Sommeil de bébé
Sommeil de bébé - Aider bébé à faire ses nuits

Le sommeil de bébé. Comment l’aider à faire ses nuits?

Merci de noter cet article

Nous avons bien souvent tous la sensation de manquer de sommeil.

Cette sensation se renforce à l’arrivée de notre premier enfant, quand celui-ci nous réveille en pleine nuit avec ses jolis petits cris stridents.

Nous nous devons de constater l’évidence. Un bébé qui se réveille la nuit, c’est très fatiguant pour les parents.

Cela devient même compliqué de bien gérer ses journées lorsque l’on a pas assez dormi la nuit.

En plus de la fatigue, cette situation est bien souvent pesante car avouer que son enfant se réveille la nuit est synonyme de problèmes venant du parent.

Il est très fréquent que des parents aient peur d’être jugés comme “mauvais parents” s’ils révèlent que chaque nuit ils se lèvent pour leur bébé.

Et pourtant, la plupart des bébés s’éveillent de 2 à 3 fois la nuit jusqu’à 6 mois, et de 1 à 2 fois jusqu’à 1 an. À 2 ans, 50% des enfants se réveillent encore au moins une fois la nuit, à 3 ans de 20 à 35% le font. En général les enfants de 5 ans font leur nuit.

Cela n’est donc en rien inquiétant, bien au contraire. L’important est alors de bien connaître la structure du sommeil de l’enfant.

Comment est constitué le cycle de sommeil de bébé ?

Le sommeil de bébé est constitué de différentes phases :

– somnolence,

– endormissement,

– sommeil léger,

– sommeil profond,

– éveil bref (ou éveil physiologique),

– rêves.

Durant toute une nuit, le bébé va passer par ces différentes phases, et certaines vont même se répéter plusieurs fois au cours de la nuit.

C’est notamment le cas de la phase d’éveil bref.
Ces éveils brefs sont la base des problèmes des adultes puisque c’est lors de ces périodes que le bébé se réveille et peut se mettre à pleurer pour appeler ses parents.

Le rythme biologique des bébés se définit entre 6 et 9 semaines et fonctionne de manière régulière vers les 4 ou 5 mois de l’enfant. Donc jusqu’à ses 4 ou 5 mois, bébé passe par 7 phases d’éveils bref, et, est donc susceptible de se réveiller autant de fois.

Vers 9 ou 10 mois, les périodes de sommeil de bébé vont commencer à se stabiliser. Il va alors commencer à dormir plus longtemps d’affilé, et également commencer à trouver son rythme.
Cependant, les phases d’éveils bref sont toujours présente ce qui peut toujours susciter des pleurs nocturnes.

Ces phases d’éveils brefs ne vont commencer à diminuer qu’à partir de 18 mois. A cet âge, il a été démontré qu’un bébé rencontrait encore 4 à 5 phases d’éveil bref par nuit.

Il faut attendre les 24 mois de bébés pour constater une très nette diminution, voire une disparition, de ces phases d’éveil bref.

Soyez tranquille si votre bébé se réveille chaque nuit. Il est tout à fait normal et en pleine santé.

Il faut maintenant pouvoir gérer ses réveils et accompagner son enfant dans ces phases.

Comment accompagner son bébé dans ses phases de réveil bref ?

Avant d’énoncer une liste d’idée censée accompagner un bébé dans ses réveils nocturnes, je tiens à préciser qu‘il n’y a pas de méthode magique.

Il est important d’accepter l’idée qu’un bébé se réveille la nuit et que vous devez être là pour lui. Je pense qu’à partir du moment où l’on accepte ce fait, nos nuits deviennent moins difficile, et ce, même si bébé se réveille toujours.

Bien que la baguette magique n’existe pas, il est tout de même possible d’appliquer quelques astuces pour accompagner son bébé à se rendormir seul et le préparer à faire ses nuits.

Atténuer l’habitude de se rendormir au sein ou avec une tétine:

– Chez les bébés allaités

La plupart des bébés allaités se réveillent la nuit et veulent téter.
Rappelons que le besoin de succion d’un bébé est très fort. Le sein de sa mère le rassure au plus haut point, car il y retrouve le goût du lait, la chaleur de sa maman et l’odeur de sa peau.

Il est donc conseillé de lui donner le sein afin qu’ils boivent, puis, quand la tétée se termine et que l’enfant redevient calme, lui enlever délicatement le sein de la bouche. Si l’enfant se réveille à ce moment là, vous pouvez lui caresser le dos et/ou lui chuchoter des mots doux.
Si ce n’est pas suffisant, on peut lui redonner le sein et retenter de lui enlever progressivement.

