L'odorat est le premier sens que développe le foetus
L'odorat est le premier sens que développe le foetus

Pédagogie Montessori : les boîtes à odeurs

Opt In Image
PASSEZ A L'ACTION
Appliquer la pédagogie Montessori rapidement et facilement

Si vous voulez développer l'autonomie, la discipline, la joie et le calme de votre enfant, découvrez et appliquez dès maintenant le concept-clé de la pédagogie Montessori.

Grandir en développant ses 5 sens : l’odorat, l’ouïe, la vue, le goût et le toucher. A travers cet article j’ai choisi de développer l’odorat. C’est l’un des sens les plus développés chez le nourrisson, mais en grandissant, la vue prend le pas sur l’odorat qui est alors mis au second rang.

Alors qu’il est encore dans le ventre de sa maman, le fœtus bénéficie d’un système olfactif qui se met en place dès la 5ème semaine de grossesse. Au départ, c’est à l’aide du système nerveux que les sensations vont être éprouvée, puis, vers le 7ème mois de grossesse, les premières vraies expériences olfactives vont être ressenties grâce au liquide amniotique qui laisse passer les substances odorantes. Ces découvertes olfactives prénatales sont intimement liées à l’alimentation de la mère, certains aliments sont très fort en goût comme les asperges, le cumin, le café, le fenouil, le chou, l’ail…

Une fois né, le nourrisson utilise principalement son odorat, notamment pour reconnaître sa maman, dont il connaît parfaitement l’odeur, et celle de son lait, pour les mamans qui allaitent. Ensuite le bébé va reconnaître les odeurs familières, comme par exemple celles émanant des différentes pièces de la maison, celles de ses frères et sœurs, celles de la voiture… Toutes ces odeurs familières vont le sécuriser tant que sa vue n’est pas encore efficiente.

Développer l’odorat d’un bébé

Les odeurs rassurent les bébés. Leur odorat leur permet de se repérer, c’est un peu la boussole des touts petits ;-)

Il est possible d’agir pour développer l’odorat des bébés, tout du moins pour ne pas le perturber.

Éviter les cosmétiques : le bébé reconnaît très bien l’odeur maternelle, celle qui va le rassurer et le mettre en confiance. Les parfums, crèmes et autres savons viennent modifier cette odeur naturelle c’est pourquoi il faut les éviter ou les atténuer au maximum, et surtout, éviter d’en changer durant les premiers mois d’un bébé.

Faire durer les odeurs du doudou : lorsqu’un enfant à un doudou il est attaché au doudou en lui même mais également à son odeur. C’est pourquoi il n’est pas nécessaire de laver le doudou trop souvent, il représente une sécurité olfactive très importante.

Laisser un vêtement porté : avoir un repère olfactif lorsque l’enfant est mis en garde lui apporte une certaine sécurité. Laisser un vêtement porté (le haut de pyjama ou un foulard par exemple) permet à l’enfant de reconnaître “l’odeur” sécurisante et donc de se sentir apaisé par la même occasion.

Profiter de chaque occasion : Au quotidien, les occasions ne manquent pas pour jouer avec l’odorat d’un petit enfant. Que se soit en cuisine, au moment de la toilette, en promenade ou dans les magasins, la liste des endroits où les odeurs sont particulières et intenses est très longues. Avec Arthur, j’opte pour une sensibilisation aux odeurs à travers toutes les petites choses du quotidien. Par exemple, chaque matin, lorsque je prépare mon thé, je lui donne ma petite boite à thé, il la secoue pour en raviver les odeurs (parce qu’il m’a vu faire) et y plonge le nez pour s’imprégner pleinement des effluves dégagées (actuellement je bois de l’Earl Grey aromatisé aux pétales de bleuet et de souci, un vrai délice olfactif… et gustatif!).

Jouer avec l’odorat

Pour jouer de manière ludique autour des odeurs, rien de tel que la fabrication de petits pots odorants. C’est une activité incontournable de la pédagogie Montessori.

Le principe est simple, il suffit de mettre des substances assez odorantes dans des petits pots puis les faire sentir à l’enfant.

Selon le stade de développement de l’enfant on adapte le jeu.

De 12  à 24 mois : l’enfant joue avec les petits pots. Il les sort de la boite, les touche, les porte à son nez pour en découvrir l’odeur. Le parent peut commenter l’odeur en indiquant à l’enfant de quoi il s’agit, ou on le trouve et à quoi cela sert.

