communiquer avec bébé

Communiquer avec bébé : ce que vous devez savoir sur le langage

Communiquer avec bébé est un point d’interaction primordial dès sa naissance. Au départ, cette interaction se fait à sens unique puisque le tout petit enfant n’a pas encore développé les mécanismes corporels nécessaires à la réalisation des sons.

Communiquer avec bébé pour le comprendre

L’importance et la qualité que nous mettons dans cet échange va façonner, au fil du temps, la manière de communiquer de notre enfant.

Depuis la nuit des temps, les humains se sont inventés des “codes” pour échanger et exprimer leurs idées. Le langage est un véritable moyen d’unir les hommes entre eux.

A l’inverse, ne pas parler le même “langage” peut devenir une véritable barrière, parfois synonyme d’isolement.

Lorsque nous observons la situation du point de vue de l’enfant, on retrouve ces différents aspects.

Comprendre son enfant facilite l’échange, évite les crises et les frustrations. Cela lui donne surtout confiance en lui insufflant l’élan nécessaire pour continuer à développer verbalement sa pensée.

A l’inverse, être incompris se révèle être très dur à gérer. La frustration et la colère peuvent survenir rapidement. L’enfant peut facilement perdre ses moyens. Toute la dynamique mise en œuvre s’effrite alors sous le poids d’une perte de confiance en soi et en ceux qui nous entourent.

Nous avons vécu des moments comme cela avec notre Gaspard entre 18 et 36 mois. Il avait l’envie d’exprimer de nombreuses association d’idées, mais ses mécanismes corporels n’étaient pas encore prêts et la langue des signes bébé ne lui suffisait plus.

Il est parfois entré dans des colères où nous devions faire preuve de patience, d’observation et d’un esprit d’analyse vif afin de réussir à le déchiffrer.

Et, comme par miracle, lorsque nous mettions oralement les bons mots sur sa pensée, les pleurs et la colère stoppaient pour laisser place à un sourire triomphant, plein de gratitude.

communiquer avec bébé gaspard
Gaspard à 2 ans et demi

Communiquer avec bébé : une adaptation spatio-temporelle

Au fil de mes lectures, j’ai découvert le principe selon lequel, à la naissance, le bébé ne possède par tous les attributs de l’adulte qu’il deviendra. A l’inverse, les autres mammifères possèdent immédiatement ces attributs. Par exemple, un chat sait miauler même s’il est isolé des autres chats à la naissance, tout comme un chien sait aboyer dans une situation similaire.

L’homme n’est pas doté de ce code pour la simple et bonne raison que cela nuirait à ses capacités d’adaptation.

En effet, selon l’endroit où l’on vit sur terre , nous ne parlons pas le même langage. Pour pouvoir nous adapter aux codes verbaux de la société dans laquelle nous vivons, nous devons être vierges de tous “codes”.

Nous sommes toutefois “programmés” pour développer un langage. L’humain est un être de langage (1).

Nous avons une capacité innée qui nous pousse naturellement à développer les moyens de notre communication avec les autres.

Les capacités de bébé pour communiquer

Dès 10 mois, l’enfant développe sa pensée. Il est déjà doté d’une intelligence qui lui permettrait des enchaînements d’idées.

Malheureusement, à cet âge-là, les mécanismes corporels du langage ne sont pas encore prêts à travailler ensemble pour produire des sons compréhensibles. L’enfant ne peut donc pas communiquer verbalement.

Cependant, il est capable de communiquer selon d’autres approches. La langue des signes en est une.

Depuis la naissance d’Arthur (ou du moins ses premiers mois) nous signons les mots les plus courants (“encore”, “téter”, “dormir”, “manger”, “boire”, “bonjour”, les noms des proches, les aliments, les couleurs, les animaux, les choses, etc). Arthur a signé pour la première fois vers 12 mois, Gaspard vers 10 mois.

Certains bébés signent très tôt (vers 6 mois) alors que d’autres auront besoin de plus de temps. Soyez serein si votre enfant prend son temps. Chacun va à son rythme pour développer naturellement ses propres capacités physiques et intellectuelles.

Nous avons les moyens d’aider notre enfant à communiquer en lui parlant comme nous le ferions avec un adulte, en choisissant toutefois un vocabulaire adapté à son niveau de compréhension.

Avec nos enfants, nous prenons soin de parler avec grâce et courtoisie, d’employer un vocabulaire riche et varié. Nous prêtons une grande attention à la façon dont nous nous exprimons envers eux. Et bien sûr nous signons.

communiquer avec bébé

Une évolution lente et irrégulière du langage de bébé

L’évolution du langage de bébé peut sembler lente et irrégulière. On parle souvent de “l’explosion” du langage. En réalité, cette “explosion” a bien lieu, mais la plupart du temps, par palier.

Vers 2 ans 1/2, l’enfant connaît environ 200 mots. Ce n’est pas pour autant qu’il est capable de restituer ces 200 mots verbalement. Il est capable de les comprendre, d’en saisir le sens et d’apporter une interaction positive.