– Chez les bébés non allaités

Le besoin de succion est également très fort.
Les parents donnent dans ce cas là une tétine afin de palier à ce besoin de téter. Lorsque l’enfant se réveille en pleine nuit, il va vouloir sucer sa tétine, or cette dernière est bien souvent tombée et il ne peut la remettre tout seul dans sa bouche.

Il faut donc procéder de la même manière qu’avec un enfant allaité, à savoir lui re-proposer la tétine, puis quand il se calme, lui ôter de la bouche.

Ce processus est à recommencer jusqu’à ce que bébé se rendorme.

Diminuer la durée de votre présence lors des phases de réveil du sommeil de bébé

Lorsque votre bébé se réveille la nuit et que vous vous rendez à son chevet, un certain rituel se peaufine. Vous le prenez, le bercez, l’allaitez, lui remettez sa tétine, lui parlez, le recouchez. Peu importe ce que vous faites et dans quel ordre vous le faites. L’idée est d’arriver à raccourcir ce rituel afin que bébé apprenne à se passer de vous pour se rendormir. Il est important de diminuer graduellement cette durée de rituel nocturne.

Différencier les réveils brefs pendant lesquels bébé “râle” mais se rendort, des éveils brefs où il va avoir besoin de vous

Nous connaissons parfaitement ce cas là, car il arrive encore que Gaspard se réveille et émet des petits pleurs.

Dans ces moments là, nous avons remarqué qu’il était tout à fait capable de se rendormir seul. Il faut donc être très attentif aux types de pleurs, à leur intensité et à leur durée, afin de ne pas se précipiter trop vite vers votre bébé.

Par contre, dès que vous sentez que les pleurs vont se faire insistants, inutile de le faire plus patienter car cela va créer l’effet inverse. Il va s’énerver et il sera plus difficile pour lui de se rendormir.

Faire dormir bébé avec ses frères et sœurs

Cette astuce doit être mise en place avec beaucoup de sécurité.
Assurez vous que les enfants plus grands ne puissent pas blesser votre bébé durant son sommeil. Il est également très important que chaque enfant ait son propre lit dans lequel il soit seul et en sécurité.

Des parents qui ont tenté cette approche s’accordent à dire que les réveils nocturnes sont beaucoup moins fréquent, et qu’en plus, les rivalités et les disputes entres frères et sœurs diminuent très largement.

Ces différentes astuces peuvent être utilisées ensemble ou séparément.

Quoi que vous fassiez, il est important de répondre de manière systématique au besoin de votre bébé.

Il  faut oublier certaines méthodes visant à laisser pleurer bébé, comme la règle des 5/10/15 qui s’apparente plus à une méthode de dressage plutôt qu’à une méthode d’accompagnement s’inscrivant dans une démarche de parentalité positive et bienveillante.

Rappelez vous que votre bébé a besoin de vous et soyez patient. Un jour ou l’autre votre bébé finira par dormir, comme tous les autres enfants.

Après avoir connu beaucoup de déconvenues avec Arthur, aujourd’hui je suis heureuse que cela soit de l’histoire ancienne.
Vous y verrez notamment un extrait de mon passage à la télé sur France 5.
Prenez soin de vous et de vos enfants.
Amélie

About Amelie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "quand je serai grande je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue maman et ce principe qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

25 25 commentaires

  1. Mon fils à 1 an, je l'endors dans son lit (montessori) puis il se réveille toujours encore toute les heures ou 2 heures, jusqu'à minuit puis toutes les 3-4 heures la nuit. Sachant que comme je suis complètement fatiguée je le prend dans mon lit vers 2 heures du matin. Il est allaité.

  2. Bonjour,
    Ma fille de 4 mois fait ses nuits depuis ses 1mois et demi. Depuis la maternité elle a une sucette…. Elle nous reveille a présent parfois 10 fois par nuit pour qu’on lui remette. Elle dort de 22h a 9h. Elle fait des siestes de seulement 45-50min bref peut de temps pour se reposer. Çe n’est pour nous jamais un pb de la coucher çe sont plutôt ses réveilles noctures qui sont difficile a gérer. Que m conseillez vous?

