Pourquoi il est important de proposer des activités aux enfants ?
Pourquoi il est important de proposer des activités aux enfants ?

Pourquoi il est important de proposer des activités aux enfants ?

As-tu déjà remarqué que lorsqu’il est occupé dans une activité captivante, ton enfant sait se montrer calme et concentré? As tu déjà remarqué l’attraction positive que certaines activités ont sur lui ?

Avec mes enfants, je remarque chaque jour qu’ils sont capables de concentration, d’attention et de rigueur pourvu que l’activité soit adaptée à leur envie et à leur stade de développement.

Les activités peuvent être nombreuses et variées. Il y a toutes les activités cognitives et sensorielles qui permettent de raffiner les sens de l’enfant. Elles engagent son esprit à être curieux et à faire sans cesse de nouvelles découvertes.

Il y a aussi les activités motrices qui l’aident à prendre confiance en lui, en ses gestes et en sa posture. Nous pouvons aussi ajouter les activités liées aux « sorties ». Aller au musée, à la bibliothèque, dans la nature, à la rencontre des autres …

Notre rôle de parent et d’éducateur tient principalement dans le fait d’accompagner leur construction et leur développement à travers les étapes successives qui les amèneront à un plan éducatif complet.

A travers cette lettre, je vais m’attacher à te parler de l’enfant de 0 à 3 ans. Cet enfant, doté d’un « esprit absorbant » est un explorateur sensoriel. Il a besoin de comprendre les choses à travers des expériences et des « outils » concrets.

Il est nécessaire de lui offrir la possibilité de comprendre le monde avec ses sens grâce à la préparation adaptée de son environnement.

Pourquoi préparer les activités de l’enfant ?

Il a été démontré que les premiers organes qui fonctionnaient étaient les organes du sens. Ce sont en effet des organes de préhension, des instruments à l’aide desquels nous saisissons les impressions qui nous aident à comprendre les choses.

As tu déjà remarqué à quel point nous sommes sensibles au toucher, aux odeurs, aux sons, aux goûts et à tout ce que nous voyons? Je couds parfois à mes heures perdues (donc pas souvent en ce moment), pour choisir mes tissus, j’aime les toucher.
Cette sensation apaisante m’aide et me rend indépendante dans mon choix. Cela tient dans une explication assez simple : en touchant mon tissu, je suis dans le concret. Une partie de moi est alors déjà convaincue.

Pour l’enfant il en est de même. Son développement passe par la conquête de son milieu. C’est à travers toutes ses expériences qu’il emmagasine les informations indispensables à l’acquisition de son indépendance. Le milieu peut exercer une attraction à partir du moment où l’enfant est poussé par le désir de l’explorer et de le conquérir.

C’est pourquoi l’un de nos premiers rôles en tant que parent est d’offrir à notre enfant un milieu qui lui permette de développer les fonctions nécessaires à sa compréhension des choses et des fonctionnements qui en découlent.

Je remarque aussi la volonté naturelle des enfants. Ils veulent tout faire, et surtout, le faire tout seul. Ils sont guidés par cet instinct d’agir seul. C’est un premier acte conscient d’indépendance qu’il est primordial de conserver intact.
Comment demander à un enfant de 6-7 ans de mettre ses habits dans le panier à linge sale, de débarrasser son assiette, de ranger ses affaires lorsque durant la période 0-6 ans nous avons toujours agi à sa place sous différents prétextes (gain de temps, gain d’énergie, peur de la casse…)

Pour que l’enfant soit attiré par son environnement, pour qu’il soit curieux et qu’il développe son appel à l’action, il est important de préparer cet environnement avec soin. Veiller à ce que l’enfant puisse évoluer en toute sécurité avec des activités adaptées.

Quelles activités proposer à son enfant ?

Le préambule à toute activité reste le maternage. Le tout petit enfant a besoin d’un contact étroit et récurrent avec sa maman. Cette proximité le rassure, le contient et lui donne la confiance nécessaire dont il a besoin pour développer l’autonomie qui le mènera à l’indépendance.

Dès ses premières semaines l’enfant est réceptif aux sensations perçues. Il ne peut pas encore bouger et toucher volontairement, mais ses yeux sont très actifs. Les mobiles représentent alors une grande source de contemplation. Le bébé observe les mouvements, les reflets, les couleurs. Il imprime les impressions reçues.
De cette manière, l’enfant entre déjà dans un état « actif » nécessaire à son développement cognitif.

Ensuite, lorsque l’enfant est capable de saisir les objets, vient l’une des périodes que je trouve des plus passionnantes : le travail de l’intelligence corrélé à celui de la main.

Entre 6 et 10 mois, l’enfant maîtrise sa préhension. Il est alors poussé par le désir intentionnel de « déplacer » les objets. Il agit et devient pleinement actif dans son milieu.