Chaque enfant gère aussi ses apprentissages de manières très différentes.

Arthur, notre premier enfant, a commencé à parler vers 18 mois. Au début, les mots étaient très difficilement compréhensibles. Avec le temps, l’entraînement et la répétition l’ont naturellement aidé à s’exprimer clairement et avec toute l’aisance nécessaire à sa prise de confiance.

Gaspard, quant à lui, fonctionne très différemment. Il a dit ses premiers mots (“papa”, “maman”, etc) vers 2 ans puis plus rien. Ce n’est qu’à partir de 2 ans 1/2 qu’il a commencé à nommer les choses et s’exprimer avec quelques mots. Par contre, les mots étaient tout de suite très compréhensibles. Comme s’il avait attendu la restitution “parfaite” pour s’exprimer.

J’observe d’ailleurs que Gaspard fonctionne ainsi sur de nombreuses choses…

Le langage de bébé : un développement naturel à accompagner

Le langage se développe, il ne s’enseigne pas (2). C’est une notion fondamentale. Nous placerions beaucoup d’énergie à “apprendre à parler” à notre bébé. Cela ne signifie toutefois pas que notre rôle est vain.

Au contraire, c’est à travers notre comportement, notre façon de parler et de nous exprimer, que nous allons influencer le développement du langage chez notre enfant.

Nous avons pu observer des enfants sauvages, comme Victor de l’Aveyron, qui n’ont jamais développé le langage par eux-mêmes car ils se sont retrouvés isolés des autres hommes pendant leur période “d’absorption”.

Cela ne veut pas dire qu’ils n’ont jamais pu apprendre à dialoguer. Mais que ce qui se fait naturellement est devenu pour eux un travail d’une réelle complexité.

Il faut bien comprendre que le développement du langage chez l’enfant résulte d’une complexité de mécanismes corporels œuvrant pour une même finalité.

Les sons qui composent les mots sont produits à l’aide de la langue, de la gorge, du nez et de certains muscles des joues. Physiologiquement parlant, il est donc impossible de “parler couramment” avant d’avoir suffisamment développé ces mécanismes.

Cependant, si nous ne pouvons aider ces mécanismes corporels à fonctionner plus rapidement, nous pouvons favoriser le développement du langage chez notre enfant. Nous pouvons l’aider à avoir confiance en lui afin de se lancer dans cette belle aventure qu’est la communication.

Nous avons un rôle fondamental à jouer pour communiquer avec bébé de façon harmonieuse, en lui apportant toute la consistance dont il a besoin pour se développer.

communiquer avec bébé

Pour aller plus loin et découvrir comment communiquer avec bébé en langage des signes, je vous invite à regarder cette vidéo :

Prends soin de toi et de tes enfants,

Amélie

Sources :
(1) Jean Itard “Victor de l’Aveyron”
(2) Maria Montessori “Education pour un monde nouveau”


Si vous avez aimé le contenu de cette page et que vous souhaitez allez plus loin, j'ai posté plus de 250 vidéos sur YouTube sur la parentalité positive et bienveillante, le maternage proximal, le cododo, l'allaitement, la communication non-violente, l'éducation positive, l'écoute active, la pédagogie Montessori, l'accouchement naturel ou encore l'alimentation saine de l'enfant et de la famille.

J'ai certainement déjà répondu aux questions que vous vous posez dans une vidéo: Cliquez ici pour voir toutes les vidéos.


Si jamais, vous ne trouvez pas votre réponse dans l'une de mes vidéos, vous pouvez me prévenir dans les commentaires ici.
Opt In Image
Es-tu abonné à la lettre Famille Epanouie ?

Si tu n'es pas abonné à La Lettre, je t'invite à faire l’essai ci-dessous en inscrivant ton prénom et ton email. Pour démarrer, tu vas recevoir mon guide des 8 idées reçus sur l'éducation de nos enfants.

Chaque semaine, je partage mes réflexions sur la parentalité positive, le maternage proximal ou encore la pédagogie Montessori.
Je partage également les activités pédagogiques que nous réalisons à la maison 🙂

About Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

2 2 commentaires

  1. Article très intéressant. J’ai signé à mon fils de manière assidue et pourtant il n’a jamais signé en retour. Il grandit dans un environnement bilingue et je pensais que le langage des signes l’aidrai. Il a commencé a parler tres top,1er mot vers 10 moi et a 1ans et demi le langage a commencé réellement. Aujourd’hui il a 2ans et quelques et s’exprime extrêmement bien, principalement dans une de ses langue. Quand a l’autre langue il comprend tous mais ne parle tres peu(français) il a un accent très marquée et pe reponds en francais que lorsque je joue avec lui a parler français.

  2. Beurville Meghann

    Merci pour ces articles inspirants. Je suis enseignante et je suis persuadée que cet état d esprit est le seul moyen de sauver la société. J’aimerais vous aider dans votre progression. N’hésitez pas à me solliciter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.