    Bonne journee

    • Bonjour Elodie,
      Il y a de forte chance que lors de ses phases de réveils nocturnes votre fille ne “sentent” plus sa tétine et donc vous appelle pour lui remettre.
      Peut être pourriez vous essayer de lui enlever la sucette petit à petit afin qu’elle n’en ait plus besoin la nuit.
      Bonne chance avec votre fille !
      A très vite,
      Amélie

  3. Mon fils de 18 mois se réveille quasiment une fois toutes les nuits, je l’allaite et il se rendort… et plus en période de poussées dentaires !
    Je ne sais plus où j’ai lu qu’en Allemagne, le concept de ‘faire ses nuits’ n’existait pas et qu’il était normal qu’un enfant de moins de deux ans se réveille la nuit….. ca m’a beaucoup rassuré ! et votre article également, merci !!

    • Bonjour Joana,
      En effet, il faut savoir s’armer de patience. Et si le concept ne fonctionne pas avec les petits allemands, il est évident qu’il en est de même avec les petits français ;-)
      Toutefois, il est possible de bien accompagner son enfant à trouver le sommeil afin que ses périodes de sommeil soient plus longues au fur et à mesure.
      A très vite.
      Amélie

  4. Bonjour,
    Ici bébé de 7mois allaité + tétine car énorme besoin de succion mais avec un reflux je ne pouvais donc pas lui donner le sein en permanence sa accentuer le reflux du coup tétine pour l’apaiser car ne trouver pas son pouce.
    La nuit réveille nocturne je lui donne le sein mais a la fin de la tétée il cherche sa tétine du coup.
    Je vois que vous parlez de retirerai la tétine (ce qu’on aimerai).
    Il arrive a s’endormir sans tétine en pousette ou en voiture, mais dans son lit il en a besoin.
    Comment l’aider à ne plus en avoir besoin sans passer par le gros chagrin et les pleures?.. Enfin en essayant que sa soit le plus serénement possible pour lui.

    • Bonjour Virginie,
      L’idée va être de lui ôter la tétine de plus en plus “tôt” au fil du temps afin que bébé finisse par s’en passer définitivement. Malgré tout, restez près de votre enfant, caressez lui le dos, le bras, la main, la tête… chantez lui une chanson ou parlez lui. L’idée va être de le bercer par des gestes ou des paroles calmes et rassurantes afin qu’il s’apaise et s’endorme.
      Cela peut prendre plusieurs jours, voir plusieurs semaines avant que votre bébé s’habitue à cela.
      Cependant, il faut beaucoup de patience et de persévérance, alors gardez bien confiance en ce que vous faites :-) !
      A très vite,
      Amélie

  5. Bonjour,
    mon petit a 11 mois et un sommeil très irrégulier. Il est allaité et a en plus une tétine car il a un besoin de succion très important. Depuis ses 2 mois, il “fait” parfois ses nuits, dormant plus de 6 h d’affilé… et se réveille parfois plus de 10 fois dans la nuit.
    Même si nous sommes fatigués par ce rythme irrégulier et le manque de sommeil que cela nous apporte, nous avons décidé d’accepter cette situation et de ne pas en faire un problème. Nous faisons notre maximum pour favoriser le sommeil de notre bébé : rituel de coucher, ne jamais le laisser pleurer seul dans son lit, favoriser de bonnes siestes … et nous acceptons ses réveils fréquents.
    Je me dis souvent “t’inquiète, à 18 ans, il n’aura plus besoin de te tenir la main pour s’endormir et de tes caresses pour se rendormir au cours de la nuit… et le pire c’est que ça te manquera surement ! “.
    Alors je savoure autant que possible ces instants, certes fatigants mais riches en contact et en échange avec mon petit garçon que j’aime tant et qui grandit déjà trop vite. Je caresse sa toute petite main, toute douce, en gravant en moi ce souvenir de moment câlins échangés au milieu de la nuit.
    Et les jours comme aujourd’hui, où je suis fatiguée et où j’ai presque envie de pleurer parce que je doute de faire le mieux pour mon enfant (les gens “bien pensant” sont toujours nombreux à tenter de nous faire douter et prompts au jugement..) ; je viens sur votre blog et je me rassure. Oui je suis fatiguée, oui mon bébé se réveille la nuit : mais c’est normal et assurément, en répondant à ses appels nocturnes je fais ce qu’il y a de mieux pour lui.
    Merci pour votre blog,
    Amicalement et solidairement avec toutes les mamans et tous les papas qui rêvent de nuits complètes (un jour ils dormiront !!)