Le matériel de développement que nous allons lui proposer ne va le rendre « intelligent », mais va lui permettre d’acquérir la forme de l’intelligence. Lorsqu’il est adapté, proposé aux bons moments et de la bonne manière, le matériel permet à l’enfant de distinguer des identités, des différences, des extrêmes. Ces notions vont lui permettre de classifier, de faire des observations ordonnées de son environnement.
La connaissance de son milieu va découler de ses expériences lui offrant ainsi la capacité d’être un explorateur actif et attentif.

Les différents types d’activités

C’est donc tout naturellement que l’on voit apparaître de nombreuses activités de vie pratique.

Ces activités ont pour mission d’aider l’enfant à s’adapter à son environnement. Elles permettent de renforcer l’estime de soi. L’enfant se dit « Je peux le faire ». Elles assurent une construction équilibrée et harmonieuse et tendent à diminuer les frustrations.
Nous retrouvons dans ces activités le fait de se laver les mains, se brosser les cheveux, dépoussiérer, nettoyer ses chaussures.

Il y a également un grand nombre d’activités visant à renforcer la coordination oeil-main. Par ces exercices, l’enfant raffine les petits mouvements de sa main. Les tiges à enfiler, les tris, les puzzles, les mises en paires renforcent cette aptitude.

Les activités liées au développement du langage apparaissent aussi à cette période. Le but étant de développer un vocabulaire riche et précis chez l’enfant. Nous pouvons nous aider de cartes de nomenclatures, de livres, de musique…
Et enfin, l’art et toute activités créatives. Au début, ce n’est que gribouillage. Le gribouillage est une étape naturelle du développement humain. C’est une acquisition que l’enfant fait sans que nous ayons à lui « montrer ».

Avant 3-4 ans, l’enfant aura quelques difficultés à dessiner des choses réalistes. Mieux vaut alors laisser l’enfant « dessiner » seul et à sa guise. Nous pouvons lui apporter de la diversité en multipliant les supports et les matériaux utilisés (boule de cire, peinture, pâtes à modeler…)

Grandir à côté de son enfant est une expérience unique. Prendre le temps de vivre au rythme de son enfant, le regarder évoluer pour lui proposer les activités qui répondent à ses besoins sont les enjeux les plus passionnants de ma vie de maman.

Pour aller plus loin sur le sujet, je te propose de t’envoyer une série d’article sur les activités à proposer à l’enfant selon son âge 😁

Pour les recevoir, je t’invite à me donner l’âge ou les âges de tes enfants en cliquant ici.

Prends soin de toi et de tes enfants

Amélie

About Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

16 16 commentaires

  1. Il est assez rare que je commente, même si je lis les lettres et suis assez régulièrement les vidéos.
    Mais celle-ci me parle tout particulièrement.

    En effet, je suis convaincue que, dès les premières semaines, les tout-petits ont soif de découverte. D’abord par les interactions avec les adultes qui s’occupent de lui, puis par des activités ou jeux adaptés à son âge.

    Depuis les premiers mois de notre fille, Lilas (3 ans et demi), je m’évertue à lui proposer des choses destinées à son éveil. Elle fait aussi des choses seule, et s’ennuie Aussi parfois!

    L’IEF nous permet de faire pas mal de choses dans ce sens. Ainsi, nous varions les activités: transvasements divers (sable, semoule, à la pipette ou à la seringue), peinture, bacs sensoriels, tris divers également, pâte à modeler, ainsi que des jeux libres, de société, et un peu de « travail » de façon pas toujours formelle sur les apprentissages classiques.

    Ça demande du temps, de l’investissement, de la patience, mais c’est Un plaisir de la voir concentrée, appliquée, de détourner certaines activités en faisant quelque chose que je n’avais pas pensé faire.

    Ces moments passent trop vite, et on essaye surtout d’en profiter!

  2. Bonjour Amelie et merci pour ce bel article !
    Étant moi même dans cette approche avec ma fille, ce texte ne peut que résonner en moi. Sa lecture n était pas de l’ordre de la découverte mais il m a fait tout simplement fait du bien. C est comme une piqûre de rappel ou une chanson que l on aime et qui même si on la connaît par coeur nous touche et nous transporte.
    Amis de la poésie bonsoir …Lol.
    Je me suis également fait la remarque que ç était un condensé à la fois clair, complet et vivant de l approche parentale montessori et que j aurais sûrement l occasion de le transférer à des mamans ou futures mamans autour de moi. Et la proposition de conseils en fonction de l âge de nos enfants est vraiment top !
    Tout ça pour te dire merci et au plaisir de te lire ou d échanger. Marie – la voie de la famille

  3. Bnjr à vs 5,
    Merci Amelie pour cet article qui permet de ns guider au quotidien pour être plus à l’écoute et ds l’observation de nos enfants pr chaque étapes de leurs développement et merci de ns transmettre se savoir pêcher dans tes lectures , ce partage d’expériences de moments , d’humeur du jour ,de tes lectures ..avec vos vidéo en support, c’est tellement appréciable !! Merci Belle continuationvotre magnifique famille !
    Puis ça n’appartient qu’à moi cette pensée …Je trouve que c’est plus beau « des métiers » c’est d’être PARENT mais reste à la fois tellement complexe …

