etre-une-bonne-maman

Comment Être une Bonne Maman ?

C’est quoi être une bonne maman ? Et selon qui, quelles normes ou quelles valeurs ? Est-ce que l’éducation que l’on choisit de donner à notre enfant est la bonne ? Est-ce qu’il existe une bonne et une mauvaise façon d’être parent ? Peut-on être une mauvaise mère ?

À la naissance d’Arthur, Fabien et moi avons d’abord déterminé les valeurs importantes pour nous. Puis nous avons travaillé jour après jour à établir et maintenir notre épanouissement familial grâce à la magie de la parentalité positive. Je partage ici le fruit de mes réflexions, de mon expérience et de ce que mes enfants eux-mêmes, Arthur, Gaspard et Constance, m’ont appris en matière d’éducation positive.

Une bonne maman est une accompagnante

S’il n’y avait qu’une seule chose à retenir en la matière, c’est que ton enfant a besoin d’être encouragé et accompagné. Pour apprendre à faire seul, il a besoin de voir l’action réalisée afin de la reproduire et que l’on fasse avec lui autant de fois que nécessaire. L’idée étant de toujours prendre le temps de le laisser faire seul et de n’intervenir que s’il en émet le besoin ou l’envie, après lui avoir montré comment faire.

N’hésite pas à l’intégrer et l’impliquer dans toutes les tâches et actions du quotidien. La vie pratique est un grand volet de la pédagogie Montessori dans lequel l’enfant prend énormément de plaisir à évoluer avec nous.

Si l’éducation bienveillante fait partie de tes valeurs, il est important de comprendre qu’investir beaucoup de temps avec ton enfant est essentiel pour l’élever dans la coopération volontaire et te permet d’éviter facilement un rapport de force et d’autorité.

Montrer l’exemple d’une SuperMaman (imparfaite) à son enfant

Donner l’exemple. Entre 0 et 6 ans, l’enfant est doté d’un esprit absorbant. Il observe et imprime tout d’une façon surprenante. Plus nous incarnons ce que nous demandons à notre enfant, plus nous installons notre légitimité et plus nous économisons notre énergie sur le long terme.

En faisant l’effort d’être l’exemple que nous voulons donner, nous permettons à notre enfant d’avoir confiance en notre discours et notre comportement car il seront cohérents.

Cependant, SuperMaman ne veut pas dire maman parfaite ! Apprendre à s’excuser lorsque l’on fait un faux pas, lorsque l’on n’a pas eu la bonne réaction, c’est aussi cela, montrer un bel exemple de maman humaine.

Avoir une organisation de SuperWoman

Dégager du temps pour les priorités et lâcher prise pour le reste, tout en ayant une organisation prédéfinie. En tant que maman, tout est une priorité et tout doit être fait, en temps et en heure n’est-ce pas ? Stop ! Pourquoi tant de pression ?! On se “pause” 30 secondes. On se demande, réellement, ce qui est le plus important tout de suite et pourquoi. Ensuite, on lâche prise sur le reste, sans compromis. Est-ce si grave si le sol est recouvert de semoule ? Elles aura séché demain et ce sera beaucoup plus simple de l’aspirer (technique d’une maman sereine :p). Est-ce si grave si notre enfant vide le placard à ustensiles de cuisine (dont nous avons préalablement retiré les éléments dangereux dans le but de sécuriser l’environnement) parce qu’il est ravi de les manipuler ?

Pratiquer l’écoute active

bonne-mere
Être à l’écoute de ton enfant ne passe pas seulement par le fait de lui répondre “Oui mon coeur ?”, “Wouah !” ou “Aaah ! Ok chéri.”. Écouter activement ton enfant va passer par le fait de te mettre à son niveau, de le regarder dans les yeux (plutôt que de ne pas tourner la tête car tu as le nez dans la vaisselle ou la panière à linge lol).

Il s’agit de lui accorder une réelle et entière attention, en reformulant ses propos pour lui montrer que tu écoutes et comprends son message, en le questionnant pour lui montrer que tu t’intéresses véritablement à ce qu’il te partage.

Bien s’entourer, former une équipe

Qu’il s’agisse de ton ou ta conjoint-e, de ta famille, de ta belle-famille ou encore des ainés, une bonne maman doit s’entourer. Passer le relais dès que nécessaire et idéalement avant que le besoin ne s’en ressente. Remplir ton réservoir affectif en visitant tes propres parents. Accepter l’aide de la Tatie des enfants ou de la maman du meilleur copain de ton enfant qui te propose de récupérer les enfants ce soir parce qu’elle vit juste à côté de chez toi. Partager tes soucis avec la communauté de Mamans Epanouies. Bref, tu n’es jamais seule !