    • Bonjour, comme je me retrouve dans votre témoignage et comme cela fait du bien.
      Ma petite fille de 9 mois depuis 15 jours se réveille toutes les 2 heures voire 3/4 d’heure heure. Elle est allaitée. C est un bébé qui n a jamais beaucoup dormi même en sieste excepté si je la garde contre moi.
      C est vrai qu on a tendance a culpabiliser et qu on a du mal à parler de ses nuits agitées, comme si parents nous étions responsable et aussi parce que le regard de ses fameux bien pensants nous le renvoie.
      ce qui est fou c est que quand je parle de ses réveils réguliers (elle s est toujours réveillées une à 3 fois) et nombreux donc depuis 15 jours, je suis comme un ovni. Cela n arrive à personne. Et là bien sûr on me dit de la laisser pleurer seule sans aller la voir etc..
      Impossible pour moi. J attends oui quelques minutes (ou pas si se sont des cris) et je lui donne la tétée et en quelques minutes je peux la recoucher sans peine.
      Ce qui m interrogé beaucoup c est que je ne voudrais pas lui amener de l insécurité affective et j ai peur en répondant ainsi à ma fille qui a donc maintenant 9 mois de l insecuriser.
      Pourquoi je n arrive pas à avoir une ligne directrice au regard du développement psychomoteur de l enfant ? Il doit bien avoir des études qui prouvent les impacts de telle ou telle méthode ?
      Laisser bébé pleurer oui si tel est son besoin de décharger avec mon soutien ou celui du papa, mais seulement ? !
      Ma fille est un bébé qui pleure très peu et je me dis pourquoi ne pas utiliser la tétée puisque c est ce qui la comble et la calme ?!
      Bref des doutes toujours des doutes qui viennent de la méconnaissance du développement de l enfant, de mon envie de bien faire et la remise en question qui va avec et du jugement des autres…

      • J’ai le même problème avec ma fille de bientôt un an. Depuis quelques semaines elle se réveille à nouveau la nuit (elle a fait ses nuits pendant quelques mois). Comme c’est un petit gabarit qui mange parfois peu le soir, j’ai pensé qu’elle avait faim donc on lui donne un biberon, et elle le prend. Sauf que même les soirs où elle mange très bien, elle se réveille et ne se rendort que si elle a son biberon, je pense que c’est une habitude maintenant… On essaye de la bercer, lui parler, etc pour enlever doucement ce biberon mais dur dur de garder son calme la nuit quand elle hurle donc au bout de quelques minutes on lui donne son bib pour la rendormir et pouvoir vite nous recoucher ! Des conseils ?

  6. bonjour, merci pour votre site !

    Je me retrouve aussi dans les deux commentaires de Camille et de Nel.

    Notre petit de 9 mois s’endort vers 19h30 / 20h30 selon la journée, se lève le matin vers 7h30 / 8h30 ; il se réveille en moyenne toutes les trois heures pour boire (bébé allaité au sein), mais parfois plus souvent (toutes les heures) ; la journée il fait une petite sieste de 30 / 50 minutes, et une grosse (1h à 2h30), mais c’est très variable selon les jours.
    On a un rituel de coucher assez régulier (change et pyjama dans le calme (même si il pleure à ce moment), le sein avec transition lumière tamisée – obscurité, paroles douces et/ou chanson, et bercements) ; des fois sa maman suffit à l’endormir (avec le sein), des fois son papa le berce et chante. Des fois le sein ne suffit pas à l’endormir, et il rejette son père en voulant rester avec sa maman.

    L’endormissement peut être long même si il est bien fatigué (il fait un joli son de chaise qui grince pour se relaxer, donc on l’aide à ça). Des fois il s’endort d’un seul coup.
    Par contre, c’est toujours dans les bras qu’il s’endort. Si on le pose, il pleure beaucoup (cris). Donc on le reprend tout de suite. Le premier réveil, on est pas encore couché, on le rendort soit au sein, soit en le berçant (il nous dit si il veut manger). La nuit c’est au sein.

    Il dort dans notre chambre. on a deux grands matelas l’un à côté de l’autre – un parent, un enfant. On a essayé le lit bébé dans sa chambre mais trop compliqué : pour la maman impossible de faire des allers retours la nuit ; puis depuis qu’il a 7 mois il sait se lever, donc on a baissé le matelas du lit, mais du coup pour le dos c’était trop douloureux de se pencher se relever…. Et puis c’est plus agréable de dormir avec lui. Le matin, le père se lève et la mère se repose.