De 2 à 3 ans : on peut faire parler l’enfant sur les odeurs qu’il découvre et sur ce que ça lui inspire. On peut lui demander de les classer selon une liste d’adjectif et leur contraire comme bon/pas bon – léger/fort – doux/piquant…

Après 3 ans : il est intéressant d’essayer de faire reconnaître les odeurs, on peut alors demander à l’enfant de nommer ce qu’il sent par rapport à ce qu’il pense que c’est. Certaines odeurs, si elles sont familières peuvent facilement être reconnaissable (café, le thé, les épices…)

PS : les fourchettes d’âges indiquées ne sont que des indications, tout est à adapter en fonction du stade de développement de l’enfant.

Ce jeu à pour avantage de sensibiliser l’enfant à son propre odorat, avec le temps, il cherchera instinctivement à reconnaître telle ou telle odeur.

Dans la boite à odeur d’Arthur il y a 6 petits pots contenant les odeurs suivantes : de l’herbe fraîche, du thé, des herbes de Provence, de la cannelle, du thym et un petit bout de papier imprégné de mon parfum. Voici un tuto pour faire soi-même ces boîtes à odeurs.

   odorat-3boite à odeursboite montessori odeurenfant sent une boite à odeur

Et vous, avez vous déjà joué avec l’odorat de votre enfant ? Quelles sont les odeurs, qui, selon vous “captent” l’attention et “piquent” la curiosité des enfants ?

 

Sources et références :
La recherche : “l’odorat” (www.larecherche.fr)
Doctissimo : ” le développement de l’odorat” (www.doctissimo.fr)
Naître et grandir : “Développement des sens : l’odorat” (www.naitreetgrandir.com)

About Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

7 7 commentaires

  1. Quand je travaillais en creche, j’ai pu mettre en place une activité centrée sur les odeurs avec trois enfants qui avaient entre deux et trois ans.
    Ça leur a beaucoup plu! Ils pouvaient ouvrir les boîtes, sentir les odeurs, échanger leur boîte avec le copain à côté, identifier les parfums du quotidien (vanille, chocolat, cannelle…). C’était une belle expérience pour eux à voir leur spontanéité, et pour moi de les voir ainsi!

    • Merci Co de nous faire partager votre expérience ! C’est vrai que les enfants sont de grands curieux. Les activités ou la curiosité est mise en exergue sont toujours de belles activités pour eux, comme pour nous :-)
      A très vite,
      Amélie

    • Bonsoir Co,
      Dans le cadre de ma formation EJE, j’aimerais organiser mon TAFEP autour de l’odorat.. en effet, en crèche, on manque cruellement de choses là-dessus.

      Pourriez-vous m’en dire plus sur votre activité ?

      Merci !
      Christopher

  2. Bonjour, quel type de pots avez vous utiliser? Merci

  3. Bonjour Rya,
    J’ai utilisé des petits pots de la marque Béaba. Ils sont en plastiques. J’ai longtemps hésité avec des petits pots classique en verre, mais je n’en ai pas beaucoup et je les utilise quotidiennement pour y verser mes compotes !
    A très bientôt,
    Amélie

  4. Bonjour ! J’avais toujours entendu le terme Montessori sans vraiment m’y pencher de plus près. Il s’avère que le concept sans le vouloir/ ou alors sans trop s’y attarder, nous nous y rapprochons au quotidien dans l’institut spécialisé d’éducation pour enfants et ados polyhandicapés. Il s’avère que l’approche Montessori est complémentaire avec mon metier d’Aide Médico Psychologique. J’ai envi de travailler sur l’odorat avec un groupe de jeunes adolescents, j’ai pensé à des bougies parfumées, de l’encens, des diffuseurs d’huiles essentiels… Pourriez- vous partager des astuces ? Je cherche a recréer une ambiance ” zen” avec lumières tamisées etc …

    Merci et complètement ravie d’être tombée par hasard sur votre site !!

    • Bonjour Sakîna,
      L’idée que vous avez est très bonne. Tout dépend de ce que vous souhaitez faire mais utiliser des bougies odorantes, de l’encens et des huiles essentiels en même temps risque d’apporter un grand “cafouillage” dans les odeurs. Afin que l’enfant/l’ado puisse bien identifier et isoler chaque odeur, il faut que l’odeur soit contenue et que son arôme se dégage lorsqu’on le porte au nez.
      C’est pourquoi utiliser de petits récipients est bien adapté à cette activité.
      Pour créer une ambiance zen, vous pouvez vous installer sur un grand tapis au sol avec des coussins pour s’asseoir. Vous pouvez vous placer tous en rond et n’allumer que de petites lumières tamisées et laisser les sources de lumières agressives de côté.
      A très bientôt,
      Amélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.