Prendre soin de soi pour être une bonne maman

Comme je le dis souvent, tu ne peux donner que ce que tu reçois. Il est primordial de faire de ton bien-être physique et mental une priorité afin d’être capable de donner le meilleur de toi-même à tes enfants.

Être une bonne maman, c’est être ta propre meilleure amie. C’est être bienveillante avec toi-même. Te demander de quoi tu as besoin pour te sentir mieux chaque jour. C’est faire de ton épanouissement personnel une mission à part entière.

Être une bonne mère pour qui

Enfin, il est important de te demander pour qui tu veux “être une bonne maman”. J’entends par là le fait de savoir si tu veux ressembler à la “bonne maman parfaite”, qui sait se faire obéir et garde le contrôle sur la situation, ce modèle que te crie le regard des autres, braqué sur toi dans ce supermarché quand ton enfant fait sa “crise de colère“. Ou bien si, pour toi, “être une bonne mère” représente le cheminement vers les valeurs qui te sont les plus chères.

Prendre le temps de te demander quel parent tu veux être, selon quelles valeurs, et oser passer à l’action pour faire triompher tes véritables valeurs au sein de ta famille, c’est ça, pour moi, devenir une bonne maman.

 

En bref

  • Être une bonne maman, c’est accompagner son enfant au quotidien. Faire avec lui.
  • C’est montrer l’exemple. C’est aussi reconnaître son caractère humain et imparfait. Apprendre à s‘excuser lorsque l’on a mal réagi.
  • C’est s’organiser en déterminant avec objectivité nos priorités et en lâchant prise sur le reste.
  • C’est pratiquer l’écoute active en accordant une véritable attention à son enfant. Reformuler, questionner, permet de lui montrer que l’on a entendu et compris son message.
  • Être un bon parent, c’est aussi savoir s’entourer, savoir passer le relais.
  • C’est prendre soin de soi pour pouvoir donner le meilleur de soi-même.
  • Être la maman dont on rêve, c’est aussi se détacher du regard et du jugement des autres.

J’espère que cet article t’aura aidée à te rapprocher de la maman que tu souhaites être pour tes enfants. D’ailleurs, ça m’intéresse de savoir comment tu vois les choses : pour toi, c’est quoi être une bonne maman ?

Prends soin de toi et de tes enfants,

Amélie


Si vous avez aimé le contenu de cette page et que vous souhaitez allez plus loin, j'ai posté plus de 250 vidéos sur YouTube sur la parentalité positive et bienveillante, le maternage proximal, le cododo, l'allaitement, la communication non-violente, l'éducation positive, l'écoute active, la pédagogie Montessori, l'accouchement naturel ou encore l'alimentation saine de l'enfant et de la famille.

J'ai certainement déjà répondu aux questions que vous vous posez dans une vidéo: Cliquez ici pour voir toutes les vidéos.


Si jamais, vous ne trouvez pas votre réponse dans l'une de mes vidéos, vous pouvez me prévenir dans les commentaires ici.
Opt In Image
Es-tu abonné à la lettre Famille Epanouie ?

Si tu n'es pas abonné à La Lettre, je t'invite à faire l’essai ci-dessous en inscrivant ton prénom et ton email. Pour démarrer, tu vas recevoir mon guide des 8 idées reçus sur l'éducation de nos enfants.

Chaque semaine, je partage mes réflexions sur la parentalité positive, le maternage proximal ou encore la pédagogie Montessori.
Je partage également les activités pédagogiques que nous réalisons à la maison 🙂

About Amélie Blot

Je me rappelle étant petite que je disais à ma maman : "Quand je serai grande, je ne punirai pas mes enfants !". Les années ont passé, je suis devenue Maman et ce principe ,qui "était" en moi est plus fort que jamais. Je me forme au quotidien, à travers mes lectures enrichissantes et auprès de mon petit Arthur, à une méthode d'éducation respectueuse et bienveillante. J'espère pouvoir vous transmettre le goût de vivre la fabuleuse aventure de la parentalité tout en préservant l'épanouissement familiale si nécessaire au bonheur.

Une participation

  1. Merci pour ton billet qui rappel des choses essentiel selon moi aussi:
    L’importance de prendre soin de soi en tant que parent pour pouvoir prendre soin de nos enfants
    L’acceptation de l’imperfection
    Et surtout, surtout: oui, ça nous arrive de ne pas être dans la bienveillance. Et là nous pouvons réparer la relation avec nos enfants, nous excuser. Et quel beau modèle et apprentissage pour nos enfants!

    Je reviendrais très certainement sur votre site! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.