    Pour les contraintes, elles sont de deux sortes : la première c’est la fatigue physique car on dort peu et pas longtemps d’affilé. Puis le bercer demande de la force et du courage !! Et moral car quand il se réveille souvent c’est dur ! Quand il n’arrive pas à s’endormir et pleure, et qu’on invente toutes sortes de choses pour le rassurer, l’apaiser, et que ça ne marche qu’au bout d’une heure minimum, c’est éreintant.
    La seconde contrainte est plus pernicieuse : c’est le jugement des autres. Surtout des grands parents qui comparent, et trouve ça pas normal le cododo, qu’il ne “fasse pas ses nuits”, etc… Eux ils ont laissé pleurer les enfants jusqu’à ce que les enfants ne se réveillent plus (on juge pas, c’était leur choix et une autre époque, bref…). Et puis la comparaison avec le petit cousin qui a deux mois de moins et qui lui fait ses nuits depuis qu’il a 3 mois (depuis qu’il est “sevré”)… A chaque fois c’est la même : “et alors, les nuits, ça se passe comment ?” “ah et il est toujours allaité ?”… Bref, c’est toujours stressant, on a l’impression de mal faire, que le petit a un problème de sommeil !! alors que lui ça ne semble pas lui poser de problème…
    Du coup, plusieurs fois par semaine, c’est des grosses remises en questions, est-ce qu’on fait mal ? qu’est-ce qu’on fait mal ? etc…
    C’est difficile aussi de prendre du recul, car pas beaucoup d’aide (une seule grand mère proche mais qui travaille beaucoup), pas de place en crèche, difficulté à trouver une assistante maternelle fiable (en plus la majorité est pour laisser pleurer et dit que bercer/porter/réconforter le bébé c’est mal), bref on s’en occupe seuls 24/24, et financièrement ça devient compliqué car pas de congé parental possible, et les petits boulots difficiles à trouver quand on sait qu’on doit s’occuper du petit (on ne peut pas travailler en même temps du coup !)

    Pour nous c’est du bonheur de s’occuper de ce petit monsieur qui est si gentil, si éveillé, qui communique beaucoup… et qui nous apprend plein de choses sur la vie !! Même si c’est fatiguant de porter (il fait plus de 11 kgs déjà), de se réveiller dix fois la nuit, et parfois qu’il ne fasse qu’une petite sieste la journée… Pour les amoureux aussi c’est très compliqué (on a perdu l’intimité de notre chambre, on se “retrouve” dans le salon…). Et le problème du manque d’empathie de l’entourage (qui nous enfonce plus qu’il nous aide), en plus du manque de soutien.

    Des fois quand on se dit que ça va peut être durer jusqu’à ses deux ans on a littéralement envie de se flinguer.
    Mais très vite, on pense à lui et là on est tout heureux, on voit ses progrès fulgurant, sa liberté, son autonomie quand il joue, et on se dit qu’on fait pas tout mal non plus…

