Nous avons bien souvent tous la sensation de manquer de sommeil.

Cette sensation se renforce à l’arrivée de notre premier enfant, quand celui-ci nous réveille en pleine nuit avec ses jolis petits cris stridents.

Nous nous devons de constater l’évidence. Un bébé qui se réveille la nuit, c’est très fatiguant pour les parents.

Cela devient même compliqué de bien gérer ses journées lorsque l’on a pas assez dormi la nuit.

En plus de la fatigue, cette situation est bien souvent pesante car avouer que son enfant se réveille la nuit est synonyme de problèmes venant du parent.

Il est très fréquent que des parents aient peur d’être jugés comme “mauvais parents” s’ils révèlent que chaque nuit ils se lèvent pour leur bébé.

Et pourtant, la plupart des bébés s’éveillent de 2 à 3 fois la nuit jusqu’à 6 mois, et de 1 à 2 fois jusqu’à 1 an. À 2 ans, 50% des enfants se réveillent encore au moins une fois la nuit, à 3 ans de 20 à 35% le font. En général les enfants de 5 ans font leur nuit.

Cela n’est donc en rien inquiétant, bien au contraire. L’important est alors de bien connaître la structure du sommeil de l’enfant.

Comment est constitué le cycle de sommeil de bébé ?

Le sommeil de bébé est constitué de différentes phases :

– somnolence,

– endormissement,

– sommeil léger,

– sommeil profond,

– éveil bref (ou éveil physiologique),

– rêves.

Durant toute une nuit, le bébé va passer par ces différentes phases, et certaines vont même se répéter plusieurs fois au cours de la nuit.

C’est notamment le cas de la phase d’éveil bref.
Ces éveils brefs sont la base des problèmes des adultes puisque c’est lors de ces périodes que le bébé se réveille et peut se mettre à pleurer pour appeler ses parents.

Le rythme biologique des bébés se définit entre 6 et 9 semaines et fonctionne de manière régulière vers les 4 ou 5 mois de l’enfant. Donc jusqu’à ses 4 ou 5 mois, bébé passe par 7 phases d’éveils bref, et, est donc susceptible de se réveiller autant de fois.

Vers 9 ou 10 mois, les périodes de sommeil de bébé vont commencer à se stabiliser. Il va alors commencer à dormir plus longtemps d’affilé, et également commencer à trouver son rythme.
Cependant, les phases d’éveils bref sont toujours présente ce qui peut toujours susciter des pleurs nocturnes.

Ces phases d’éveils brefs ne vont commencer à diminuer qu’à partir de 18 mois. A cet âge, il a été démontré qu’un bébé rencontrait encore 4 à 5 phases d’éveil bref par nuit.

Il faut attendre les 24 mois de bébés pour constater une très nette diminution, voire une disparition, de ces phases d’éveil bref.

Soyez tranquille si votre bébé se réveille chaque nuit. Il est tout à fait normal et en pleine santé.

Il faut maintenant pouvoir gérer ses réveils et accompagner son enfant dans ces phases.

Comment accompagner son bébé dans ses phases de réveil bref ?

Avant d’énoncer une liste d’idée censée accompagner un bébé dans ses réveils nocturnes, je tiens à préciser qu‘il n’y a pas de méthode magique.

Il est important d’accepter l’idée qu’un bébé se réveille la nuit et que vous devez être là pour lui. Je pense qu’à partir du moment où l’on accepte ce fait, nos nuits deviennent moins difficile, et ce, même si bébé se réveille toujours.

Bien que la baguette magique n’existe pas, il est tout de même possible d’appliquer quelques astuces pour accompagner son bébé à se rendormir seul et le préparer à faire ses nuits.

Atténuer l’habitude de se rendormir au sein ou avec une tétine:

– Chez les bébés allaités

La plupart des bébés allaités se réveillent la nuit et veulent téter.
Rappelons que le besoin de succion d’un bébé est très fort. Le sein de sa mère le rassure au plus haut point, car il y retrouve le goût du lait, la chaleur de sa maman et l’odeur de sa peau.

Il est donc conseillé de lui donner le sein afin qu’ils boivent, puis, quand la tétée se termine et que l’enfant redevient calme, lui enlever délicatement le sein de la bouche. Si l’enfant se réveille à ce moment là, vous pouvez lui caresser le dos et/ou lui chuchoter des mots doux.
Si ce n’est pas suffisant, on peut lui redonner le sein et retenter de lui enlever progressivement.