  4. Bonjour…… Amélie que je ne connais pas et que je n’ai pas souvenir d’avoir concté ! Tes articles et tes new letters sont certainement très intéressant mais à mon age il serait étonnant que j’ai des enfants qui rentrent dans dans ton cadre, Donc merci d’éviter de continuer à m’envoyer des messages
    Cordialement
    Françoise

  5. Bonjour,

    J’ai pas l habitude de laisser des commentaires mais votre approche me plait beaucoup. Et je vous remercie de nous faire partager vos astuces.
    Par ailleurs, j’ai essayé de cliquer sur votre lien afin d y laisser l âge de mes enfants sans succès.
    Du coup, je te les laisse dans ce message. Matteo 6 ans et Nathan 17 mois. Le plus dur s’est de trouver des activités pour le plus petit.

    Merci beaucoup pour ton retour.

    Céline

  6. Merci infiniment pour cet envoi.

    C’est parfaitement résumé et en adéquation avec l’approche que nous utilisons au quotidien depuis la naissance de notre fils.

    Merci à vous !

  7. il est bien vrai que je m’occupe beaucoup d’une de mes petites filles parmi les 16 petits enfants que j’ai, avec mes 85 années ,j’ai bien le temps,mais laissons le soins aux jeunes parents d’aussi s’en occuper
    Mais je tiens à vous féliciter pour votre travail continnué

  8. merci pour cet article. je suis maman de 2 filles (4 et 2 ans mais je vis avec la seconde, l’ainée vit dans un autre pays avec mes parents)je n’ai pas l’habitude de commenter tes écrits ou tes vidéos même si je les regarde régulièrement( je suis paresseuse). aujourd’hui je prend la peine de faire un commentaire parce que c’est un sujet qui me tient vraiment à cœur. par manque d’idées ou de paresse ou même de fatigue ( je travaille 8h par jour sauf le dimanche), on laisse nos enfants devant la télé pour pouvoir se reposer. mais de mon coté y’a 2 problèmes: manque d’idées et surtout la fatigue en ce début de grossesse.
    cet article nous encourage à chercher tous les voies et moyens pour améliorer la vie de famille surtout de nos enfants. j’apprécie ton travail merci

  9. Bonjour , article très intéressant , par contre je n’arrive pas à renseigner l’âge de ma fille, donc je le fais ici : Livia 5 ans
    Merci

  10. Bonjour Amelie,

    J’ai remplis le formulaire a trois reprises, et j’ai beau verifie que ton message ne s’est pas glisse dans mes spams, je n’ai pas recu la proposition detaille d’activites par tranche d’age. Peut etre qu’il y existe un probleme d’ordre technique dont je ne connais pas la source ?
    Et avant tout, mille mercis pour tes conseils bienveillants et ta bonne humeur lorsque tu abordes le theme de la parentalite, ca fait extremement plaisir !

  11. bonjour
    je ne parviens pas a voud transmettre le nom et l’age de ma fille pour que vous puissiez m’envoyé les idées d’activités
    ma.fille s’apel zoé et elle a 27mois

  12. Merci beaucoup pour cet article ! Impliquer les enfants dans les activités du quotidien est également très enrichissant et comporte de nombreux avantages : ces activités développent des sentiments d’importance et d’appartenance, de nombreuses compétences de vie chez nos enfants (motricité, autonomie, sens des responsabilité, altruisme…) et renforcent la complicité, la connexion. Et accessoirement, cela nous permet d’avancer sur nos tâches quotidiennes ;). Encore merci !

  13. Merci beaucoup pour vos lettres et vidéos que je découvre toujours avec attention!
    C’est un plaisir de vous suivre, vous m’inspirez beaucoup,
    A bientôt
    Marion

  14. Bonjour,

    J’ai 3 enfants de 9 ans, 6 ans 1/2 et 1 an.

    Quelles activités puis-je proposer à mes deux aînés ?

    Pour la petite, j’ai déjà étudié cela et préparé ce qu’il fallait, j’adore l’observer !!

    Merci d’avance.

  15. Bonsoir Amélie et Fabien :-)
    J’aimerai beaucoup que vous proposiez de nouvelles activités, je débute l’ief et j’avais été attirée par votre chaine aussi pour cela, je vous suis avec plaisir car ce que vous proposez est très riche, mais ça fait bien longtemps que j’espère une vidéo ou un article sur le sujet et sur comment vous appliquez l’instruction en famille.

    Bien à vous

  16. Bonjour, je ne sais pas si ca a marché, alors je me permets de le remettre ici
    Maëlys 5 ans mais âge de développement 3ans/3ans 1/2
    Emmy 17 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.