  7. Bonjour Amélie,

    Je suis admirative de votre trvail à tous les deux et de votre sérénité ! Mon petit Enzo a 21 mois et il est toujours allaité. Les nuits ont toujours été difficiles, avec quelques périodes mieux (1 à 2 reveils nocturnes, luxe!) et des périodes horribles (comme en ce moment) 5 à 6 réveils dont le premier vers 1h du matin, avec des trains de réveils très rapprochés le matin où je n’ai meme pas le temps de me rendormir, et qui m’épuisent littéralement.Enzo dort sur un matelas à coté de notre lit car les autres chambres sont en bas avec un grand escalier, impossible à gravir pour lui seul la nuit… Il commence sa nuit dans son lit, je me couche à coté de lui pour lui donner le sein et il s’endort, ou parfois c’est son papa qu’il demande depuis quelques temps ! puis il se revillle une premiere fois et si je suis trop fatigué (il est en général tout de suite bien révéillé et debout) je le prends avec nous et il finit sa nuit avec nous, ce qui est plus facile pour moi car étant donné qu’il se réveille encore beaucoup, il prend le sein et se rendort bien vite. C’est plutot moi qui ait du mal …
    Je suis parfois assaillie par pleins de questions, comme en ce moment en phase déprime : Est ce que je fais bien, ne devrais je pas arretter, comment pourrais je faire. J’essaie de trouver des solutions mais tournent en rond. Puis ça va un peu mieux, et j’accepte mieux la situation, je relativise, et me dis que je ne veux pas le sevrer à cause des nuits, et que sinon cela nous va bien à tous les deux. Mais c’est dur dur tout de même !!
    Qu’en pensez vous ? Devrais je faire autrement ? Je suis d’accord sur le fait de répondre aux demandes den l’enfant et à chaque fois que nous avons essayé autrement, ça a été des pleurs et des endormissements beaucoup plus compliqués !!
    Enfin j’aimerais vous poser deux questions :
    La première : comment avez vous fait avecArthur pour lui donner autant d’autonomie ? Car le mien, il est plutot demandeur en permanence ce qui est très fatiguant pour nous (papa met beaucoup du sien!). Pourtant, il a des jouets bien rangés dans un meuble à sa disposition, que je changes régulièrement pour éveiller sa curiosité. Nous lui suggérons doucemeent d’aller jouer, mais c’est difficile pour lui. Nous n’avons pratiquement aucun moment de repit, et commme il se couche souvent vers 22h, la vie de couple est ramenée à zero !! Comment faire pour lui donner envie de faire des choses seul ??
    Enfin, j’ai vu votre vidéo où arthur et vous vous promeniez pur aller à la poste, et j’ai été estomaquée !!! Quand je me promene avec Enzo, il est très acccroché à moi, et s’arrette tous les metres pour mettre ses mains partout, regarder etcc. ça se transforme vite en promenade de 1 m par h et pietinements !! ce qui n’est pas facile pour nous adulte. on essaye de rester calme, et de le laisser regarder mais c’est dur !!!
    Merci pour vos articles et vidéo en tout cas !!! Quelle harmonie vous dégagez, cela fait vraiment envie :)

  8. Bonjour
    Moi j’ai un bébé qui a fait ses nuits en rentrant de la maternité et la elle va avoir 4 mois dans 1 semaine et se réveille plusieurs fois ma nuit, ça a commencer car elle a eu une bronchiolite et le nez encombré, alors là nuit je lui faisait un lavage de nez, et après ça allait mieux elle re dormais sauf que maintenant tout va mieux, si je viens lui parler pour la rassurer elle sourit … Je ne sais plus quoi faire, c’est ma première et je n’ai pas de patience quand je suis fatigué :(

    • Bonjour Laurie,

      Je compatis ! mal dormir c’est très dur, effectivement. Il y a des moments ou ça va moins bien, surtout après des maladies souvent qui peuvent decaler le sommeil, et après ça va mieux. Patience, tout rentrer dans l’ordre si vous la rassurez au maximum, et qu’elle sait qu’elle peut compter sur vous :) Dormez au maximum dans la journée pendant ses siestes pour recharger les batteries !!
      Bon courage

  9. Bonjour,
    Je suis en théorie d’accord avec ce que vous dites ! J’aimerais être capable de le faire mais je n’en peux plus ! Ma deuxième a 9mois et une semaine, et nous n’avons pas fait une nuit correcte depuis sa naissance. Elle a été portée bercée allaitée écoutée… Mais je travaille et j’ai besoin de dormir la nuit ! Je n’ai plus de solution et parfois je la laisse pleurer car je n’en peux plus

  10. Bonjour à tous, j’ai lu tous vos commentaires qui m’ont rassurés. Tout comme vous, j’ai un bébé qui se reveille la nuit. Elle a 6 mois et depuis 15 jours la fréquence de ses réveils s’est accentué, ça va jusqu’à 6 fois.
    Autour de moi, c’est pareil la plupart des parents me disent que leurs enfants font leur nuit depuis longtemps. Heureusement j’ai fait deux rencontres de personnes qui m’ont indiqué que leur enfant ont fait leurs nuits vers 1 an, 1 an et demi. Ça me rassure, je me dis que ça va arriver qu’il faut garder patience. Tout comme vous la fatigue altère ma patience. J’ai aussi les conseils toujours avisés des parents qui ont réussi très tôt à ce que leurs enfants fassent leurs nuits : il faut les laisser pleurer, ne pas les habituer à une présence pour s’endormir, ne pas les habituer à s’endormir au sein…
    Mais je me rend compte que les enfants n’ont pas vraiment d’habitude.
    Ma fille a fait ses nuits et puis d’un coup est revenu dessus. Tout comme elle s’endormait toute seule dans son lit en tétant son pouce sans pleurer et d’un coup elle n’y arrivait plus. Elle s’endormait quand je la mettais dans son lit la journée après s’être frotté les yeux et d’un coup n’a plus voulu que je l’allonge dans son lit et pleurait. Je pense plus qu’ils passent par des phases.
    Une personne m’a dit qu’elle son problème était que sa fille de15 ans ne se réveillait pas avant 13h le week end donc qu’elle ne partageait pas le repas de famille.
    Ca m’a rassuré. Je me plains que ma fille ne dorme pas paisiblement mais je me plaindrais bientôt qu’elle dorme trop.
    Tout est temporaire et passe.
    J’essaie de garder confiance en moi et en elle.
    Si elle pleure c’est qu’elle a besoin de quelque chose.
    J’espère tout de même pour elle comme pour moi que nous allons retrouver du repos car je n’envisage pas de reprendre une activité dans ces conditions.
    La pediatre dit qu’elle a besoin de contact et qu’elle commence deja l’angoisse de la séparation.
    Elle m’a dit de ne pas la laisser pleurer et d’y aller progressivement avec l’assistante maternelle.
    Courage et patience.
    Je vous donnerai des nouvelles.
    Vanessa