– Chez les bébés non allaités

Le besoin de succion est également très fort.
Les parents donnent dans ce cas là une tétine afin de palier à ce besoin de téter. Lorsque l’enfant se réveille en pleine nuit, il va vouloir sucer sa tétine, or cette dernière est bien souvent tombée et il ne peut la remettre tout seul dans sa bouche.

Il faut donc procéder de la même manière qu’avec un enfant allaité, à savoir lui re-proposer la tétine, puis quand il se calme, lui ôter de la bouche.

Ce processus est à recommencer jusqu’à ce que bébé se rendorme.

Diminuer la durée de votre présence lors des phases de réveil du sommeil de bébé

Lorsque votre bébé se réveille la nuit et que vous vous rendez à son chevet, un certain rituel se peaufine. Vous le prenez, le bercez, l’allaitez, lui remettez sa tétine, lui parlez, le recouchez. Peu importe ce que vous faites et dans quel ordre vous le faites. L’idée est d’arriver à raccourcir ce rituel afin que bébé apprenne à se passer de vous pour se rendormir. Il est important de diminuer graduellement cette durée de rituel nocturne.

Différencier les réveils brefs pendant lesquels bébé “râle” mais se rendort, des éveils brefs où il va avoir besoin de vous

Nous connaissons parfaitement ce cas là, car il arrive encore que Gaspard se réveille et émet des petits pleurs.

Dans ces moments là, nous avons remarqué qu’il était tout à fait capable de se rendormir seul. Il faut donc être très attentif aux types de pleurs, à leur intensité et à leur durée, afin de ne pas se précipiter trop vite vers votre bébé.

Par contre, dès que vous sentez que les pleurs vont se faire insistants, inutile de le faire plus patienter car cela va créer l’effet inverse. Il va s’énerver et il sera plus difficile pour lui de se rendormir.

Faire dormir bébé avec ses frères et sœurs

Cette astuce doit être mise en place avec beaucoup de sécurité.
Assurez vous que les enfants plus grands ne puissent pas blesser votre bébé durant son sommeil. Il est également très important que chaque enfant ait son propre lit dans lequel il soit seul et en sécurité.

Des parents qui ont tenté cette approche s’accordent à dire que les réveils nocturnes sont beaucoup moins fréquent, et qu’en plus, les rivalités et les disputes entres frères et sœurs diminuent très largement.

Ces différentes astuces peuvent être utilisées ensemble ou séparément.

Quoi que vous fassiez, il est important de répondre de manière systématique au besoin de votre bébé.

Il  faut oublier certaines méthodes visant à laisser pleurer bébé, comme la règle des 5/10/15 qui s’apparente plus à une méthode de dressage plutôt qu’à une méthode d’accompagnement s’inscrivant dans une démarche de parentalité positive et bienveillante.

Rappelez vous que votre bébé a besoin de vous et soyez patient. Un jour ou l’autre votre bébé finira par dormir, comme tous les autres enfants.

Après avoir connu beaucoup de déconvenues avec Arthur, aujourd’hui je suis heureuse que cela soit de l’histoire ancienne.
Vous y verrez notamment un extrait de mon passage à la télé sur France 5.
Prenez soin de vous et de vos enfants.
Amélie
Amelie Blot
À propos de Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : “quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !”. Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui “était” en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d’éducation respectueuse et bienveillante. J’espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l’épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

Articles similaires
Je ne passerai plus après mon bébé

Lorsque je suis devenue maman, la chose qui a été la plus dure pour moi, au delà de mes difficultés à Lire plus

Qu’est-ce que l’Éducation Positive en 7 Points Clés ?

On entend beaucoup parler ces derniers temps d'éducation positive et bienveillante. Ces grands concepts se font de plus en plus Lire plus

Communication Non Violente (CNV) : Les Bases

Combien de fois, suite à un comportement que l'on juge indésirable de la part de son enfant ou d'un autre Lire plus

Mes 5 meilleurs livres pour adultes

Aujourd'hui, j'aimerais te présenter les livres pour adultes que j'ai lus et que j'ai aimés cette année. Lorsque nous offrons Lire plus

Comment Être une Bonne Maman ?

C'est quoi être une bonne maman ? Et selon qui, quelles normes ou quelles valeurs ? Est-ce que l'éducation que Lire plus

10 Conseils Pour Voyager Avec Des Enfants

Tu envisages de partir en voyage avec tes enfants. On aimerait tous vivre un trajet et un séjour sereins malgré Lire plus