

  1. En parlant de relativiser, il me semble qu’il n’y a qu’en France qu’on soit si à cheval sur la toxo. J’ai vécu ma grossesse dans 3 pays différents (régions Pacifique et Océan Indien) et aucun dépistage, ni régime alimentaire spécifique…

    • Oui pareil au Canada, la toxo, ils s’en moquent… alors qu’en France j’avais ma prise de sang tous les mois, en revanche ils sont au taquet avec la glycémie. Vive le glucose pur à boire berk…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.