  11. Bonjour,
    Mon bébé a fait ses nuits très tôt et ce jusqu’à ses 5 mois. Puis il a commencé à se réveiller et c’est toujours le cas aujourd’hui (9 mois). Je ne me résous pas non plus à le laisser pleurer car il a un rgo interne léger et n’a pas encore de dents donc je ne suis jamais sûre de son niveau d’inconfort. Il s’endort seul ou parfois je m’assieds près du lit s’il pleure vraiment mais se réveille avant minuit puis au petit matin.je l’allaite mais j’essaie de ne pas l’allaiter en première partie de nuit (dernièrement une veilleuse et ma présence suffisent) par contre s’il se réveille à 5h il mange puis se rendort jusqu’à 7h. Je vous épargne les maintes remarques de l’entourage car oui parfois je l’ai allaité en milieu de nuit et souvent il finit dans notre lit. Comme vous j’ai accepté de me réveiller la nuit et je le vis bien mieux, bébé est heureux et grandit bien. Que pensez vous de la veilleuse? Auriez vous d’autres suggestionsites pour diminuer les réveils de première partie de nuit? Merci pour ce bel article qui ne déballe pas les mêmes banalités qu’on peut lire partout !

  12. Bonjour, moi ma fille va avoir 24 mois dans quelques jours et peut se réveillé jusqu’à 7×par nuit je suis fatigué enceinte du 2ème et j’espère vraiment quelle fera des nuits avant son arrivé car je ne tiendrai pas le coup malgré l’aide de papa…
    J’ai essayé beaucoup de choses Ostéopathe homéopathie même laissé un peu pleuré mais bon rien y fait je prend mon mal en patience mais au bout de 24mois à commence à être très long.

  13. Bonjour.
    Mon fils a bientôt 5 mois et il commence à dormir plusieurs heures de suite la nuit depuis qu’il a presque 4 mois. Avec l’introduction des céréales dans le dernier biberon il tient 8h entre le dernier du soir et celui du lendemain. Problème c’est qu’il n’est pas calé niveau horaires des bib donc le coucher reste à une heure aléatoire même si on essaie de garder un rituel (bain,massage, temps de jeu calme, biberon, histoire et au lit).
    Il s’endort seul sans soucis mais se réveille systématiquement la nuit et met parfois jusqu’à 2h pour se rendormir. Bien souvent en finissant bercé dans mes bras…
    Je l’avoue je me sens fatiguée et démunie face à ces réveils que je ne sais pas comment accompagner du fait de ma fatigue et sûrement de mon manque de disponibilité…
    Que me conseillez vous ?

  14. Bonjour,

    J’ai dormi avec ma fille de la naissance à ses 6 mois environ afin de faciliter l’allaitement de nuit et ainsi mon sommeil. Vers 6 mois, j’ai entamé de l’habituer à son lit et à ce que je retrouve ma chambre. Les débuts étaient prometteurs, elle avait même fait quelques nuits complètes. Mais à partir de 8 mois, rechute terrible. Elle a commencé à se réveiller toutes les heures pour réclamer le sein. J’ai fini par me recoucher avec elle car épuisée. Actuellement, elle parvient à s’endormir seule et sans pleurs pour les siestes et pour la nuit. D’après bon nombre de livres et spécialistes, c’est ce qu’il faut parvenir à faire pour que lors des éveils nocturnes qui sont tout à fait normaux (d’ailleurs même à l’âge adulte, on en a toujours entre chaque cycle de sommeil mais on ne s’en souvient pas), l’enfant ne se sente pas déboussolé de ne pas voir sa maman par exemple. Donc, ça c’est parfaitement acquis pour elle. Pourtant, elle se réveille 2h ou 1h seulement après en pleurs. Parfois, c’est un râlement et elle se rendort seule mais ensuite 10 mn suffisent et c’est à nouveau des pleurs. Là j’ai déjà tout essayé. J’ai essayé de donner le sein. Elle tète à peine, se rendort et 10 mn après me réclame à nouveau. J’ai tenté de la prendre dans les bras sans donner le sein mais même schéma, se rendort et se réveille 10 ou 5 mn après et même si je la berce sans la prendre de son lit. Elle réclame que je dorme avec elle même si elle s’endort seule en tout sérénité. J’avoue que je ne sais pas quoi faire car l’épuisement me fait vite céder et me coucher auprès d’elle mais à présent, depuis 2-3 nuits, elle se réveille déjà vers 21h30 et alors j’ai du mal à pouvoir profiter de mes soirées pour justement faire ce que j’ ai à faire au calme…. Si vous avez des conseils, je suis preneuse. Merci :-)

  15. Cc! Cmt je vous comprends toutes!
    Mon amour de fils à 4mois et demi et est plutôt bien régler depuis qu’il prend 4 bib/jr.
    Réveil entre 7 et 8h se rendor entre 30min et 1h ds la matinee sieste à 13h entre 1h30 et 2h celon les jrs et coucher entre 19h45 et 20h30 max le soir ou est le problème alors?!! Lool et oui moi aussi je me réveil entre 5 et 10 fois par nuit pour cette foutue tétine !!! Et oui moi non plus je n’ aime pas le laisser pleurer! Je fais également partie des mamans qui sont amener à recoucher leur petit bout avec elle sur une partie ou fin de nuit et ça me rassure de vous lire toutes si vous saviez!!! C’est fou comme des étrangères peuvent vous réconforter bien plus que votre propre famille!! C’est triste aussi!!
    Je n’aime tellement pas les remarques des parents grds parents qui ont la “science infuse” question parentalite que j’ai appris par esprits de contradiction à essayer de me faire confiance en tant que maman et écouter mon enfants et comme je disuis souvent c’est moi qui supporte et me lève toutes les nuits pas eux donc ou est le problème pour eux! Grrr!! On verra ce que l’avenir nocturne me réserve et si mon ange réclamera moins ou pas en attendant vive les cernes!!!
    Pleins de courage à toutes vous êtes de magnifiques mamans n’en doutez pas et ne laissez personne vous faire penser le contraire!!!

  16. Pleins de courage à toutes les mamans. Ma fille a trois mois et fait ses nuits depuis 2 mois. Elle s endort avec sa tétine puis la recrache pendant son sommeil et ne se réveille pas pour la réclamer. Mon fils lui été pareil et à 4 mois ne voulait plus de tétine.

  17. Bonjour, ma petite fille a trois mois, elle se réveille une a deux fois par nuit, elle dort dans mon lit je l’allaite couchée sur le côté et nous nous rendormons toutes deux dans la minute, c’est pour moi ce qu’il y a de mieux et elle reste couchée je trouve cette méthode très confortable pour nous. Depuis trois nuit j’ai installé un grand matelas au sol à côté de mon lit, j’avais l’impression que c’était moi qui provoquait ses réveils en bougeant dans mon sommeil et bien non, elle se réveille deux fois plus qu’avant. Le fait que je dorme à côté d’elle la rassure, je pense que lorsqu’elle sent ma présence presque collée à elle, cela remplace le besoin de suscion, d’où ses réveils plus fréquents maintenant (du coup, après 3 ou 4 réveils je squatte son nouveau lit ). Je rêve d’une nuit complète et en même temps je savoure ces moment de tendresse nocturne…

  18. Elodie Gaudonville

    Bonjour,

    Ma fille de 17 mois ne fait plus ses nuits depuis 3 mois elle hurle au milieu de la nuit obligée de la bercee et la calinee dans le canapé et parfois elle ne se rendort que 2-3h plus tard je suis allée voir une ostéopathe mais le traitement n’y fait rien je suis exténuée je ne sais plus quoi faire avez vous connu ça ?
    Merci à vous
    Elodie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.